Apocalypse 17:2 : Babylone la grande se livre à la débauche avec les rois de la terre -Partie 2


 

Babylone la grande se livre à la débauche avec les rois de la terre

 

Syncrétisme religieux et fête de Noël

 

Apocalypse 17 : 2 : « Les rois de la terre se sont livrés à la débauche avec elle, et les habitants de la terre se sont enivrés du vin de sa prostitution. »

Sous l’influence des empereurs romains soucieux de maintenir la cohésion de l’empire et donc leur pouvoir, le paganisme continue de s’introduire et de corrompre l’enseignement originel du Christ de diverses façons. Citons un exemple très connu de croyance païenne qui a été « christianisée » : 
Noël.

A  partir du IIIème siècle, le 25 décembre devient Dies Natalis Invicti Solisle jour de naissance de Sol Invictus (« Soleil invaincu » en latin), en prolongement des Saturnales. Le culte du soleil, sensé être universel, permet de renforcer l’unité entre provinces de l’Empire. 
L'empereur 
Aurélien (270-275) proclame le Soleil invaincu, généralement adoré par la plupart des peuples,  principal patron de l’Empire romain.

Aurélien souhaite 
unifier religieusement l'empire. En choisissant la date du 25 décembre, il contente les adeptes de Sol Invictus et ceux de Mithra, dieux très répandus et vénérés dans l'Empire et tous deux liés au soleil et à la lumière.

Disc_Sol_BM_GR1899.Par Inconnu — Jastrow (2007), CC BY 2.5

 


Le 
culte de Sol Invictus est très présent dans la totalité de l’Empire lorsque Constantin arrive au pouvoir et au moment de sa conversion au Dieu des chrétiens en 323.
Constantin Ier, le premier empereur romain converti au christianisme, est au début de son règne adepte du Soleil invaincu, comme en témoignent ses émissions monétaires. Celui-ci fait du dimanche (appelé à Rome « 
jour du soleil », Sunday en anglais, Sonntag en allemand) un jour de repos en hommage au Sol Invictus par une loi du 7 mars 321.

Constantine_multiple_CdM_Beistegui_233


Durant la christianisation de l'Empire romain, Jésus-Christ appelé « soleil de Justice » remplace Mithra et Sol invictus et le 25 décembre devient la date de naissance du Messie venu apporter la lumière et la vérité au monde.

La première mention d'une célébration chrétienne à la date du 25 décembre aurait lieu à Rome en 
336.

Puis l'
édit de Thessalonique de 380 décrété par Théodose Ier interdit définitivement le culte de Sol Invictus faisant du 25 décembre une fête exclusivement chrétienne.

Noël, le 25 décembre, était donc déjà célébré bien avant la naissance de Jésus, c’était
 la fête du soleil invaincu et du dieu Mithra.  Ce n’est qu’au IVème siècle que les chrétiens ont commencé à célébrer cette fête. Il s’agit donc d’une fête païenne et non chrétienne. C’est la raison pour laquelle, on décore des sapins avec des boules brillantes et des étoiles, on mange des bûches et on utilise du gui et du houx.

Et voilà comment une fête païenne devient l’une des principales fêtes chrétiennes. Que penser de la fête de Noël de nos jours ?  Lien - Jésus est-il né le 25 décembre ?

Tout comme Noël, l’épiphanie, la tradition du Roi de la Fève nous vient aussi des Romains, dont les enfants, pendant les saturnales, tirent au sort à qui serait roi du festin.  

Olivier

Écrire commentaire

Commentaires: 0