Le papyrus Nash retrouvé en Egypte


 

Le Papyrus Nash désigne un ensemble de quatre fragments de papyrus acquis par W. L. Nash en Égypte en 1898 et actuellement exposés à la bibliothèque de l'Université de Cambridge. Ils étaient à ce moment-là les plus vieux documents connus de la Bible hébraïque contenant une portion du texte biblique pré-massorétique. 
Ils sont 
datés du IIème siècle avant J-C (-150 à -100). Ils sont écrits en écriture hébraïque.

Le papyrus Nash contient 
les 10 commandements. Le texte combine des parties de la version de l’Exode avec des parties du Deutéronome. 
On trouve aussi quelques autres variations où le papyrus s'écarte du texte hébreu normatif massorétique. L'ordre des commandements dans le papyrus (adultère-meurtre-vol plutôt que meurtre-adultère-vol) est le même que celui que l'on trouve dans la plupart des manuscrits de la Septante.
Les 
similitudes avec le texte de la Septante
 laissent à penser que la Septante serait la traduction d'un texte hébreu des écritures hébraïques qui existait en Égypte au IIe siècle av. J.-C. et qui diffère sensiblement des textes rassemblés et conservés ensuite par les Massorètes.

Papyrus Nash avec le Tétragramme du Nom de Dieu YHWH entouré 6 fois.

Papyrus Nash datant du 2ème siècle avant J-C
Wikipédia commons

 


Ce papyrus est resté le plus ancien écrit biblique jusqu'à la découverte des 
rouleaux de la mer Morte en 1947
En effet, certains manuscrits de la mer Morte remontent à 
250 avant J-C.

Aussi loin que l'on remonte et quel que soit le lieu de découverte, le Tétragramme du Nom de Dieu a toute sa place dans les écrits sacrés.

Olivier                                                                                    
Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 


Le Tétragramme du Nom de Dieu YHWH en hébreu sur une Shivita en Irak sur papier
Shivita from Iraq, 1840, paint on paper - wikipedia commons