Apocalypse 8 : 4 : La fumée des parfums


La fumée des parfums

 

 

Apocalypse 8 : 4 : « La fumée des parfums monta de la main de l'ange devant Dieu avec les prières des saints. »

 

 

L'ange fait monter les parfums avec les prières des saints devant Dieu.

 Les parfums agréables à Jéhovah

Les parfums sont des produits odorants qui dégagent des odeurs agréables. Parfois, on les dispose au dessus d’une flamme de façon à ce qu’ils dégagent une fumée odorante. Cela est très utilisé lors de cérémonies religieuses dans de nombreux lieux de culte afin de créer une ambiance apaisante et spirituelle. Il s’agit la plupart du temps d’encens qui, en brûlant, dégage une odeur caractéristique. 

Dans l’ancien testament, les animaux sacrifiés étaient ensuite immolés. La fumée que se dégageait de ce rituel constituait 
une odeur agréable à l’Eternel. 

Nombres 15 :1-3, 13 : «1 L’Éternel dit à Moïse: 2 «Transmets ces instructions aux Israélites: Quand vous serez entrés dans le pays que je vous donne pour y établir votre demeure 3 et que vous offrirez à l’Éternel un sacrifice passé par le feu - soit un holocauste, soit un sacrifice en accomplissement d'un vœu ou en offrande volontaire, ou bien lors de vos fêtes, pour produire avec votre gros ou votre petit bétail une odeur agréable à l’Éternel.
13 C'est ainsi que tout Israélite agira lorsqu'il offrira un sacrifice passé par le feu dont l'odeur est agréable à l’Éternel. »


Les sacrifices avaient comme but de demander pardon pour les fautes et les manquements. Ils reconnaissaient ainsi Dieu comme Celui qui est à l’origine de la Loi, Celui qui juge et qui accorde le pardon.

 Pourquoi la fumée des parfums monte-t-elle avec les prières des saints ?

La fumée des parfums monte avec les prières, le chrétien demandant 
pardon pour ses fautes et manquements au nom de Jésus-Christ, reconnaissant à Dieu le droit de fixer les normes et le droit du juger et pardonner

N’hésitons pas à adresser à Dieu des prières sincères et humbles, avec un cœur repentant et le désir de donner le meilleur de nous-mêmes. 

Olivier

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0