· 

Apocalypse 2 : 7 : L'arbre de la connaissance et l'arbre de vie.


Adam et Eve ont mangé le fruit défendu de l'arbre de la connaissance.
Adam et Eve devant l'arbre de la connaissance

L'arbre de la connaissance

et l'arbre de vie

 

 

Apocalypse 2 : 7 : « Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises: A celui qui vaincra je donnerai à manger de l'arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu. »

 

Aujourd’hui, lundi 13 novembre, je vais vous parler de l’arbre de vie

 

De quoi s’agit-il exactement ? 

 

La première fois que l’on entend parler de l’arbre de vie, c’est en Genèse 2 :9 : « L'Eternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute sorte, agréables à voir et porteurs de fruits bons à manger. Il fit pousser l'arbre de la vie au milieu du jardin, ainsi que l'arbre de la connaissance du bien et du mal» 

 

Dans le jardin d’Eden, se trouvait donc l’arbre de vie et l’arbre de la connaissance du bien et du mal

Ces deux arbres sont bien différents, mais ils peuvent toutefois avoir un lien.

 

L’arbre de la connaissance est un symbole. Il signifie un choix qui est fait : celui de manger ou pas du fruit de cet arbre. 

 

Que représentent les fruits de cet arbre ? Ce sont les épreuves de la vie.

 

Pour quelle raison quelqu’un choisirait de vivre des épreuves ?

 

Les difficultés forgent un individu et lui permettent de développer des qualités comme l’endurance, la persévérance, le courage, la fidélité…

Choisir de vivre la vie d’un humain c’est choisir de vivre une vie pleine de difficultés et de défis. Les relever, permet d’aboutir à la réalisation de soi, au succès de sa raison d’être.

 

Qui a choisi de vivre cette vie d’humain caractérisée par les problèmes à résoudre… ?

 

Ce sont les esprits. En s’incarnant en humain, ils vont vivre une vie d’humain, et développer des qualités. A leur mort, ils se seront améliorés dans leur degré de pureté. La pureté est indispensable pour s’approcher de Dieu.

 

Ainsi l’histoire d’Adam et Eve n’est que pure allégorie : 

Adam et Eve sont les esprits mâles et femelles qui se sont incarnés en humains à la fin de la préhistoire. 

Avant cela, Dieu avait dirigé l’évolution des espèces de façon à obtenir des humains prêts à accueillir les esprits ou âmes. Cela confirme ainsi les découvertes archéologiques liées à la préhistoire.

 

L’arbre symbolise le libre arbitre. En effet les anges ou esprits ont le libre arbitre. S’ils veulent progresser dans leur degré de purification, ils peuvent choisir de vivre une vie humaine, ils choisissent donc, de manière symbolique, les épreuves et les difficultés.

 

Le serpent qui est-il alors ? 

 

Certains ont prétendu qu’il s’agissait du diable. Qu’en est-il réellement ? Le fait est que le serpent ne parle pas. Il s’agit donc encore d’un symbole. Le serpent est sournois, il avance sans faire le moindre bruit, il se faufile où il veut, il peut mordre et tuer éventuellement. Le serpent peut être dangereux.

 

En Genèse 3 :1, il est dit que « le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs ». 

 

Qui est réellement ce serpent ?

 

Ce serpent symbolise le mal en chacun de nous. Le mal peut se manifester de différentes façons: le mensonge, la haine, l’avidité, l’orgueil, la malhonnêteté, l’immoralité et le spiritisme. Ce mal peut aussi être présent chez les esprits !

Ainsi, tout comme le serpent a tenté Eve, le mal peut nous tenter de différentes façons. 


Mais puisque manger les fruits, c’est-à-dire accepter les épreuves propres aux humains a un effet positif sur les progrès spirituels, pourquoi est-ce le serpent (le mal) qui encourage Eve à manger du fruit ? Et pourquoi ce fruit est-il considéré comme un fruit défendu ?

 

Accepter de devenir humain c’est aussi accepter les tentations et le mal qu’ils seraient amenés à vivre. La première forme du mal est le mensonge, puisque les premiers esprits n’ont pas cru qu’ils allaient mourir. Dieu les avait pourtant prévenus qu’en s’incarnant, ils mourraient. Dieu les chasse du Paradis dans le sens où ils quittent leurs demeures célestes paisibles pour vivre sur Terre dans les difficultés. 

Dieu leur avait dit que le jour où ils prendraient de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, ils mourraient (Genèse 2 :17). Et comme 1 jour est comme 1000 ans, c’est bien ce qui se passa (2 Pierre 3:8 ). 


Pourquoi est-ce la femme (Eve) qui prit la première du fruit de l’arbre défendu ? 

 

On se rappelle qu’il s’agit ici des esprits qui vivront en tant que femmes sur Terre. Symboliquement parlant, elles sont punies par Dieu car Dieu leur a confié la lourde responsabilité de porter les enfants et les mettre au monde. La souffrance est inhérente à la nature humaine et la mise au monde est liée à beaucoup de souffrances aussi, cela a toujours été ainsi, même avant l’incarnation des premiers esprits. 

Ainsi, en acceptant de devenir « femme », l’esprit a comme subi une malédiction car il va devoir passer par les souffrances de l’enfantement et la domination de l’homme. 

 

Dans le jardin d’Eden, il y a un autre arbre : l’arbre de vie (Genèse 3 :24). Cet arbre est gardé par des chérubins qui en interdisent l’accès. 

 

Jusqu’à quand l’accès à l’arbre de vie est-il interdit ou impossible ? 

 

Jusqu’au temps où Jésus-Christ héritera de la Terre et ôtera le malheur et la mort. Celui qui restera fidèle jusqu’à la fin, qui vaincra comme le dit le passage d’Apocalypse 2 :7, aura droit à l’arbre de vie et au Paradis de Dieu. 

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0