607 ou 587 ?

Les dates absolues des règnes babyloniens


 

Un journal astronomique couvre en général une période de 6 ou 7 mois et répertorie, souvent quotidiennement, les positions de la lune et des planètes (Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne) en relation avec certaines étoiles et constellations.
Il donne également des détails sur les éclipses lunaires et solaires.
Les mouvements des astres sont si réguliers que la date d’une éclipse peut être déterminée de façon très précise.

Les deux plus vieux journaux astronomiques sont 
VAT 4956 daté du 6e siècle av J-C et B.M 32312 daté du 7e siècle av J-C.
Ces deux journaux particulièrement intéressants donnent des dates absolues permettant d’établir les dates de règne de la période néo-babylonienne.


Le journal astronomique VAT 4956

Ce journal astronomique gardé au musée de Berlin répertorie une année d’observations des astres, entre le 1er Nisan de la 37e année de Nébucanetsar jusqu’au 1er Nisan de sa 38e année.
Le journal débute avec les mots : "
37ème année de Nebuchadnezzar, le roi de Babylone. Le 1er Nisan  la lune est devenue visible derrière le Hyades; la visibilité a duré 64m...." Il finit avec le 1er Nisan  "de la 38ème année de Nebuchadnezzar,".

VAT4956 confirme la destruction de Jérusalem par les armées babyloniennes en 587 av J-C
VAT4956

Environ 30 des descriptions astronomiques répertoriées dans VAT 4956, concernant les positions de la lune et des 5 planètes connues à l’époque, sont décrites de façon si précise que les astronomes modernes peuvent établir de façon certaine l’an 568/567 av JC.

Si 
la 37ème année de règne correspond à l’an 568/567, il s’ensuit que sa première année correspond à l’an 605/604 et sa 18ème année durant laquelle Jérusalem fut dévastée : 587/586 av J-C.

Lien - explication u-tube en anglais


Le journal astronomique B.M 32312 et B.M 86379 ou Chronique d’Akitu

B.M 32312 est le plus vieux journal astronomique connu. Les observations astronomiques qu’il décrit sont datées de l’an 652 / 651 av J-C.
On peut y lire :
« 
Le 27 du mois de ( ?) au site de Hiritu dans la province de Sippar, les troupes de Babylone et d’Assyrie luttèrent l’une contre l’autre ; les troupes babyloniennes se retirèrent après avoir été complètement vaincues ».

Quand a eu lieu la bataille d’Hiritu ?

C’est la 
chronique d’Akitu qui répond à cette question :
« 
La 16ème année de Shamash-shuna-ukin, le 27ème jour d’Adar, le 12ème mois, les armées d’Assyrie et d’Akkad (Babylone) se sont battues à Hirit. L’armée d’Akkad s’est retirée du champ de bataille et on leur a infligé une grande défaite ».

Ainsi donc,
 la 16e année de Shamashshumukin correspond à l’an 652/651 av JC.
La Chronique d’Akitu indique également que Shamashshumukin a régné pendant 20 ans. Son règne s’étale donc 
entre 667 et 647 av JC.

La durée de règne de ce roi assyrien ainsi que celle de son successeur, Kandalanu - 22 ans, sont confirmées par le 
Canon royal, la liste des rois d’Uruk et des documents commerciaux.

Ce qui fixe la première année de règne de 
Napobolassar, le premier roi néo-babylonien à 647 – 22 = 625 avant J-C.

Cette date ne peut donc être la date d’accession au trône de Nébucanetsar, son fils, comme le disent les TJ.


La Tablette LBAT 1417

Cette tablette astronomique répertorie 4 éclipses lunaires chacune succédant à l’autre à intervalles de 18 ans et 11 jours ou cycles Saros.
Ces éclipses sont associées à certaines années de règne de façon détaillée, ce qui permet de les dater de façon très précises.
-         Le 21 Avril 686 av JC = 3ème année de Sennashérib
-         Le 2 Mai 668 av JC = 1ère année de Shamashshumukin
-         Le 13 Mai 650 av JC = 18ème année de Shamashshumukin
-         Le 23 Mai 632 av JC = 16ème année de Kandalanu

Si 
la 16e année de Kandalanu est l’an 632 av J-C, sa dernière et 23e année est l’an 625 av J-C, l’année d’accession au trône de Nabopolassar, père de Nébucanetsar.


La Tablette LBAT 1419

Deux 
éclipses lunaires ont eu lieu les 14e et 32e année de Nébucanetsar. Elles sont datées de l’an 591 et de l'an 573 av J-CCe qui confirme la chronologie établie pour ce roi : 605-562 av J-C.
La 
18e année de Nébucanetsar qui a vu la désolation de Jérusalem est bien 587/586 av J-C.


La Tablette LBAT 1420

Cette tablette astronomique contient des rapports d’éclipses annuels qui se sont toutes produites pendant le règne de Nébuchadnezzar entre sa 1ère année (604/03 av JC) et sa 29ème année (576/75 av JC). Les inscriptions d’
une douzaine d’éclipses sont clairement conservées et confirment la chronologie établie.


La Tablette LBAT 1421

Cette tablette relate 
2 éclipses lunaires datées des 6e et 12e mois de la 42e année de Nébucanetsar. Les détails donnés permettent d’identifier les dates du 5 septembre 563 et les 2-3 mars 562 av J-C.
Encore une autre confirmation des années de règne de ce roi.
En fait, très peu de règnes de l’histoire antique peuvent être datés de façon aussi précise et incontestable que celui du roi néo-babylonien 
Nébucanetsar!


La Chronique Royale (Nabonide N°18) + fragments

Après avoir observé une éclipse lunaire, le matin du 13 Ulûlu, le roi 
Nabonide décide de consacrer sa fille au dieu Sin en tant que prêtresse du temple de Sin à Ur. Ulûlu, le 6ème mois du calendrier babylonien correspond à Août/ Septembre.
D’après les calculs, l’éclipse du 
13 Ulûlu correspond précisément au 26 septembre 554 av J-C.

D’autres fragments datant de l’époque de Nabonide (traduction W.G. Lambert) indiquent que la consécration de la fille de Nabonide a eu lieu avant sa troisième année de règne et évidemment dans la seconde.
Ainsi, l’éclipse du 13 Ulûlu, qui a eu lieu la 2e année du règne de Nabonide, permet de fixer la
 première année du règne de Nabonide en 555 av J-C.


Conclusion

L’ensemble des documents astronomiques évoqués ici et dont la liste n’est pas exhaustive, permet d’affirmer sans le moindre doute que
 le règne de Nébucanetsar a commencé en 605 av J-C et s’est terminé en 562 av J-C.
Les preuves sont nombreuses et continuer d'affirmer le contraire ne serait que pure mauvaise foi.

De toute évidence, 
la 18e année du roi Nébucanetsar, l'année de la destruction de Jérusalem, correspond à l’année 587 av J-C (605 – 18 = 587).

Olivier                                                                     
Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

 


L'archéologie confirme la chronologie des rois chaldéens et donc la destruction de Jérusalem en 587 av J-C.
Shamash assis sur son trône