Daniel 11: 5, 6: La fille du roi du Sud s’unit au roi du Nord


DANIEL CHAPITRE 11 – VERSETS 5 À 6

La fille du roi du Sud s’unit au roi du Nord


 

Daniel 11 : 5, 6 : « 5 »Le roi du sud deviendra fort. Mais un de ses chefs sera plus fort que lui et exercera sa propre domination, une domination puissante. 6 Au bout de quelques années ils concluront une alliance et la fille du roi du sud s'unira au roi du nord pour concrétiser leur accord. Mais elle ne tiendra pas le coup et ni lui ni son armée ne pourront résister. Elle sera cédée avec ceux qui l'auront amenée, avec son père et avec celui qui aura été son soutien à cette époque-là. »
 

Nous sommes à la 3e année de Cyrus ou 1e année de Darius le Mède. L’empire médo-perse est puissant et domine tout le Moyen-Orient.

 

Les premiers versets du chapitre 11 de Daniel ont prophétisé de manière étonnante ce qui allait se produire concernant l’empire perse et la Grèce.

 

En toute logique, on s’attend maintenant à ce que les versets suivants concernent l’Empire romain. Serait-il le roi du sud dont l’un de ses chefs exercerait sa propre domination, une domination puissante ?

 

 

 Auguste et la puissance de Rome

 

Rome étend sa domination d’abord sur toute la péninsule Italique, puis autour de la Méditerranée et bien au-delà. Le nom de la ville devient synonyme de celui de l’empire.

Après avoir détruit Carthage au printemps 146 av J-C après un siège de 3 ans (troisième guerre punique), Rome se concentre sur la Grèce.

C’est la bataille de Corinthe, en 146 av J-C, aboutissant à la destruction totale de Corinthe par les Romains, qui marque le début de la période de domination romaine dans l'histoire grecque.

 

Plus tard,Jules César, en tant que grand stratège militaire, marque l’histoire de Rome en repoussant à l’aide de ses armées les frontières de la République romaine jusqu’au Rhin à l’Est et jusqu’à l’océan Atlantique à l’Ouest par la conquête de la Gaule. Il est assassiné en 44 av J-C.

 

Octave son fils adoptif  devient, en 27 av J-C, le premier empereur romain. Il est proclamé « Auguste » par le Sénat en hommage à ses grandes réalisations. Cette date marque ainsi le début de ce qu’on appelle véritablement l’empire romain dont Auguste est le chef suprême.

C’est sous le règne d’Auguste (27 avant J-C à 14 après J-C) que Jésus vient au monde à Bethléem en 2 av J-C.

 

Le fondateur de l’empire romain aura le plus long règne de l’histoire de Rome – 41 ans. Auguste réussit à  instaurer la Pax Romana ou Paix Romaine. Il construit de nombreuses routes, des aqueducs et des bâtiments divers.

 

En 2 av. J-C, il reçoit le titre de « Père de la patrie », qui place sous sa protection l'ensemble du peuple romain.

 

Le fondateur de l’empire romain aura le plus long règne de l’histoire de Rome – 41 ans. Auguste réussit à instaurer la Pax Romana ou Paix Romaine. Il pourrait correspondre à la prophétie de Daniel 11: 5.

Thomas Cole- L'apogée-1836 - wikipedia

 

Membre du collège des pontifes depuis 45 av J-C, Auguste devient Pontifex Maximus, la plus haute distinction religieuse, à partir de 12 av J-C, ce qui lui procure un caractère sacré. Il est ensuite augure pendant 2 ans et occupe d’autres postes religieux en tant que Augustus. Il fait diviniser Jules César et, en tant que son héritier, il s'élève ainsi au-dessus de l'humanité.

 

Pour renforcer l’unité entre les différentes parties de l'empire, il institue le culte impérial qui unifie tous les peuples de l’empire dans une même loyauté à l’empereur et à Rome (et qui, plus tard, sera à l’origine des grandes persécutions contre les chrétiens).

Auguste autorise la construction de temples ou d'autels consacrés à Dea Roma, la déesse personnifiant Rome, en association avec César ou avec lui-même.

Le culte de Dea Roma  participe à l'exaltation de la puissance de Rome et à la fidélisation des populations locales. Il est un élément du culte impérial. 

 

Pour renforcer l’unité entre les différentes parties de l'empire Auguste institue le culte impérial qui unifie tous les peuples de l’empire dans une même loyauté à l’empereur et à Rome ce qui sera à l’origine des grandes persécutions contre les chrétiens.

Statue de marbre représentant Octave Auguste en tenue de général victorieux 
La présence du cupidon rappelle l'ascendance divine de la gens Julia- famille de César et dont Octave est l'héritier 
wikipedia

Sans aucun doute on peut dire qu’Auguste peut correspondre aux paroles prophétiques qu’a reçues Daniel : « Le roi du sud deviendra fort. Mais un de ses chefs sera plus fort que lui et exercera sa propre domination, une domination puissante. » - (Daniel 11 :5).

 
 

 La fille du roi du sud s’unira au roi du nord

 

Si l’on suppose que le roi du sud correspond à l’Empire romain, qui peut bien être sa fille ?

Une fille est une descendante. Il peut s’agir de quelqu’un ou quelque chose qui dérive du puissant Empire romain initial, mais qui est plus petit, plus fragile.

 

Dès le IIIe siècle, l’Empire romain subit plusieurs invasions de peuples barbares (peuples non gréco-romains, en particuliers germaniques) venus du Nord et de l’Est à la conquête de nouvelles terres plus riches et plus tempérées. Le limes (frontière fortifiée par un mur et divers moyens de défense) se révèle incapable de contenir les barbares qui le franchissent en masse à de nombreuses reprises pour se livrer au pillage.

 

Les Germains sont une multitude de peuplades bien distinctes, dont :

- Les Goths, formés des Wisigoths et des Ostrogoths (résidant respectivement à l'ouest et à l'est de l'Ukraine).

- Les Francs, basés en Belgique actuelle.

- Les Vandales, basés en Pologne actuelle.

 

L’empire se réorganise, réussit à repousser les barbares et à faire la paix.

 

En 270, l’empereur Aurélien (270-275) abandonne la rive gauche du Danube et cède la province de Dacie (partie ouest de l’actuelle Roumanie) aux Wisigoths qui viennent des grandes plaines au Nord de la mer Noire. Il conclut ainsi une paix durable. Les rapports sont pacifiques et les Goths subissent l’ascendant de la civilisation romaine. Ils se convertissent même au christianisme et adoptent l’arianisme (Jésus-Christ n’est pas Dieu, mais un être distinct créé directement par ce dernier).

 

Cependant, un seul dirigeant ne peut assurer une présence impériale aux frontières très éloignées les unes des autres et en même temps déjouer les usurpations qui profitent de l’instabilité du pouvoir.

En 285, Dioclétien (empereur depuis 284) décide de partager son pouvoir. Il prend comme coempereur Maximien. Dioclétien se réserve la partie orientale de l'empire romain, et Maximien reçoit la partie occidentale. Les deux Augustes choisissent à leur tour des empereurs-adjoints (césars) formant ainsi une Tétrarchie.

 

Ce partage en deux de l’Empire romain correspondrait aux deux jambes en fer de la statue de Daniel. On peut dire que l’Empire romain d’Orient et l’empire romain d’Occident sont comme les deux filles de l’Empire romain.

 

L'Empire romain d'occident et l'Empire romain d'orient sont les 2 filles du roi du Sud, les 2 jambes en fer de la statue prophétique de Daniel.

À partir du IVe siècle, l'empire romain d'Occident n'est plus assez fort pour résister aux poussées des nombreux peuples barbares qui voudraient s'installer en Europe de l'Ouest. Même si la plupart des cités sont fortifiées, l'armée romaine fortement réduite est occupée un peu partout (Perse, Dacie…).

 

Constantin Ier (306-337) donne aux Wisigoths le statut de fédérés de l’Empire, et les charge de défendre le limes danubien, en échange d’une importante somme d’argent.

Après 324, Constantin réorganise l’armée et augmente encore le nombre d'auxiliaires (soldats non romains) Germains

 

Mais les Goths réclament de plus en plus d’argent, se permettant parfois de piller une ou deux cités alentour. En 370, les Goths s’allient même aux soldats romains révoltés contre l’empereur. Pour punir cette rébellion, Valens interrompt les livraisons de vivres. Cette pénurie soudaine affaiblit les Goths. Beaucoup émigrent vers l’Empire romain, certains y étant alors réduits en esclavage. 

 

Les Wisigoths, eux, demandent la permission à l’Empire romain de traverser le Danube et de s’installer en Mésie (Serbie et Bulgarie). Le roi du Sud établit des alliances avec le roi du Nord.

En 370, les Goths doivent affronter un nouvel ennemi : les Huns de Balamber (360-378). Les Ostrogoths sont rapidement vaincus. Les Wisigoths, eux, demandent la permission à l’Empire romain de traverser le Danube et de s’installer en Mésie (Serbie et Bulgarie). Valens accepte, il donne l’ordre à l’armée et à l’administration romaine d’organiser l’accueil des populations gothes dans l’empire.
Les Romains avaient justement besoin de colons pour mettre en valeur des provinces dépeuplées mais aussi de troupes pour protéger les frontières et préparer une guerre contre la Perse : l’arrivée de 200 000 à 300 000 personnes, dont 100 000 en mesure de combattre, volontaires pour cultiver et défendre une frontière faiblement peuplée et mal défendue, pouvait sembler une véritable aubaine.
L’armée romaine est alors très largement constituée de troupes germaniques qui protègent les frontières d’un empire en proie à une grave crise démographique.
 

 
 Mais elle ne tiendra pas le coup et ni lui ni son armée ne pourront résister.
 
Toutefois, les closes du traité ne sont pas entièrement respectées : en 376, les fonctionnaires chargés d’accueillir les réfugiés goths mettent en esclavage femmes et enfants et augmentent incontestablement les impôts, ce qui prive rapidement les Wisigoths de leur moyen de subsistance.
En 377, la famine menace la population wisigothe. 
Les fédérés goths se révoltent alors contre l’Empire romain.
 
En Août 378, l'empereur d'Orient Valens, qui a mal évalué leurs forces, décide de les affronter à la 
bataille d'Andrinople (Edirne, Turquie actuelle), sans attendre les renforts qui arrivent d'Occident et en rejetant leur offre de paix. Les tribus germaniques, principalement des Wisigoths et des Ostrogoths, sont commandées par Fritigern.
Au cours de la bataille l’arrivée inattendue de la cavalerie ostrogothique provoque l'enveloppement de l'armée romaine, qui est alors massacrée avec son empereur. Cette défaite anéantit non seulement les réserves stratégiques de l'Empire mais précipite également la « 
barbarisation » de l'armée, qui intègre massivement des Goths dans les forces romaines. Cette bataille est considérée comme l’un des plus grands désastres militaires de l'histoire de Rome. 

 

Sesterce à l’effigie de Valens tué à la bataille d'Andrinople contre les Goths commandés par Fritigern. La prophétie de Daniel 11: 6 avait prédit que le roi du sud et son armée ne résisteraient pas.

Sesterce à l’effigie de Valens

 

L'empereur suivant, Théodose (c’est lui qui impose le dogme de la Trinité avec l’édit de Thessalonique), règne à la fois sur l’orient et l’occident à partir de 394 après avoir éliminé ses rivaux. Il est décidé à rétablir l'autorité romaine à n'importe quel prix. Il fait alliance avec l'ennemi de Fritigern, le duc Athanaric, pour vaincre les troupes gothes ennemies. En 382, il signe un traité de paix avec Fritigern, qui autorise les Goths à rester dans l'empire romain en tant qu'alliés militaires. Ce traité sera renforcé en 391, après la révolte du mystérieux duc Alaric.

 

A la mort de Théodose en 395, la division de l’Empire sera définitive : l’empire romain d’occident (capitale: Rome) et l’empire romain d’orient (capitale Constantinople). Nous retrouvons les deux jambes de la statue de Daniel et les deux filles de l’Empire romain, le roi du sud. 

 

L'empire romain d'Occident et l'empire romain d'Orient définitivement séparés en 395 à la mort de Théodose. Ce sont les 2 filles du roi du sud, les 2 jambes en fer de la statue de Daniel.

En 406, lorsque le Rhin gèle, les Germains restés sur leurs terres (Vandales, Alains, Suèves et Burgondes) décident de passer sur la glace par milliers, déferlant avec femmes et enfants en Gaule romaine. Les contingents frontaliers d’auxiliaires Francs ne parviennent pas à arrêter l’invasion générale de la Gaule. Ces tribus germaniques, nombreuses et très bien organisées, décident alors de coloniser durablement les territoires des Gaules, ce qui met l'empire en grande difficulté. 

Les barbares importent leur culture et leurs ressources, tandis que Rome apporte la chrétienté et les acquis d'une civilisation millénaire.

 

Malheureusement, alors que la paix semblait conclue, le duc Alaric (395-410) se soulève une nouvelle fois et pénètre plusieurs fois en Italie, retenu par le brillant général Stilicon. Lorsque ce dernier meurt, en 408, plus rien ne peut arrêter ce roi Wisigoth, qui rompt son serment d'allégeance suite à une grave provocation romaine et pille Rome en 410. L'empereur, Honorius, a toutefois déplacé sa capitale à Ravenne, laissant la cité impériale complètement démunie et bientôt brûlée.

 

Rome est détruite en 410 par Alaric. C'est le déclin de l'Empire romain d'occident, la fille du roi du Sud qui ne tiendra pas devant les invasions barbares.

La Destruction (1836) - Thomas Cole - wikipédia

 

En 413, les Burgondes signent un traité avec l'Empire romain qui les autorise à s'implanter en Gaule sur les bords du Rhin à Mayence et Worms.

 

En 442, Le roi des Vandales Genséric signe un traité de paix avec Valentinien III, avec l'approbation de Théodose II. Les Vandales reçoivent les pleins droits pour diriger la province romaine d'Afrique (Tunisie et Libye occidentale).

En 455, Genséric et ses Vandales partent d'Afrique du Nord pour attaquer Rome puis ils s’emparent de la Corse et de la Sardaigne. Ils en seront chassés 10 ans plus tard.

 
 

 Elle sera cédée avec ceux qui l'auront amenée, avec son père et avec celui qui aura été son soutien à cette époque-là. 

 

Vers 450, ce qui aggrave encore la situation est l'invasion de l'empire par les Huns.

L'empire d'Orient aux abois ne peut plus aider l'empire d'Occident. Le général Ætius, connaissant bien la civilisation des Huns, se charge de les combattre avec les fédérés germains qui le souhaitent. Les Huns sont dirigés par le fameux roi Attila (435 - 453), qui connait également très bien la civilisation romaine. La grande bataille se déroule en 451, aux champs Catalauniques. Attila, ayant la réputation d'être invincible, est pourtant battu par la coalition Romano-Barbare. Il meurt peu après et l'alliance se dissout, tandis que le général Ætius s'empare de la Gaule pour lui même.

À la fin du Ve siècle, vers 470, l'empire d'Occident vit une agonie lente et désastreuse, marquée par une grande violence (rejet des populations barbares par les Romains, choc des cultures...) et une situation économique affreuse.

 

En 476, les Hérules (un peuple d'Italie du nord) gouvernés par le roi Odoacre s'emparent de Rome et exilent le jeune empereur Romulus Augustule, qui n'était qu'une marionnette dans les mains de son gouvernement. Odoacre devient roi d'Italie: c'est la fin définitive de l'empire romain d'Occident. Malgré cela, les institutions romaines continuent d'exister pour plusieurs décennies, et l'empire d'Orient ne tombera aux mains des Turcs qu'en 1453.

 

L'empire d'occident est partagé entre les différents royaumes barbares (Wisigoths, Ostrogoths, Vandales, Burgondes, Francs...), la fille du roi du sud est cédée.

 

L’empire romain d’occident est alors partagé entre les différents peuples barbares, la fille du roi du sud est cédée, l’empire romain d’occident n’existe plus. Son père, le roi doit aussi céder la place à d’autres souverains qui proviennent d’autres peuples.

Les royaumes qui naîtront de cette chute sont nombreux, et loin d'êtres fixes: Les Wisigoths, installés en Aquitaine et en Espagne, se feront exterminer par les Arabes en 711. Les Vandales, réfugiés en Afrique du Nord, seront vaincus par les byzantins vers 533, et leur peuple se mêlera à la population locale sans faire de vagues. Les Francs, eux, fonderont un royaume dans le nord de la France qui mènera à la création de cette dernière en 486.

 

wikiversité

 

 

 L’interprétation de la prophétie de Daniel

 

Daniel 11 : 5 : « 5 »Le roi du sud deviendra fort. Mais un de ses chefs sera plus fort que lui et exercera sa propre domination, une domination puissante ». 

 

Après avoir décrit dans l’ordre les puissances médo-perse et grecque, Daniel prophétise maintenant sur l’Empire qui prédominera après la Grèce : l’Empire romain, appelé ici le roi du Sud.

Nous avons vu que le verset de Daniel 11 :5 correspond au plus illustre et premier Empereur de Rome : Auguste (anciennement Octave) qui a régné 41 ans et su imposer la Pax Romana dans tout son Empire.

 

Daniel 11 : 6 a : « 6 Au bout de quelques années ils concluront une alliance et la fille du roi du sud s'unira au roi du nord pour concrétiser leur accord. » - ou « conclure la paix » d’après la traduction Pirot-Clamer / Liénart.

 

Après un certain temps, intervient ici le roi du Nord. De nombreuses populations de barbares venues du Nord pénètrent en masse dans l’Empire romain. Le Limes et les armées occupées sur plusieurs frontières ne suffisent pas à les arrêter. L’Empire romain est contraint de conclure des alliances de paix avec les peuples barbares. Des échanges culturels ont lieu et vont peu à peu modeler l’Europe de l’Ouest.

 

La fille du roi du Sud correspond à l’Empire romain d’occident issu du partage du puissant Empire romain (Empire romain d’occident, capitale Rome et Empire romain d’orient, capitale Constantinople).

Elle va s’unir avec le roi du Nord, les populations germaniques fédérées ou s’installant au sein de l’Empire romain.

 

Daniel 11 : 6 b : « Mais elle ne tiendra pas le coup et ni lui ni son armée ne pourront résister. » - « Elle ne conservera pas sa force » d’après la traduction du Semeur.

 

Les alliances ne tiendront pas et la fille du roi du Sud ne tiendra pas non plus devant les arrivées en masse des peuples germaniques.

Le roi du Sud, Rome ne réussira pas imposer sa domination sur ces peuples et les armées romaines subiront une terrible défaite à la bataille d’Andrinople.

 

Daniel 11 : 6 c : « Elle sera cédée avec ceux qui l'auront amenée, avec son père et avec celui qui aura été son soutien à cette époque-là. »

 

L’Empire romain d’occident est disloqué et cédé aux populations barbares qui s’installent sur tout son territoire (Wisigoths, Ostrogoths, Francs, Burgondes, Suèves, Vandales et Anglo-saxons).

 « Ceux qui l’auront amenée », ou selon d’autres traductions, « ceux qui l’avaient accompagnée », « son entourage », « sa suite », « ceux qui l’ont fait venir »… sont ceux qui encadrent l’Empire romain d’occident, qui le protègent, qui prennent les décisions pour sa survie et le maintien de son pouvoir. Il s’agit probablement des décideurs politiques et des généraux qui peuvent changer le cours des évènements.

 

Qui a été le soutien de l’Empire romain d’occident ?

 

De manière étonnante, ce sont les barbares eux-mêmes qui ont soutenu l’Empire romain d’occident.

 

L’armée romaine réputée invincible doit en grande partie sa force aux troupes auxiliaires.  

Les troupes auxiliaires sont généralement recrutées parmi les pérégrins, c'est-à-dire les habitants des provinces conquises qui ne sont pas des citoyens romains. Les auxiliaires sont également recrutés parmi les peuples barbares. Ils peuvent alors constituer des régiments complets, jouant souvent le rôle de troupes irrégulières (archers de Palmyre, cavalerie numide...), et qui passent sous l'influence de Rome à la suite d’alliances et de négociations avec des chefs barbares vaincus ou affaiblis.

Les troupes auxiliaires constituent une partie importante de l'armée romaine, estimée à la moitié des effectifs sous Auguste soit 150 000 hommes jusqu’à environ les 2/3 de l’armée romaine au IIe siècle.

Certaines provinces n'ont que des troupes auxiliaires dans leur garnison. 

Pour limiter le risque de rébellion, les auxiliaires sont recrutés depuis une même province, mais stationnés autre part, loin de chez eux, où ils se romanisent peu à peu.  

Les Germains passent pour incarner la vertu militaire. Ils composent des corps d’élite et arrivent aux plus hauts grades.

 

On se rappelle par exemple que Constantin Ier donne aux Wisigoths le statut de fédérés de l’Empire, et les charge de défendre le limes danubien.

En 396, les Romains enrôlent des Francs et des Alamans pour défendre la frontière du Rhin.

En 406, ce sont les auxiliaires Francs qui essaient d’arrêter l’arrivée en masse des Vandales, Alains, Suèves et Burgondes.

 

Tous ces innombrables soldats, batailles, guerres, n’ont pas été suffisants à la survie l’Empire romain d’Occident.

 

La fille du roi du Sud, ne tiendra pas le coup, le roi du sud et son armée ne pourront résister.  

La fille du roi du Sud, ceux qui l’ont accompagnée, son père et celui qui l’aura soutenue cèderont la place à plusieurs royaumes germaniques qui, en se mêlant avec les cultures locales, constitueront le fondement des sociétés du Moyen-Âge en Europe de l’Ouest.

 
 

Olivier

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0