Apocalypse 14 : 19 : La vendange est jetée dans la cuve de la colère de Dieu


 

La vendange est jetée dans la cuve de la colère de Dieu

 


Apocalypse 14 : 19 : « L'ange jeta sa faucille sur la terre. Il vendangea la vigne de la terre et versa cette vendange dans la grande cuve de la colère de Dieu. »

Au verset 18, nous avons vu que les raisins sont mûrs pour la récolte ou la vendange.
C’est pourquoi, l’ange qui sort de l’autel et qui n’est autre que Jésus-Christ commande à l’ange qui tient sa faucille tranchante de la lancer et de faire la 
vendange de la terre.


 Le vin de la colère de Dieu

La vendange, le produit de la récolte, est toutefois jetée dans une cuve particulière, il s’agit de 
la cuve de la colère de Dieu. Cette cuve est destinée à fabriquer le vin de la colère de Dieu.
Nous avons déjà lu à plusieurs reprises cette expression dans la Bible.

 Les nations qui allaient être détruites par Dieu allaient symboliquement boire du vin de la colère de Dieu.

Jérémie 25:15 : « Oui, voici ce que m'a dit l’Éternel, le Dieu d'Israël: «Prends dans ma main cette coupe, remplie du vin de ma colère, et donne-la à boire à toutes les nations vers lesquelles je vais t'envoyer ».

 Babylone la grande, l’empire mondial de la fausse religion, va aussi boire la coupe de vin de son ardente colère. Elle sera complètement détruite.

Apocalypse 16:19 : « La grande ville fut divisée en trois parties et les villes des nations s'écroulèrent. Dieu se souvint de Babylone la grande pour lui faire boire la coupe du vin de son ardente colère ».

Celui qui adore la bête et son image et reçoit la marque sur son front ou sur sa main boira aussi du vin de la fureur de Dieu.

Apocalypse 14:9,10 : « 9 Et un autre, un troisième ange, les suivit en disant d'une voix forte: « Si quelqu'un adore la bête et son image et s'il reçoit la marque sur son front ou sur sa main, il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l'Agneau. »

Evidemment, tout comme le fait de boire du vin de la fureur de Dieu dans la coupe de sa colère est symbolique, le fait d'être tourmenté dans le feu et le soufre est aussi symbolique.

Lien - Lac de feu et de soufre

Les nations seront frappées par l’épée de Jésus à deux tranchants et il écrasera lui-même le raisin dans la cuve à vin de l’ardente colère du Dieu tout-puissant. 

Apocalypse 19:15 : « De sa bouche sortait une épée aiguë [à deux tranchants] pour frapper les nations. Il les dirigera avec un sceptre de fer et il écrasera lui-même le raisin dans la cuve à vin de l'ardente colère du Dieu tout-puissant ».

De façon générale ceux qui boivent la coupe de vin de la colère de Dieu sont
 ceux qui doivent subir une destruction totale par Dieu et Jésus. 
Au prochain verset nous verrons que le vin est comparé au
 sang.

Olivier

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0