Apocalypse 1 : 9 : Jean est exilé sur l'île de Patmos et y reçoit les visions de l'Apocalypse


Jean est exilé sur l'île de Patmos et y reçoit les visions de l'Apocalypse


 

Apocalypse 1 :9 : « Moi, Jean, votre frère, qui participe avec vous, à l’affliction, à la royauté et à la patience en Jésus-Christ, j’étais dans l’île appelée Patmos, à cause de la parole de Dieu et du témoignage de Jésus. »

 

Patmos est appelée la Jérusalem de la mer Egée. L'apôtre Jean y a été exilé en l'an 95 par l'empereur romain Domitien. Il y reçoit la révélation de l'Apocalypse de la part de Jésus-Christ.

L'île de Patmos - image Pixabay

 


 Situation
 
La petite île de 
Patmos (34 km2) appartient au Dodécanèse, un archipel de la mer Egée, non loin des côtes turques, qui regroupe plus de 160 îles et îlots, pour la plupart inhabités. Dodécanèse signifie «douze (dōdeca) iles (nēsos)» en raison des 12 îles principales de l’archipel dont fait également partie Rhodes.
L’île de Patmos a une forme d’hippocampe. Elle est parfois surnommée “
la Jérusalem de la Mer Egée“ pour son atmosphère de recueillement.
L'essentiel de l'économie de l'île se base sur le tourisme culturel, voire religieux, dû à la présence d’un centre historique (
Chorá), avec le monastère de Saint-Jean-le-Théologien et la grotte de l’Apocalypse classés patrimoine mondial de l’UNESCO en 1999.
 
 
 Histoire
 
Les Romains ont utilisé l’île de Patmos comme 
lieu de déportation. Ainsi, en 95 ap J-C, l’Empereur Domitien y exile l’évangéliste Jean qui y rédige l’Apocalypse.
A partir du 4e siècle, Patmos commence à attirer les pèlerins chrétiens, mais au 7e siècle, les Sarrasins déferlent dans les îles de la mer Egée et Patmos, comme beaucoup d’autres îles, est désertée. Elle demeure inhabitée jusqu’au 11e siècle.

 

En 1088, Christodoulos, un higoumène (abbé orthodoxe) menant une vie monastique rigoureuse, fait construire, avec l’aide de l’empereur byzantin Alexis 1er Comnène, le monastère de Saint-Jean-le-Théologien à l’emplacement d’un temple d’Artémis (déesse de la chasse). Ce monastère qui a l’aspect extérieur d’une forteresse médiévale deviendra un centre spirituel important dans les siècles suivants. Il abrite également une remarquable collection de manuscrits, d’icones, d’objets et d’œuvres liturgiques.

Le monastère de Saint-Jean-le-Théologien a été construit à l’emplacement d’un temple d’Artémis. Il est classé patrimoine mondial de l'unesco.

Le monastère de Saint-Jean-le-Théologien sur l'île de Patmos  

Wikipedia Commons

 

Le monastère qui dépend du patriarcat œcuménique de Constantinople, a été autrefois peuplé de 1700 moines mais n’en compte plus qu’environ 25 de nos jours. Cependant, son patrimoine foncier reste important puisqu’il possède la majeure partie de Patmos et des propriétés dans d’autres îles.
 
Contre le mur d’enceinte du monastère est blottie 
la ville de Chora (ou Hora) aux maisons blanchies à la chaux.

La ville de Chora à Patmos est blottie contre la muraille du monastère de de Saint-Jean-le-Théologien. L'évangéliste Jean a été exilé sur l'île de Patmos en l'an 95 par l'empereur romain Domitien.

Chora – Patmos - Unesco

 
En 1207, Patmos passe sous la domination vénitienne avant d’être conquise par l’empire ottoman en 1537. L’occupation turque dure jusqu’en 1912.
Italiens, Allemands et Britanniques l’occupent jusqu’à son rattachement à la Grèce en 1946.
 
Au nord de Chora, à mi-chemin entre la ville et le port central de 
Skala se trouve la grotte de l’Apocalypse, un sanctuaire considéré comme le lieu où l’apôtre Jean aurait rédigé l’Apocalypse. Cette grotte creusée dans la roche constitue le sous-sol d’un petit monastère.
 
Rien dans la Bible ne permet d’affirmer que Jean a reçu les visions de l’Apocalypse dans une grotte. Et combien même, on peut s’interroger sur la tendance humaine à transformer un lieu historique en un 
lieu de vénération où l’on interprète le moindre creux ou fissure de la roche comme un signe du ciel.
En effet, en descendant dans cette grotte, on y verrait la couchette où Jean dormait, la pierre où il reposait sa tête dans une sorte de creux arrondi, un petit creux ovale sur la paroi de droite où Jean aurait posé ses doigts quand il priait et une triple fissure au plafond qui serait la preuve de la Trinité !
 
Le fait est que la grotte de l’Apocalypse, lieu de pèlerinage important, est devenue un lieu de vénération.

La grotte de l'Apocalypse où l'apôtre Jean aurait reçu les visions de l'Apocalypse. C'est un sanctuaire qui est vénéré. Attention à l'Idolâtrie. Les fissures prouveraient la Trinité. Attachons-nous plutôt aux paroles de Jésus.

La grotte de l’Apocalypse sur l’île grecque de Patmos 

 

Vénérer un lieu, aussi important soit-il, c’est tomber dans l’idolâtrie. C’est adorer la création plutôt que le créateur.

Lorsque l’apôtre Jean, impressionné, a voulu se prosterner aux pieds de l’ange qui lui dévoilait les visions du futur, l’ange lui a dit :
«Garde-toi bien de le faire! Je suis ton compagnon de service, celui de tes frères les prophètes et de ceux qui gardent les paroles de ce livre. Adore Dieu.» - Apocalypse 22 : 8, 9

 
Si l’ange, d’une puissance inimaginable, qui vit auprès de Dieu, venu au nom de Jésus pour dévoiler au monde les visions du temps de la fin ne devait pas être adoré, à combien plus forte raison, la grotte ou tout autre lieu où Jean a reçu cette révélation ne devait en aucun cas être vénérée, sanctifiée et devenir un lieu de pèlerinage. 

De façon générale, les humains ne devraient jamais vénérer des lieux, s’y prosterner, qu’ils soient grandioses ou réduits à des fissures et des creux, même si avec beaucoup d’imagination, il pourrait s’agir d’un creux fait par les doigts de Jean !!
Voir aussi 
Actes 7 : 48-50 et Actes 17 : 24, 25.

 

 

Plutôt que de s’attacher à des lieux, à des reliques, à des objets, à des personnes, attachons-nous aux paroles de Jésus contenues dans les prophéties de l’Apocalypse et préparons-nous à son intervention sur terre.

 
 
 L’apôtre Jean
 
Jean fait partie des 4 premiers disciples de Jésus: 
André et son frère Simon Pierre, Jean et son frère Jacques.
Jean et Jacques sont les fils de Salomé et de Zébédée.
Ces 4 disciples étaient des pêcheurs du lac de Tibériade (appelé aussi « mer de Galilée »). Tous les quatre ont abandonné leurs filets pour suivre Jésus.
 
Ce sont ces 4 disciples, Pierre, Jacques, Jean et André, qui interrogent Jésus sur le mont des oliviers montrant ainsi leur intérêt pour les évènements du temps de la fin.
« Dis-nous, quand cela arrivera-t-il et quel sera le signe de ton retour et de la fin du monde? » -Mat 24 :3.
 
Enfin, l’apôtre Jean a partagé les moments les plus importants de la vie de Jésus étant présent à ses côtés jusqu’au moment de sa mort (c’est à lui que Jésus confie sa mère du haut de la croix). Il était certainement l’un des apôtres les mieux placés pour recevoir la révélation de l’Apocalypse.
 
Alors qu’il était sur terre, Jésus avait laissé entendre que Jean, son apôtre préféré, survivrait aux autres apôtres (
Jean 21 : 20-22).
Et, effectivement, l’apôtre Jean a encore servi Dieu avec fidélité pendant environ
 70 ans. Alors qu’il est âgé, il est exilé sur l’île de Patmos vers l’an 95 ap J-C parce qu’il annonce la parole de Dieu et rend témoignage à Jésus.

L'apôtre ou évangéliste Jean a rédigé le livre de l'Apocalypse transmis par Jésus alors qu'il était exilé par l'empereur romain Domitien sur l'île de Patmos.

 

Apocalypse 1 : 9 : « Moi Jean, votre frère et votre compagnon dans la persécution, le royaume et la persévérance en Jésus-Christ, j'étais dans l'île appelée Patmos à cause de la parole de Dieu et du témoignage de Jésus-Christ. »
Cela montre clairement, que malgré son âge avancé (s’il avait le même âge que Jésus il serait presque centenaire), Jean prêchait activement la bonne nouvelle avec efficacité.
 
 


 La révélation des visions de l’Apocalypse sur l’île de Patmos
 
L’apôtre Jean se présente lui-même comme écrivain et donne comme lieu de rédaction du livre de l’Apocalypse l’île de Patmos.
C’est là que Jean a été 
exilé par l’Empereur Domitien en l’an 95.
En effet, Domitien lance une période de
 persécutions de six à huit mois, en 95, très violente, et très étendue géographiquement: Rome et tout l’Orient sont concernés.
 
C’est à Patmos, alors qu’il est en exil, que Jean a le privilège immense de recevoir les visions de l’Apocalypse qu’il met par écrit afin que l’humanité entière puisse en prendre connaissance.
La rédaction de l’Apocalypse se situerait vers l’an 96.
 
Jean est ensuite libéré sous l’
empereur Nerva (96-98), le successeur de Domitien, de la dynastie des Antonins.
Après cela, il se rend à Éphèse où il aurait encore rédigé son évangile et ses trois lettres (1Jean, 2Jean et 3Jean) vers 98 ap J-C (un peu plus tard selon d’autres sources).
D’après la tradition, Jean serait mort à Éphèse vers l’an 100, sous le règne de l’empereur Trajan (98-117) alors que le christianisme demeure interdit.
 

Olivier                                                                   

 

Sauf indication spéciale, les versets ont été tirés de la traduction Segond 21.


Écrire commentaire

Commentaires: 14
  • #1

    Renel Mitilien (mardi, 23 juillet 2019 00:00)

    Esplique moi comment Jean a suprorté la douleur Dans la chaudière d.huile

  • #2

    MAKI DIEUDONNE (lundi, 23 septembre 2019 20:45)

    Jean nous revel que le rayaume du ciel est proche!

  • #3

    Olivier (jeudi, 12 décembre 2019 21:49)

    Bonsoir Renel

    Suite à la vague de persécutions lancée par l’Empereur Domitien en 95 ap J-C, l’apôtre Jean est exilé sur l’île de Patmos où il rédige le livre de l’Apocalypse.
    Jean est ensuite libéré sous l’Empereur Nerva (96-98).
    Après cela, il se rend à Éphèse où il aurait encore rédigé son évangile et ses trois lettres (1Jean, 2Jean et 3Jean) vers 98 ap J-C (un peu plus tard selon d’autres sources).
    D’après la tradition, Jean serait mort à Éphèse vers l’an 100, sous le règne de l’empereur Trajan (98-117) alors que le christianisme demeure interdit. Il serait le seul apôtre mort de vieillesse et non en martyr.

    La Bible ne fait aucune allusion à une éventuelle persécution à Rome où Jean aurait été bouilli dans un énorme bassin d’huile bouillante pour en sortir indemne, miraculeusement délivré de la mort.
    Je pense que si une telle chose s’était produite, la Bible n’aurait pas manqué de le mentionner !

  • #4

    Olivier (jeudi, 12 décembre 2019 21:55)

    Bonsoir Maki

    En effet, Jean nous a transmis des visions prophétiques d’évènements qui vont bientôt se réaliser sur la terre.
    Soyons aux aguets.

  • #5

    bonjour (mercredi, 05 février 2020 07:45)

    vous avez de belles photos ,vous en êtes le dessinateur?

  • #6

    Colagel (jeudi, 14 mai 2020 14:48)

    Bonjour Olivier,

    une théorie, qui prend de l'ampleur, enseigne que Jean n'était pas l'apôtre Jean mais Lazare que Jésus-Christ a ressuscité des morts qui aurait écrit le l'apocalypse ainsi que l'évangile et les 3 lettres de Jean. Qu'en pense-tu?

  • #7

    Olivier (jeudi, 14 mai 2020 15:23)

    Bonjour Colagel

    Cela m'étonne. Lazare ne s'appelle pas Jean et il n'était pas apôtre.
    En ce qui me concerne, je suis convaincu qu'il s'agit bien de l'apôtre Jean, l'un des apôtres de Jésus, son préféré, et celui qui a vécu tous les moments les plus importants de la vie du Christ (y compris sa mort).

    L'apôtre Jean fait partie de ceux qui ont questionné Jésus sur les signes de la fin du monde:
    Matthieu 24:3: " Il s'assit sur le mont des Oliviers. Les disciples vinrent en privé lui poser cette question: «Dis-nous, quand cela arrivera-t-il et quel sera le signe de ton retour et de la fin du monde?»

    Par ailleurs, alors qu’il était sur terre, Jésus avait laissé entendre que Jean, son apôtre préféré, survivrait aux autres apôtres.

    En parlant de Jean, Pierre demande à Jésus:
    Jean 21 : 21-23: « 21 En le voyant, Pierre dit à Jésus: «Et lui, Seigneur, que lui arrivera-t-il?» 22 Jésus lui dit: « Si je veux qu'il vive jusqu'à ce que je revienne, en quoi cela te concerne-t-il? Toi, suis-moi.» 23 Là-dessus, le bruit courut parmi les frères que ce disciple ne mourrait pas. Cependant, Jésus n'avait pas dit à Pierre qu'il ne mourrait pas, mais: «Si je veux qu'il vive jusqu'à ce que je revienne, en quoi cela te concerne-t-il?»

    Et c'est bien ce qui est arrivé. Jean est l'apôtre qui a vécu le plus longtemps, jusqu'à l'an 100 environ. C'est probablement le seul qui n'est pas mort en martyre.
    Quand Jésus a donné sa révélation de l'Apocalypse à Jean, c'est comme s'il était revenu symboliquement parlant.

    Cordialement

  • #8

    Olivier (jeudi, 14 mai 2020 15:32)

    Je m'adresse au lecteur du 5 février:

    Merci pour votre commentaire.
    Je viens de découvrir votre message. Non, je ne suis pas l'auteur de ces belles photos (sauf peut-être celle de la grotte que j'ai eu l'occasion de visiter lors d'un voyage à Patmos).

    Pour les autres, je salue le talent des auteurs de ces belles photos/images/dessins que j'utilise pour illustrer de façon agréable mes articles. En général, j'indique le nom de l'auteur juste en-dessous.

    Cordialement

  • #9

    Colagel (vendredi, 15 mai 2020 17:41)

    Bonjour Olivier,
    Je vous remercie d'avoir pris le temps de répondre si rapidement. Je pense aussi que Jean est l'auteur de tous les textes mentionnés. Il y a une foule d'enseignants qui tordent les écritures en créant des fausses doctrines.
    Dieu vous bénisse et gloire à notre Seigneur et sauveur le fils de Dieu Jésus_Christ-.
    Philippe

  • #10

    brochard (samedi, 16 mai 2020 08:59)

    la parole révélée a jean fut écrite pour notre temps
    pourquoi cette parole n'est plus annoncée dans les églises chrétiennes ?
    les églises sont vides parce que elles ne délivrent pas de message

  • #11

    Olivier (samedi, 16 mai 2020 23:18)

    Bonsoir brochard,

    On ne peut que le déplorer en effet. La plupart des "grandes" religions n'ont pas réalisé que nous vivons une époque très particulière qui va bientôt voir s'accomplir toutes les prophéties du livre de l'Apocalypse. Elles pensent que l’œcuménisme et la politique vont permettre d'atteindre la paix mondiale et se retrouvent ainsi à l'opposé du dessein de Dieu.
    En effet, seule l'instauration du Royaume de Dieu sera capable d'établir la paix et la sécurité véritable comme Dieu l'a lui-même promis. Nous pouvons être assurés que chacune des prophéties s'accomplira à la lettre!

    Bien cordialement

  • #12

    Olivier (samedi, 16 mai 2020 23:33)

    Bonsoir Colagel

    Merci pour votre message.
    C'est avec plaisir que je réponds aux questions que chacun peut se poser.
    De nombreuses fausses doctrines se sont en effet mêlées à l'enseignement de Jésus, le Fils de Dieu, cela était annoncé dans la Bible.
    Jésus lui-même a prévenu ses disciples:
    Matthieu 24 : 11 : « Beaucoup de prétendus prophètes surgiront et ils tromperont beaucoup de gens. »

    L'apôtre Paul également savait ce qui se passerait après le départ des apôtres.
    Colossiens 2 : 8 : « Faites attention: que personne ne vous prenne au piège par la philosophie, par des tromperies sans fondement qui s'appuient sur la tradition des hommes, sur les principes élémentaires qui régissent le monde, et non sur Christ. »

    2 Timothée 4 : 3-4 : «3 Car le temps viendra où les hommes ne voudront plus rien savoir de l'enseignement authentique. Au gré de leurs propres désirs, ils se choisiront une foule de maîtres à qui ils ne demanderont que de leur caresser agréablement les oreilles. 4 Ils détourneront l'oreille de la vérité pour écouter des récits de pure invention.

    Que Dieu vous bénisse également.

  • #13

    Florette (samedi, 01 août 2020 11:04)

    Bonjour frère et merci pour ton article.
    Alors que je méditais ce matin dans Apocalypse j'ai été poussé à faire des recherches sur l'île de Patmos. He bien cet article m'a permi de comprendre en effet que les grandes revélations avec Dieu s'obtient dans des moments difficiles de notre vie.
    Grâce à cet article j'ai compris aussi que Jean étais non seulement exilé mais vivait dans une grotte. Chose que je ne savais pas.
    Pour ne m'arrêter que là.
    Soyez bénis, que le Seigneur vous ouvre plus esprit afin que vous nous aidé à mieux comprendre même les moindre details.

    Merci encore pour l'article.
    Cordialement.

  • #14

    Olivier (lundi, 03 août 2020 02:45)

    Bonjour Florette et merci pour votre message.
    En effet, les moindres détails ont leur importance et rien n'a été écrit par hasard dans la Bible. Le livre de l'Apocalypse en particulier regorge de détails symboliques qui nous aident à comprendre pleinement le sens de certaines prophéties.

    Par contre, en ce qui concerne la grotte, rien dans la Bible ne permet d’affirmer que Jean a reçu les visions de l’Apocalypse dans une grotte. Et combien même ce serait le cas, le fait de transformer un lieu historique en un lieu d'adoration revient à pratiquer de l'idolâtrie.

    Soyez bénie dans vos efforts pour avancer dans la connaissance de la vérité divine.

    Fraternellement