Apocalypse 8 : 9 : La mer et les bateaux


 

La mer et les bateaux

 

Apocalypse 8 : 9 : « le tiers des créatures qui vivaient dans la mer mourut, et le tiers des bateaux fut détruit»

Une montagne embrasée est lancée dans la mer, le tiers des créatures marines meurt et le tiers des bateaux est détruit

 

Lorsque le deuxième ange a sonné de la trompette, une grande montagne embrasée symbolisant la colère de Dieu a été précipitée dans la mer.
C'est alors que le tiers de la mer est devenue du sang et de ce fait, le tiers des créatures qui y vivent sont mortes.
Il est aussi précisé que le tiers des bateaux a été détruit.

Apocalypse 8 : 8 : « Le deuxième ange sonna de la trompette, et quelque chose qui ressemblait à une grande montagne embrasée [par le feu] fut précipité dans la mer. Le tiers de la mer devint du sang, »

 

un tiers des bateaux sera détruit quand la montagne embrasée sera lancée dans la mer

 

 

 Que symbolise la mer ?

La 
mer désigne de grandes étendues instables d’eau salée soumises à l’action du vent.
L’agitation de la mer se manifeste par le déferlement des vagues tumultueuses, la propagation de la houle, le grondement des eaux impétueuses, l’écume de la mer déchaînée, l’effervescence du remous, le fracas du ressac, le déplacement des courants maritimes...

La mer caractérisée par
 le mouvement, l’instabilité, l’agitation, le déchaînement des vagues et le mugissement des flots, est associée à l’humanité agitée éloignée de Dieu. La mer est parfois utilisée dans la Bible pour désigner les nombreux peuples, les nations, les masses agitées des humains d’où les gouvernements tirent leur origine.

Esaïe 17 : 12, 13 : « 12 Oh ! Quel mugissement de peuples innombrables et qui mugissent comme mugit la mer! Et quel grondement des nations semblable au grondement des eaux impétueuses : 13 les nations font entendre des grondements pareils à ceux des grandes eaux. » 

Esaïe 57 : 20, 21 : « 20 Mais les méchants ressemblent à la mer agitée qui ne peut se calmer et dont les flots agitent la vase et le limon. 21 « Mais, a dit Dieu, il n'y a pas de paix pour les méchants.» 

Ezéchiel 26 : 3 : « Voilà pourquoi le Seigneur, l’Éternel, parle ainsi : Je m'en prends à toi, Tyr, je m'en vais soulever contre toi des nations, des peuples en grand nombre, comme la mer soulève ses vagues en furie. »

Jude 1 : 10, 13 : «10 Mais ces gens-là insultent ce qu'ils ne connaissent pas. Quant à ce qu'ils connaissent par instinct, comme les bêtes privées de raison, cela ne sert qu'à leur perte. 13 Ils ressemblent aux vagues furieuses de la mer qui rejettent l'écume de leur honte, à des astres errants auxquels est réservée à perpétuité l'obscurité des ténèbres. » 

Jacques 1 : 5-7 : « 5 Si l'un de vous manque de sagesse, qu'il la demande à Dieu qui la lui donnera, car il donne à tous généreusement et sans faire de reproche. 6 Il faut cependant qu'il la demande avec foi, sans douter, car celui qui doute ressemble aux vagues de la mer agitées et soulevées par le vent. 7 Qu'un tel homme ne s'imagine pas obtenir quoi que ce soit du Seigneur. 8 Son cœur est partagé, il est inconstant dans toutes ses entreprises.»

Jérémie 6 : 23 : «  Ils empoignent l'arc et la lance, ils sont cruels et sans pitié, et ils mugissent comme la mer. Ils sont montés sur des chevaux, rangés en ordre de bataille tout comme des soldats pour te combattre, toi, population de Sion ! » 

Psaumes 98 : 7 : « Que la mer retentisse et tout ce qui la peuple ! Que l'univers résonne avec ses habitants ! »

Jérémie 50 : 42 : «Ils empoignent l'arc et le javelot. Ils sont cruels et ne montrent aucune compassion. Leur voix gronde comme la mer. Ils sont montés sur des chevaux, prêts à combattre comme un seul homme contre toi, fille de Babylone! »

Jérémie 49 : 23 : « Prophétie sur Damas : « Hamath ainsi qu'Arpad sont couvertes de honte. Car elles ont appris de mauvaises nouvelles. Elles sont démoralisées : c'est la mer en tourmente qui ne peut s'apaiser. »


 Que symbolisent les bateaux ?

Les bateaux naviguent à la surface des eaux. Ils se situent 
au-dessus de la masse agitée des eaux et donc au-dessus de la masse agitée des humains. Ils représentent ceux qui ont une position élevée parmi les humains opposés à Dieu. 

Les bateaux permettaient de se déplacer en toute sécurité à la surface des eaux pour faire du commerce ou mener des guerres. 

2 chroniques 8 : 18 : « Le roi Houram lui envoya, par l'intermédiaire de ses serviteurs, des bateaux conduits par des marins phéniciens expérimentés. Ils se rendirent avec les serviteurs de Salomon à Ophir, d'où ils rapportèrent plus de quinze tonnes d'or qu'ils remirent au roi Salomon. »

Nombres 24 : 24 : « Des bateaux viennent de Kittim, ils soumettront Assour, ils soumettront Héber, et même ce dernier court à sa ruine. »

 

 

le roi Salomon avait des bateaux long-courriers qui naviguaient avec les serviteurs de Hiram.

 

Les bateaux représentent également les organisations dans lesquelles les humains se sentent en sécurité car ils y trouvent refuge et espoir.

Un bateau, même grand, est la plupart du temps dirigé par une seule personne. Ainsi, les humains trouve parfois refuge sous la direction et l'autorité d'une personne qui prend le contrôle et les décisions au sein d'un groupe, d'une organisation, d'un mouvement...

Jacques 3 : 4 : « Pensez encore aux bateaux : même s'il s'agit de grands navires et s'ils sont poussés par des vents violents, il suffit d'un tout petit gouvernail pour les diriger au gré du pilote. »

Dieu s'en prend aux bateaux pour briser la gloire et la richesse des peuples orgueilleux. 

Psaumes 48:8 : « Ils ont été chassés comme par le vent d'est qui brise les bateaux long-courriers. »

Esaïe 23:14 : « Lamentez-vous, bateaux long-courriers, car votre lieu de refuge est détruit! »

Esaïe 2 : 12-16 : « 12 En effet, l’Éternel, le maître de l'univers, s'est réservé un jour contre tout homme orgueilleux et hautain, contre tous ceux qui s'élèvent, afin qu'ils soient abaissés, 13 contre tous les cèdres du Liban, quelles que soient leur taille et leur hauteur, et tous les chênes du Basan, 14 contre toutes les hautes montagnes et toutes les collines élevées, 15 contre toutes les hautes tours et toutes les murailles fortifiées, 16 contre tous les bateaux long-courriers et tous les navires splendides. 17 L'orgueil de l'homme devra s'incliner, sa grandeur sera abaissée: l’Éternel seul sera élevé, ce jour-là. ».

Les arbres, les montagnes, les collines et les bateaux sont associés à la gloire de l'homme orgueilleux et hautain qui sera abaissée au jour de l'intervention de Dieu.


 Comment expliquer le verset d'Apocalypse 8:9 ?

Apocalypse 8 : 9 : « le tiers des créatures qui vivaient dans la mer mourut, et le tiers des bateaux fut détruit.»

Le tiers comme nous l'avons vu précédemment représente 
une part importante de quelque chose

La mer symbolise l'humanité agitée et opposée à Dieu.
 Mais que symbolisent les créatures de la mer ?

Tout comme la Terre et les habitants de la Terre désignent la même chose, ici la mer et les créatures de la mer désignent la même chose : 
l'humanité agitée et opposée à Dieu.

Le tiers de cette humanité meurt, de même que le tiers des personnages importants et organisations portées par les eaux de la mer, par les humains qui se confient en elles. 

Le troisième ange s'apprête à sonner de la trompette, cette fois-ci, ce sont les fleuves et les sources d'eau qui vont être touchées.

Olivier

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0