L'importance de communiquer de façon authentique


 

L'importance de communiquer de façon authentique

 



«  Les paroles d'un homme sont des eaux profondes, la source de la sagesse est un torrent qui jaillit. »  Proverbes 18 : 4 
« 
Celui qui marche dans l'intégrité, pratique la justice et dit ce qu'il pense vraiment.» Psaumes 15 : 2, 3
« 
C'est un cœur droit qui inspirera mes paroles, c'est un savoir pur que mes lèvres exprimeront » Job 33 : 3 
«
Que personne ne vous trompe par des paroles sans fondement… » Ephésiens 5 : 6 
«
 On se dit des mensonges les uns aux autres, on a sur les lèvres des paroles flatteuses, on parle avec un cœur double.» Psaumes 12 :3 
« 
Ils ferment leur cœur à la pitié, ils ont des paroles hautaines à la bouche. » Psaumes 17 : 10
« 
Cessez d’être gentil, soyez vrai !» - Thomas d’Ansembourg.
« 
La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme ».  Déclaration des Droits de l’Homme 
« 
Etre libre c’est savoir dire ‘Non’. » Jean-Paul Sartre
«  
On avale à pleine gorgée le mensonge qui nous flatte et l’on boit au goutte à goutte une vérité qui nous est amère ». Diderot


 Communiquer : un besoin vital!

L’être humain est une créature sociale qui a besoin d’échanger, de communiquer, de s’exprimer…
Pourquoi ? Pour bâtir des connaissances, pour partager ses émotions et ses opinions, pour construire une amitié, pour demander ou refuser, pour consoler, reprendre, encourager, accueillir… pour aimer.

Genèse 2 :18, 24 : « L’Éternel Dieu dit: «Il n'est pas bon que l'homme soit seul. Je lui ferai une aide qui soit son vis-à-vis. 24 C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère et s'attachera à sa femme, et ils ne feront qu'un.»

Nous aspirons tous à une ambiance amicale et chaleureuse en compagnie de gens que nous apprécions particulièrement. 
Psaumes 133 :1 : « Qu'il est agréable, qu'il est doux pour des frères de demeurer ensemble! »

Pour communiquer, deux moyens s’offrent à nous : 
les mots (parlés ou écrits) et le corps. Notre attitude, notre regard, notre posture ont un impact important sur le message que l’on exprime. 

Dans certaines sociétés, les humains se sont enfermés, barricadés derrière les murs de leur maison, de leur jardin et ne prennent plus la peine d’aller vers les autres. Beaucoup ne connaissent même pas leurs voisins. 
Par crainte ou par égoïsme, les gens se sont éloignés les uns des autres et en souffrent car ils ne sont pas faits pour vivre seuls.
Les biens matériels et la réussite professionnelle ne peuvent pas remplacer la communication avec les personnes qui nous entourent.
« Avoir, faire et savoir » ne remplace pas, « être et communiquer ». La satisfaction que l’on retire d’une relation amicale avec une personne appréciée est profonde et contribue à notre bonheur.

Certains recourent à la flatterie, à l’hypocrisie ou à la vantardise afin de se montrer sous leur plus beau jour. Ils cherchent à épater, à amadouer, à impressionner. Ils évitent de montrer leurs véritables sentiments et opinions tout en recherchant l’approbation des autres. Cependant, si nous ne sommes pas vraiment nous-mêmes, nous manquons d’authenticité et les autres ne peuvent être attirés par nous. 
La communication n’est pas authentique.

1 Corinthiens 13 : 4, 5 : « l'amour ne se vante pas, il ne s'enfle pas d'orgueil, il ne cherche pas son intérêt, il est plein de bonté; l'amour n'est pas envieux.»


 Communiquer de façon authentique

Communiquer consiste à interagir avec quelqu’un en échangeant des informations. 
Celles-ci proviennent de 2 personnes distinctes et sont donc différentes en contenu et en ressenti. Le défi est de 
recevoir ces informations tout en restant soi-même fidèle à ses convictions et à son ressenti.

Etre authentique c’est être entièrement soi-même quelle que soit la personne que l’on a en face de nous.
Ainsi communiquer de façon authentique consiste à 
recevoir l’émotion, le ressenti ou les opinions d’autrui tout en restant profondément soi-même et fidèle à sa personne.
« Celui qui marche dans l'intégrité, pratique la justice et dit ce qu'il pense vraiment.» Psaumes 15 : 2, 3

Pour communiquer de façon authentique, nous avons besoin de tout notre corps : notre regard, notre visage, notre position, notre posture, notre attitude… et de toutes nos émotions. Toute notre personne participe à la communication. Il s’agit alors d’une 
communication active. 

Pour « Etre en relation », il faut tout d’abord « Etre soi », exister en tant que personne en ayant conscience de sa valeur et avoir sa propre opinion.  
Communiquer de façon authentique, c’est être capable d’aller au fond de soi pour y trouver ce qu’il y a de plus profond et de plus vrai, l’émotion du moment présent. Les émotions et les sentiments qui s’y trouvent sont réels et correspondent à notre personnalité vraie et nous définissent en tant que personne. 
Nous devons apprendre à 
accueillir l’émotion : joie, peine, amour, irritation, colère… plutôt que la nier ou la réprimer comme on nous l’a souvent appris. 

Rester vrai en toute circonstance en ressentant les émotions d’ici et maintenant est une réponse authentique à ce que l’autre déclenche en nous.


 Comment communiquer de façon authentique

Pour être en relation avec l’autre de manière authentique, nous devons respecter la personne dans son entier, avec ses émotions et ses sentiments, ce qu’elle ressent au plus profond d’elle-même. Nous lui accorderons ainsi la conscience de son importance et de sa dignité de manière désintéressée.
Romains 12 :10 : «  Par amour fraternel soyez pleins d'affection les uns pour les autres et rivalisez d'estime réciproque. »

Prenons la peine d’écouter notre interlocuteur sur les sujets qui l’intéressent, il possède très certainement des connaissances qui pourraient nous enrichir.
Proverbes 18 :15 : « l'oreille des sages cherche la connaissance. »

S’intéresser à l’autre ne signifie pas s’ingérer dans ses affaires.
1 Thessaloniciens 4 : 11 : « à vous efforcer de vivre en paix, à vous occuper de vos propres affaires ».

Communiquer de manière authentique, c’est exprimer son avis, ses opinions, son ressenti tout en restant profondément soi-même et tout en reconnaissant la différence et l’importance de l’autre. Il s’agit d’une écoute active.

Communiquer de manière authentique signifie donc accueillir et se laisser toucher par l’émotion de l’autre sans se couper de ses propres émotions. Il s’agit de percevoir toute l’intensité de ce qu’il ressent 
sans pour autant le suivre ou le plaindre. 
Proverbes 20 : 5 : « Les pensées de l’homme sont cachées comme des eaux souterraines. Une personne intelligente sait les faire apparaître ».

D’autre part, une personne authentique voit les choses telles qu’elles sont. Cette personne 
se responsabilise et refuse de rendre systématiquement les autres responsables d’un problème quelconque. Elle cherche la vraie cause de son irritation plutôt que de blâmer les autres ou d’essayer de les changer.
Exode 23 :1 : « Tu ne propageras pas de faux bruit. »
Proverbes 12 :18 : « Celui qui parle à la légère blesse comme une épée, tandis que la langue des sages apporte la guérison. »


 L’importance de laisser les enfants exprimer leurs émotions

Pour se construire, un enfant doit exprimer ses émotions. Celles-ci sont toujours vraies et permettent à l’enfant d’être vraiment lui-même. Les émotions sont des points de repères qui donnent à l’enfant confiance en ses perceptions internes et donc confiance en lui.  
                       
Un enfant réprimé dans ses émotions n’apprendra pas à faire confiance dans son ressenti et cherchera des points de référence à l’extérieur de lui-même. Il sera ainsi privé de la liberté d’être lui-même et agira en fonction du regard des autres.
Jacques 1 : 19 : «  Ainsi donc, mes frères et sœurs bien-aimés, que chacun soit prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère »

La communication vraie sera donc difficile. En effet comment peut-on être à l’écoute de l’autre si l’on ne s’écoute pas soi-même ? Comment peut-on accueillir l’émotion de l’autre, dans ce qu’il est et dans ce qu’il vit, si l’on n’accueille pas sa propre émotion ? 
Proverbes 12 : 25 : « Le souci au fond du cœur déprime un homme, mais une parole d'encouragement lui rend la joie. »

L’expression des émotions agréables ou désagréables est un droit de l’enfant à la liberté d’être lui-même. L’adulte a la responsabilité d’accompagner l’enfant dans l’expression de ses émotions tout en lui inculquant le sens des responsabilités. 
Éphésiens 4 :29 : « Ne laissez aucune parole blessante franchir vos lèvres, mais seulement des paroles empreintes de bonté. Qu'elles répondent à un besoin et aident les autres à grandir dans la foi. Ainsi elles feront du bien à ceux qui vous entendent ».


 Savoir demander et savoir dire NON :

Beaucoup d’entre nous éprouvons des difficultés à demander quelque chose ou un service à autrui. Nous craignons de déranger ou nous redoutons une réponse négative qui nous donnerait le sentiment d’être rejeté. Ainsi par crainte nous nous privons souvent de l’entraide qui relie les gens dans un sentiment de solidarité. 

Jésus nous encourage à demander :
Matthieu 7 : 7 : « Demandez et l'on vous donnera, cherchez et vous trouverez, frappez et l'on vous ouvrira. »

L’autonomie, ne signifie pas ne jamais rien demander aux autres, il s’agit de savoir demander en acceptant l’idée de refus. 
Cela ne signifiera en rien que nous avons tort ou que nous sommes rejetés car tout le monde a droit à ses opinions et nous devons aussi respecter celles des autres. 

Il nous est aussi difficile de dire NON à une demande jugée inappropriée. En effet, au cours de notre éducation, on nous a aussi appris à faire plaisir aux grandes personnes, et nous obéissions par peur d’être rejeté ou grondé. Cependant, Jésus nous encourage à affirmer notre opinion, même si c'est un "non".
Matthieu 5 : 37 : « Que votre parole soit «oui» pour oui, «non» pour non; ce qu'on y ajoute vient du mal. »
2 Timothée 1 : 7 : « En effet, ce n'est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d'amour et de sagesse. »

Il nous faut apprendre à dire 
NON sans nous culpabiliser. Savoir dire NON est une façon de nous affirmer devant notre entourage et d’affirmer le droit d’être nous-mêmes avec nos opinions et nos différences. C’est une façon de protéger notre intégrité profonde et ne pas transiger avec nos principes. 

2 Corinthiens 6 :14 : « Ne formez pas un attelage disparate avec des incroyants. En effet, quelle relation y a-t-il entre la justice et le mal? Ou qu'y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres? 15 Quel accord y a-t-il entre Christ et le diable? »

Rappelons-nous que notre fidélité à Dieu et à Jésus ne souffre aucun compromis. 
Il faudra à certains moments savoir dire « Non » pour démontrer notre attachement à Dieu.

Olivier

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0