Apocalypse 17 : 4 : La femme est vêtue luxueusement et tient une coupe d’or pleine de choses abominables


 

La femme est vêtue luxueusement et tient une coupe d’or

pleine de choses abominables

 

 
Apocalypse 17 : 4 : « La femme était vêtue d'habits de pourpre et d'écarlate, et parée de bijoux d'or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait à la main une coupe d'or pleine de choses abominables et d'obscénités dues à sa prostitution»

La femme qui prétend aimer Dieu est assise sur une bête écarlate couverte de blasphèmes envers Dieu et commet l’adultère spirituel avec cette représentante de Satan sur terre.

Elle est maintenant elle-même décrite vêtue d’habits de pourpre et d’écarlate et richement parée de bijoux.


 Les habits de pourpre et d’écarlate :

La couleur 
pourpre correspond à un rouge violacé profond tandis que la couleur écarlate correspond au rouge vif.
Toutes deux sont des couleurs très voyantes, donc portées par des gens qui cherchent à
 attirer l’attention, à se distinguer de la masse des gens…
On les rencontre chez certains ecclésiastiques, comme les évêques et les cardinaux dans la religion catholique romaine, qui portent des 
vêtements cléricaux pourpre et écarlate.

 

La couleur pourpre et écarlate de Babylone la grande se retrouve dans certains vêtements cléricaux.
Theodor Kardinal Innitzer - Wikipédia Commons

 
Les couleurs pourpre et écarlate créent une ambiance luxueuse et ont pendant longtemps été associées 
à la richesse, à l’aristocratie, à la royauté, au pouvoir, à la puissance.

Mais ces couleurs évoquant également 
la passion, l’érotisme et la luxure sont aussi la couleur dominante des lieux de plaisir et de divertissement (théâtres, cabarets…).

Ainsi, Babylone la grande, la prostituée, est vêtue de pourpre et d’écarlate car elle cherche à occuper une 
position éminente (dominante, importante, puissante, supérieure).
De plus, elle est outrageusement
 riche comme le montre la grande quantité de bijoux.
Enfin, cette couleur sied également à la
 conduite immorale de la grande prostituée qui se livre à la débauche avec les rois de la terre.


 Les bijoux, l’or, les pierres précieuses… Babylone la grande reçoit des financements

Le verset cité en référence nous décrit la grande prostituée parée de bijoux d'or, de pierres précieuses et de perles, signe évident de 
richesse.
Babylone la Grande, l’empire mondial de la fausse religion a vu affluer vers elle les dons de millions de fidèles qui ont fait sa richesse. On se rappelle en effet qu’elle est aussi assise sur les 
grandes eaux, c’est-à-dire les nombreux peuples, nations, foules, langues… L’ensemble des populations dominées ou sous influence de la grande prostituée l'ont portée, l'ont soutenue et ont contribué à faire sa richesse.

 

Apocalypse 17 : 1, 15 : « 1 Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint me parler et dit: «Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux. 15 Puis il me dit: «Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations et des langues. » 

Lien - Ap 17 : 1

 

Plusieurs Eglises chrétiennes imposent la dîme à leurs adeptes, ce qui correspond à 10% de leur salaire.
Dès le début du Moyen-âge, les conciles catholiques de la Gaule mérovingienne exhortent les fidèles à payer la dîme afin d’apaiser la colère de Dieu qui se manifeste par les guerres et les troubles variés de l'époque (IIe synode de Tours, 
567), puis menacent d'excommunication ceux qui refusent de verser cette redevance (concile de Mâcon, 585).
 
La dîme est aussi imposée par l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers ou Mormons et par l’Église adventiste du 7e jour.
 
Dans plusieurs pays, les principales religions reçoivent aussi des 
financements de la part de l’Etat et des impôts religieux ou cultuels prélevés parmi la population.
Voici quelques exemples :
L’Etat prend en charge la rémunération des ministres du culte en Belgique – plus précisément les ministres des cultes reconnus, c'est-à-dire des cultes catholique, protestant, israélite, anglican, musulman et orthodoxe, sont rémunérés par l'État. Leurs pensions de retraite sont également payées par un financement public. C’est le cas également en Moselle et en Alsace (Haut-Rhin et Bas-Rhin)
Dans les trois départements du 
Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle, qui faisaient partie de l'Empire allemand lorsque la loi de séparation des Eglises et de l’Etat a été adoptée en 1905, le régime concordataire continue de s'appliquer : les quatre cultes catholique, luthérien, réformé et israélite sont reconnus, leurs ministres du culte sont rémunérés par l'État et des cours d'enseignement religieux correspondant à ces quatre cultes sont dispensés dans les écoles publiques.

Un impôt cultuel, le 
Kirchensteuer, est exigé en Allemagne. L'impôt cultuel est dû uniquement par les personnes qui sont imposables sur le revenu, qui ont été baptisées et qui n'ont pas abjuré. Il représente 8 % ou 9 % de l'impôt sur le revenu. Pour les salariés, il est retenu par l'employeur en même temps que l'impôt sur le revenu. Les Églises catholique et protestante ont ainsi encaissé quelque 10 milliards d'euros en 2013.
En Allemagne, les Eglises reçoivent également des subventions directes.
 
Au 
Danemark, l'Église nationale, c'est-à-dire l'Église évangélique luthérienne bénéficie également de l'impôt cultuel. Selon les communes, il varie entre 0,39 % et 1,5 % du revenu imposable, et constitue presque 80 % des ressources de l'Église nationale. Celle-ci reçoit également une subvention du ministère des Affaires ecclésiastiques. D'un montant équivalent à 83,8 millions d’euros en 1998.
En 
Espagne et en Italie, les contribuables peuvent affecter une partie de leur impôt (O,8%) sur le revenu au financement des dépenses religieuses. En Espagne ce principe ne profite qu’à l’Eglise catholique, tandis qu’en Italie, il profite à toutes les communautés religieuses qui ont signé un accord avec l’Etat.
Au
 Portugal, chaque contribuable peut affecter 0,5 % de son impôt sur le revenu aux communautés religieuses les plus importantes ou aux œuvres caritatives.
En 
Suisse, l’impôt religieux est toujours exigé par les 26 cantons qui soutiennent financièrement l’église catholique romaine ou l’église protestante.
En 
Finlande, Autriche et Argentine, l’impôt religieux est toujours exigé également.
L’impôt religieux a été aboli en 2000 pour la Suède et l’Ecosse, en 1977 en Angleterre, en 1789 en France …

Lien - Financement

Les Eglises, et probablement la plupart des religions, disposent également d’un important 
patrimoine immobilier qui leur procure d’importants revenus (en Allemagne, elles reçoivent suffisamment de revenus pour continuer à investir).


Par ailleurs, il ne fait aucun doute que, dans tous les pays du monde, les plus beaux monuments ont été construits au nom de la religion: cathédrales, monastères, églises, basiliques,  abbayes,  chapelles, prieurés, temples, mosquées, sanctuaires, pagodes, stupas, lieux saints... et les sculptures, peintures, meubles, vitraux, objets précieux qui leur sont associés. Citons également certains tombeaux monumentaux. 

 

 Elle tient à la main une coupe d'or 

La grande prostituée tient une coupe d’or à la main. Qu’est-ce que cela signifie ?

La coupe est 
en or, ce qui indique sa grande valeur.

Nous avons déjà mentionné les coupes d’or dans le verset d’
Apocalypse 5 :8 :
« Lorsqu'il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre vieillards se prosternèrent devant l'Agneau. Ils avaient chacun une harpe et des coupes d'or remplies d'encens qui représentent les prières de ceux qui appartiennent à Dieu. »


Les 24 anciens ont été choisis par Jésus-Christ pour leur fidélité et leur attachement à la vérité (
Ap 14 :5). Ils seront ses cohéritiers dans le Royaume des cieux. Ces chrétiens ont chacun une coupe d’or remplie d’encens. L’encens est utilisé pour rendre un culte et symboliquement faire monter les prières et les paroles de vénération qui glorifient le Dieu Tout-Puissant.

Voir –
Lien - Ap 14 : 5 - Il ne s’est pas trouvé de mensonge dans leur bouche.

La grande prostituée est assez prétentieuse pour imiter ces fidèles chrétiens intègres en tenant aussi une coupe d’or ! Elle prétend aimer Dieu et Jésus et être à leur service. Elle s’est autoproclamée guide spirituel et prend la responsabilité de guider des millions d’humains vers Dieu et la vie éternelle qui est proposée. 


 La coupe d'or est pleine de choses abominables et d'obscénités dues à sa prostitution

Les coupes d'or des fidèles chrétiens oints étaient remplies d'
encens qui représentent les prières de ceux qui appartiennent à Dieu. Ces chrétiens oints choisis par Jésus ont un rôle d’intermédiaires entre Dieu et ses fidèles serviteurs. Ils présentent à Dieu des prières, des paroles pleines de sincérité et d’adoration pour Dieu, des paroles qui reconnaissent la souveraineté universelle de Dieu et son droit à diriger la terre.

La coupe d’or que tient Babylone la grande est remplie de 
choses abominables et d'obscénités dues à sa prostitution. L’immoralité de cette femme symbolique démontre qu’au lieu de soutenir la souveraineté universelle du Créateur Tout-Puissant, elle préfère s’assoir sur la bête écarlate, elle préfère avoir des relations immorales avec les rois de la terre, les représentants de Satan le père du mensonge (2 Cor 4 :3,4 ; Mat 4 :8,9; Jean 8 :44).
Elle est prête à souiller l’enseignement du Christ par des mensonges et des croyances païennes afin d’obtenir les faveurs des puissants de ce monde. Elle est prête a offrir à ses millions d’adeptes un enseignement frelaté et éloigné de la vérité exigée par Dieu. Elle est prête à se positionner du côté des ennemis de Dieu au lieu de le servir avec intégrité. 

Elle se complait dans un 
luxe scandaleux et dans un passé chargé de violence, de terreur, de haine, de souffrances qu’elle a elle-même répandues.

Nous reparlerons plus en détail de ce point important au verset 6. 

Olivier                                                                       
  Pour revenir à Apocalypse chapitre 17 c'est ici                                                    

Sauf indication, les versets cités renvoient à la traduction Segond 21

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0