Trinité - La Bible et la doctrine de la Trinité – Résumé et conclusion


La Bible et la doctrine de la Trinité – Résumé et conclusion


 

 

 Le symbole d’Athanase

D’après le symbole d’Athanase, document liturgique dans l’Eglise Catholique Romaine :

« Quiconque veut être sauvé doit, avant tout, tenir la foi catholique : s’il ne la garde pas entière et pure, il périra sans aucun doute pour l’éternité.
Voici la foi catholique : nous vénérons un Dieu dans la Trinité et la Trinité dans l’Unité, sans confondre les Personnes ni diviser la substance : autre est en effet la Personne du Père, autre celle du Fils, autre celle du Saint-Esprit ; mais une est la divinité du Père, du Fils et du Saint-Esprit, égale la gloire, coéternelle la majesté.
Comme est le Père, tel est le Fils, tel est aussi le Saint-Esprit : incréé est le Père, incréé le Fils, incréé le Saint-Esprit ; infini est le Père, infini le Fils, infini le Saint-Esprit ; éternel est le Père, éternel le Fils, éternel le Saint-Esprit ; et cependant, ils ne sont pas trois éternels, mais un éternel ; tout comme ils ne sont pas trois incréés, ni trois infinis, mais un incréé et un infini. De même, tout-puissant est le Père, tout-puissant le Fils, tout-puissant le Saint-Esprit ; et cependant ils ne sont pas trois tout-puissants, mais un tout-puissant. Ainsi le Père est Dieu, le Fils est Dieu, le Saint-Esprit est Dieu ; et cependant ils ne sont pas trois Dieux, mais un Dieu. Ainsi le Père est Seigneur, le Fils est Seigneur, le Saint-Esprit est Seigneur ; et cependant ils ne sont pas trois Seigneurs, mais un Seigneur ; car, de même que la vérité chrétienne nous oblige à confesser que chacune des personnes en particulier est Dieu et Seigneur, de même la religion catholique nous interdit de dire qu’il y a trois Dieux ou trois Seigneurs. (…).
Telle est la foi catholique : si quelqu’un n’y croit pas fidèlement et fermement, il ne pourra être sauvé.
 »

 

Quels que soient le prestige et la renommée d’un homme ou d’un groupe d’hommes, seule compte la vérité. Il n’y a qu’un seul moyen de savoir qui sont réellement Dieu et Jésus : lire la Bible.
Que dit exactement la Parole de Dieu ?

D'après le symbole d'Athanase, une est la divinité du Père, du Fils et du Saint-Esprit, égale la gloire, coéternelle la majesté, tout trois co-puissants. Dans la Bible, Jéhovah Dieu est UN, unique, le seul qui soit tout-puissant.

Détail d'un manuscrit: Chevalier portant le Scutum Fidei - wikipedia

 

 

 

 La doctrine de la Trinité et Dieu, le Père

Dieu, l’Eternel dont le nom est Jéhovah ou Yahvé, se présente comme le Dieu Tout-Puissant,  le seul Dieu à qui l’on doit adresser un culte. Le Père céleste est UN, il est un seul Jéhovah. Il n’y en a pas d’autre.

 
Deutéronome 6 :4 : « Écoute, Israël! L'Éternel, notre Dieu, l'Éternel est un. » La Colombe


Deutéronome 6 :4 : « Écoute, ô Israël! Jéhovah notre Dieu est un seul Jéhovah. » TMN


Deutéronome 32 :39 : « Considérez que Je suis le Dieu unique, qu'il n'y en a point d'autre que Moi seul. » - Abbé Fillion 


Zacharie 14:9: « Iehovah sera roi sur toute la terre; en ce jour, Iehovah sera un et son nom un. » - Traduction Samuel Cahen

Psaumes 83 :18 : « Afin que les hommes puissent savoir que toi seul, dont le nom est JEHOVAH, es le Très-Haut sur toute la terre. » - King James

 

Esaïe 45:18 : « Je suis Yahvé, il n'y en a pas d'autre. » Jérusalem

 

Esaïe 46:9 : « c'est moi qui suis Dieu et il n'y en a pas d'autre. Je suis Dieu et personne n'est comparable à moi. »


1 Chroniques 17:20 : « Ô Jéhovah, il n’y a personne comme toi, et il n’y a pas de Dieu excepté toi, quant à tout ce que nous avons entendu de nos oreilles. » TMN

 

2 Samuel 7:22 : « Oui, tu es sans égal (…) » Bible de la Liturgie

 

 

Dieu, l’Eternel dont le nom est Jéhovah ou Yahvé est le Dieu Tout-Puissant, le seul Dieu à qui l’on doit adresser un culte. Le Père céleste est UN, il est un seul Jéhovah. Il n’y en a pas d’autre. Écoute, Israël! L'Éternel, notre Dieu, l'Éternel est un.

 

 

Rien dans ces versets qui expriment les paroles-mêmes de Dieu ou de ses fidèles adorateurs ne laisse entrevoir l’idée d’un Dieu composé de 3 personnes égales !
Il n’y a qu’à demander aux Juifs comment ils perçoivent Dieu …

Dire que d’autres personnes sont égales à Jéhovah, que ce soit en gloire, en éternité, en puissance, en majesté ou en quoi que ce soit d’autre place la personne qui croit ou qui enseigne cela en opposition directe avec le Tout-Puissant lui-même !

La Bible est pourtant très CLAIRE à ce sujet ! Jéhovah Dieu le Créateur Tout-Puissant, Souverain de l’univers est 
UN, le Seul, l’Unique. Il est bien écrit qu’il n’y en a pas d’autre, il est Seul, personne n’est comparable à lui, il est sans égal !

La Bible est pourtant très CLAIRE à ce sujet ! Jéhovah Dieu le Créateur Tout-Puissant, Souverain de l’univers est UN, le Seul, l’Unique. Il est bien écrit qu’il n’y en a pas d’autre, il est Seul, personne n’est comparable à lui, il est sans égal !

Photo by Will Africano on Unsplash

 

 

Dieu n’a pas changé entre l’Ancien et le Nouveau Testament ! Il ne s’est pas fragmenté en lui-même ou cloné. Il est UN, il est l’Unique.

Pourquoi s’accrocher à un dogme imposé initialement par l’Empire romain qui est contraire à toute logique et surtout contraire aux Saintes Ecritures !


Malachie 3 :6 : « moi Yahweh je ne change pas, » Crampon

Jacques 1 :17 : « tout bienfait et tout don parfait viennent d'en haut; ils descendent du Père des lumières, en qui il n'y a ni changement ni l'ombre d'une variation. »

 


La disparition du Nom de Dieu dans la Bible a contribué à confondre Dieu et Jésus et a favorisé la doctrine de la Trinité.
Alors que les noms des dieux païens ont été préservés dans la Bible (Baal, Astarté, Moloch, Milcom, Bel, Mérodac, Kémosh, Dagon, Artémis, Zeus, Hermès…), le Nom le plus important de l’univers, le Nom de l’Auteur de la Bible, a été délibérément supprimé de la majorité des traductions et remplacé par «Seigneur », «Dieu », « Éternel ». Pour quelles raisons ?

L’Église catholique préconise, par respect pour les Juifs, "
de ne plus prononcer « Yahvé » mais d’employer à la place l'expression « le Seigneur » selon l’usage de la Vulgate, laquelle suit elle-même les copies tardives de la Septante, dans lesquelles le Tétragramme avait fini par être remplacé par Κύριος (Kyrios, « Seigneur »). "

Quoi ? Les chrétiens imitent les Juifs en ce qui concerne la prononciation du Nom divin jugé ineffable, par contre ils n’ont pas imité les Juifs en ce qui concerne la préservation écrite du Nom divin dans les Saintes Ecritures !?

Comme l’a si bien dit Jésus :

Matthieu 15 : 6 -9: « Vous annulez ainsi la parole de Dieu au profit de votre tradition. »  

 

Vous rendez-vous compte, notre Dieu Tout-Puissant a pris la peine de communiquer son Nom aux humains et des chefs religieux ont décidé de le cacher aux personnes soit en le supprimant dans les écrits saints soit en interdisant sa prononciation !

Ces religieux qui prétendent représenter Dieu sur la terre auront bientôt des comptes à rendre pour ce manque de respect, ce mépris vis-à-vis du Souverain de l’univers à qui nous devons tout (Apocalypse 18 :4-8).

Notre grand Créateur a un Nom qu’il a communiqué aux humains : 
 Jéhovah ou Yahvé ou Yahweh. Ce Nom unique le distingue de tous les autres dieux qui sont l’objet d’un culte idolâtrique. Ce Nom le distingue aussi de son Fils, Jésus-Christ (certains n’ont rien trouvé de mieux que de nommer Jésus et son Père « Seigneur »).
Il est évident que la confusion éloigne les gens de Dieu. La suppression du Nom du Souverain de l’univers et Auteur de la Bible est tragique pour toute l’humanité qui ne sait plus exactement qui est Dieu. 

Comment glorifier notre Père céleste et célébrer son Nom s’il est absent de sa Parole ?

 

Psaumes 34 : 4 : «Exaltez avec moi Jéhovah, ensemble célébrons son nom ! » Crampon

Psaumes 74:10 : « Jusqu’à quand, ô Dieu, l’adversaire outragera-t-il ? L’ennemi traitera-t-il ton nom sans respect pour toujours ? » - TMN

 

Notre grand Créateur a un Nom qu’il a communiqué aux humains : Jéhovah ou Yahvé ou Yahweh. Ce Nom unique le distingue de tous les autres dieux qui sont l’objet d’un culte idolâtrique. Ce Nom le distingue aussi de son Fils, Jésus-Christ. Alleluia !

Alleluia signifie : « Louez Jéhovah ».  -  IMGBin - puscher - Alleluia couleur

 

 

 Jésus est subordonné à son Père

Il déclare que son Père est plus grand que lui.
Jean 14 : 28, 31 : « 28 (…) Si vous m'aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais auprès du Père, car mon Père est plus grand que moi31 Cependant, ainsi, le monde saura que j'aime le Père et que j'agis conformément à l'ordre que le Père m'a donné. » 

Il considère son Père comme son Dieu.

Jean 20:17 : « Jésus reprend : " Ne me retiens pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. » - Bible de la Liturgie , voir aussi Matthieu 15 :34.

 

Il est venu sur la terre pour faire la volonté de celui qui l’a envoyé. Généralement, celui qui envoie et qui donne des ordres a plus d’autorité que celui qui est envoyé.

Jean 6 :38 « Car je suis descendu du ciel, pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé. »

 

Jean 14 : 31 : « mais il faut que le monde sache que j'aime le Père, et que j'agis conformément aux ordres qu'il m'a donnés. » PCL

 

Jean 8 :29 : « Celui qui m'a envoyé est avec moi; il ne m'a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui plaît.»

Jean 17 :4 : « Moi, je t’ai glorifié sur la terre. J’ai terminé le travail que tu m’avais donné à faire ».

 

Jésus s’agenouille et prie Dieu en disant que la volonté de son Père se fasse.

Luc 22 :40, 41 : « 41 Puis il s'éloigna d'eux à la distance d'environ un jet de pierre, se mit à genoux et pria 42 en disant: "Père, si tu voulais éloigner de moi cette coupe! Toutefois, que ce ne soit pas ma volonté qui se fasse, mais la tienne." »

 

Jésus s’agenouille et prie Dieu en disant que la volonté de son Père se fasse. Jésus est venu sur la terre pour faire la volonté de celui qui l’a envoyé. Généralement, celui qui envoie et qui donne des ordres a plus d’autorité que celui qui est envoyé.

 

 

 

Jésus dit que son enseignement ne vient pas de lui mais de son Père.

Jean 7 : 16-18 ; « 16 Jésus leur répondit: "Mon enseignement ne vient pas de moi mais de celui qui m'a envoyé. 17 Si quelqu'un veut faire la volonté de Dieu, il saura si mon enseignement vient de Dieu ou si je parle de ma propre initiative. 18 Celui qui parle de sa propre initiative cherche sa propre gloire, mais si quelqu'un cherche la gloire de celui qui l'a envoyé, celui-là est vrai et il n'y a pas d'injustice en lui. " »

Jean 14 : 24 : «  (…) la parole que vous entendez ne vient pas de moi, mais du Père qui m'a envoyé. »

C’est Dieu qui décide.

Matthieu 20 : 23 : « (…) quant à être assis à ma droite et à ma gauche, cela ne dépend pas de moi et ne sera donné qu'à ceux pour qui mon Père l'a préparé.»

Jésus a résisté au diable et a refusé de se prosterner devant lui. Si Jésus était Dieu aurait-il pu être tenté ? Et pour être infidèle à qui ? La tentation de Jésus n’a de sens que s’il est initialement soumis à son Père et s’il a la possibilité de se servir de son libre arbitre pour se détourner de Dieu comme les anges et les humains (voir Jacques 1:13). En résistant au diable, Jésus a démontré sa fidélité à Dieu.

Matthieu 4 :10 : « Alors Iéshoua‘ lui dit: « Pars, Satân ! Oui, c’est écrit: ‹ Prosterne-toi en face de IHVH-Adonaï, ton Elohîms, sers-le, lui seul ›. » Bible Chouraqui


Jésus se distingue nettement de Dieu quand il déclare qu'un seul est bon: Dieu.

Marc 10 :18 : « Jésus lui dit: « Pourquoi m'appelles-tu bon? Personne n'est bon, si ce n'est Dieu seul. » »

Il ne fait aucun doute que « Dieu », ici, n’est autre que le Père de Jésus, le Dieu Tout-Puissant. A nouveau, Jésus le place au-dessus de lui.

 
Lors de son baptême dans le Jourdain, Jésus entend la voix de son Père qui lui dit : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute mon approbation.» (Mat 3 :16,17). Celui qui donne son approbation à quelqu’un a forcément plus d’autorité. 

 

Lors de son baptême dans le Jourdain, Jésus entend la voix de son Père qui lui dit : «Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute mon approbation.» (Mat 3 :16,17). Celui qui donne son approbation à quelqu’un a forcément plus d’autorité.

 

 

 Dieu savait des choses inconnues de Jésus.
Lorsqu’il était sur terre, Jésus ignorait la date du grand jour de la colère de Dieu ou Harmaguédon. A nouveau qui a le plus d’autorité ?

Marc 13 :32 : « Quant à ce jour et à cette heure-là, nul ne les connaît, pas même les anges dans le ciel, pas même le Fils, mais seulement le Père. » Bible de la Liturgie


Jésus a reçu tout pouvoir de la part de son Père qui lui est donc forcément supérieur. Jéhovah Dieu l’a établi Roi de la terre.
Jean 3 :35 : « Le Père aime le Fils et a tout remis dans sa main ».

 

Matthieu 28 :18 : « Jésus s'approcha et leur dit: "Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre." »

 

Apocalypse 2 :27 : « Il les dirigera avec un sceptre de fer, comme on brise les vases d'argile, ainsi que moi-même j'en ai reçu le pouvoir de mon Père. »

 

Psaumes 2 : 6-9 : « 6 Et moi j'ai établi mon roi sur Sion, ma montagne sainte. 7 Je publierai le décret: Jéhovah m'a dit: Tu es mon Fils, je t'ai engendré aujourd'hui, 8 Demande, et je te donnerai les nations pour héritage, pour domaine les extrémités de la terre. 9 Tu les briseras avec un sceptre de fer, tu les mettras en pièces comme le vase du potier. » Crampon, Voir aussi 89 :28.

 

Jésus a reçu tout pouvoir de la part de son Père supérieur en autorité. Jéhovah Dieu l’a établi Roi de la terre. Le Père aime le Fils et a tout remis dans sa main. Jésus s'approcha et leur dit: Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre.

Revelation Scriptures modifié

 

 

 

 Les apôtres considèrent que Jésus est subordonné à son Père

Jésus a été la première création de Jéhovah Dieu.

Colossiens 1 :15 : « Le Fils est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. »

Dieu est le chef de Jésus.
1 Corinthiens 11 :3 : « le chef du Christ, c'est Dieu ». 

Jésus a appris l’obéissance.
Hébreux 5 : 8 : « Bien qu'étant Fils de Dieu, il a appris l'obéissance par tout ce qu'il a souffert ».

Son serviteur Jésus.
Actes 3 :13 : « Le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob, le Dieu de nos ancêtres, a révélé la gloire de son serviteur Jésus, celui que vous avez fait arrêter et renié devant Pilate qui était, lui, d'avis de le relâcher. » 

Voir aussi Actes 3 :26 ; 4 :27, 30.

 

Après sa résurrection, Dieu élève Jésus à sa droite, à la plus haute position qui soit, comme Prince et Sauveur. Celui qui en donne une position élevée à quelqu’un lui est forcément supérieur.
Philippiens 2 :9 : « C'est aussi pourquoi Dieu l'a élevé à la plus haute place et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom ». Voir aussi Actes 5 : 30, 31.

Dieu est le chef de Jésus. Jésus a appris l’obéissance. Son serviteur Jésus. Après sa résurrection, Dieu élève Jésus à sa droite comme Prince et Sauveur. Celui qui donne une position élevée à quelqu’un lui est forcément supérieur.

 

 

Peut-on encore raisonnablement et en toute logique affirmer, comme l’enseigne le dogme de la Trinité, que le Père et le Fils sont à égalité de puissance, de gloire, de divinité, de majesté ? (« tout-puissant est le Père, tout-puissant le Fils, tout-puissant le Saint-Esprit »).

De toute évidence, Jésus est humblement et sincèrement soumis son Père, son chef, son Dieu qu’il glorifie et qu’il honore!

 

En outre, remarquez que, dans tous les versets cités, il n’est jamais question d’une troisième personne divine (où est donc passé l’Esprit Saint ?).




 L’esprit saint n’est pas une personne

Contrairement à Jéhovah Dieu et à Jésus, l’esprit saint n’a pas de nom.

 

Juste avant de mourir Etienne reçoit une vision céleste dans laquelle il voit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu. Il n’y a pas de troisième personne.

 

Actes 7 :55,56 : « 55 Mais lui, étant plein de l'Esprit Saint, et ayant les yeux attachés sur le ciel, vit la gloire de Dieu, et Jésus debout à la droite de Dieu; 56 et il dit: Voici, je vois les cieux ouverts, et le Fils de l'homme debout à la droite de Dieu ».

 

Pour bénir son peuple, Dieu répand son esprit tout comme l’eau arrose la terre desséchée d’un pays assoiffé.

 

Esaïe 44:3 : « Car je vais arroser le pays qui meurt de soif, et faire couler des ruisseaux sur la terre desséchée. Je vais répandre mon Esprit sur tes enfants et ma bénédiction sur tes descendants. » -  Français courant

 

Dieu a répandu son esprit saint sur ses serviteurs qui ont alors été remplis d’esprit saint (Jésus, Jean le Baptiste et ses parents, Marie, les apôtres, les premiers chrétiens…).

Peut-on raisonnablement concevoir qu’une personne, soit “ remplie” d’une autre personne ? Pire, que des milliers de personnes à la fois soient remplies par une personne ?

En effet, parfois des groupes entiers de plusieurs milliers de personnes, étaient remplis d’esprit saint, ce qui, en toute logique, démontre de manière évidente qu’il ne peut s’agir d’une personne ! (Actes 2:3, 4).

L’esprit saint peut être demandéreçudonnédistribuérépartidéversé, répandu … Tout autant d’adjectifs ne pouvant s’appliquer à une personne !
Certains ont été remplis d’esprit saint en même temps qu’ils ont été remplis de sagesse, de foi, de puissance, de joie… 

 

Lien - L’Esprit Saint n’est pas une personne

 

L’esprit saint peut être demandé, reçu, donné, distribué, réparti, déversé, répandu. Tout autant d’adjectifs ne pouvant s’appliquer à une personne ! Certains ont été remplis d’esprit saint en même temps que de sagesse, de foi, de puissance, de joie.

120 disciples esprit saint - JW

 

 

 

 L’esprit saint est lié à la puissance de Dieu

 

L’esprit saint est directement lié à la Puissance de Dieu (Michée 3 :8 ; Romains 15:13, 19 ; 1 Thessaloniciens 1:5)
Actes 10:38 : « Ensuite, Dieu a oint Jésus de Nazareth en répandant sur lui la puissance du Saint-Esprit. Celui-ci a parcouru le pays en faisant le bien et en guérissant tous ceux qui étaient tombés sous le pouvoir du diable, car Dieu était avec lui. » - Semeur - voir aussi Luc 4 :14.

Actes 1:8 : « Mais vous recevrez de la puissance quand l’Esprit saint viendra sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et en Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. » - Nouvelle Bible Second

 

L’esprit saint peut être défini comme la Puissance de Dieu en action, son énergie à l’œuvre, sa force agissante
L’esprit saint est la force que Dieu emploie pour mener à bien ses projets, son dessein.
Il émane de Dieu qui réside dans les cieux pour agir à distance, quel que soit l’endroit, et réaliser la volonté du Tout Puissant (
Psaumes 104:30).

 

 
C’est le Dieu Tout-Puissant lui-même qui donne SON esprit saint ou force agissante.

Actes 15:8 : « Et Dieu, qui connaît les cœurs, a témoigné en leur faveur, en leur donnant l'Esprit Saint tout comme à nous. » - Jérusalem – voir Luc 11:13

Jésus a prévenu ses disciples que le blasphème (outrage, injure, calomnie, insulte) contre l’esprit saint ne serait pas pardonné (par contre le blasphème contre le Fils serait pardonné). Si Jésus et le Saint-Esprit étaient égaux, cela n’aurait aucun sens…(Matthieu 12:31, 32). L’esprit saint serait-il plus grand que le Fils ?
En réalité, loin d’être une personne, l’Esprit saint correspond à l’action de Dieu, la force agissante qui émane du Créateur pour accomplir son dessein.
Insulter l’esprit saint revient à insulter notre Dieu Tout-Puissant.
Il est donc évident que Jésus et Dieu et l’Esprit saint ne font en aucun cas partie d’une Trinité (3 dieux en un).

 

Jésus a prévenu ses disciples que le blasphème contre l’esprit saint ne serait pas pardonné (par contre le blasphème contre le Fils serait pardonné). Si Jésus et le Saint-Esprit étaient égaux, cela n’aurait aucun sens !

 

 

 

 Conclusion

Le dogme de la Trinité n’a été défini qu’en 381 lors du concile de Constantinople. Selon ce dogme, le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont tous trois égaux, incréés, éternels, tout-puissants, Dieu et Seigneur !
Cette notion était totalement inconnue des premiers chrétiens :

« Ni le mot « Trinité » ni sa doctrine n’apparaît de manière explicite dans le Nouveau Testament. Jésus et ses disciples n’ont jamais contredit la confession de foi des Écritures hébraïques : ‘Écoute, Israël, Yahvé notre Dieu est Yahvé-Unique. » - Deutéronome 6:4 – Encyclopédie britannique

 

Les textes bibliques nous enseignent que Jéhovah Dieu le Créateur Tout-Puissant, Souverain de l’univers est UN, le Seul, l’Unique. Il est bien écrit qu’il n’y en a pas d’autre, il est Seul, personne n’est comparable à lui, il est sans égal !
Ces versets s’opposent directement à la doctrine de la Trinité qui associe deux autres personnes à Dieu en leur attribuant la même gloire, la même éternité, la même majesté, la même puissance.

 

 

Pourtant la Bible explique clairement que Jéhovah est le Père, le chef, le Dieu de Jésus, qu’il est plus grand que lui et que Jésus ne fait qu’accomplir sa volonté et obéir à ses ordres.
Usant de son libre arbitre, Jésus a démontré sa fidélité à Dieu lorsque Satan l’a tenté dans le désert, il 
s’est agenouillé devant son Père pour lui adresser une prière dans laquelle il disait : « que ce ne soit pas ma volonté qui se fasse mais la tienne ».
Lors de son baptême Jéhovah a exprimé 
son affection et son approbation envers Jésus.
Jésus déclare aimer son Père et 
toujours faire ce qui lui plaît.
C’est Jéhovah qui a 
ressuscité son Fils et l’a élevé à sa droite en lui donnant la position la plus haute qui soit. Dieu a sacré Jésus et lui a donné le pouvoir pour diriger la terre en tant que roi du futur Royaume de Dieu.

L’ensemble de ces versets démontrent clairement combien Jésus est soumis à son Père qu’il glorifie et honore à chaque instant de sa vie. 

 

la Bible explique clairement que Jéhovah est le Père, le chef, le Dieu de Jésus, qu’il est plus grand que lui et que Jésus ne fait qu’accomplir sa volonté et obéir à ses ordres. C’est Jéhovah qui a ressuscité son Fils et l’a élevé à sa droite.

 

 

L’esprit saint (qui, curieusement, n’apparaît presque jamais en compagnie de Dieu et de Jésus) est défini comme la Puissance de Dieu en action, son énergie à l’œuvre, sa force agissante - la force que Dieu emploie pour mener à bien ses projets, son dessein.
Il émane de Dieu pour agir à distance, quel que soit l’endroit, et réaliser la volonté du Tout Puissant.
Un Dictionnaire catholique (angl.): “Dans son ensemble le Nouveau Testament, à l’image de l’Ancien, présente l’esprit comme une énergie ou une force émanant de Dieu.”

L’esprit saint est comparé à l’eau qui abreuve une terre desséchée (
Esaïe 44:3).
Le parallèle est fait entre le baptême dans l’eau et le baptême dans l’Esprit Saint (
Actes 1:5).
On parle de l
’effusion de l’esprit saint, la puissance de Dieu qui a permis d’édifier et d’accomplir des actes miraculeux. Cet esprit saint peut être demandé, reçu, donné, distribué, réparti, déversé, répandu. 

Des milliers de serviteurs de Dieu ont été remplis d’esprit saint, ils n’auraient évidemment pas été remplis d’une personne !
Enfin, le 
blasphème contre l’esprit ne peut être pardonné car il revient à blasphémer contre Dieu lui-même qui est plus grand que Jésus (le blasphème contre Jésus peut, lui, être pardonné).

 


Le dogme de la Trinité a entraîné une grande confusion sur l’identité-même de Dieu et a éloigné les gens de leur Créateur.
L’émergence-même de ce dogme a été favorisée par la disparition du Nom de Dieu, Jéhovah ou Yahvé, dans la plupart des traductions de la Bible, le mot «Seigneur » s’appliquant aussi bien à Jéhovah qu’à Jésus.

Et pourtant notre grand Créateur a pris la peine de nous communiquer son Nom: YHWH, Yahvé ou Jéhovah qui le distingue de tous les autres dieux objets d’un culte idolâtrique. Ce Nom le distingue aussi de son Fils, Jésus-Christ.

De quel droit certains ont-ils supprimé le Nom le plus important de l’univers, le Nom divin qui apparaissait initialement 7000 fois dans les Saintes Ecritures ?

De quel droit certains ont-ils supprimé le Nom le plus important de l’univers, le Nom divin qui apparaissait initialement 7000 fois dans les Saintes Ecritures ? Ces gens auront bientôt des comptes à rendre à Dieu.

Free-Photos de Pixabay

 


Notre Père céleste, Dieu de Vérité, désire que tous les humains parviennent à une connaissance exacte de la vérité, condition nécessaire pour être sauvé (Éphésiens 5:10).
1Timothée 2:4 : « car il veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la pleine connaissance de la vérité. » - Bible de la Liturgie

Notre vie éternelle dépend de la connaissance de Dieu et de Jésus-Christ.

Jean 17:3 : « Or la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. »
Apprenons à bien connaître le Souverain de l’univers à qui nous devons tous et Jésus-Christ, notre Sauveur et futur Roi de la terre. Ne choisissons pas la voie du plus grand nombre (voir
 Matthieu 7:13, 14 ; Romains 12 :2).

 


Olivier                                                                                

 

Sauf indication spéciale, les versets ont été tirés de la traduction Segond 21 et les images de Free Bible Images.


Écrire commentaire

Commentaires: 0