Le second Temple de Jérusalem

et la révolte des Maccabées


 

 

 

 La puissante influence hellénistique

 

Près de 400 ans séparent la fin de l’Ancien Testament et le début du Nouveau Testament.

Au IIème siècle av J-C, les Juifs ont vécu une période d’oppression terriblement difficile de la part des rois séleucides.

Les Séleucides sont une dynastie hellénistique issue de Séleucos 1er, l’un des Diadoques ou généraux d’Alexandre le Grand qui ont eu la prétention d’être ses successeurs au trône.

 

Cette dynastie a constitué un empire formé des territoires orientaux conquis par Alexandre, allant de l’Anatolie à l’Indus et comprenant la Mésopotamie. Les Séleucides règnent du IVe siècle au Ier siècle av J-C avec pour cœur politique la Syrie (d’où l’appellation « rois de Syrie »). 

 

 

Les Séleucides sont une dynastie hellénistique issue de Séleucos 1er, l’un des Diadoques ou généraux d’Alexandre le Grand qui ont voulu lui succéder.  Cette dynastie a constitué un empire formé des territoires orientaux conquis par Alexandre le Grand.

 

Lien - La victoire de la Grèce face à l'empire médo-perso a été prédite dans la Bible 200 ans plus tôt

 

 

Les conquêtes d’Alexandre le Grand ont propagé la langue et la culture grecques sur de larges territoires. L’influence hellénistique est alors omniprésente.

 

2 Maccabées 4 :13 : « L'hellénisme atteignit une telle vigueur et la mode étrangère un tel degré »

 

 

 

 Les livres des Maccabées

 

Au IIème siècle av J-C, Antiochos IV Epiphane, roi séleucide (175-164 av J-C) combat le culte juif avec la plus grande violence ! Le récit de cette période particulièrement difficile est relaté dans le premier livre des Maccabées. 

 

Au IIème siècle av J-C, Antiochos IV Epiphane, roi séleucide (175-164 av J-C) combat le culte juif avec la plus grande violence ! Le récit de cette période particulièrement difficile est relaté dans le premier livre des Maccabées.

Monnaie à l'effigie d'Antiochos IV sur laquelle figure – « Roi Antiochos, dieu révélé, porteur de victoire »

 

 

Les livres des Maccabées sont des écrits juifs en langue grecque. Les deux premiers livres sont considérés comme canoniques par l’Eglise catholique ; l’Eglise orthodoxe, elle, a inclus l’ensemble des 4 livres dans son canon. L’Eglise protestante les considère comme apocryphes et les qualifie de « livres intertestamentaires ».

Personnellement, je les considère également comme apocryphes et donc ne faisant pas partie du canon des Ecritures divinement inspirées. Cependant, ces écrits sont d’une grande valeur historique et nous font part d’évènements importants touchant le peuple juif avant la venue de Jésus.

Les Maccabées doivent leur nom à Judas Maccabée dont le frère Simon a fondé la dynastie hasmonéenne qui a régné sur la Judée de 140 à 37 av J-C.

 

Le premier livre des Maccabées couvre une période d’environ 40 ans entre 175 et 135 av J-C.

Il raconte la révolte et la résistance des Juifs contre la tyrannie des rois séleucides qui régnaient à Antioche de Syrie.

 

La corruption des prêtres a joué un rôle important dans le déclenchement de la révolte des Maccabées.

Alors que le grand-prêtre Onias est absent, son frère Jason en profite pour prendre sa place en offrant un pot-de-vin aux autorités séleucides. Antiochos IV ne laisse pas passer une telle occasion de s’immiscer dans la prêtrise juive. Jason montre son attachement à la culture hellénistique en faisant construire un gymnase et en introduisant de nombreuses coutumes grecques.

Mais 3 ans plus tard, Jason est lui-même remplacé par Mélénas qui puise dans les trésors du Temple pour offrir un pot-de-vin plus intéressant. Cet acte digne d’un traître arrive aux oreilles d’Onias qui accuse publiquement Mélénas de voler le Temple. Mélénas fait alors assassiner Onias puis continue à piller le Temple.

Alors qu’Antiochos fait la guerre à l’Egypte, Jason, qui n’a pas abandonné ses prétentions au grand sacerdoce, réussit à se rendre maître de Jérusalem. Cela est considéré comme un affront envers le roi séleucide qui décide de marcher contre Jérusalem, massacrer les habitants et piller le Temple, il aurait été assisté de Ménélas (2 Mac 1 :7 ; 4 :7-11 ; 4 :23-26).

Lien – wiki - Ménélas

 

En 168-167 av J-C, Antiochos pille Jérusalem, massacre des Juifs. Le roi arrogant pille et profane le Temple de Jérusalem et interdit la pratique du culte juif. Le tyran promulgue un édit de persécution dans lequel il ordonne d’abolir la Torah.

Berthold Werner – wikipedia – Maquette, selon la description de Flavius Josèphe du Second Temple de Jérusalem

 

 

 

 La tyrannie d’Antiochos IV à l’encontre des Juifs rebelles

 

En 168-167 av J-C, Antiochos pille Jérusalem, massacre des Juifs, détruit des maisons, emmène des femmes captives et se rend maître des enfants et des troupeaux (1 Mac chap 1 :32-34).

 

Le roi arrogant pille complètement le Temple de Jérusalem et interdit la pratique du culte juif.

 

   1 Maccabées 1 :22 à 25 : « 22. Il monta à Jérusalem avec une puissante armée.

   23. Il entra dans le lieu saint avec orgueil; et il prit l'autel d'or, le chandelier lumineux avec tous ses vases, la table de proposition, les bassins à libation, les coupes, les encensoirs d'or, le voile, les couronnes et l'ornement d'or qui était devant le temple, et il brisa tout.

   24. Il prit aussi l'argent, l'or et les vases précieux; il prit aussi les trésors cachés qu'il trouva, et après avoir tout enlevé, il s'en alla dans son pays.

   25. Il fit un carnage d'hommes, et il parla avec un grand orgueil.

   26. Alors il y eut un grand deuil en Israël et dans toute sa contrée; 59. et on brûla dans le feu les livres de la loi de Dieu, après les avoir déchirés.»

 

Lien – Livre 1 des Maccabées

 

 

Antiochos IV impose la pensée unique :

   1 Maccabées 1 : 4,44 : «  43 Alors le roi Antiochus écrivit à tout son royaume, afin que tous ne fissent qu'un seul peuple, et que chacun abandonnât sa loi particulière. 44. Toutes les nations consentirent à cet ordre du roi Antiochus, »

 

Le tyran promulgue un édit de persécution dans lequel il ordonne d’abolir la Torah. De ce fait, il interdit l’observance du sabbat, les holocaustes et offrandes faites à Dieu ainsi que les célébrations des fêtes solennelles. La circoncision devient passible de mort.

 

L’outrage extrême se produit en décembre 167 av J-C quand, sur ordre d’Antiochos IV, on dresse dans le Temple un autel dédié à Zeus et on force les Juifs à sacrifier de la viande de porc au dieu grec. Selon la Loi mosaïque, le porc est un animal impur. Mélénas continue son service dans un temple souillé.

 

 

L’outrage extrême se produit en décembre 167 av J-C quand, sur ordre d’Antiochos IV, on dresse dans le Temple de Jérusalem un autel dédié à Zeus et on force les Juifs à lui sacrifier de la viande de porc. Selon la Loi, le porc est un animal impur.

Zeus et Ganymède, par Eucharidès (Ve s. av. J.-C), New York wikipedia

 

    Tous ceux qui n’obéissaient pas au roi Antiochos et persistaient devaient mourir (1 Mac 1 :45 à 52). Tous ceux qui persistaient à pratiquer le culte de Jéhovah subissaient l’horreur (1 Mac 1 :60 à 67). Cette politique lui vaut le surnom d’Épimanès (l'« Insensé »).

 

 

 La résistance s’organise

 

Révoltés par la corruption des prêtres, beaucoup de Juifs se tournent vers un nouveau groupe : les Hassidim qui enseignent l’obéissance stricte à la Loi de Moïse. Beaucoup sont morts par fidélité à Dieu.

 

Révoltés par la corruption des prêtres, beaucoup de Juifs se tournent vers un nouveau groupe : les Hassidim qui enseignent l’obéissance stricte à la Loi de Moïse. Beaucoup sont morts par fidélité à Dieu, comme la mère et ses 7 fils morts torturés.

Une mère et ses sept fils mis à mort par le roi de Syrie pour ne pas avoir voulu manger du porc, 1873

(2 Mac chapitre 7)

 

 

Un prêtre nommé Mathathias et ses 5 fils (dont Judas Maccabée) ont joué un rôle important dans ce combat contre le paganisme imposé avec la plus grande violence. Cette famille sera désignée sous le nom de « Maccabées ».

 

   1 Mac 2 :17-21 : «17. Et ceux qui avaient été envoyés par Antiochus, prenant la parole, dirent à Mathathias: Tu es le premier, le plus considéré et le plus grand de cette ville, et entouré de tes fils et de tes frères.

   18. Viens donc le premier, et exécute l'ordre du roi, comme ont fait toutes les nations, et les hommes de Juda, et ceux qui sont demeurés dans Jérusalem; et tu seras avec tes fils parmi les amis du roi, et comblé d'or et d'argent, et de présents nombreux.

  19. Mathathias répondit et dit à haute voix: Quand toutes les nations obéiraient au roi Antiochus, de sorte que chacun abandonnerait la loi de ses pères et se soumettrait à ses ordres,

   20. moi, et mes fils, et mes frères, nous obéirons à la loi de nos pères.

   21. Que Dieu nous soit propice! Il ne nous est pas utile d'abandonner la loi et les ordres de Dieu. »

 

Un prêtre nommé Mathathias et ses 5 fils (dont Judas Maccabée) ont joué un rôle important dans ce combat contre le paganisme imposé avec la plus grande violence. Cette famille sera désignée sous le nom de « Maccabées ».

Matthatias refuse de sacrifier aux idoles, Gustave Popelin, 1882 - CC BY-SA 3.0, commons wikimedia

 

 

Mathathias et ses fils s’enfuient dans les montagnes et abandonnent tout ce qu’ils possèdent. Ils forment une armée pour combattre les Séleucides.

A la mort de Mathathias, son fils Judas, surnommé Maccabée, prend la tête des combattants hassidiques (1 Mac 3 :1).

A plusieurs reprises, ces combattants sont attaqués par les troupes séleucides durant le sabbat. Les Hassidim refusant de violer le sabbat sont massacrés. Alors Mathathias institue une règle selon laquelle les Juifs peuvent se défendre le jour du sabbat (1 Mac 2 :37-41).

 

Antiochos IV ne réussit pas à réprimer la révolte.

Les familles se réfugient dans les campagnes et le désert. Occupé en Iran, Antiochos envoie des stratèges qui se font battre par Judas Maccabée.

En 164 av J-C, Antiochos met fin à la persécution et amnistie les Juifs mais Judas Maccabée poursuit la lutte après la mort d’Antiochos et finit par s’emparer de Jérusalem.

 

 

 La fête de la dédicace ou Hanoucca

 

Judas choisit des prêtres pleins d’amour pour la loi de Dieu pour procéder à la purification du Temple et rendre le sanctuaire au culte de Jéhovah.

L’autel des holocaustes qui avait été profané est détruit, il est remplacé par un autel entièrement reconstruit à neuf. De nouveaux chandeliers, lampes, autel des parfums, table des offrandes, vases sacrés sont fabriqués pour remplacer ceux qui avaient été pillés.

 

   1 Macchabée 4 : 55-59 : « 55. Tout le peuple se prosterna le visage contre terre; ils adorèrent et bénirent dans le Ciel Celui qui les avait fait réussir.

   56. Ils firent la dédicace de l'autel pendant huit jours, et ils offrirent des holocaustes avec joie, et un sacrifice d'action de grâce et de louange.

   (…) 58. Il y eut une très grande joie parmi le peuple, et l'opprobre des nations fut éloigné. 59. Alors Judas, avec ses frères et toute l'assemblée d'Israël, ordonna que le jour de la dédicace de l'autel serait célébré en son temps, d'année en année, pendant huit jours, à partir du vingt-cinquième jour du mois de casleu, avec joie et allégresse. »

 

Le 14 décembre 164 av J-C, exactement 3 ans jour pour jour après sa profanation, la fête de l’Edification ou fête de la Dédicace, Hanoucca, est célébrée pour la première fois dans le Temple de Jérusalem rendu au seul culte de JéhovahLe culte et les sacrifices au Temple son rétablis. Les Hassidim peuvent rentrer chez eux.

 

Cette fête est le symbole de la résistance spirituelle du judaïsme à l’assimilation grecque.

La fête de Hanoukka qui dure 8 jours et qui commémore la restauration du Temple après les destructions et les profanations dont il a été victime, est citée dans la Bible sous le nom de « fête de la dédicace ».

 

 

Selon la tradition rabbinique, ce serait au cours de cette consécration que se serait produit le miracle de la fiole d’huile permettant aux prêtres de faire brûler pendant 8 jours une quantité d’huile à peine suffisante pour une journée. C’est pourquoi Hanoucca est aussi appelée la Fête des Lumières.

 

 pxhere.com

 

 

Il est intéressant de noter que Jésus était présent à Jérusalem lors de la célébration de la fête de la Dédicace ou Hanoucca. 
Jean 10 : 22, 23 : « 22 On célébrait alors à Jérusalem la fête de la dédicace. C'était l'hiver. 23 Jésus marchait dans le temple, sous le portique de Salomon. »

 

 

Les passages des livres des Maccabées qui décrivent cette nouvelle fête sont : 1 Macchabée 4 :36-59 et 2 Maccabée 10 :1-8.

 

Lien – 1 Macchabée

Lien – 1 Macchabée wikisource

Lien – 2 Macchabée

 

 

Judas Maccabée ne se contente pas de cette victoire pour la liberté de culte, il désire poursuivre sa lutte contre le pouvoir séleucide et conclut une alliance avec Rome. Il finit par être tué dans une bataille en 160 av J-C. Ses frères, Jonathan et Simon, se succèdent à la tête de la résistance.

Chacun sera à la fois chef et grand-prêtre de Judée.

 

Jonathan perd la vie à la suite d’un complot syrien et Simon devient le dernier des frères maccabéens. Simon renouvelle l’alliance avec Rome et fonde la dynastie hasmonéenne qui règnera sur la Judée de 140 à 37 av J-C  en mêlant la religion et la politique.

 

 

 

 Conclusion

 

Il est intéressant de noter qu’Antiochos IV est considéré comme l’antéchrist dans la tradition judéo-chrétienne d’après Edouard Will (Histoire politique du monde hellénistique, p310-311, tome 3).

Daniel 11 : 31 : « Des troupes se présenteront sur son ordre et elles souilleront le sanctuaire, la forteresse. Elles feront cesser le sacrifice perpétuel et dresseront l'abominable dévastation. »

De la même manière, nous savons que l’antichrist (ou antéchrist) du temps de la fin doit encore venir, préparons-nous à cela…

 

Les Maccabées ont permis de rétablir l’observance de la Torah et le culte juif au Temple de Jérusalem avant la venue du Messie, Jésus-Christ. Ils ont résisté, malgré la violence des persécutions, à l'idolâtrie imposée par le pouvoir séleucide.

Ils sont pour nous un exemple de lutte contre le pouvoir politique qui chercherait à nous priver de notre liberté religieuse pour nous imposer sa propre doctrine, ce que la bête cherchera à faire en nous imposant son nombre 666. Il nous faudra alors résister de toutes nos forces.

 

 

Olivier                                                                                 Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

 

Sauf indication spéciale, les versets ont été tirés de la traduction Segond 21