· 

Apocalypse 3 : 14: notre créateur


 

Notre créateur: Jésus-Christ

 

Apocalypse 3 : 14 : « Ecris à l'ange de l'Eglise de Laodicée: 'Voici ce que dit l'Amen, le témoin fidèle et véritable, l'auteur de la création de Dieu »

 

Aujourd’hui 20 décembre, je vais vous parler de notre créateur.

 

Qui est à l’origine de la création de l’homme ? 

 

Il s’agit de Jésus-Christ.

 

Comment cela ? N’est-ce pas Dieu ?

 

En réalité, Jésus-Christ est la seule véritable création directe de Dieu. C’est la raison pour laquelle il est appelé « fils unique ».

Tout le reste a été créé par l’intermédiaire de Jésus-Christ. 

 

C’est ce que montre le passage de Colossiens 1 : 15- 20: « 15 Le Fils est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. 16 En effet, c'est en lui que tout a été créé dans le ciel et sur la terre, le visible et l'invisible, trônes, souverainetés, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. 17 Il existe avant toutes choses et tout subsiste en lui. 18 Il est la tête du corps qu'est l'Eglise; il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin d'être en tout le premier. 19 En effet, Dieu a voulu que toute sa plénitude habite en lui. 20 Il a voulu par Christ tout réconcilier avec lui-même, aussi bien ce qui est sur la terre que ce qui est dans le ciel, en faisant la paix à travers lui, par son sang versé sur la croix. »

 

Comme le dit ce passage, Jésus est le premier-né de toute créationTout a été créé par lui et pour lui. C’est lui la tête de l’Eglise. C’est grâce à lui que la paix sera possible, grâce à son sang versé.

 

Quel exemple nous a laissé Jésus-Christ?

 

Jésus nous a créés puis il est venu sur Terre en tant qu’humain pour vivre nos préoccupations et nos difficultés. Notre créateur si puissant, s’est abaissé au niveau de l’humain et nous a laissé un exemple époustouflant d’humilité. Il a consacré toute sa vie à servir les autres. Il n’a jamais recherché la gloire ni le confort. Il a donné une image puissante en lavant lui-même les pieds de ses disciples et en disant que celui qui veut être grand devra servir les autres. 

 

Jésus lave les pieds de ses disciples

 

Jésus était ému de pitié devant la souffrance et il a soulagé et guéri de très nombreuses personnes. 

 

Il tendait la main aux pécheurs qui étaient écrasés par un sentiment de culpabilité et par le rejet de leur communauté. Les pécheurs se sentaient à l’aise et soulagés car Jésus n’était pas là pour les humilier mais pour leur ouvrir la porte de la réconciliation avec Dieu avec amour et compassion. Ces pécheurs avaient ensuite des mobiles plus purs que les chefs religieux Juifs arrogants. 

 

 

Il a énoncé des paroles profondes qui touchent les cœurs. La règle d’or de Jésus déclare « Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux » Matthieu 7 :12.

 

Il nous encourage aussi à ne jamais juger les autres. Il dit en Matthieu 7 : 1-5 : « 1 »Ne jugez pas afin de ne pas être jugés, 2 car on vous jugera de la même manière que vous aurez jugé et on utilisera pour vous la mesure dont vous vous serez servis. 3 Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'œil  de ton frère et ne remarques-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? 4 Ou comment peux-tu dire à ton frère: 'Laisse-moi enlever la paille de ton œil ', alors que toi, tu as une poutre dans le tien? 5 Hypocrite, enlève d'abord la poutre de ton œil, et alors tu verras clair pour retirer la paille de l'œil de ton frère. »

 

Dans l’une de ses paraboles, il raconte l’histoire de deux hommes, un pharisien et un collecteur d’impôts, en train de prier. 

 

Luc 18 : 9-14 : « 9 Il raconta aussi une parabole pour ceux qui étaient convaincus d'être justes et méprisaient les autres : 10 Deux hommes montèrent au Temple pour prier : un pharisien et un collecteur d'impôts. 11 Le pharisien, debout, faisait intérieurement cette prière : « O Dieu, je te remercie de ne pas être avare, malhonnête et adultère comme les autres hommes, et en particulier comme ce collecteur d'impôts là-bas. 12 Moi, je jeûne deux jours par semaine, je donne dix pour cent de tous mes revenus. » 13 Le collecteur d'impôts se tenait dans un coin retiré, et n'osait même pas lever les yeux au ciel. Mais il se frappait la poitrine et murmurait : « O Dieu, aie pitié du pécheur que je suis ! » 14 Je vous l'assure, c'est ce dernier et non pas l'autre qui est rentré chez lui déclaré juste par Dieu. Car celui qui s'élève sera abaissé ; celui qui s'abaisse sera élevé. »

 

Cette parabole nous décrit deux personnes en train de prier. La première, un pharisien, liste à Dieu toutes les bonnes actions et qualités qu’il s’attribue pour conclure qu’il n’est pas comme les autres hommes, et en particulier, il n’est pas comme le collecteur d’impôts qu’il voit prier.

La deuxième personne est justement ce collecteur d’impôts qui prie en murmurant, les yeux baissés, tout en se frappant la poitrine, et en demandant la pitié de Dieu car il se considère comme un pêcheur.

Jésus conclut en disant que le collecteur d’impôts est bien celui qui aura reçu la faveur de Dieu, et non le pharisien qui essayait de s’élever en se ventant et en rabaissant les autres.

 

Jésus nous a laissé un modèle dAmour parfait. 

 

Et pourtant malgré toute son abnégation, son travail incessant, ses œuvres miraculeuses et son enseignement incomparable, on l’a trahit, on l’a insulté, on l’a frappé, on l’a torturé, on lui a craché au visage et on l’a tué de lanière atroce en le clouant à une croix ! Lui, notre créateur. 

 

Jésus nous a laissé un exemple incomparable d’Amour et d’Humilité.

Honorons-le en suivant ses enseignements, en ressentant de l’Amour et une reconnaissance profonde pour lui dans notre cœur. 

 

Malgré ses réalisations grandioses, Jésus a toujours attribué la gloire à son Père, Jéhovah Dieu. Nous devons adorer et vénérer notre Dieu, Souverain de l'Univers.

Cependant honorons de tout notre cœur Jésus-Christ qui nous a démontré une puissance, un Amour et un sacrifice de lui-même extraordinaires !

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Yan (jeudi, 21 décembre 2017 21:28)

    Difficile de lire que Jésus serait le Dieu suprême car il ne l'est pas mais seulement un intermédiaire créateur, non ?

  • #2

    Yan (jeudi, 21 décembre 2017 21:31)

    Ouai j'ai écrit trop rapidement lol.

    Jéhovah n'est pas vraiment la bonne prononciation dû au fait que les juifs n'utilisaient pas de voyelles.mais, me semble que Yahvé ou Yahweh serait plus approprié non ? Mais oui c'est sûr que c'est Dieu qu'il faut vénérer mais faut pas non plus éviter ce que Jésus a fait sans le vénérer.

  • #3

    Olivier (jeudi, 21 décembre 2017 22:37)

    Bonsoir Yan

    En effet, il est peu probable que la prononciation du nom de Dieu ait été "Jéhovah", car nous ne disposons que des consonnes et le nom de Dieu a cessé d'être utilisé depuis longtemps. Mais de nombreux autres noms que nous prononçons dans la langue française sont aussi très différents de leur prononciation originelle dans les écritures hébraïques et cela ne nous empêche pas de les utiliser couramment et de leur accorder le respect qui leur est dû. Je pense par exemple à Yéshoua en hébreu que nous prononçons Jésus. De nombreux prénoms se prononcent différemment selon les langues, mais ce sont toujours les mêmes prénoms (ex. Jacques / Tiago en portugais - Pierre/ Peter en anglais).
    Ce qui compte, j'en suis convaincu, est de bien distinguer Dieu qui est à l'origine de tout et de lui accorder le respect qui lui est dû.
    Yahvé ou Yahweh, c'est très bien.
    C'est lui seul que nous devons vénérer / adorer.
    Quant à Jésus, tout ce qu'il a fait pour nous devrait nous pousser à ressentir une immense reconnaissance et un amour profond. Et à suivre son exemple parfait et ses sages conseils.
    Olivier