Apocalypse 16 : 6 : Ils ont versé le sang des saints et des prophètes


 

Ils ont versé le sang des saints et des prophètes

 


Apocalypse 16 : 6: « Ils ont versé le sang des saints et des prophètes, et tu leur as donné du sang à boire; ils le méritent

Le troisième ange a versé la coupe de la colère de Dieu sur les fleuves et les sources d’eau et déclaré que Dieu est juste pour avoir exercé ce jugement (
Ap 16 : 5). En effet, d’après Apocalypse 16 :6, ce jugement est bien mérité car ils ont versé le sang innocent, et même plus : le sang des saints et des prophètes.


 Qui a versé le sang des saints et des prophètes ?

Tout au long de l’histoire de la nation d’Israël, de nombreux prophètes et serviteurs de Dieu ont été mis à mort. Citons par exemple, 
Zacharie, le fils du prêtre Jehojada, assassiné par le roi Joas (2 chron 24 : 21, 22), Urie, fils de Shemaeja assassiné par le roi Jojakim (Jér 26 :20-23) et Zacharie, fils de Bérékia (Mat 23 :35). 

Jésus a lui-même accusé les 
chefs religieux juifs d’être les descendants de ceux qui ont tué les prophètes et de porter à son comble la mesure de leurs ancêtres.

Matthieu 23 : 29-30 : « 29 »Malheur à vous, spécialistes de la loi et pharisiens hypocrites, parce que vous construisez les tombeaux des prophètes et que vous décorez les tombes des justes, 30 et vous dites: 'Si nous avions vécu à l'époque de nos ancêtres, nous ne nous serions pas joints à eux pour verser le sang des prophètes.' 

Matthieu 23 : 34-36 : « 34 C'est pourquoi, je vous envoie des prophètes, des sages et des spécialistes de la loi. Vous tuerez et crucifierez les uns, vous fouetterez les autres dans vos synagogues et vous les persécuterez de ville en ville, 35 afin que retombe sur vous tout le sang innocent versé sur la terre, depuis le sang d'Abel le juste jusqu'au sang de Zacharie, fils de Bérékia, que vous avez tué entre le temple et l'autel. 36 En vérité je vous le dis, tout cela retombera sur cette génération».

Jésus ajoute :
Matthieu 23 : 37-39 : 37 »Jérusalem, Jérusalem, toi qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés! Combien de fois j'ai voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l'avez pas voulu! 38 Voici que votre maison vous sera laissée déserte 39 car, je vous le dis, vous ne me verrez plus désormais, jusqu'à ce que vous disiez: 'Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur!'»

Les pharisiens, chefs religieux juifs, qui de part leur connaissance de la Loi auraient dû accueillir Jésus annoncé par de très nombreuses prophéties et diriger le peuple dans ce but a au contraire rejeté le messie jusqu’à le faire tuer.
Puis, ils ont continué à persécuter sans pitié les fidèles chrétiens, les nouveaux prophètes annonçant la venue du Royaume.

C’est la raison pour laquelle la nation d’Israël en tant que peuple élu est 
définitivement rejetée par Dieu. Individuellement, les Juifs ont la possibilité de recevoir l’approbation de Dieu en exerçant la foi dans le sang précieux versé par Jésus-Christ, le plus grand de tous les prophètes.

Après les Juifs, ce sont les Romains qui ont persécuté les chrétiens, puis la religion catholique romaine, à son tour, a versé beaucoup de sang innocent au travers de l’Inquisition et des guerres de religion.

De nos jours, de très nombreux chrétiens sincères sont encore persécutés dans des pays où règne la dictature, l’extrémisme religieux, le communisme…

Voir 
Lien - Persécution chrétiens


 Dieu leur donne du sang à boire

Cette expression doit bien évidemment être prise au sens figuré puisque dans la Bible, il est strictement interdit de consommer du sang en raison de sa signification symbolique.

 L'expression "boire le sang" a été utilisée par le roi David lorsque trois de ses hommes ont pénétré de force dans le camp philistin afin de lui rapporter de l’eau. David refuse alors de boire l’eau acquise au péril de leur vie et la verse comme offrande à Yahvé.

2 Samuel 23:17 : «  Il dit: «Certainement, Éternel, je ne vais pas faire cela! Pourrais-je boire le sang de ces hommes qui sont partis au péril de leur vie?» Et il refusa de la boire. Voilà ce que firent ces trois vaillants hommes. »

L’eau acquise si durement par ces hommes courageux et fidèles à David est assimilée à leur sang. Boire de cette eau reviendrait à boire leur sang.


Dieu a invité les oiseaux et les bêtes sauvages à son grand repas composé de tous ceux qui se dresseront contre lui lors de la guerre finale et au cours duquel ils pourront boire du sang à satiété :

Ézéchiel 39 : 17-20 : « 17 »Quant à toi, fils de l'homme, voici ce que dit le Seigneur, l’Éternel: Dis aux oiseaux, à tout ce qui a des ailes et à toutes les bêtes sauvages: 'Réunissez-vous, venez, rassemblez-vous de tous côtés pour le sacrifice que je vous offre, un grand sacrifice sur les montagnes d'Israël! Vous mangerez de la viande et vous boirez du sang. 18 Vous mangerez la chair des guerriers et vous boirez le sang des princes de la terre, comme si c'étaient des béliers, des agneaux, des boucs, des taureaux, tous engraissés en Basan. 19 A ce sacrifice que je vous offre, vous mangerez de la graisse jusqu'à saturation et vous boirez du sang jusqu'à l'ivresse. 20 Vous vous rassasierez à ma table de la chair des chevaux et des cavaliers, de la chair des guerriers et de tous les hommes de guerre, déclare le Seigneur, l’Éternel.' »

Le fait de «
 boire du sang jusqu’à l’ivresse » indique que le nombre de tués sera très important.


Que signifie le verset d’Apocalypse 16 : 6 : «  Ils ont versé le sang des saints et des prophètes, et tu leur as donné du sang à boire; ils le méritent.»

Le fait de boire du sang est considéré comme un grand péché par les Saintes Écritures car le sang représente la vie. Boire du sang reviendrait à manquer de respect envers la vie elle-même.
C’est pourquoi David n’a pu boire l’eau qui représentait la vie de ses hommes.

D’un point de vie symbolique, l’image des oiseaux et des bêtes sauvages qui dévorent les guerriers et leurs chevaux de guerre et en boivent le sang démontre que 
leur vie n’a aucune valeur aux yeux de Dieu. Ils subissent ce qu’ils méritent : la mort.

Mais pourquoi le verset d’Ap 16 : 6 dit-il que Dieu leur donne du sang à boire ? Le sens doit ici être pris d’un point de vue symbolique.
Ceux qui ont versé le sang innocent et tué les saints et les prophètes n’ont manifesté aucun respect envers les fidèles serviteurs de Dieu et méritent à leur tour de mourir. C’est comme s’ils avaient bu leur sang. 
Celui qui boit du sang sera soumis à la colère du tout puissant. Il sera détruit le jour de son intervention.

Le fait que ce soit Dieu lui-même qui leur donne à boire du sang indique que 
la condamnation vient de Dieu et qu’il vengera ses fidèles serviteurs.

Olivier

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0