Les Apologies aux Romains de Justin de Naplouse -Partie 3: Le règne millénaire


 


Justin de Naplouse enseigne aussi l’espérance d’un règne millénaire sur la terre après le retour du Christ.

Justin croit, ainsi que l’enseigne la Bible, au 
retour du Christ qui viendra juger les vivants et les morts.
Il rejoint en cela la croyance des Pères Apostoliques comme Clément de Rome, Polycarpe de Smyrne, la Didachè, Papias de Hiérapolis…

Lien - Pères apostoliques

Justin de Naplouse croit, ainsi que l’enseigne la Bible, au retour du Christ qui viendra juger les vivants et les morts. Il rejoint en cela la croyance des Pères Apostoliques comme Clément de Rome, Polycarpe de Smyrne, la Didachè, Papias de Hiérapolis…

Vickie McCarty de Pixabay

 



Justin a écrit, qu’au retour du Christ, 
les morts seront ressuscités, les estropiés et les malades complètement guéris, tous les humains seront jugés.

« Il doit aussi revenir du ciel, au milieu de la gloire. Écoutez sur ce sujet la prophétie de Jérémie. [9] Telles sont ses paroles : « Voici que le fils de l’homme vient sur les nuées du ciel, et ses anges sont avec lui. » - Grande Apologie LI

« Il sera l’attente des nations. » Cette parole signifiait que dans toutes les nations on attendrait son second avènement. Or vous pouvez le voir et vous convaincre du fait : dans toutes les nations, on espère en ce crucifié de la Judée, après la mort duquel la patrie des Juifs a été conquise par vos armes et livrée entre vos mains. » - Grande Apologie XXXII


les chrétiens attendent le second avènement du Christ. Jésus doit revenir avec gloire accompagné de l’armée de ses anges pour juger la terre, les vivants et les morts. C'est le second avènement du Christ.

Jésus Roi - FBI



« Les faits passés, qu’on ne connaissait que par les prophéties, se sont réalisés. Il en sera de même des autres ; on les ignore, on n’y croit pas : ils arriveront cependant. Les prophètes ont annoncé un double avènement du Christ: l’un, qui a déjà eu lieu, comme d’un homme méprisé et passible ; l’autre qui aura lieu, ainsi qu’il est prédit, lorsqu’il viendra du ciel, dans la gloire, avec l’armée de ses anges. Alors, il ressuscitera les corps de tous les hommes qui ont existé, il revêtira les justes d’immortalité, (…). Nous vous montrerons que ces événements à venir ont été prédits. Le prophète Ézéchiel s’exprime ainsi : « La jointure se reliera à la jointure, l’os à l’os, et les chairs repousseront. Et tout genou fléchira devant le Seigneur, et toute langue le confessera. » Grande Apologie LII

« (…) nous espérons que les morts déposés en terre reprendront leurs corps, car rien n’est impossible à Dieu.» - Grande Apologie XVIII

XLV. Dieu, le père du monde, devait enlever le Christ au ciel après sa résurrection, et il doit l’y conserver jusqu’à ce qu’il ait frappé les démons ses ennemis, jusqu’à ce que soit complet le nombre des prédestinés, des bons et des saints, à cause desquels il n’a pas encore livré l’univers aux flammes. » - Grande Apologie XLV

XLVIII. Écoutez aussi comment il était prédit que notre Christ guérirait toutes les maladies et ressusciterait les morts. Voici la prophétie : « À son avènement, le boiteux sautera comme un cerf, et la langue des muets sera éloquente ; les aveugles verront, les lépreux seront guéris, et les morts se lèveront et se promèneront. » Or, qu’il ait accompli ces miracles, les actes de Ponce-Pilate vous en donnent la preuve. » - Grande Apologie XLVIII


Au retour du Christ, et de son règne millénaire, les morts seront ressuscités, les estropiés et les malades complètement guéris, tous les humains seront jugés. Le boiteux sautera de joie et le met poussera des cris d'allégresse.

piqsels.com-id-skmxz


                                                                 
L. Jésus-Christ voulut bien pour nous se faire homme et subir l’ignominie ; mais de nouveau il doit venir dans la gloire. Écoutez les prophéties qui l’annoncent. Les voici : « Parce qu’ils ont livré son âme à la mort, et qu’il a été mis au rang des pécheurs, il s’est chargé des péchés de beaucoup et il obtiendra le pardon des pécheurs. Voici que mon serviteur comprendra, il sera exalté et recevra une grande gloire. » - Grande Apologie L

LIII. Comment croirions-nous, en effet, qu’un crucifié est le premier né du Dieu non engendré, et qu’il jugera tout le genre humain, si nous ne voyions réalisées de point en point toutes les prophéties faites à son sujet avant son incarnation » - Première Apologie LIII



Un groupe de chrétiens règneront aux côtés du Roi messianique

Justin explique que les justes 
règneront avec Jésus sur la terre, pour cela ils revêtiront l’incorruptibilité et l’immortalité.

« S’ils se montrent par leurs œuvres dignes de ses desseins, nous savons qu’ils seront admis à vivre et à régner avec lui, devenus incorruptibles et impassibles. Car, nous croyons que de même qu’à l’origine il les a faits alors qu’ils n’étaient pas, de même, ceux qui l’auront mérité en choisissant les moyens de lui plaire, jouiront de l’immortalité et de sa société. » Grande Apologie X

XI. Quant à vous, quand vous entendez dire que nous attendons un royaume, vous supposez à la légère qu’il s’agit d’un royaume humain. Mais c’est du royaume de Dieu que nous parlons. Ce qui le prouve, c’est qu’à vos interrogations, nous répondons que nous sommes chrétiens, quand nous savons bien que cet aveu nous vaudra la mort. Si nous attendions un royaume humain, nous nierions, pour sauver notre vie ; nous nous cacherions, pour ne pas être frustrés dans notre espérance. Mais notre espérance n’est pas de ce temps présent : aussi nous ne craignons pas nos bourreaux, et d’ailleurs, de toute façon, ne faut-il pas mourir ?
Nous lui demandons aussi l’immortalité future à cause de la foi que nous avons en lui. »
 - Grande Apologie XIII

« Nous désirons la vie éternelle et incorruptible : nous préférons vivre avec Dieu, le père et le créateur de l’univers. » - Grande Apologie VIII


Aux côtés de  Jésus-Christ, des chrétiens fidèles revêtus de l’immortalité règneront avec lui sur la terre. Jésus et les membres de son gouvernement céleste ressusciteront les morts, guériront tous les malades ainsi qu’ils l’avaient montré sur terre.

Okan Caliskan de Pixabay

 


Dans ces extraits de la grande apologie de Justin, nous comprenons que les chrétiens attendent le second avènement du Christ. Jésus doit revenir avec gloire accompagné de l’armée de ses anges pour juger la terre, les vivants et les morts.
A ses côtés, des chrétiens, fidèles jusqu’à la mort, revêtus de l’immortalité, 
règneront avec lui sur la terre.
Jésus et les membres de son gouvernement céleste ressusciteront les morts, guériront tous les malades ainsi qu’ils l’avaient montré sur terre par de nombreux miracles témoignant de ce pouvoir immense. Il n’y aura alors plus ni deuil, ni aveugles, ni boiteux, ni muets, ni lépreux, ni aucune autre maladie.

Cette croyance qui rejoint celle des Pères apostoliques est aussi celle de la Bible, et donc la mienne ainsi que vous avez pu le constater au travers des divers sujets abordés.



La Foi et les Œuvres :

Pour Justin, tout comme pour les Pères apostoliques et la Bible elle-même, 
la Foi est indissociable des Œuvres. Les œuvres sont la claire manifestation de la Foi.

«
 Ceux qui ne vivent pas selon ses préceptes, qu’ils ne soient pas tenus pour chrétiens, quand même ils proclameraient de bouche la doctrine du Christ ; car il a promis le salut non à ceux qui disent, mais à ceux qui font. Il a dit en effet : « Ce n’est pas celui qui me dit : Seigneur, Seigneur, qui entrera dans le royaume des cieux, mais celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Quiconque m’écoute et fait ce que je dis écoute celui qui m’a envoyé. » - Grande Apologie XVI

Justin va même plus loin encore.

« Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu. » Punissez donc ceux qui ne vivent pas conformément à ces préceptes et qui ne sont chrétiens que de nom : c’est nous qui vous le demandons. » - Grande Apologie XVI



Le destin et le libre arbitre

« Chacun, selon ses œuvres, sera châtié, puni ou récompensé : nous avons appris cette doctrine des prophètes et nous la tenons pour vraie. S’il n’en était pas ainsi, si tout était l’œuvre du destin, il n’y aurait plus de libre arbitre. Si c’est le destin qui veut que celui-ci soit bon, et celui-là mauvais, celui-ci n’est pas digne d’éloge ni celui-là de blâme. Et si l’homme ne peut, par le choix libre de sa volonté, éviter le mal et faire le bien, il n’a aucunement à répondre de ses actions. Mais voici qui prouve que l’homme fait librement le bien et le mal. » - Grande Apologie XLIII

Justin explique bien que
 le destin s’oppose au libre arbitre et donc à la notion de responsabilité de chacun.

Il ajoute un peu plus loin : «
 Quand Platon a dit : « La faute est à l’homme libre qui choisit, Dieu n’y est pour rien», il a emprunté cette parole au prophète Moïse, car Moïse est plus ancien que tous les écrivains grecs. » - Grande Apologie XLIV

« Ce n'est pas non plus par la loi du destin qu'arrive ce que l'homme fait ou souffre : chacun fait librement le bien ou le mal. » - Deuxième apologie VII

« 6. Toute créature est capable de bien et de mal : on n'aurait aucun mérite, si non ne pouvait choisir entre deux voies. 7. La preuve en est dans ces lois et ces principes philosophiques établis selon la saine raison et qui ordonnent de faire ceci et d'éviter cela.  » Deuxième apologie VII

« le mythe de Xénophon. 3. Il dit qu'arrivant à un carrefour, Héraclès rencontre la vertu et le vice sous la figure de deux femmes. 4. Le vice somptueusement vêtu avait un aspect aimable, gracieux, propre à charmer la vue du premier coup d'œil : il promit à Héraclès, s'il voulait le suivre, de le faire jouir sans fin de tous les plaisirs de la vie et de l'éclat dont il le voyait briller lui-même. 5. La vertu, au contraire, avait un visage et un extérieur austères : « Si tu m'écoutes, lui dit-elle, tu ne rechercheras ni ornements ni beauté fugitive et périssable, mais la beauté éternelle et vraie. » 6. Nous sommes convaincus que celui qui fuira la beauté apparente pour s'attacher à ce qui passe pour pénible et déraisonnable trouvera le bonheur. » Deuxième Apologie XI



Conclusion de la partie 3

Contrairement aux enseignements de la partie 2 que je rejette avec force car ils déshonorent Dieu, je suis heureux de retrouver ici les enseignements bibliques conformes aux paroles de Jésus et des apôtres et auxquels j’adhère de tout mon cœur.

Il s’agit du
 retour glorieux de notre Seigneur Jésus-Christ accompagné de ses anges afin d’instaurer son règne sur la terre. Tout comme il l’a démontré sur une petite échelle, il ressuscitera les morts et guérira les infirmes et les malades. Il jugera les habitants de la terre entière. Cette mission extraordinaire sera menée à bien grâce à une coopération étroite avec ses fidèles cohéritiers, appelés dans la Bible son épouse spirituelle.

Cette compréhension du dessein divin se retrouve à l’opposé de l’enseignement de l’immortalité de l’âme et des supplices éternels.

Le 
Libre arbitre a été accordé par Dieu aux humains pour leur permettre de choisir la voie qu’ils désirent, choisir de se soumettre à Dieu ou pas.
Nos actes témoignent de notre Foi et de notre fidélité à Dieu. Comme le dit Justin de Naplouse 
nos actes doivent être conformes à nos préceptes.

 


Olivier                                                                           Pour laisser un commentaire, c'est ici !                                                                                  


Le retour glorieux de notre Seigneur Jésus-Christ accompagné de ses anges permettra d’instaurer son règne sur la terre paradisiaque. Tout comme il l’a démontré sur une petite échelle, il ressuscitera les morts et guérira les infirmes et les malades.