Sens 4 - L'âme: être immatériel incarné qui survit à la mort et se détache du corps ?


 

Plusieurs récits de la Bible peuvent nous faire penser que l’âme correspond à la partie immatérielle se détachant du corps à la mort. Ils soulèvent des questions dont les réponses vont nécessiter l’apport de l’ensemble de la Bible.

Alors que la sècheresse accable le pays d'Israël à cause de son idolâtrie, le prophète Elie est accueilli chez une veuve de la ville de Sarepta. Un jour le fils de cette femme tombe malade et meurt.

 

1 Rois 17 : 17-24 : 

«17 Après ces événements, le fils de cette maîtresse de maison tomba malade. Sa maladie fut si violente qu'il cessa de respirer. 18 La femme dit alors à Elie: «Que me veux-tu, homme de Dieu? Es-tu venu chez moi pour rappeler le souvenir de ma faute et pour faire mourir mon fils?» 19 Il lui répondit: «Donne-moi ton fils.» Et il le prit des bras de la femme, le monta dans la chambre à l'étage où il logeait et le coucha sur son lit. 20 Puis il fit appel à l’Éternel et dit: «Éternel, mon Dieu, est-ce que tu vas faire du mal, au point de faire mourir son fils, même à cette veuve qui m'a accueilli chez elle?» 21 Puis il s'étendit trois fois sur l'enfant, fit appel à l’Éternel et dit: «Éternel, mon Dieu, je t'en prie, que l'âme de cet enfant revienne en lui!» 22 L’Éternel écouta Elie: l'âme de l'enfant revint en lui et il retrouva la vie. 23 Elie prit l'enfant, le descendit de la chambre jusque dans la maison et le donna à sa mère en lui disant: «Vois, ton fils est vivant.» 24 La femme dit alors à Elie: «Je reconnais maintenant que tu es un homme de Dieu et que la parole de l’Éternel dans ta bouche est vraie.
» Segond 21

«
 21 Et il s'étendit sur l'enfant, par trois fois; et il cria à l'Éternel, et dit: Éternel mon Dieu, je te prie, que l'âme de cet enfant rentre en lui! 22 Et l'Éternel exauça la voix d'Élie; et l'âme de l'enfant rentra en lui, et il recouvra la vie.» Ostervald

«
 21 Et il s'étendit sur l'enfant, trois fois, et il cria à l'Éternel, et dit: Éternel, mon Dieu! fais revenir, je te prie, l'âme de cet enfant au-dedans de lui. 22 Et l'Éternel écouta la voix d'Élie, et fit revenir l'âme de l'enfant au-dedans de lui, et il vécut. » Darby

« 
21 Et il s'étendit tout de son long sur l'enfant par trois fois, et cria à l’Éternel, et dit: Éternel mon Dieu! je te prie que l'âme de cet enfant r'entre dans lui. 22 Et l’Éternel exauça la voix d'Elie, et l'âme de l'enfant r'entra dans lui, et il recouvra la vie. » Martin

« 
21 Et il s'étendit trois fois sur l'enfant, invoqua l’Éternel, et dit : Éternel, mon Dieu, je t'en prie, que l'âme de cet enfant revienne au dedans de lui ! 22 L’Éternel écouta la voix d'Elie, et l'âme de l'enfant revint au dedans de lui, et il fut rendu à la vie. » Louis Second

Dans ce récit, Elie demande à Dieu : «
 je t'en prie, que l'âme de cet enfant revienne en lui!» 
Quelle est la réponse de Dieu ? « 
L’Éternel écouta Elie: l'âme de l'enfant revint en lui et il retrouva la vie. »
Il est parlé de l'âme de l'enfant qui revient en lui. 

Ce récit nous fait penser 
à la résurrection d’Eutychus, mort après une chute du troisième étage.


Pendant que l'apôtre Paul faisait un long discours jusque tard le soir, un jeune homme nommé Eutychus s'endort alors qu'il était assis sur le rebord de la fenêtre. Il meurt suite à une chute du troisième étage.

 

 

Actes : 20 : 7-12 : « 7 Le dimanche, nous étions réunis pour rompre le pain. Comme il devait partir le lendemain, Paul s'entretenait avec les disciples, et il a prolongé son discours jusqu'à minuit. 8 Il y avait beaucoup de lampes dans la chambre à l'étage où nous étions rassemblés. 9 Or, un jeune homme du nom d'Eutychus était assis sur le bord de la fenêtre. Il s'est profondément endormi pendant le long discours de Paul et, entraîné par le sommeil, il est tombé du troisième étage. Quand on a cherché à le relever, il était mort. 10 Mais Paul est descendu, s'est penché sur lui et l'a pris dans ses bras en disant: «Ne vous inquiétez pas, car son âme est en lui.» 11 Ensuite il est remonté, a rompu le pain et a mangé. Il a poursuivi ses entretiens jusqu'à l'aube, puis il est parti. 12 Le jeune homme a été ramené vivant, à leur grande consolation. » Segond 21

« 
10 Mais Paul étant descendu, se pencha sur lui, et l'embrassa, et dit: ne vous troublez point, car son âme est en lui. » Martin

« 
10 Mais Paul étant descendu, se pencha sur lui, et l'ayant embrassé, il dit: Ne soyez pas troublés, car son âme est en lui. » Darby

« 1
0 Mais Paul étant descendu, se pencha sur lui, et le prenant entre ses bras, il dit: Ne vous troublez point, car son âme est en lui. » Ostervald

«
10 Mais Paul est descendu, s’est jeté sur lui, il l’a pris dans ses bras et a dit : “ Cessez de pousser des cris, car son âme est en lui. » TMN

Paul ressuscite ce jeune homme et déclare que son âme est en lui. 


Comment interpréter ces deux récits ? 

Les deux récits que nous venons de lire sont similaires dans la pensée.

Quand Elie ressuscite le fils de la veuve qui l’accueille, il est dit, selon les traductions, que 
l’âme revient en lui ou au-dedans de lui  ou que l’âme rentre en lui.

Quand Paul ressuscite Eutychus mort après une chute du 3ème étage, il déclare que 
l’âme est en lui.

Que ce soit le fils de la veuve ou Eutychus, 
on pourrait penser que l’âme immatérielle est revenue dans le corps de chair qu’elle venait de quitter.

Une autre interprétation serait de dire 
que la vie ou force vitale est revenue en lui ou dedans de lui, que la vie est en lui. 

C’est 
l’analyse de l’ensemble des versets de la Bible qui nous permettra de valider l’une ou l’autre des interprétations. Les versets composant la Bible se complètent et ne se contredisent pas.


Jésus a annoncé des persécutions pour les fidèles chrétiens :

Matthieu 10 : 16, 17, 22, 24, 28 :

« 16 Voici que je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents et purs comme les colombes. 17 Méfiez-vous des hommes, car ils vous livreront aux tribunaux et vous fouetteront dans leurs synagogues. 22 Vous serez détestés de tous à cause de mon nom, mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé. 24 Le disciple n'est pas supérieur au maître, ni le serviteur supérieur à son seigneur. 28
 Ne redoutez pas ceux qui tuent le corps mais qui ne peuvent pas tuer l'âme. Redoutez plutôt celui qui peut faire périr l'âme et le corps dans la géhenne. » Ostervald

« 
28 Et ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent pas tuer l'âme; mais craignez plutôt celui qui peut détruire et l'âme et le corps, dans la géhenne. » Darby

« 
28 Et ne craignez point ceux qui tuent le corps, et qui ne peuvent point tuer l'âme; mais plutôt craignez celui qui peut perdre et l'âme et le corps en les jetant dans la géhenne. » Martin

« 
28 Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l'âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l'âme et le corps dans la géhenne» Louis Second

Dans ce verset Jésus nous demande de ne pas avoir peur. Même, si, dans le pire des cas, on nous ôtait la vie, ceux qui tuent les fidèles chrétiens ne tuent que leur corps, mais pas leur âme.
En effet, l'âme désigne ici ce que nous sommes au plus profond en nous-mêmes. Notre personne vraie, NOUS.

Ainsi Jésus nous demande de ne pas craindre ceux qui ne peuvent tuer notre âme, c’est-à-dire 
notre personne intérieure, nos convictions, notre intégrité profonde
Par contre il faut craindre ceux qui peuvent faire périr l’âme et le corps dans la
 géhenne, ce qui symbolise une condamnation et une destruction totales et définitives. 

D’ailleurs, l’expression « 
vendre son âme au diable » s'applique à toute personne qui est prête à perdre sa dignité, ses valeurs morales ou sa liberté en échange de quelque chose (qui au moins temporairement lui paraît extrêmement désirable ou avantageux). 

On peut remarquer que la fin du verset indique que 
l'âme peut périr dans la géhenne. Comment concilier les 2 phrases du verset 28 ?

La géhenne désigne un lieu : 
Le Guei Hinnom  גיא הנום  ou  Vallée de Hinnom, rendu en grec par Géenna, une vallée profonde et étroite située au sud de Jérusalem. Cette vallée est un symbole de destruction : elle est associée à d'horribles cultes idolâtriques avec infanticides rituels dans le feu, réputée pour être un lieu de réclusion des lépreux et pestiférés, puis de dépotoir dont la pestilence émane à des lieues à la ronde. 
Ce lieu est donc associé à la destruction totale et définitive, au rejet, à la condamnation. Le corps et l'âme qui périssent dans la géhenne ont été condamnés à la destruction éternelle et ne reviendront plus.

Ainsi le verset 28 nous explique qu'il ne faut pas craindre les persécuteurs qui seraient prêts à nous ôter la vie pour notre fidélité, car ils ne peuvent tuer l'âme. Cependant, il faut craindre ceux qui pourraient nous entraîner dans des voies opposées à Dieu dans lesquelles nous perdrions  l'approbation divine et n'aurions plus notre nom inscrit dans le livre de vie. 
L’âme peut être détruite. Elle n’est donc pas immortelle. 


Cependant, certains pourraient dire que l’âme survit à notre mort tout en étant finalement détruite par Dieu s’il nous condamnait. 

Pour comprendre le sens réel du mot âme, il nous faut considérer l’ensemble des versets bibliques qui parlent de l’âme et de la vie après la mort. La Bible est un livre qui a un seul Auteur : Dieu lui-même. Il ne doit pas y avoir de contradiction. Poursuivons l'étude avec les parties suivantes.


Olivier                                                                                  
 Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 


Étudions la Bible pour comprendre son enseignement.