Le Taureau


 

 Définition - Taureau :

Le taureau est le mâle de l'espèce bovine. C’est un mammifère ruminant de grande taille, au cou large, aux muscles puissants et porteur de cornes sur le front. Il appartient à la famille des bovidés. Un taureau peut peser jusqu’à 1000 kg. Son instinct combattif et colérique est utilisé en tauromachie. Sa femelle est la vache.
Le bœuf est un taureau castré (il a subi l’ablation des glandes génitales).
L’expression « 
prendre le taureau par les cornes » signifie prendre une décision déterminée et courageuse.

Le taureau n'est pas nécessairement agressif, mais en raison de sa force et de son poids, il reste toujours dangereux. Cela en fait un 
symbole de puissance et de force depuis l'antiquité.

Le culte du taureau est notamment présent dans le mithraïsme (sacrifice du taureau), le mythe du Minotaure et le culte d'Apis. Le veau d'or adoré par les Israélites à la sortie de l’Egypte est sans doute en relation avec ce culte. 


 Le taureau dans la Bible

Le taureau est considéré comme un animal de grande valeur dans le culte hébreu. Il est régulièrement sacrifié comme sacrifice d’expiation pour les péchés involontaires des prêtres et du peuple, mais aussi en holocauste (offrande totale à Dieu). Voir le livre du lévitique et des Nombres. 

La valeur du sang versé de Jésus est bien supérieure à celui des taureaux. Il a été versé une fois pour toutes pour un rachat éternel.
Hébreux 9 :11, 12 : « 11 Quant à Christ, il est venu comme grand-prêtre des biens à venir. Il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait qui n'est pas construit par la main de l'homme - c'est-à-dire qui n'appartient pas à cette création - 12 et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non pas avec le sang de boucs et de jeunes taureaux, mais avec son propre sang. Il nous a ainsi obtenu un rachat éternel. »

Se laisser corriger par Dieu comme un jeune taureau qu’on dresse :
Jérémie 31 :18 : « «Tu m'as corrigé et je me suis laissé corriger, pareil à un jeune taureau qui n'a pas encore été dressé. Fais-moi revenir et je reviendrai, car tu es l’Éternel, mon Dieu. »

Les êtres vivants dans les visions d'Ézéchiel et de Jean ont une face de taureau.
Ézéchiel 1 : 2-10 : 2  la cinquième année de l'exil du roi Jojakin - 3 la parole de l’Éternel a été adressée à Ézéchiel, dans le pays des Babyloniens, près du fleuve Kebar. 5 (…) quelque chose ressemblait à quatre êtres vivants. Leur aspect était proche de celui des hommes. 6 Chacun d'eux avait quatre visages et quatre ailes. 10 Un de leurs visages ressemblait à celui des hommes, mais tous les quatre avaient aussi une face de lion à droite, une face de taureau à gauche et une face d'aigle. »

Apocalypse 4 : 7 : « Le premier être vivant ressemble à un lion, le deuxième à un taureau, le troisième a le visage d'un homme et le quatrième ressemble à un aigle en plein vol. »


A la vue des miracles de Paul et Barnabas, les habitants de Lystre les prennent pour des dieux. Le prêtre de Zeus s’apprête même à sacrifier un taureau…
Actes 14 :13 : « Le prêtre de Zeus, dont le temple était à l'entrée de la ville, amena des taureaux avec des guirlandes vers les portes. Il voulait, de même que la foule, offrir un sacrifice. »


 Le taureau apparait dans les articles suivants :

Lien - Ap 4 : 7: Les 4 attributs de Dieu (l’un des 4 êtres vivants a le visage d’un taureau).

Olivier