Apocalypse 3 : 9 : la synagogue de Satan


La synagogue de Satan


 

Apocalypse 3 : 9 : « Je te donne des membres de la synagogue de Satan qui se prétendent juifs sans l'être et qui mentent. Je les ferai venir se prosterner à tes pieds et reconnaître que je t'ai aimé

Jésus n’adresse aucun reproche à l’église de Philadelphie. Il connaît ses œuvres et sait qu’elle est restée fidèle à son enseignement sans jamais renier son nom. Jésus a mis devant elle une porte que personne ne peut refermer (Ap 3 :8).
Une autre église a pu accueillir également les éloges du Christ sans recevoir aucun reproche de sa part, il s’agit de 
l’église de Smyrne.
 
Apocalypse 2 :9 : « Je connais [tes œuvres,] ta détresse et ta pauvreté - et pourtant tu es riche - ainsi que les calomnies de ceux qui se disent juifs et ne le sont pas mais qui sont une synagogue de Satan. »
 
Étonnamment Jésus parle de la « synagogue de Satan » en s’adressant à ces deux églises qui lui sont particulièrement fidèles.
Jésus fera se prosterner aux pieds de l’église de Philadelphie les membres de la synagogue de Satan.
 
 
 Qu’est-ce que la synagogue de Satan ?

La synagogue est le lieu de culte juif. 
Satan est un esprit puissant qui s’était opposé à Dieu et qui se donne comme objectif de détourner un maximum de personnes de Dieu. C’est lui qui a entraîné les premiers humains à sa suite et qui est donc à l’origine de la souffrance due à l’indépendance vis-à-vis de Dieu. 


 Pourquoi Jésus parle-t-il de la synagogue de Satan ? 

Tout simplement parce que les gens fréquentant la synagogue se prétendent être Juifs mais ne le sont pas vraiment (Ap 2 :9). En effet, ils mentent (Ap 3 :9). 
S’ils étaient de vrais Juifs, ils se seraient comportés comme les églises de Smyrne et de Philadelphie. C’est pourquoi Jésus déclare : « Je les ferai venir se prosterner à tes pieds et reconnaître que je t'ai aimé. » 
Jésus leur reproche de ne pas avoir reconnu son amour

En fait, la plupart des Juifs ont rejeté Jésus-Christ et l’ont pas reconnu. Certains l’ont réellement reconnu mais l’ont rejeté en connaissance de cause car ils ne voulaient pas renoncer à leur position prestigieuse (comme de nombreux chefs religieux juifs).
C’est pourquoi la bonne nouvelle du Royaume s’est étendue aux gens des nations qui ne connaissaient pourtant pas Dieu. Jésus fait symboliquement se prosterner ces Juifs aux pieds des chrétiens de Philadelphie qui, eux, ont prouvé leur fidélité à Dieu et au Messie. Cela met en évidence la différence de comportement et la nécessité pour les membres Juifs de reconnaître leur erreur et se repentir. 

Les églises d’Asie mineure, sont formées de personnes provenant de diverses origines et de cultes variés. Peu d’entre eux pourtant sont Juifs alors que le peuple d’Israël a été le peuple de Dieu pendant près de 1 500 ans ! 


 L’infidélité constamment répétée des Israélites

L’histoire du peuple hébreu est caractérisée par des rebellions incessantes contre Jéhovah Dieu. De ce fait, ils se sont la plupart du temps retrouvés sous la domination d’autres peuples ou engagés dans des guerres destructrices.
 
Après leur sortie d’Egypte, Moïse a été confronté à de nombreuses plaintes et rebellions. De ce fait, les Israélites ont été condamnés à errer pendant 40 ans dans le désert.
Nombres 14 : 26, 27 : « 26 Yahweh parla à Moïse et à Aaron, disant:27 Jusques à quand tolérerai-je les murmures de cette assemblée perverse contre moi? Car les murmures que les fils d'Israël profèrent contre moi, je les ai entendus. 
» - Traduction Pirot-Clamer / Liénart 

 

Après la mort de Moïse, alors qu’ils étaient dirigés par des juges, les Israélites se sont, à de nombreuses reprises, détournés de leur Dieu, Jéhovah.
Juges 2 : 17 : « Mais même leurs juges, ils ne les écoutaient pas, ils se prostituèrent à d'autres dieux, et ils se prosternèrent devant eux. Bien vite ils se sont détournés du chemin qu'avaient suivi leurs pères, dociles aux commandements de Yahvé; ils ne les ont point imités. »
 
Les Israélites ont ensuite demandé à avoir un roi comme les autres nations. Mais souvent le roi les entraînait lui-même dans l’idolâtrie et l’infidélité à Dieu. Et ils continuaient à mettre à mort les prophètes envoyés vers eux pour les avertir.
 
C’est le cas du roi Joas de Juda qui fait assassiner le prophète Zacharie, fils de Jocheba qui pourtant lui avait sauvé la vie lors de l’extermination de sa famille par la reine Athalie.
2 Chroniques 24 :19-21 : « 19 Des prophètes leur furent envoyés pour les ramener à Yahvé; mais ils témoignèrent contre eux sans qu'ils prêtent l'oreille. 20 L'Esprit de Dieu revêtit Zacharie, le fils du prêtre Yehoyada, qui se tint debout devant le peuple et lui dit: "Ainsi parle Dieu. Pourquoi transgressez-vous les commandements de Yahvé sans aboutir à rien? Parce que vous avez abandonné Yahvé, il vous abandonne." 21 Ils se liguèrent alors contre lui et sur l'ordre du roi le lapidèrent sur le parvis du Temple de Yahvé. »
 - Jérusalem

 

Jéhovah Dieu n’a cessé d’envoyer des prophètes pour avertir les Israélites, mais en vain ! En se détournant de leur Dieu, ils sombraient alors sous la domination de leurs ennemis.
 
Jérémie 7 : 25, 26 : « 25 »Depuis le jour où vos ancêtres sont sortis d'Egypte jusqu'à aujourd'hui, je vous ai envoyé tous mes serviteurs, les prophètes. Je les ai envoyés chaque jour, inlassablement, 26 mais ils ne m'ont pas écouté, ils n'ont pas tendu l'oreille. Ils se sont montrés réfractaires, ils ont fait le mal plus encore que leurs ancêtres. »
 
2Rois 21 : 10, 14, 15 : « 10 Alors l’Éternel annonça par l'intermédiaire de ses serviteurs les prophètes: (…) 14 J'abandonnerai le reste de mon héritage et je les livrerai entre les mains de leurs ennemis. Ils deviendront le butin et la proie de tous leurs ennemis 15 parce qu'ils ont fait ce qui est mal à mes yeux et qu'ils m'ont irrité depuis le jour où leurs ancêtres sont sortis d'Egypte jusqu'à aujourd'hui.'» 

 
Le roi Manassé a entraîné tout le peuple à pratiquer ce qu’il y a de pire, a tel point que la faute de Juda a été inscrite de manière indélébile au burin de fer, avec une point de diamant sur les cornes des autels (Jérémie 17 :1).
2 Chroniques 33 :9 : « Mais Manassé égara les Judéens et les habitants de Jérusalem, au point qu'ils agirent encore plus mal que les nations que Yahvé avait exterminées devant les Israélites. » Jérusalem
 
Le peuple juif a eu l’immense privilège de communiquer avec le Souverain de l’univers et de recevoir la loi par l’intermédiaire des anges, comme le dira plus tard Etienne, et pourtant, ils se comportaient parfois plus mal que les nations idolâtres et infanticides !

 

Plusieurs prophètes ont annoncé la destruction de Jérusalem et des villes de Juda en raison de leur infidélité. Les Israélites n’ont tenu aucun compte des avertissements divins répétés.
 
Jérémie 32 : 31-33 : « 31 »Oui, cette ville a provoqué ma colère et ma fureur depuis le jour où ils l'ont construite jusqu'à aujourd'hui; aussi, je ne veux plus la voir 32 à cause de tout le mal que les Israélites et les Judéens ont fait au point de m'irriter, eux, leurs rois, leurs chefs, leurs prêtres et leurs prophètes, les hommes de Juda aussi bien que les habitants de Jérusalem. 33 Ils m'ont tourné le dos, ils ont arrêté de me regarder en face. Pourtant on les a enseignés, encore et encore, inlassablement, mais ils n'ont pas voulu tenir compte de la correction. »
 
Osée 7 :13 : « Malheur à eux parce qu'ils me fuient! Ruine sur eux parce qu'ils me sont infidèles! Je voudrais les sauver, mais ils disent des paroles mensongères contre moi. »

 
Les Israélites ont mis à mort de nombreux prophètes de Dieu. Leur nombre s’élèverait à plusieurs milliers si l’on compte tous ceux que fit assassiner Achab sous l’influence de Jézabel et ceux qui ont été assassinés par l’impitoyable roi de Juda Manassé (Rom 11 : 2, 3). 
Le peuple d’Israël a versé beaucoup de sang innocent et beaucoup de prophètes envoyés par Dieu ont été assassinés, jusqu’à 
Jésus-Christ lui-même !
C’est pourquoi, après la mort de Jésus, la nation d’Israël, en tant que telle, n’est plus considérée comme le peuple élu de Dieu. Ce sont ceux qui proviennent de toutes nations et peuples et langues et qui ont accepté Jésus dans leur cœur et le servent avec amour et fidélité. 
 
 
 Une nouvelle alliance

Le sacrifice de Jésus
 préfiguré par les sacrifices rituels de la nation d’Israël permet le rachat de tous ceux qui viennent à lui avec repentance et reconnaissance.
Les Israélites connaissaient le principe du rachat par le sang. Ils attendaient en outre la venue du Messie annoncé dans de très nombreuses prophéties.
 
Malgré cela, au lieu de reconnaître Jésus comme le Messie tant attendu, les chefs religieux juifs prenaient ombrage des guérisons miraculeuses qu’il accomplissait et complotaient pour le mettre à mort !

 

Hébreux 9: 11-15«11 Quant à Christ, il est venu comme grand-prêtre des biens à venir. Il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait qui n'est pas construit par la main de l'homme - c'est-à-dire qui n'appartient pas à cette création - 12 et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non pas avec le sang de boucs et de jeunes taureaux, mais avec son propre sang. Il nous a ainsi obtenu un rachat éternel.13 En effet, le sang des boucs et des taureaux ainsi que la cendre d'une vache, dont on asperge ceux qui sont souillés, les rendent saints en leur procurant une pureté rituelle. 14 Si tel est le cas, le sang de Christ, qui s'est offert lui-même à Dieu par l'Esprit éternel comme une victime sans défaut, purifiera d'autant plus votre conscience des œuvres  mortes afin que vous serviez le Dieu vivant!
15 Voici pourquoi il est le médiateur d'une alliance nouvelle: sa mort est intervenue pour le rachat des transgressions commises sous la première alliance afin que ceux qui ont été appelés reçoivent l'héritage éternel promis. » 


L’ancienne alliance (mosaïque) n’a plus lieu d’être. Jésus est le médiateur d’
une nouvelle alliance : le rachat de nos fautes et manquements afin que nous obtenions la vie éternelle. 
 
 
 L’opposition juive dans le Nouveau testament
 
Jéhovah Dieu avait préparé un peuple pour accueillir le Messie et pour en faire ensuite les cohéritiers du futur roi de la terre. Les Juifs connaissaient Jéhovah Dieu, ils comprenaient le principe du rachat par le sang, ils avaient connaissance des quelque 300 prophéties concernant la venue du Messie, et de toutes les prophéties promettant la justice et un règne de paix sur la terre. Ils étaient prêts pour reconnaître et accueillir le Fils de Dieu. Cependant, les chefs juifs arrogants l’ont ouvertement rejeté, l’ont critiqué, insulté, frappé à coups de poing, lui ont craché au visage et finalement l’ont mis à mort (Mat 26 : 65-68
).
Jésus-Christ, envoyé par Dieu, seul moyen de salut pour les humains, a été mis à mort par ceux qui auraient dû être ses plus proches collaborateurs !

 

Alors qu’il était encore en vie, Jésus avait fustigé les Pharisiens, chefs religieux juifs, avec beaucoup de franchise.
Luc 11 : 47-49 : « 47 Malheur à vous, parce que vous construisez les tombeaux des prophètes que vos ancêtres ont tués. 48 Vous rendez donc témoignage aux actes de vos ancêtres et vous les approuvez, car eux, ils ont tué les prophètes et vous, vous construisez [leurs tombeaux]. 49 C'est pourquoi la sagesse de Dieu a dit: 'Je leur enverrai des prophètes et des apôtres, ils tueront les uns et persécuteront les autres', »
 
Jésus déclare lui-même dans son évangile en 
Matthieu 23 :37-39 : « 37 Jérusalem, Jérusalem, toi qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés! Combien de fois j'ai voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l'avez pas voulu! 38 Voici que votre maison vous sera laissée déserte 39 car, je vous le dis, vous ne me verrez plus désormais, jusqu'à ce que vous disiez: 'Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur!»

 

Etienne a courageusement dénoncé leur dureté de cœur.
Actes 7 : 51-53 : « 51 »Hommes réfractaires, incirconcis de cœur et d'oreilles! Vous vous opposez toujours au Saint-Esprit; vous êtes bien comme vos ancêtres. 52 Lequel des prophètes vos ancêtres n'ont-ils pas persécuté? Ils ont tué ceux qui annonçaient d'avance la venue du Juste, et c'est lui que vous avez fait maintenant arrêter et dont vous êtes devenus les meurtriers, 53 vous qui avez reçu la loi par l'intermédiaire des anges et qui ne l'avez pas gardée!» »

Ces Juifs ont alors réagi avec une haine et une violence meurtrière. Ils ont traîné Etienne en dehors de la ville et l’ont lapidé sans le moindre regret comme ils l’avaient fait avec les prophètes qui annonçaient les condamnations de Dieu à l’égard du peuple d’Israël.

 

Les persécutions des chrétiens du premier siècle ont été provoquées sous l’instigation des Juifs. Au cours de ses 3 voyages missionnaires, l’apôtre Paul a subi des coups, des insultes, a été lapidé, a été emprisonné à cause de l’intense opposition juive à la prédication de l’Evangile. En rejetant Jésus-Christ et en s’opposant au message chrétien, les Juifs perdent le privilège de faire partie du futur gouvernement messianique (ou Royaume de Dieu) ainsi que cela était prévu initialement dans le dessein de Dieu (Apocalypse 7 : 4-8).
 
AntiochePaul et Barnabas s’adressent aux Juifs remplis de jalousie juste avant qu’ils ne les chassent de la ville (Actes 13 : 48-51) :

Actes 13 : 44-47 : « 44 Le sabbat suivant, presque toute la ville se rassembla pour écouter la parole de Dieu. 45 Quand ils virent cette foule, les Juifs furent remplis de jalousie, et ils s'opposaient à ce que disait Paul [en le contredisant et] en l'insultant. 46 Paul et Barnabas leur dirent avec assurance: «C'était à vous d'abord que la parole de Dieu devait être annoncée mais, puisque vous la rejetez et que vous vous jugez vous-mêmes indignes de la vie éternelle, nous nous tournons vers les non-Juifs. 47 En effet, tel est l'ordre que le Seigneur nous a donné: Je t'ai établi pour être la lumière des nations, pour apporter le salut jusqu'aux extrémités de la terre.»


 

Iconium ils doivent fuir devant leur projet de lapidation (Actes 14 : 1-7).
 
Lystre, Paul se fait lapider et il est laissé pour mort (Actes 14 :19
).

 

Thessalonique, les Juifs engagent des vauriens pour semer le trouble dans la ville (Actes 17 :1-9).
 
Corinthe, les Juifs injurient Paul qui leur dit alors :

Actes 18 :6 : « Mais ceux-ci s'opposaient à lui et l'injuriaient. Aussi il secoua contre eux la poussière de ses vêtements et leur dit : Si vous êtes perdus, ce sera uniquement de votre faute. Je n'en porte pas la responsabilité. A partir de maintenant, j'irai vers les non-Juifs. » 
- Semeur

 

En Grèce Paul doit fuir un complot juif (Actes 20 : 1-6).
 
Jérusalem, les foules essaient de le tuer et ne s’arrêtent de le frapper qu’à l’arrivée des soldats romains (Actes 21 : 27-32).
Le commandant permet à Paul de s’exprimer en hébreu devant les foules afin de leur raconter ses origines juives, sa lutte contre les chrétiens, sa rencontre avec Jésus sur le chemin de Damas, sa mission pour Dieu et Jésus (
Actes 22 : 1-21
).
Comment réagit la foule à ces paroles pleines de sincérité ? Leur haine à l’égard de Paul n’en n’est que plus attisée encore.

 

Actes 22 : 22, 23 : « 22 La foule l'avait écouté jusqu'à ces mots, mais ils se mirent alors à crier: «Fais disparaître de la terre un pareil homme! Il n'est pas digne de vivre.» 23 Ils poussaient des cris, jetaient leurs vêtements et lançaient de la poussière en l'air. »
 
Paul sera 
emprisonné pendant 2 ans par les Romains, le gouverneur Félix désirant plaire aux Juifs.
Devant le nouveau gouverneur, 
Porcius Festus qui succède à Félix, Paul en appelle à l’empereur. Festus lui promet qu’il ira devant l’empereur.
Alors qu’il est en route pour Rome, Paul fera naufrage sur l’île de Malte.
 
Lien - Le premier voyage missionnaire de Paul

                                                                    

Lien - Le deuxième voyage missionnaire de Paul

 

Lien - Le troisième voyage missionnaire de Paul

 

 

 Suivons l’exemple des églises de Smyrne et Philadelphie
 
C’est à juste titre que Jésus appelle les Juifs « la synagogue de Satan » car ils ont accompli la volonté de Satan en s’opposant à Jésus, le Fils de Dieu et aux fidèles chrétiens.
 
Jésus avait courageusement déclaré aux Pharisiens :
Jean 8 : 44 : « Vous, vous avez pour père le diable et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement et il ne s'est pas tenu dans la vérité parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fond, car il est menteur et le père du mensonge. » 

 

Vous, vous avez pour père le diable et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement et il ne s'est pas tenu dans la vérité parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Il est le père du mensonge.

 

Doit-on ressentir de la haine envers les Juifs ?
Absolument pas, sinon nous ne serions plus des chrétiens qui suivent la loi de l’Amour enseignée par le Christ ! D’ailleurs, il ne nous appartient pas de juger.
Personne ne décide de sa religion de naissance. Par contre chacun peut décider par la suite de s’attacher au véritable enseignement tel qu’il est enseigné dans la parole de Dieu, seule référence et étalon de la vérité (et cela ne concerne pas que les Juifs), et ainsi bénéficier des promesses de vie éternelle possibles grâce au sang versé de Jésus-Christ, notre modèle de courage et d’amour.
 
Olivier     

 

Sauf indication spéciale, les versets ont été tirés de la traduction Segond 21 et les images de Free Bible Images.                                                                


Écrire commentaire

Commentaires: 0