La statue immense du rêve de Nébucadnetsar et la succession des puissances mondiales


La statue immense du rêve de Nébucadnetsar et la succession des puissances mondiales


 

 

 

La deuxième année de son règne, en 604 av J-C , le roi Nebucadnetsar de Babylone reçoit un rêve prophétique de la part de Dieu qui le trouble profondément – Daniel 2 : 1.
Le jeune
 Daniel, déporté en 605 av J-C à Babylone, lui révèle ce rêve et sa signification.
Analysons ensemble l’accomplissement de cette vision du point de vue historique.



 La tête en or de la statue : Babylone de 609 à 539 av J-C.

La tête en or de la statue du rêve de Nébucadnetsar représente Babylone

 

L’or, le métal le plus précieux, est associé à la grandeur de Babylone, ville mythique décrite dans la Bible comme « le joyau des royaumes, cité splendide qui faisait la fierté des Chaldéens » - Esaïe 13 :19.
Babylone  a été une puissance dominante de
 609 à 539 av J-C. Les 70 ans de suprématie babylonienne avaient été prophétisés par le prophète Jérémie- Jérémie 25 : 11,12 ; 29 : 10.

En 
625 av J-C, après une grande bataille dans la région de Nippur au cours de laquelle il tue le successeur d’Assurbanipal roi d’Assyrie, Nabopolassarse fait proclamer roi de Chaldée à Babylone et fonde la dynastie chaldéenne de Babylone.  

En 
616 av J-C, Nabopolassar s’allie avec le roi de Médie, Cyaxare. La coalition ravage Assur en 614, Ninive en 612 et Harran, dernier bastion assyrien, en 609 av J-C. 

Son fils, 
Nébucadnetsar (Nabuchodonosor II) est roi de Babylone de 605 à 562 av J-C sur le plus vaste empire qu'ait dominé Babylone jusque là. Il sera le plus brillant représentant de la dynastie chaldéenne. 
Par trois fois il assiège Jérusalem, 
en 605, 597 et 587 av J-C, et emmène en captivité de nombreux nobles dont Daniel et ses trois compagnons. En 587 av J-C il détruit complètement Jérusalem et son temple, la population est déportée à Babylone. Sédécias, le dernier roi de Juda est mis à mort après avoir vu ses propres fils se faire égorger. 
C’est Nébucadnetsar qui reçoit deux rêves prophétiques de la part de Dieu, dont celui de la statue composite révélant la succession des puissances mondiales.

Evil Mérodac, qui succède à son père, fait preuve de bienveillance envers le roi juif exilé depuis 597 av J-C : Jojakin, avant-dernier roi de Juda. 2 Rois 25 :27-30.
Le dernier roi de Babylone, 
Belshatsar, petit-fils de Nébucadnetsar est lui-même vaincu par les Perses après que Daniel lui a expliqué l’écriture écrite du doigt de Dieu sur le mur de la salle de banquet.



 Les bras et la poitrine en argent de la statue : l’empire médo-perse de 539 à 331 av J-C.

Les bras en argent de la statue du rêve de Nébucadnetsar représentent l'empire médo-perse

 

Les deux bras symbolisent la double puissance mède et perse. L’argent est aussi un métal précieux mais moins prestigieux que l’or. L’empire médo-perse n’égalera pas la renommée de Babylone.

Le conquérant de Babylone, en
 539 av J-C, est Cyrus le Perse ou Cyrus II le Grand, fils de Cambyse 1er, de la dynastie des achéménides. Cyrus permet aux Juifs, alors en captivité à Babylone, de retourner chez eux et ordonne la reconstruction du temple de Jérusalem accomplissant ainsi une prophétie biblique énoncée par le prophète Esaïe deux siècles plus tôt- Esaïe 44 : 28.

Darius le Mède qui hérite du royaume de Babylone après la victoire de Cyrus confie un poste important à Daniel. Le prophète devient l’un des 3 ministres supervisant les 120 satrapes établis sur tout le royaume. Mais sans le vouloir, Darius le condamne à la fosse aux lions  (d’où il sort indemne grâce à Dieu).

Xerxès 1er le grand est l’époux de la reine Esther, il règne de 486 à 465 av J-C.  La Bible le nomme Assuérus et le décrit régnant depuis l’Inde jusqu’à l’Éthiopie, sur 127 districts administratifs. Suse est sa capitale pendant une grande partie de son règne - Esther 1 : 1,2 .

Son fils, 
Artaxerxès 1er dit Longue  Main (465/424) fait arrêter les travaux de reconstruction de Jérusalem et du temple suite à une lettre accusatrice contre les Juifs.
C’est 
Darius II, fils d’Artaxerxès 1er,  qui retrouvera le décret de Cyrus le Grand et donnera ordre de reprendre les travaux, en fournissant tout ce qui est nécessaire pour la construction. 

Darius III, le dernier roi achéménide, perd deux batailles décisives : la bataille d’Issos en 333 et la bataille de Gaugamèles en 331 face à Alexandre le Grand.
Il meurt peu de temps après à Ecbatane, la capitale mède.

La Grèce vainc définitivement l’empire achéménide et devient à son tour la puissance dominante.



 Le ventre et les cuisses en bronze de la statue : l’empire grec de 331 à 146 av J-C.

Le ventre et les cuisses en bronze de la statue du rêve de Nébucadnetsar représentent la Grèce

 

Le métal qui représente la Grèce est le bronze, un alliage de cuivre, qui a moins de valeur que l’argent.

La Perse est définitivement vaincue par Alexandre le Grand lors de la bataille de Gaugamèles en 331 av J-C. La Grèce devient alors une puissance dominante. 
Cette défaite avait été annoncée dans une prophétie de Daniel écrite 200 ans plus tôt. Alexandre le Grand y est représenté par une 
corne imposante portée par un bouc venu de l’ouest, rapide, parcourant la surface de la terre sans toucher le sol et qui brise les deux cornes inégales d’un bélier, les rois de Médie et de Perse - Daniel 8 :5-8.

Alexandre le Grand ou Alexandre III de Macédoine est le fils de Philippe II de Macédoine, son précepteur était Aristote, le célèbre philosophe grec. En 336 av J-C, alors qu’il préparait la conquête de la Perse, Philippe II est assassiné. Alexandre le Grand devient roi de Macédoine et se révèle être un conquérant insatiable. À la vitesse de l’éclair, il conquiert l’Asie Mineure, la Syrie, la Palestine, l’Égypte et tout l’Empire médo-perse jusqu’en Inde. Il devient roi de Babylone en 331et pharaon d’Egypte en 332. 

La prophétie de Daniel au chapitre 8 se poursuit en dévoilant qu’une fois grande, la corne imposante se briserait et laisserait la place à 4 cornes plus petites. 

Alexandre le Grand meurt du paludisme en 
323 av J-C à Babylone, à l’âge de 32 ans. A sa mort, son empire est divisé entre ses 4 principaux généraux, Lysimaque, Cassandre, Séleucus et Ptolémée qui s’autoproclament rois. Ces derniers sont symbolisés par les 4 têtes du léopard ailé, agile et rapide, de la vision de Daniel. Séleucus Nicator règne alors sur la Mésopotamie et de la Syrie (à l’Est); Cassandre, sur la Macédoine et la Grèce (à l’Ouest); Ptolémée Lagus, sur l’Égypte et la Palestine (au Sud); et Lysimaque, sur la Thrace et l’Asie Mineure (au Nord). Dan 7 :6. 

Durant la période hellénistique (336-146) la civilisation grecque s’étendra de l’Egypte à la Bactriane (entre la mer d’Aral et l’Inde).

La prédominance de l’empire grec a été de courte durée, mais sa culture et sa langue ont été introduits dans toutes les parties de son empire. Le grec commun ou 
koinè devient la langue administrative commune à plusieurs nations, ce qui contribue par la suite à la rapidité de l’expansion du christianisme autour de la Méditerranée.



 Les jambes en fer de la statue : l’empire romain de 146 av J-C à 476 ap J-C (empire romain d’occident) et 1453 (empire romain d’orient).

Les jambes en fer de la statue du rêve prophétique de Nébucadnetsar représentent l'empire romain

 

Rome étend sa domination d’abord sur toute la péninsule Italique, puis autour de la Méditerranée et bien au-delà. Le nom de la ville devient synonyme de celui de l’empire. 
Après avoir détruit Carthage au printemps 146 après un siège de 3 ans (troisième guerre punique), Rome se concentre sur la Grèce. 
C’est la 
bataille de Corinthe ou bataille de Leucopétra, en 146 av J-C, aboutissant à la destruction totale de Corinthe par les Romains, qui marque le début de la période de domination romaine dans l'histoire grecque.

L’empire romain correspond à la quatrième bête redoutable de la vision de Daniel, une bête terrible avec de grandes dents en fer et 10 cornes, qui piétine et brise tout sur son passage.   - 
Dan 7 :7.
Le 
fer, métal dur, caractérise parfaitement la puissante de Rome dont l’armée est réputée implacable et invincible – Dan 2 :40
Jules César (49-44 av J-C) donne son nom à la dynastie des empereurs Julio-Claudiens (49 av J-C à 69 ap J-C). Nommé dictateur à vie, il est assassiné par des conspirateurs en 44 av. J-C. Octave (31 avant J-C à 14 après J-C) est le fils adoptif de Jules César.
En
 27 avant J-C, Octave réussit, grâce au Sénat, à devenir le premier empereur de Rome et se fait proclamer “ Auguste”. Cette date marque ainsi le début de ce qu’on appelle véritablement l’empire romain.

C’est sous le règne d’Auguste que 
Jésus vient au monde à Bethléem en 2 avant J-CLuc 2 :1-6.

Le successeur d’Auguste, 
Tibère (14-37 après J-C), règne pendant le ministère de Jésus. Ponce Pilate est alors gouverneur de la Judée – Luc 3 :1.
C’est Ponce Pilate qui, sous la pression des chefs religieux juifs, ordonne l’exécution de Jésus-Christ par 
crucifixion en l’an 32 de n.e. – Mat 27 :1, 2.
L’image de Pilate se lavant les mains est restée dans les mémoires. Elle a même donné naissance à une expression : «
 Je m’en lave les mains ».

Viennent ensuite 
Gaius (Caligula) (37 à 41 ap. J-C) et Claude (41 à 54 ap. J-C). Ce dernier promulgue un décret qui expulse les Juifs de Rome – Actes 18 : 1, 2.

Néron lui succède (54-68) et c’est à lui que Paul en appelle lorsqu’il est accusé par les Juifs de Jérusalem devant Festus, procurateur de Judée – Actes 25 :7-12, 21

Le 
culte impérial unifie l’ensemble des peuples de l’empire et contribue à la pax romana. Tous ceux qui, comme les chrétiens, refusent de pratiquer ce culte sont cruellement persécutés par l’impitoyable Rome. Au nombre des instigateurs de ces persécutions, figurent les empereurs Néron, Domitien, Marc Aurèle et Dioclétien.

C’est l’empire romain qui 
détruit Jérusalem en 70 après J-C, comme l’avait prophétisé Jésus-Christ, sous le commandement du général Titus, fils de l’empereur Vespasien (69-79) de la dynastie des Flaviens (69-96), et qui sera lui-même empereur de 79 à 81.
Le dernier empereur de la dynastie flavienne est
 Domitien (81-96), fils cadet de Vespasien. 

Suivra au IIème siècle, la 
dynastie des Antonins (96-192 ap J-C).

Dès le
 IIIe siècle, de nombreux peuples du nord et de l'est de l'Europe partent à la conquête de nouvelles terres plus riches et plus tempérées. Les Romains réussissent à intégrer les barbares (peuples non gréco-romains) au sein de l’empire romain.
Cependant, à la 
fin du IVème siècle, Rome doit subir les invasions en masse des Francs, des Burgondes, des Wisigoths, des Vandales, des Goths, des Alamans fuyant les Huns. 
En 
395 ap J-C, Théodose le Grand partage l'Empire en deux : l’empire romain d’occident (capitale : Rome) et l’empire romain d’orient(capitale Constantinople). Ce qui correspondrait aux deux jambes de la statue de Daniel.
Les invasions barbares affaiblissent l'Empire romain d'Occident, 
les Wisigoths d'Alaric Ier (en 410) et les Vandales de Genséric (en 455)parviennent même à envahir et à piller sa capitale, Rome. À deux reprises, la ville a été mise à sac, pillée et en partie brûlée.  

Face aux rois barbares, les empereurs perdent peu à peu de leur pouvoir. Le dernier d'entre eux, 
Romulus Augustule, est déposé en 476 par le chef des Hérules, Odoacre. L'Empire cesse alors d’exister pour céder la place à de nombreux royaumes barbares.

L’an
 476 marque la fin de l’Empire romain d’occident.
L’empire romain d’orient ou 
empire byzantin, dont la capitale est Constantinople sera vaincue 1000 ans plus tard, en 1453, par les troupes ottomanes conduites par Mehmed II



 Les pieds et les orteils, en partie en argile et en partie en fer : les alliances internationales du temps de la fin. 

Les alliances internationales du temps de la fin sont aussi inefficaces que l'association du fer mêlé à l'argile. Les 10 orteils de la statue correspondent aux 10 cornes de la bête terrible aux dents de fer dans la vision de Daniel,

 

Les alliances internationales du temps de la fin sont aussi inefficaces que l'association du fer mêlé à l'argile. 

Les 
10 orteils de la statue correspondent aux 10 cornes de la bête terrible aux dents de fer dans la vision de Daniel, c’est-à-dire à l’ensemble des nations qui dérivent de l’empire romainDan 7 :24. (Le nombre 10 symbolise la totalité d’un ensemble).
Parmi les nations dérivées de l’empire romain, nous pouvons citer entre autres la France, l’Espagne, le Portugal, la Grande-Bretagne et par extension toutes les anciennes colonies de ces pays : l’Amérique du Sud, l’Amérique centrale et l’Amérique du nord en totalité, de nombreux pays africains, la majeure partie de l’Océanie…

C’est du milieu de ces 10 cornes qu’apparaîtra une petite corne arrogante qui va s’élever au-dessus des autres et s’opposer à Dieu jusqu’à persécuter les fidèles chrétiens. Il s’agit de l’
antichristDaniel 7 :8, 24, 25 ; Ap 13 :5.

Le règne de l'antichrist précèdera l'intervention de Dieu et l'instauration de son Royaume, ce qui est symbolisé par la pierre se détachant de la montagne. Cette pierre va frapper les pieds de la statue et pulvériser tous les royaumes, le fer, le bronze, l'argile, l'argent et l'or. Le 
Royaume de Dieu, contrairement à tous les royaumes de l'histoire, subsistera éternellement. 
Nous reviendrons plus en détail sur se sujet dans les parties suivantes consacrées à l’étude du livre de Daniel.

 

Olivier

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0