Apocalypse 5 : 14 : Que signifie adorer et se prosterner?


Que signifie adorer et se prosterner ?


 

Apocalypse 5 : 14 « Les quatre êtres vivants répondaient: «Amen!» Et les anciens se prosternèrent et adorèrent. »

 

 

Jean voit maintenant les quatre êtres vivants et les 24 anciens se prosterner et adorer Dieu et Jésus-Christ.
L'adoration est associée au fait de se prosterner. 

 

Le prophète Elie se prosterne devant Dieu - FBI
Le prophète Elie se prosterne devant Dieu - FBI

 

 Que signifie " se prosterner"?

Se prosterner, c'est s'incliner visage vers le bas devant quelqu'un en signe de profond respect, de dévotion, d'adoration, d'humilité, de soumission ou d'obéissance

Se prosterner devant quelqu'un c'est 
reconnaître sa supériorité, son autorité, éprouver un amour intense et lui offrir avec une très grande humilité un signe d'hommage et d'adoration. 
C'est une attitude que nous adoptons en général quand nous prions avec 
sincérité.


L'adoration (
du latin ad orare : s’adresser à) est un hommage religieux, un culte que l’on rend et qui s'apparente au don de soi. 

 

 


 Qui est ainsi adoré ? 

Le verset précédent nous rappelle les paroles qui viennent juste d'être prononcées : « 
A celui qui est assis sur le trône et à l'Agneau soient la louange, l'honneur, la gloire et la domination, aux siècles des siècles!» - Apocalypse 5 : 13
Les anciens se prosternent et adorent 
Jéhovah Dieu, le Maître suprême de l'univers et Jésus-Christ, son Fils

Cela nous rappelle le passage d
'Apocalypse 5 : 8 : « Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre anciens se prosternèrent devant l'agneau. Chacun tenait une harpe et des coupes d'or remplies de parfums, qui sont les prières des saints» 

 

 


 Mais, ne doit-on pas uniquement se prosterner et adorer Dieu, le Tout-Puissant ?

Depuis les 10 commandements donnés à Moïse sur le mont Sinaï, UN seul Dieu doit être adoré: le Souverain suprême de l'univers dont le Nom est Jéhovah.

 

Exode 20 :2-5 : « 2 Je suis Jéhovah, ton Dieu, qui t'a fait sortir du pays d'Egypte, de la maison de servitude. 3 Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face. 4 Tu ne te feras pas d'image taillée ni aucune figure de ce qui est en haut dans le ciel, ou de ce qui est en bas sur la terre, ou de ce qui est dans les eaux au-dessous de la terre. 5 Tu ne te prosterneras point devant elles et tu ne les serviras point.» Crampon

 

 

Depuis les 10 commandements donnés à Moïse sur le mont Sinaï, UN seul Dieu devait être adoré: le Souverain suprême de l'univers dont le Nom est Jéhovah.

IMGBIN_deepak110

 

 

Jéhovah est un Dieu jaloux qui ne tolère aucune infidélité et a toujours fermement condamné l'idolâtrie. Les Israélites se sont, à de nombreuses reprises, attachés aux faux dieux des nations païennes voisines. Leur comportement est comparé à un adultère qui a provoqué la colère du Dieu vivant et a conduit à la destruction de Jérusalem en 587 av J-C. 

 

Jérémie 3 : 8-9 : «  8 Alors même que j'ai renvoyé l'infidèle Israël à cause de tous ses adultères, que je lui ai donné sa lettre de divorce, j'ai constaté que sa sœur, Juda la traîtresse, n'en a éprouvé aucune peur et qu'elle est allée se prostituer de la même manière. 9 Le résultat, c'est qu'Israël a souillé le pays par la légèreté de sa prostitution, elle a commis l'adultère avec la pierre et le bois. »

 

 

Lorsque Jean a voulu se prosterner devant l'ange qui lui transmettait la Révélation de Jésus-Christ contenue dans le livre de l'Apocalypse, ce dernier lui dit clairement: "Garde-toi bien de le faire!" et "Adore Dieu."

 

Apocalypse 22 :8,9 : « 8 Moi, Jean, j'ai entendu et vu ces choses. Après les avoir entendues et vues, je tombai aux pieds de l'ange qui me les montrait pour l'adorer. 9 Mais il me dit: "Garde-toi bien de le faire! Je suis ton compagnon de service, celui de tes frères les prophètes et de ceux qui gardent les paroles de ce livre. Adore Dieu."»

 

Contrairement aux dieux des nations païennes faits de pierre qui ont détourné les Israélites de leur Dieu Tout-Puissant, les anges sont bien vivants et d'une puissance inouïe, et, surtout, ils sont soumis à Jéhovah Dieu lui-même. Mais alors, peut-on encore parler d'idolâtrie ? Oui. La réponse de l'ange lui-même est claire. Si nous nous prosternons devant un ange pour l'adorer, c'est de l'idolâtrie.

 

De ce fait, tous ceux qui se prosternent ou prient devant des saints ou les honorent dans une procession, un pèlerinage (culte des saints), commettent quelque chose de détestable aux yeux de Dieu: l'idolâtrie.

 

Fatima au Portugal   -    Notre dame de Paris 2019    -    icône de Marie

 

 

 

 Qu'en est-il de Jésus-Christ ? 

 

Jésus-Christ est le Fils de Dieu, le deuxième personnage le plus important de l'univers, l'archange à qui tous les anges sont soumis, le Roi du Royaume de Dieu, notre créateur, le Sauveur de l'humanité, le seul qui a été trouvé digne d'ouvrir le Livre scellé de 7 sceaux dans la main de Dieu.

 

Jésus-Christ est le représentant de son Père, tout ce qu'il fait n'a qu'un seul objectif: rétablir la Souveraineté de son Père et réconcilier l'humanité avec Dieu.

C'est Dieu lui-même qui a établi son Fils Roi et lui a confié tout pouvoir au ciel et sur la terre. 

 

Psaumes 2 : 6-9 : « 6 Et moi j'ai établi mon roi sur Sion, ma montagne sainte. 7 Je publierai le décret: Jéhovah m'a dit: Tu es mon Fils, je t'ai engendré aujourd'hui, 8 Demande, et je te donnerai les nations pour héritage, pour domaine les extrémités de la terre. 9 Tu les briseras avec un sceptre de fer, tu les mettras en pièces comme le vase du potier."Crampon 

 

Reconnaître la royauté de Jésus c'est reconnaître la Souveraineté de son Père puisque Jésus règne au nom de son Père. 

 

 

Peu avant son ascension, les apôtres se sont prosternés devant Jésus.

 

Matthieu 28 :16-18 : « 16 Les onze disciples allèrent en Galilée, sur la montagne que Jésus leur avait désignée. 17 Quand ils le virent, ils se prosternèrent devant lui. Mais quelques-uns eurent des doutes. 18 Jésus, s'étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. »

 

Nous constatons que certains apôtres n'osaient pas se prosterner devant Jésus. Le Christ leur dit alors "Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre". 

 

 

Peu avant son ascension, les 11 apôtres se sont prosternés devant Jésus. Quand ils le virent, ils se prosternèrent devant lui. Mais quelques-uns eurent des doutes. Jésus leur dit "Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre."

 

FBI

 

Jéhovah Dieu a confié tout pouvoir à son Fils qui va régner en son Nom et le représenter. 

 

Philippiens 2 : 9-11 : « 9 C'est aussi pourquoi Dieu l'a élevé à la plus haute place et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom 10 afin qu'au nom de Jésus chacun plie le genou dans le ciel, sur la terre et sous la terre 11 et que toute langue reconnaisse que Jésus-Christ est le Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. » 

 

Après sa mort, Jésus-Christ a reçu le nom qui est au-dessus de tout nom correspondant à sa position glorieuse. Devant le Sauveur de l'humanité chargé de rétablir la Souveraineté de son Père tous doivent plier le genou pour se prosterner. Jésus règne à la gloire de son Père.

 

Lorsque tout lui aura été soumis et que la terre sera remplie d'humains fidèles à Dieu et à Jésus, alors Jésus-Christ se soumettra lui-même à Dieu afin que Jéhovah redevienne tout pour tous.

 

1 Corinthiens 15 :27,28 : « 27 Dieu, en effet, a tout mis sous ses pieds. Mais lorsque Dieu dit que tout lui a été soumis, il est évident que c'est à l'exception de celui qui lui a soumis toute chose. 28 Lorsque tout lui aura été soumis, alors le Fils lui-même se soumettra à celui qui lui a soumis toute chose, afin que Dieu soit tout en tous. »

 

 

Dans le verset cité en référence, toutes les créatures de l'univers glorifient, honorent et adressent leurs louanges à Jéhovah Dieu ET à Jésus, l'Agneau. 

 

Apocalypse 5 :13,14 : « 13 Toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre, sur la mer, tous les êtres qui s'y trouvent, je les entendis s'écrier: « A celui qui est assis sur le trône et à l'Agneau soient la louange, l'honneur, la gloire et la domination, aux siècles des siècles!» 14 Les quatre êtres vivants répondaient: «Amen!» Et les anciens se prosternèrent et adorèrent. »

 

Dans ce passage, nous voyons les 24 anciens représentant les cohéritiers du Christ appelés à régner en tant que Rois, Prêtres et Juges sur la terre se prosterner devant Jésus-Christ !       

Si les ministres puissants, immortels et incorruptibles, supérieurs aux anges eux-mêmes, se prosternent devant Jésus-Christ, il est évident que nous, simples humains mortels et imparfaits, nous pourrions nous prosterner également devant Jésus !!

 

 

Peut-on vénérer Jésus au travers de la croix, d'icônes, de statues, de reliques ? Non! Cela serait de l'idolâtrie car nous adorerions un morceau de pierre ou de bois.

 

Chemin de croix à Calvi en Corse, Pierre Bona      -    L'adoration_de_la_croix_de_Jean_Geoffroy  -  wikipedia

 

 

Il est inutile également de se rendre dans un lieu particulier (lieu saint), comme par exemple Béthléem ou Jérusalem ou encore la grotte de l'Apocalypse à Patmos, en pensant honorer Jésus-Christ.

Lorsque la Samaritaine a parlé de Jérusalem, qui, selon les Juifs, est l'endroit où l'on doit se rendre pour adorer (Jean 4:19, 20; Actes 8:27; 24:11), Jésus lui a répondu: 

 

Jésus lui répond :  «Femme, lui dit Jésus, crois-moi, l'heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. 23 Mais l'heure vient, et elle est déjà là, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité. En effet, ce sont là les adorateurs que recherche le Père. 24 Dieu est Esprit et il faut que ceux qui l'adorent, l'adorent en esprit et en vérité.» Jean 4:21,23,24.

 

De nos jours, aucun endroit dans le monde n'est considéré comme saint par Dieu, pas même Jérusalem qui est source de nombreuses tensions entre les différentes religions monothéistes.

Il est inutile de se déplacer dans un lieu particulier comme le faisaient les Juifs quand ils venaient à Jérusalem pour célébrer certaines fêtes. 

Il est inutile de se rendre dans une église, une cathédrale, un temple, un monastère ou autre bâtiment religieux...
Il est inutile de revêtir des vêtements spéciaux, de réciter des formules ou des invocations apprises par cœur.

 

Etienne, le premier martyr chrétien, avait repris le texte d’Esaïe 66 :1 dans son discours devant les chefs religieux juifs :

Actes 7 :49,50 : « 49 Le ciel est mon trône, et la terre mon marchepied. Quelle maison pourrez-vous me construire, dit le Seigneur, ou quel endroit pourra être mon lieu de repos? 50 N'est-ce pas ma main qui a fait tout cela? »

 

 

Etienne, le premier martyr chrétien, avait repris le texte d’Esaïe 66 :1 dans son discours devant les chefs religieux juifs. Le ciel est mon trône, et la terre mon marchepied. Quelle maison pourrez-vous me construire, dit le Seigneur ?

FBI

 

Jésus nous explique qu'il nous faut adorer Dieu en esprit et en vérité. C'est à dire avec toute notre conscience, notre compréhension basée sur la véritable connaissance des saintes écritures. Le culte que nous rendons à Dieu et à Jésus est l'expression de notre Reconnaissance et de notre Amour profonds. 

 


Olivier                                                                         

 

Sauf indication spéciale, les versets ont été tirés de la traduction Segond 21 


Écrire commentaire

Commentaires: 8
  • #1

    Sapu (mardi, 19 février 2019 09:35)

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour cette partager qui m'a fait et énormément du bien . Que Dieu vous bénisse.

  • #2

    Olivier (mardi, 19 février 2019 18:33)

    Je vous remercie sincèrement pour votre message et vous souhaite bonne lecture.

  • #3

    DIDIER (jeudi, 14 novembre 2019 08:44)

    JÉSUS PASSA TOUTE LA NUIT A PRIER DIEU ,IL TRANSPIRAIT,A GROSSE GOUTTE, IL CRIAIT,ET IL A ÉTÉ EXAUCÉ PAR CELUI QUI POUVAIT LE SAUVER DE LA MORT. JÉSUS-CHRIST AVAIT IL PEUR DE MOURIR ? SI OUI POURQUOI ? SI NON POURQUOI ?

  • #4

    Olivier (vendredi, 15 novembre 2019 02:40)

    Jésus savait qu’il devait mourir. Il est d’ailleurs venu sur terre pour cela, pour donner sa vie en rançon pour les humains.

    Matthieu 20 :28 : « C'est ainsi que le Fils de l'homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour beaucoup. »

    En effet, tout au long de l’histoire du peuple hébreu, les sacrifices d’animaux qui étaient faits pour le pardon des fautes préfiguraient le sacrifice bien plus grand qu’allait faire Jésus-Christ pour l’humanité.

    Peu avant sa mort, le jour de la Pâque juive qui rappelle la valeur hautement symbolique du sang de l’Agneau pascal, Jésus se trouve dans le jardin de Gethsémani en compagnie de quelques apôtres.

    Jésus sait que l’heure où il doit mourir approche. Il ressent une très grande tristesse et de l’angoisse.

    « 37 Il prit avec lui Pierre et les deux fils de Zébédée et il commença à être saisi de tristesse et d'angoisse. 38 Il leur dit alors: «Mon âme est triste à en mourir. Restez ici, éveillés avec moi.»- Matthieu 26 : 37-38

    Jésus était humain. Et combien même il était parfait, il ressentait une angoisse profonde vis-à-vis de ce qu’il allait devoir vivre : l’insulte, les moqueries, les fausses accusations, l’irrespect, le mépris, la haine, la violence, la souffrance et finalement la mort.

    Rendons-nous compte, le Fils de Dieu lui-même qui n’est venu sur terre que pour soulager, enseigner et apporter l’espoir, va être traité comme le pire des criminels.

    Donner sa vie en sacrifice pour les autres demande un courage et un amour immenses. Mais en plus le faire en étant insulté et humilié en demande encore bien plus !
    Jésus va devoir démontrer sa fidélité à Dieu, à son engagement envers les humains en restant fidèle jusqu’à la fin. Un poids énorme repose sur ses épaules : la vie éternelle des humains qui exerceront la foi en lui et l’avenir-même de la planète repose sur ce don de lui-même qu’il s’apprête à faire.

    Mais le pire de tout pour Jésus est sans doute de mourir après avoir été accusé de blasphème.

    Alors que les chefs religieux juifs cherchent un prétexte pour faire mourir Jésus,
    « 63 Mais Jésus gardait le silence. Le grand-prêtre [prit la parole et] lui dit: «Je t'adjure, par le Dieu vivant, de nous dire si tu es le Messie, le Fils de Dieu.» 64 Jésus lui répondit: «Tu le dis. De plus, je vous le déclare, vous verrez désormais le Fils de l'homme assis à la droite du Tout-Puissant et venant sur les nuées du ciel.» 65 Alors le grand-prêtre déchira ses vêtements en disant: «Il a blasphémé! Qu'avons-nous encore besoin de témoins? Vous venez d'entendre son blasphème. 66 Qu'en pensez-vous?» Ils répondirent: «Il mérite la mort.» 67 Là-dessus, ils lui crachèrent au visage et le frappèrent à coups de poing; certains lui donnaient des gifles en disant: 68 «Christ, prophétise-nous qui t'a frappé!» - Mat 26 : 63-68

    Jésus est parfaitement conscient de tout ce qui entoure sa mort : ses responsabilités vis-à-vis du monde entier, l’intensité de la douleur physique qu’il allait subir, le mépris des foules envers lui, la plus ignoble des accusations, le blasphème, dont il sera victime.

    « Et, se trouvant en agonie, il priait plus instamment, et sa sueur devint comme des gouttes de sang, qui tombaient sur la terre. » - Luc 22:44 – Crampon

    Est-ce que Jésus avait peur ? Très certainement. Jésus était humain et ressentait les émotions que nous.
    Jésus prie intensément en demandant à ce que cette coupe s’éloigne de lui. Boire la coupe c’est devoir subir le sort qui nous est réservé.

    Puis il avança de quelques pas, se jeta le visage contre terre et fit cette prière: «Mon Père, si cela est possible, que cette coupe s'éloigne de moi! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux.»Mat 26 :39

    Jésus demande à plusieurs reprises de ne pas boire la coupe, à ne pas subir une telle mort, dans de telles conditions.
    Cependant, telle n’était pas la volonté de son Père qui a laissé s’exprimer ce que son peuple qu’il avait aimé pendant plus de 1000 ans, avait dans son cœur. Son peuple, qui au lieu d’accueillir le messie tant attendu, l’a malmené avec une grande brutalité et méprisé.

    Le courage, l’amour, le sacrifice de Jésus n’en a que plus de valeur.

  • #5

    Nephtalie (samedi, 04 juillet 2020 06:27)

    God bless you
    Je suis vraiment béni et touché �����

  • #6

    Jacques (lundi, 24 août 2020 02:24)

    Merci pour le message ,que Dieu vous bénisse, j'aimerais avoir des versets montrant qu'on ne doit pas prié et se prosterner devant Marie , les anges les statuts

  • #7

    Olivier (lundi, 24 août 2020 03:08)

    Merci Nephtalie et Jacques pour vos messages. Que Dieu vous bénisse également.

    Voici quelques versets montrant que l'idolâtrie est réellement détestable aux yeux de Dieu.

    ►Exode 20 :4 : « Tu ne te feras pas de sculpture sacrée ni de représentation de ce qui est en haut dans le ciel, en bas sur la terre et dans l'eau plus bas que la terre. »

    ►Psaumes 115 : 4-8 : « 4 Leurs idoles, ce n'est que de l'argent et de l'or; elles sont faites par la main des hommes. 5 Elles ont une bouche mais ne parlent pas, elles ont des yeux mais ne voient pas, 6 elles ont des oreilles mais n'entendent pas, elles ont un nez mais ne sentent pas, 7 elles ont des mains mais ne touchent pas, des pieds mais ne marchent pas; leur gosier ne produit aucun son. 8 Ils leur ressemblent, ceux qui les fabriquent, tous ceux qui se confient en elles. »

    ►Esaïe 44 : 9-20 : « 9 Ceux qui fabriquent des sculptures sacrées ne sont tous que vide et celles qui font leur plus grand plaisir ne servent à rien. Du reste, elles en témoignent elles-mêmes: elles ne voient rien et ne savent rien, si bien qu'ils seront couverts de honte. ... (à lire dans votre Bible jusqu'au verset 20).

    ►Jérémie 10 :8-10 : « 8 Tous, sans exception, sont idiots et stupides. L'instruction des idoles, ce n'est que du bois! 9 On fait venir des lames d'argent de Tarsis, et de l'or d'Uphaz. L'ouvrier et la main de l'orfèvre les travaillent. Les habits de ces dieux sont de pourpre violette et rouge, tous sont l'œuvre d'habiles artisans. 10 Mais c'est l'Eternel qui est le vrai Dieu. Lui, il est un Dieu vivant, et il est roi pour l'éternité. La terre tremble devant sa colère, et les nations ne supportent pas sa fureur. »

    ►Habakuk 2 :18,19 : « 18 A quoi sert une sculpture sacrée, pour qu'un ouvrier la façonne? A quoi sert une idole en métal fondu et qui enseigne le mensonge, pour que l'ouvrier qui l'a faite place en elle sa confiance au point de fabriquer des faux dieux muets? 19 Malheur à celui qui dit à un morceau de bois: «Lève-toi!» ou à une pierre muette: «Réveille-toi!» Donnera-t-elle instruction? Elle est garnie d'or et d'argent, mais il n'y a en elle aucun souffle de vie. »

    ►Jonas 2 :9 : « Ceux qui s'attachent à des idoles sans consistance éloignent d'eux la bonté. »

    ►1 Corinthiens 6 : 9-10 : « 9 Ne savez-vous pas que les injustes n'hériteront pas du royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: ni ceux qui vivent dans l'immoralité sexuelle, ni les idolâtres (...) n'hériteront du royaume de Dieu. »

    ►1 Corinthiens 10 :14 : « C'est pourquoi, mes bien-aimés, fuyez l'idolâtrie. »

    ►Apocalypse 19 :10 : « 9 L'ange me dit alors : (…)10 Je tombai à ses pieds pour l'adorer, mais il me dit: «Garde-toi bien de le faire! ».

    Rien n'est dit dans la Bible sur l'adoration de Marie car cela ne se faisait pas. Marie est une femme très certainement pleine de qualités, mais son rôle se limite à donner la vie à Jésus, plus tard elle sera une chrétienne fidèle, mais en rien supérieure aux autres chrétiens de son époque.
    Ce n'est qu'au Ve siècle, en 431, lors du concile d’Éphèse qu'est fixé le dogme de la Vierge Marie « Theotokos - Mère de Dieu », dogme résultant d'une confusion entre Jésus et Dieu.

    Bien cordialement

  • #8

    Olivier (mardi, 25 août 2020 02:36)

    Voici un autre passage qui montre que l'idolâtrie est considérée comme une infidélité envers Dieu et, de manière imagée, comme un adultère spirituel.

    ►Jérémie 3 : 8-9 : « 8 Elle a bien vu que j'ai répudié Israël-l'infidèle et que je lui ai donné sa lettre de divorce à cause de tous les adultères qu'elle avait commis. Mais sa sœur, Juda-la-perfide, n'en a ressenti aucune crainte ; au contraire, elle est allée se prostituer à son tour. 9 Par sa légèreté à se débaucher, Israël a souillé tout le pays, commettant l'adultère avec des idoles de bois et de pierre. »