Apocalypse 14 : 11 : La fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles


 

La fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles

 



Apocalypse 14 : 11 : « La fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles et ils n'ont de repos ni jour ni nuit, ceux qui adorent la bête et son image, et tous ceux qui reçoivent la marque de son nom. »


 Le tourment de ceux qui portent la marque de la bête

Nous avons vu que ceux qui choisissent de porter allégeance à la bête et à son image et acceptent sa marque seront condamnés à la destruction totale et définitive lors de la grande guerre de Dieu le Tout-Puissant.
Ils vont symboliquement boire du vin de la fureur de Dieu versé dans la coupe de sa colère et être tourmenté dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l’agneau- 
Ap 14 :9, 10.

Nous comprenons que le fait de se retrouver devant l’Agneau et les anges va leur causer de grands tourments. Après avoir fait un choix désastreux, il ne leur restera que des regrets, de la crainte, de la culpabilité, le désespoir, la souffrance morale.

 


 La fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles

Si la fin réservée aux opposants de Dieu est la Géhenne ou le lac de feu, c’est-à-dire une destruction totale d’où aucune résurrection n’est possible, pourquoi la fumée de leurs tourments semble devoir durer éternellement (aux siècles des siècles) ?

Leur tourment restera éternellement gravé dans les mémoires afin de ne jamais oublier où mène toute voie opposée à Dieu. Il constituera une leçon pour toutes les créatures de l’univers fidèles à leur Créateur. C'est comme si "la fumée de leur tourment monte à tout jamais".

Lorsque le Royaume de Dieu aura rétabli les conditions de vie initialement prévues par Dieu lors de la création du premier couple, il ne faudra jamais oublier que toute voie qui s’éloigne de Dieu ne mène qu’au désastre et le tourment de ceux qui se sont opposés à Dieu doit servir d’avertissement éternel pour que cela ne se reproduise 
plus jamais !

Olivier

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0