La Puissance Médo-Perse conquiert Babylone


La Puissance Médo-Perse conquiert Babylone


 

 

L’Empire médo-perse a régné sur la nation juive pendant plus de 200 ans, depuis la chute de Babylone en 539 avant J-C jusqu’à ce qu’il soit à son tour renversé par les Grecs en 331 av J-C.   
L’empire médo-perse est symbolisé par les 
deux bras en argent de l’immense statue du rêve de Nébucanetsar. L’argent, métal précieux mais moins prestigieux que l’or indique que l’empire médo-perse n’égalerait pas la renommée de Babylone.


 Cyrus le Perse conquiert Babylone en octobre 539 av J-C et accomplit plusieurs prophéties

Le conquérant de Babylone, en 
539 av J-C, est Cyrus le Perse ou Cyrus II le Grand, fils de Cambyse 1er, de la dynastie des achéménides

Fait remarquable, le 
nom de ce grand conquérant avait été prédit dans la Bible – par le prophète Esaïe, plus de 150 ans avant sa naissance !
Esaïe 44 : 28 : « Je dis à propos de Cyrus: «Il est mon berger et il accomplira toute ma volonté. Il dira à Jérusalem: 'Sois reconstruite!' et au temple: 'Que tes fondations soient posées!'»

Cyrus permet aux Juifs, alors en captivité à Babylone, de retourner chez eux et de 
reconstruire du temple de Jérusalem accomplissant ainsi la prophétie biblique énoncée deux siècles plus tôt par le prophète Esaïe.

Et ce n’est pas tout, les prophéties bibliques avaient aussi 
prédit la stratégie qu’emploierait Cyrus afin de conquérir Babylone ! 
D’après les prophètes Esaïe et Jérémie, les eaux de la ville seraient asséchées, les portes de la ville laissées ouvertes, le peuple en train de festoyer. Et en effet, Cyrus 
détourne le cours de l’Euphrate et ses troupes empruntent le lit du fleuve pour entrer par des portes donnant sur les fossés restées ouvertes, dans la ville qui ne se méfie pas. Belshatsar est en train de festoyer, utilisant les coupes d’or du temple de Yahvé pour boire du vin et célébrer les faux dieux.  

Esaïe 44 :27 : « Je dis aux profondeurs de la mer: «Asséchez-vous! Je vais faire disparaître vos courants. »
Jérémie 50 : 35, 38 : « 35 Que l'épée frappe les Babyloniens, déclare l’Éternel, qu'elle atteigne les habitants de Babylone, ses chefs et ses sages! Que la sécheresse atteigne son eau, qu'elle arrête de couler! En effet, c'est un pays rempli de sculptures sacrées et ils délirent à cause de ces représentations terrifiantes. »

Esaïe 45 :1 : « Voici ce que dit l’Éternel à celui qu'il a désigné par onction, à Cyrus, celui qu'il tient par la main droite pour écraser des nations devant lui et pour désarmer des rois, pour ouvrir des portes devant lui afin que les entrées des villes ne lui soient plus fermées: »

Esaïe 21 : 5 : «  On dresse la table, on dispose des coussins, on mange, on boit... Debout, princes! Graissez le bouclier! » 

Les historiens grecs Hérodote et Xénophon attestent l’exactitude de ces prophéties, expliquant même que, la nuit où la ville a été prise, ses habitants festoyaient. 

Esaïe 47 :11 : « Le malheur te frappera sans même que tu le voies surgir, le désastre tombera sur toi sans que tu puisses l'écarter, la dévastation fondra sur toi tout à coup, sans que tu t'en aperçoives. »
Jérémie 51 : 29, 30 : « 29 La terre tremble, elle est bouleversée, car les projets de l’Éternel contre Babylone s'accomplissent: il va faire de la région de Babylone un désert inhabité.
30 Les guerriers de Babylone cessent de combattre, ils restent dans les forteresses. »


Ces deux dernières prophéties faisant allusion à la 
surprise de l’attaque et à l’absence de combat ont été confirmées par la chronique de Nabonide : “Le 14ème jour, Sippar fut prise sans combat. Nabonide prit la fuite. Le 16ème jour, Gobryas (Goubarou), gouverneur de Goutioum, et l’armée de Cyrus entrèrent à Babylone, sans combat. Ensuite Nabonide fut arrêté à Babylone lorsqu’il [y] revint.” — Ancient Near Eastern Texts de J. B. Pritchard, p. 306.

Les Babyloniens ne voient pas venir le danger et n’opposent presque aucune résistance. L’imposante Babylone tombe en une nuit !
Le 12 
octobre 539 av J-C, l’armée perse entre dans Babylone. Cyrus fait son entrée dans la ville le 23 octobre 539.
Les Mèdes et les Perses se rendent maîtres de la ville.

Olivier

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0