· 

Apocalypse 10 : 10 : La douceur et l'amertume


La douceur et l’amertume


Apocalypse 10 : 10 « Je pris le petit livre de la main de l'ange et je l'avalai. Dans ma bouche, il fut doux comme du miel, mais quand je l'eus avalé, mon ventre fut rempli d'amertume. »

Jean obéit à l’ange et avale le livre (tout cela se passe dans la vision évidemment).
Il ressent une agréable sensation de douceur dans sa bouche, comme du miel.
Mais une fois qu’il a avalé ce livre, son ventre est alors rempli d’amertume, ce qui doit certainement être très désagréable voire insupportable.

 Le miel dans la Bible

Le miel est produit par les abeilles, insectes sociaux infatigables. Il constitue la seule source de sucre à l'époque biblique (le sucre n’est connu que depuis la découverte de l’Amérique et de la canne à sucre).

Dieu promet un pays ruisselant de lait et de miel

 

Le miel indique la présence d’abeilles et donc de fleurs et de fruits.

Le mot « miel » est utilisé à de nombreuses reprises dans la Bible dans un sens figuré pour exprimer la douceur, le plaisir, l’abondance, la sagesse…

 Dieu a promis aux Israélites qu’il venait de libérer d’Egypte un pays ruisselant de lait et de miel. Cette description est associée à l’abondance de lait, de miel, de bétail, de fruits et légumes variés produits grâce à la pollinisation des abeilles.

Jérémie 32 : 21, 22 : « 21 Tu as fait sortir d'Egypte ton peuple, Israël, avec des signes et des miracles, avec puissance et force, en provoquant une grande terreur. 22 Tu leur as donné ce pays, celui que tu avais promis à leurs ancêtres de leur donner, un pays où coulent le lait et le miel. »

 Les paroles transmises par Dieu aux humains sont comparées au miel :
Psaumes 119 :103 : « Que tes paroles sont douces pour mon palais! Elles sont plus douces que le miel à ma bouche. »
A nouveau les paroles de Dieu sont 
ressenties dans la bouche, comme si on les avalait.

 Ce parallèle miel / amertume avait été utilisée pour parler de la femme étrangère qui séduit et entraîne un homme dans son infidélité, avec des conséquences mortelles :
Proverbes 5 : 3-5 : « 3 Certes, les lèvres de l'étrangère ruissellent de miel et son palais est plus doux que l'huile, 4 mais à la fin elle est amère comme l'absinthe, coupante comme une épée à deux tranchants. 5 Ses pieds descendent vers la mort, ses pas aboutissent au séjour des morts. »


 L’amertume dans la Bible

L’amertume et la Pâque

La première Pâque a été célébrée par les Israélites en Egypte juste avant la 10ème plaie. Un agneau sans défaut était être sacrifié. Son sang devait asperger les montants et le linteau des portes. Puis, les Israélites mangeaient sa viande rôtie avec du pain sans levain et des herbes amères.

Exode 12 : 3-11 : « 1 L'Eternel parla à Moïse et à Aaron en Egypte. Il leur dit : 2 Ce mois-ci sera pour vous le premier mois de l'année. 3 Donnez à toute la communauté d'Israël les instructions suivantes : Le dixième jour de ce mois, que chaque maison ou chaque famille se procure un agneau.  5 Vous prendrez un agneau ou un chevreau sans défaut, un mâle âgé d'un an. 6 Vous le garderez jusqu'au quatorzième jour de ce mois : ce jour-là, tout l'ensemble de la communauté d'Israël immolera ces agneaux à la nuit tombante. 7 On prendra de son sang et l'on en badigeonnera les deux montants et le linteau de la porte des maisons où il sera mangé. 8 On en rôtira la viande et on la mangera cette nuit-là avec des pains sans levain et des herbes amères. 11 Vous le mangerez à la hâte, prêts à partir : la ceinture nouée aux reins, les sandales aux pieds et le bâton à la main. Ce sera la Pâque que l'on célébrera en l'honneur de l'Eternel. »


L’agneau sans défaut symbolise bien évidemment Jésus-Christ, dont le sang parfait devait être versé pour les humains repentants. 
Le pain était sans levain car 
le levain est associé à la méchanceté. En effet, Jésus avait mis en garde ses disciples contre le levain des pharisiens (Marc 8 :15 Jésus leur recommanda : Faites bien attention : gardez-vous du levain des pharisiens !). Ce levain contamine et fait gonfler toute la pâte (Galates 5 : 7-9 : « Qui vous a détournés de l'obéissance à la vérité ? 8 Une telle influence ne vient en tout cas pas de celui qui vous a appelés. 9 Ne dit-on pas : « Il suffit d'un peu de levain pour faire lever toute la pâte » ?).

Que symbolisent les herbes amères ?

Dans la Bible, l’amertume est généralement associée aux conséquences négatives, au malheur, à la toxicité et à la mort. - 
Lien Eaux amères
Le fait que les Israélites mangent des herbes amères pendant la Pâque, préfigurait la souffrance associée au rejet de Jésus, aux insultes, à la violence et à la mise à mort de Jésus. 

Psaumes 64 :4 : «  Ils aiguisent leur langue comme une épée, ils lancent leurs paroles amères comme des flèches. »

Le prophète Amos compare le deuil d’un fils unique à un jour d’amertume.
Amos 8 :10 : « Je changerai vos fêtes en deuil et tous vos chants en lamentations, je couvrirai de sacs toutes les tailles et je raserai toutes les têtes. Je mettrai le pays dans le deuil comme pour un fils unique, et sa fin sera comme un jour d'amertume. » 

L’amertume et le massacre des enfants de moins de 2 ans par Hérode

On se souvient aussi de la mise à mort des jeunes enfants par le roi Hérode qui cherchait à tuer Jésus. Cet horrible massacre a causé bien des pleurs amers chez les mères qui ont perdu ainsi leur enfant. Le prophète Jérémie l’avait prophétisé en ces termes :
Jérémie 31 :15 : « Voici ce que dit l'Eternel: On a entendu des cris à Rama, des lamentations et des pleurs amers: c'est Rachel qui pleure ses enfants et n'a pas voulu être consolée à propos de ses enfants, parce qu'ils ne sont plus là. »

 

 Que signifie le verset d’Apocalypse 10 :10 ?

Apocalypse 10 : 10 : « Je pris le petit livre de la main de l'ange et je l'avalai. Dans ma bouche, il fut doux comme du miel, mais quand je l'eus avalé, mon ventre fut rempli d'amertume. »

Comme nous l’avons vu :
La douceur du miel est associée à la sagesse et aux promesses de Dieu (l’enseignement divin, la terre promise, le paradis promis…).
L’amertume est associée aux conséquences négatives voire cruelles causées par les opposants au dessein de Dieu (Hérode, les Pharisiens et Romains qui ont mis à mort Jésus…)
Dans le verset d’Apocalypse 10 :10, c’est la même chose. Les promesses de Dieu sont douces comme le miel. Mais les opposants au dessein de Dieu créeront des conditions difficiles voire cruelles juste avant l’instauration du Royaume messianique.

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0