Apocalypse 15 : 3, 4: Ils glorifient Dieu par le cantique de Moïse et le cantique de l’Agneau


 

Ils glorifient Dieu par le cantique de Moïse

et le cantique de l’Agneau

 



Apocalypse 15 : 3, 4 : «3 Ils chantaient le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu, et le cantique de l'Agneau en disant: «Tes œuvres sont grandes et extraordinaires, Seigneur Dieu tout-puissant! Tes voies sont justes et véritables, roi des nations! 4 Qui pourrait ne pas [te] craindre, Seigneur, et rendre gloire à ton nom? Oui, toi seul, tu es saint, et toutes les nations viendront t'adorer, parce que tes actes de justice ont été révélés

Au verset précédent, nous avons vu que ceux qui se tiennent debout sur la mer de verre avec des 
harpes de Dieu sont les membres oints, cohéritiers du Christ, ils ont vaincu la bête, son image et le nombre de son nom (666). Ce nombre est associé à la marque de la bête qu’aucun chrétien fidèle ne devra jamais porter. 


 Ils glorifient Dieu Tout-Puissant

Les cohéritiers de Jésus-Christ n’ont porté allégeance à aucun gouvernement humain, en effet tous sont sous la coupe de Satan qui s’oppose au Créateur Tout-Puissant.
Leur 
fidélité absolue va à Dieu et à Jésus qu’ils glorifient par des cantiques et à qui ils doivent la vie et le privilège de devenir rois et prêtres de la terre.

Le verset nous dit qu’ils chantent le 
cantique de Moïse, serviteur de Dieu et le cantique de l’agneau.

Le 
cantique est un chant qui est destiné à honorer ou à remercier Dieu à travers la musique et des paroles pieuses.
C’est un 
chant d’action de grâces (de reconnaissance) à la gloire de Dieu ou de Jésus.


 Le cantique de Moïse

C’est aux portes de la terre promise que Dieu transmets à Moïse un cantique qu’il doit mettre par écrit et enseigner aux Israélites.
Ce cantique transmis par Dieu mais qui sera appelé plus tard «
 cantique de Moïse », peut être lu dans sa totalité en Deutéronome 32 :1-43. Ce cantique devait servir de rappel et de mise en garde contre l’idolâtrie aux descendants des Israélites.
Voici quelques extraits :

« 1 «Ciel, prête l'oreille et je parlerai! Terre, écoute les paroles de ma bouche! 2 Que mes instructions se déversent comme la pluie, que ma parole tombe comme la rosée, comme des ondées sur la verdure, comme des gouttes d'eau sur l'herbe!
3 »Oui, je proclamerai le nom de l’Éternel. Rendez gloire à notre Dieu! 4 Il est le rocher. Ce qu'il accomplit est parfait, car toutes ses voies sont justes. C'est un Dieu fidèle et dépourvu d'injustice, il est juste et droit.
11 Il s'est montré pareil à l'aigle qui réveille sa couvée, voltige sur ses petits, déploie ses ailes, les prend et les porte sur ses plumes.
12 »L’Éternel seul a conduit son peuple: il n'y avait avec lui aucun dieu étranger.  
16 Ils ont excité sa jalousie par des dieux étrangers, ils l'ont irrité par des pratiques abominables; 17 ils ont offert des sacrifices à des démons qui ne sont pas Dieu, à des dieux qu'ils ne connaissaient pas, des dieux nouveaux, apparus depuis peu, et que vos ancêtres n'avaient pas craints. 18 Tu as abandonné le rocher qui t'a donné naissance, tu as oublié le Dieu qui t'a mis au monde.»

De la même manière, dans le livre de l’Apocalypse, Jésus nous met aussi en garde contre l’
idolâtrie. La bête et son image exigera notre adoration. Tout comme les Israélites de l’époque, nous serons entourés de personnes qui, dans leur majorité, suivront la bête et son image et accepteront sa marque. Il sera plus facile de suivre le mouvement que de rester à l’écart et apparaître comme différents d’autant plus que la tendance générale sera clairement anti-religieuse.
Il nous faudra cependant démontrer
 notre fidélité à Dieu et ne jamais « abandonner le rocher qui t'a donné naissance, ni oublier le Dieu qui t'a mis au monde.»


 Le cantique de l’Agneau

Au chapitre 5 de l’Apocalypse, on se souvient que les 24 anciens tenant chacun une harpe chantaient un cantique nouveau 
à la gloire de Jésus-Christ,l’Agneau de Dieu, en disant:

Apocalypse 5 :9, 10 : « ils chantaient un cantique nouveau en disant: «Tu es digne de prendre le livre et d'en ouvrir les sceaux, car tu as été offert en sacrifice et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple et de toute nation. 10 Tu as fait d'eux des rois et des prêtres pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre.»

Ce  chant rend gloire à Jésus-Christ, le sauveur de l’humanité, celui qui a racheté les 144 000 pour en faire des rois et des prêtres et régner sur la terre.

N’oublions jamais le sacrifice précieux de Jésus-Christ qui offre la possibilité de vivre éternellement dans des conditions de paix et de justice sous la direction du Royaume messianique. 


 Le chant d’Apocalypse 15 : 3, 4 

Reprenons les paroles de ce chant :
Apocalypse 15 : 3-4 : «3 Ils chantaient le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu, et le cantique de l'Agneau en disant: «Tes œuvres sont grandes et extraordinaires, Seigneur Dieu tout-puissant! Tes voies sont justes et véritables, roi des nations! 4 Qui pourrait ne pas [te] craindre, Seigneur, et rendre gloire à ton nom? Oui, toi seul, tu es saint, et toutes les nations viendront t'adorer, parce que tes actes de justice ont été révélés.»

Le fait que les 144 000 chantent le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu indique qu’ils 
glorifient Dieu, le Créateur Tout Puissant, Souverain Seigneur de l’univers et le craignent tout comme l’a exhorté l’ange qui vole haut dans le ciel. Ap 14 :6, 7.
Ils rendent gloire à son nom en ce sens qu’ils 
soutiennent la souveraineté universelle de Dieu dont le nom est Yahvé et se soumettent à sa justice éternelle.

Le fait qu’ils chantent le chant de l’Agneau indique qu’ils seront à jamais
 reconnaissants 
à leur Seigneur Jésus-Christ de les avoir rachetés et d’avoir fait d’eux des rois et des prêtres qui règneront avec lui sur la terre avec justice.

Olivier

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0