Dieu leur a mis à cœur de réaliser son propre projet


Dieu leur a mis à cœur de réaliser son propre projet


 

Apocalypse 17 :17 : « En effet, Dieu leur a mis à cœur de réaliser son propre projet en ayant la même pensée et en donnant leur royauté à la bête jusqu'à ce que les paroles de Dieu soient accomplies ».

En lisant ce verset, on peut s’étonner que Dieu lui-même influence la bête à 7 têtes et 10 cornes !
En effet n’est-ce pas Satan qui, en principe, contrôle les gouvernements de la terre ?
N’est-il pas appelé le « dieu de ce monde » et le « chef de l’autorité de l’air » ? (
2 Corinthiens 4 :3, Éphésiens 2 :2).
N’est-ce pas lui qui a proposé à Jésus tous les royaumes du monde en échange d’une acte d’adoration ? (
Matthieu 4 :8).


 Dieu a utilisé les puissants de ce monde à plusieurs reprises

En fait, dans le passé, Dieu a utilisé à plusieurs reprises des nations puissantes afin de discipliner les Israélites lorsqu’ils tombaient dans l’
idolâtrie. Cela montre que, même si les nations sont laissées à l'influence satanique, Dieu peut les utiliser ponctuellement pour réaliser son dessein.

Pendant la période des juges par exemple, les Israélites se sont détournés à plusieurs reprises de leur engagement envers leur Créateur pour servir de faux dieux comme Baal et Astarté. Dieu les livrait alors aux mains de leurs ennemis. 
Moabites, Cananéens, Madianites, Ammonites et Philistins les opprimaient jusqu’à ce qu’ils l’appellent humblement à l’aide. Dieu suscitait alors des juges afin de pouvoir les libérer, comme Othniel, Gédéon, Déborah, Jephté et Samson (voir le livre des Juges).

 

 

Au VIe siècle av J-C, Dieu a également utilisé à plusieurs reprises les rois et les puissances dominantes afin d’accomplir son dessein.
Citons par exemple le puissant 
empire babylonien qui s’est vu accorder par Dieu une suprématie de 70 ans au cours de laquelle de nombreuses nations lui seraient asservies.

« Tout ce pays sera réduit en ruine et en désolation, et ces nations seront asservies au roi de Babylone pendant 70 ans. »- Jérémie 25:11Bible de Jérusalem

Le puissant roi de Babylone, Nébucadnestar, a été l’instrument de Dieu afin d’exécuter le jugement divin contre son peuple en détruisant Jérusalem en 
587 av J-C.

«  6 Et maintenant, c'est moi qui donne tous ces pays à mon serviteur Nebucadnetsar, roi de Babylone; (…). 7 Toutes les nations lui seront asservies, à lui, à son fils et à son petit-fils, jusqu'à ce que le moment fixé pour son pays arrive aussi et que des nations puissantes et de grands rois l'asservissent. » - Jérémie 27 : 6, 7, Segond 21

 

Plus tard, ce même roi a reçu une vision de la part de Dieu dans laquelle il a vu une statue immense faite de plusieurs matériaux, correspondant aux différentes puissances mondiales qui allaient se succéder jusqu’au temps de la fin.
Cependant, Yahvé prononce également une condamnation à l’encontre de Babylone. A la fin de la période de 70 ans, la puissance babylonienne serait elle-même asservie par une autre nation puissante.

« Mais quand seront accomplis les 70 ans, je visiterai le roi de Babylone et cette nation - oracle de Yahvé - à cause de leur crime, ainsi que le pays des Chaldéens, pour en faire une désolation éternelle. » - Jérémie 25:12Bible de Jérusalem

Cette prophétie annoncée par le prophète Jérémie a connu une réalisation remarquable.
En effet, la domination des rois néo-babyloniens a débuté avec le roi Nabopolassar lorsqu’il a vaincu les Assyriens en 
609 av J-C et s’est terminée exactement 70 ans plus tard, en 539 av J-C, lors de la prise de Babylone par les Perses !

Ainsi, c’est la 
puissance perse qui réussit à vaincre les babyloniens avec, à son commandement, Cyrus dont la venue était prophétisée dans la Bible.
Fait remarquable, le nom de ce grand conquérant avait été prédit dans la Bible – par le prophète Esaïe, plus de 150 ans avant sa naissance !
« Je dis à propos de Cyrus: «Il est mon berger et il accomplira toute ma volonté. Il dira à Jérusalem: 'Sois reconstruite!' et au temple: 'Que tes fondations soient posées!'» - Esaïe 44 : 28Segond 21


 La condamnation de Babylone la grande a été prononcée

La condamnation de Babylone la grande a été prononcée voilà 2000 ans.
Nous avons vu au chapitre 16 que Dieu lui fera boire la coupe de vin de son ardente colère.

Apocalypse 16 : 19 : « Dieu se souvint de Babylone la grande pour lui faire boire la coupe du vin de son ardente colère. »

Dans plusieurs autres versets de l’Apocalypse, des anges annoncent que « Babylone la grande est tombée ! ». Très certainement ces anges joueront-ils un rôle important dans les évènements du temps de la fin concernant Babylone la grande.

Apocalypse 14:8 : « Un autre, un deuxième ange, le suivit en disant: «Elle est tombée, [elle est tombée,] Babylone la grande, elle qui a fait boire à toutes les nations le vin de la fureur de sa prostitution!»

Apocalypse 18:2 : « Il cria d'une voix forte: «Elle est tombée, [elle est tombée,] Babylone la grande! Elle est devenue une habitation de démons, un repaire pour tout esprit impur, un repaire pour tout oiseau impur et détestable ».

Apocalypse 18:21 : « Alors, un ange puissant prit une pierre qui ressemblait à une grande meule et il la jeta dans la mer en disant: «C'est avec la même violence que Babylone, la grande ville, sera jetée à bas, et on ne la retrouvera plus ».



 Comment Dieu va-t-il accomplir son dessein en utilisant la bête chevauchée par la prostituée ?

Comme l’indique le verset en référence, ce sont ses propres amants qui vont se retourner contre elle afin de la détruire.

Dieu leur a mis à cœur de réaliser son propre projet en ayant la même pensée et en donnant leur royauté à la bête jusqu'à ce que les paroles de Dieu soient accomplies. De toute évidence, les rois de la terre, unis au sein d’une organisation internationale, vont se retourner contre Babylone la grande et l’anéantir.

Le chapitre 18 que nous aborderons très bientôt est consacré à Babylone la grande. Son étude détaillée nous permettra d’en savoir davantage.

 


Olivier                                                                  
    


Sauf indication spéciale, les versets bibliques cités proviennent de la traduction Segond 21.

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0