L’existence d’un enfer de feu est incompatible avec la personnalité de Dieu


 

 

L’Amour de Dieu 

L’Amour est  la plus grande qualité de l’Univers. Dieu lui-même est la personnification de l’
Amour.  « Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour - 1 Jean 4 : 8 ».

La création qui nous entoure témoigne d’une intelligence, d’une organisation, d’une précision, d’une générosité extraordinaires ! Le corps humain à lui seul montre que Dieu nous a créés pour que nous puissions vivre intensément notre vie en savourant chaque seconde, il désire notre bonheur. Nos sens nous permettent de percevoir et de prendre plaisir à tant de choses !   
Plus notre connaissance de la vie et de la Terre augmente, plus 
nous percevons les qualités de Celui qui en est à l’origine. Nous ne pouvons qu’être touchés par sa générosité et son Amour à notre égard.

Romains 1 : 20 : « Car les choses invisibles de Dieu, savoir tant sa puissance éternelle que sa Divinité, se voient comme à l'œil par la création du monde, étant considérées dans ses ouvrages, de sorte qu'ils sont inexcusables. »

Notre Créateur est comme un 
père pour nous. Comment pourrions-nous imaginer un instant qu’il a préparé un lieu de souffrances abominables et interminables ?

Lien - Notre Amour pour Dieu


Lorsque les Israélites ont succombé à l’idolâtrie et sont allés jusqu’à offrir en sacrifice dans le feu leurs propres enfants aux dieux Moloch et Baal dans la vallée de Hinnom (Tophet), Dieu n’a pas pu leur pardonner une telle abomination.

Le prophète Jérémie parle à plusieurs reprises de cette pratique exécrable dans le livre prophétique qui porte son nom :

Jérémie 32 :35 : « Et ils ont bâti les hauts lieux de Baal, dans la vallée des fils de Hinnom, pour faire passer leurs fils et leurs filles par le feu à Moloc, ce que je ne leur avais point commandé; et il ne m'était jamais venu à la pensée qu'on fît une telle abomination, pour faire pécher Juda ». 

La pensée-même de commettre un acte aussi barbare que de brûler son enfant dans le feu pour une idole, une telle 
abomination, n'est jamais venu à l'esprit de Dieu !!!
Alors comment pourrions-nous croire que Dieu a prévu un lieu de tourments éternels, dans les flammes de l'enfer, afin d
'infliger des douleurs d'une violence indescriptible à ses enfants, les humains ???

D'ailleurs cette pratique est tellement choquante que 
Dieu ne peut l'oublier, il ne peut pas pardonner...
Ces actes criminels seront punis par Dieu dont la colère ne s’éteint pas.
Aux anciens du peuple et aux responsables parmi les prêtres, Jérémie prophétise alors la destruction de Jérusalem en raison de ces actes abominables.

« 3 Tu diras: 'Ecoutez la parole de l’Éternel, rois de Juda, et vous, habitants de Jérusalem!' »Voici ce que dit l’Éternel, le maître de l'univers, le Dieu d'Israël: Je vais faire venir ici un malheur tel que tous ceux qui en entendront parler en resteront abasourdis.
4 Cela arrivera parce qu'ils m'ont abandonné et ont rendu cet endroit méconnaissable, parce qu'ils y ont fait brûler de l'encens en l'honneur d'autres dieux, des dieux que ni eux, ni leurs ancêtres, ni les rois de Juda ne connaissaient, et ont rempli cet endroit de sang innocent. 5 Ils ont construit des hauts lieux en l'honneur de Baal pour brûler leurs enfants en holocaustes à Baal. Cela, je ne l'avais ni ordonné ni prescrit, cela ne m'était pas venu à la pensée.
6 C'est pourquoi, voici que les jours viennent, déclare l’Éternel, où cet endroit ne sera plus appelé Topheth et vallée de Ben-Hinnom, mais sera appelé vallée du carnage »- 
Jérémie 19 : 3-6.


Lien - Géhenne, vallée de Hinnom


La justice de Dieu

L’existence d’un lieu de tourments éternels serait incompatible avec la Justice divine. 
Même dans la
 loi du talion, il s’agissait de donner vie pour vie, dent pour dent, œil pour œil. Et Jésus nous a appris une loi du cœur supérieure…

Le 
principe d’équivalence n’est absolument pas respecté avec l’existence des tourments éternels. D’autant plus que la torture infligée par le feu provoque une douleur extrême, insoutenable, indescriptible.

Un Dieu d’Amour pourrait-il condamner une personne, 
bien imparfaite, à d’indicibles souffrances interminables pour le punir des erreurs commises au cours d’une vie bien brève - et au cours de laquelle elle a déjà connu bien des souffrances ?

Psaumes 103 : 13-15 : « 13 Comme un père a compassion de ses enfants, l’Éternel a compassion de ceux qui le craignent, 14 car il sait de quoi nous sommes faits, il se souvient que nous sommes poussière.
15 L'homme? Ses jours sont comme l'herbe, il fleurit comme la fleur des champs: 16 lorsqu'un vent souffle sur elle, elle disparaît, et la place qu'elle occupait ne la reconnaît plus ».

Ainsi la justice de Dieu s’équilibre avec sa compassion et son Amour.

 


 Le Pardon de Dieu 

Esaïe nous transmet les paroles de Dieu sur son
 pardon à l’égard des Israélites qui l’on bien déçu à de très nombreuses reprises :

Esaïe 1 :18 : «  Venez et discutons! dit l’Éternel. Même si vos péchés sont couleur cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige; même s'ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront clairs comme la laine. » 

Nous pouvons être tous rassurés par les paroles suivantes :

Psaumes 103 : 10-12 : «  10 Il ne nous traite pas conformément à nos péchés, il ne nous punit pas comme le mériteraient nos fautes, 11 mais autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant sa bonté est grande pour ceux qui le craignent; 12 autant l'orient est éloigné de l'occident, autant il éloigne de nous nos transgressions. »

Psaumes 130 : 3, 4 : « 3 Si tu tenais compte de nos fautes, Éternel, Seigneur, qui pourrait subsister? 4 Mais le pardon se trouve auprès de toi afin qu'on te craigne. »

Michée 7 :18, 19 : « 18 Quel Dieu est semblable à toi? Tu pardonnes la faute, tu oublies la révolte du reste de ton héritage. Il ne garde pas sa colère à toujours, car il prend plaisir à la bonté. 19 Il aura encore compassion de nous, il piétinera nos fautes. Tu jetteras au fond de la mer tous leurs péchés. »

Le pardon de Dieu démontre que, bien qu'ayant connaissance de tout, il ne tient pas une comptabilité précise de nos erreurs pour ensuite décider de notre sort. C'est notre condition de cœur, notre désir de lui plaire qui lui importe.

 


 Jésus possède les mêmes qualités que son Père

Jésus a manifesté l’Amour d’une manière parfaite. Il a quitté sa position privilégiée de personnage le plus important dans les cieux après Dieu lui-même, pour vivre une vie consacrée aux autres, dans la plus grande simplicité. Plein d’empathie, il a soulagé de très nombreuses personnes, en guérissant les maladies, en ressuscitant les morts. On remarque d’ailleurs que les ressuscités n’ont jamais parlé d’enfer ou de paradis, ce qui prouve qu’ils étaient bien dans un état d’inconscience totale.
Jésus a enseigné en utilisant des paraboles qui ont mis l’accent sur 
l’Amour, l’Humilité et le Pardon (le bon Samaritain, le débiteur impitoyable, la prière du pharisien et du collecteur d’impôts…).

Lien - Amour de Jésus

Matthieu 6 : 14, 15 : « 14 »Si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi; 15 mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos fautes. »


Jésus-Christ a donné sa vie en sacrifice, il a versé son sang parfait afin de racheter les fautes et les manquements de tous les humains qui exercent la foi en lui. 

Serait-il logique de croire qu’une personne doit passer quelque temps dans le 
purgatoire ou en enfer afin de payer pour le mal qu’elle a commis, être purifiée du mal et ensuite avoir droit au paradis ?

Dans ce cas, 
à quoi servirait le sacrifice rédempteur de Jésus-Christ ?



 La croyance en un lieu de tourments éternels a éloigné les gens de Dieu

Les membres du clergé se sont servi pendant presque 2000 ans de la croyance en un lieu de tourments éternels afin d'
effrayer leurs fidèles et imposer leur pouvoir.

Lien - Enfer - Voir la photo de la cathédrale Sainte-Cécile.

Ils ont ainsi donné l'image d'un Dieu impitoyable et cruel. Beaucoup de gens ont quitté la religion à cause de tels enseignements.

Il est temps de 
rétablir la vérité 
et de se débarrasser des croyances babyloniennes de l'immortalité de l'âme et de l'enfer qui  se sont immiscées dans la plupart des religions dans le monde.

Olivier