Apocalypse 18 : 3 : Les rois et les marchands de la terre


Les rois et les marchands de la terre


 

Apocalypse 18 : 3 : « En effet, toutes les nations ont bu du vin de la fureur de sa prostitution, les rois de la terre se sont livrés avec elle à l'immoralité et les marchands de la terre se sont enrichis grâce à la démesure de son luxe.»

 

Ce verset nous en rappelle un autre très semblable :

 

Apocalypse 17 : 1, 2 : « 1 Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint me parler et dit: «Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux. 2 C'est avec elle que les rois de la terre se sont livrés à l'immoralité, et c'est du vin de sa prostitution que les habitants de la terre se sont enivrés.»

 

D’après ces deux passages, les rois de la terre se sont livrés à l’immoralité avec Babylone la grande prostituée.

Et toutes les nations, les habitants de la terre ont bu du vin de sa prostitution.

Enfin, les marchands se sont enrichis grâce à son luxe scandaleux.

 
 

 Les rois de la terre se sont livrés à l’immoralité avec Babylone la grande

 

Nous avons vu que l’enseignement pur transmis par Jésus a très vite connu des influences et des déviations donnant naissance à différents mouvements et croyances.

Mais certainement la plus grande corruption du message de Jésus-Christ et des Saintes Écritures est venue des rois de la terre eux-mêmes.

Rappelons-nous que les premiers empereurs romains chrétiens (comme Constantin 1er et Théodose 1er) se sont autoproclamés guides spirituels et ont présidé sur des grandes questions d’une importance capitale pour les chrétiens comme la doctrine de la Trinité qui sera imposée à tout l’Empire.

 

Ce qui constitue la trame des enseignements de la chrétienté en général a été imposé par des hommes politiques, des empereurs d’origine païenne, plus soucieux de maintenir la paix au sein de l’Empire que de défendre la pureté des évangiles (césaropapisme). 

Babylone la grande, principalement représentée par le clergé de la chrétienté, a laissé souiller l’enseignement du Christ par des mensonges et des croyances païennes afin d’obtenir les faveurs des puissants de ce monde. Elle était prête à offrir à ses millions d’adeptes un enseignement frelaté et éloigné de la vérité exigée par Dieu. 

C’est ainsi que la plupart des enseignements des grandes religions chrétiennes trouvent leurs racines dans le fonctionnement et les croyances de l’empire romain.

 

Après l’effondrement de l’Empire romain d’Occident, l’Eglise reste à peu près la seule autorité reconnue.
Aux alentour de 498, 
Clovis, le roi des Francs (peuple barbare venant de l’actuelle Belgique) se fait baptiser par l’évêque de Reims, Rémi, avec toute son armée. C’est alors certainement le moyen le plus infaillible pour légitimer son autorité auprès des Gallo-Romains. Cette conversion historique, qui inaugure le Moyen Âge, sera dénoncée plus tard par les anticléricaux comme l'alliance du sabre et du goupillon (l’aspergeoir d’eau bénite).

Au XIIe siècle, Bernard de Clervaux, abbée et réformateur catholique (canonisé et Docteur de l’Eglise) impulse le développement de l'ordre cistercien (ou ordre de Cîteaux) prêchant un retour à la simplicité, à la pauvreté, au silence, au travail manuel. Il parvient à imposer avec succès l’ascèse monastique la plus rude. 343 abbayes de l’ordre des Cisterciens seront construites.
Alors très influent, Bernard de Clairvaux sera à l’origine de la 
doctrine des 2 glaives qui consiste à affirmer que Dieu a confié au pape deux glaives. Le premier est le glaive spirituel, dont il use directement. Le second est le glaive temporel, qui est mis en dépôt entre les mains des grands et des princes, mais qui doit lui aussi servir les intérêts de l'Église. Dans ce cadre, le pape est donc l'autorité suprême. Il utilise pour cela les paroles de Jésus lui-même quand il ordonne à Pierre de remettre son épée dans son fourreau, détournant ainsi le sens des paroles du Christ.

Jean 18 : 11 : « Jésus dit à Pierre: «Remets ton épée dans son fourreau. Ne boirai-je pas la coupe que le Père m'a donnée à boire?» Voir aussi Mat 25 :52.
 
La théorie des 2 glaives a permis de justifier les 
croisades.
Cette doctrine est alors mise en place par le 
pape Boniface VIII, au début du XIVe siècle (1302), dans sa bulle Unam sanctam

 
 

 Toutes les nations, les habitants de la terre ont bu du vin de sa prostitution.

 

Les habitants de la terre ont dû subir les conséquences d’une telle association immorale. Ils ont dû vivre avec la toute puissance de l’église dominant par la peur et les mensonges qu’elle leur servait à boire.

De nombreuses personnes à la recherche de plus de vérité et de sincérité ont été impitoyablement persécutées.

Symboliquement parlant, la plupart des habitants de la terre ont bu le vin de sa prostitution.

 

Mais pourquoi le verset d’Apocalypse 18 :3 parle-t-il du vin de la fureur de sa prostitution ?

 

Le mot « fureur » vient de l’hébreu « thumos » qui signifie : Passion, chaleur, colère immédiate, bouillante et qui subsiste, ardeur, le vin de la passion, le vin qui enflamme, qui conduit le buveur à la folie.

Ce mot est généralement traduit par « fureur, colère, irritation, animosité, ardente colère ». Mais le verset parle-t-il vraiment de « colère » ?

 

Certaines traductions rendent ainsi le verset d’Apocalypse 18 : 3 :

 

« Toutes les nations s’enivraient de sa luxure effrénée » - Bible des Peuples ;

« Car toutes les nations ont bu le vin de sa prostitution furieuse. » - Semeur ;

« Toutes les nations ont bu le vin de sa furieuse immoralité. » - Bible en français courant ;

 « parce que du vin de son ardente impudicité elle a abreuvé toutes les nations » - Traduction Pirot-Clamer / Liénart ;

« Car toutes les nations ont bu du vin de sa prostitution effrénée ; » - David Martin ;

Ainsi, le mot « colère » dans l’expression « boire du vin de la colère de sa prostitution » aurait ici le sens de  « effrénée, ardente, furieuse » mettant ainsi l’accent sur l’importance, l’intensité de la prostitution de Babylone.

 
 

 Le vin de la fureur de Dieu

 

La conduite débridée, la luxure effrénée, l’ardente immoralité de la grande prostituée, va entraîner la vraie colère de Dieu.

De la même manière qu’elle a fait boire le vin de sa prostitution effrénée aux habitants de la terre, elle devra, elle aussi, boire du vin de l’ardente colère de Dieu.

 

En effet, après que le 7ème ange a versé sa coupe, Dieu s’est souvenu de Babylone la grande.

« Dieu se souvint de Babylone la grande pour lui faire boire la coupe du vin de son ardente colère. » Apocalypse 16 :19.

 

Babylone la grande devra boire la coupe de vin de l’ardente colère de Dieu.

 

 Les marchands de la terre se sont enrichis grâce à la démesure de son luxe.

 

On se souvient de la description de Babylone la grande au chapitre 17. Elle est vêtue de vêtements aux couleurs éclatantes et elle est couverte de bijoux.

Apocalypse 17 : 4 : «  Cette femme était habillée de pourpre et d'écarlate et parée d'or, de pierres précieuses et de perles.»

 

Lien Ap 17:4 - La femme est vêtue luxueusement


Le verset d’Apocalypse 18 :3 nous dit que les marchands de la terre se sont enrichis grâce à la démesure de son luxe. 

Effectivement, la construction et l’entretien des nombreux monuments, édifices religieux, œuvres d’art, d’une valeur inestimable, permet à de nombreux professionnels de s’enrichir.

 

Mais le commerce fait « autour de Dieu » rapporte encore plus d’argent en profitant de la crédulité et de la naïveté des gens.

Citons par exemple, les lieux de pèlerinage comme Lourdes qui, en plus de l’accueil touristique de base, proposent de très nombreux souvenirs, statuettes, eau bénite, chapelets, cierges, icônes et divers objets en tout genre plus ou moins utiles. 

De façon générale, ce sont les constructions religieuses qui attirent le plus de visiteurs dans la plupart des pays accueillant des touristes.

 

Cette immense richesse, ce luxe scandaleux des clergés de toutes les religions contraste avec la simplicité de Jésus-Christ qui se consacrait à l’enseignement des cœurs sincères et non à s’enrichir et à se faire aduler par les foules.

 

Un appel nous sera fait au prochain post, il s’adresse à toutes les personnes sincères qui désirent faire véritablement la volonté de Dieu.

 

 

Olivier                                                                                Pour revenir à Apocalypse chapitre 18 c'est ici

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0