Un rejeton se dressera à sa place : Charlemagne, empereur romain


Daniel chapitre 11 – versets 7 à 9

Un rejeton se dressera à sa place : Charlemagne, empereur romain


 

Daniel 11 : 7 - 9:  « 7 »Un rejeton de même racine qu'elle se dressera à sa place. Il viendra attaquer l'armée du roi du nord et pénétrera dans sa forteresse. Il interviendra contre eux et deviendra puissant. 8 Il enlèvera même et transportera en Egypte leurs dieux et leurs idoles en métal fondu, ainsi que leurs objets précieux en argent et en or. Puis il restera quelques années à distance du roi du nord. 9 Celui-ci marchera contre le royaume du roi du sud, mais il devra revenir dans son territoire. »

 

Nous nous souvenons que la fille du roi du Sud représente l’Empire romain d’occident qui provient du partage de l’Empire romain en 285 par Dioclétien puis de sa scission définitive en 395 à la mort de Théodose. Après cette date, l’Empire romain d’Occident ne va subsister que quelques années, jusqu’en 476, malgré ses alliances avec le roi du Nord, les barbares germaniques. L’Empire romain d’Orient va, lui, subsister encore 1000 ans (toute la durée du Moyen-âge).

 

La fille du roi du Sud se décline alors en plusieurs nations dérivant toutes de l’Empire romain d’occident et de ses envahisseurs, les peuples barbares. Elle correspond à l’Europe de l’Ouest.

 
 

 Un rejeton de même racine qu'elle se dressera à sa place.

 

Par « rejeton » de même racine qu’elle, nous comprenons bien qu’il s’agit d’un « descendant » de la même racine que la fille du roi du Sud (Europe de l’Ouest anciennement empire romain d’occident). Ce rejeton doit se dresser, s’ériger, s’imposer à sa place.

 

250 ans après la chute de l’Empire romain d’occident, en 476, l’autorité du pape est considérée comme faible face à celle du patriarche de Constantinople, soutenu par un État encore riche et puissant (l’Empire romain d’Orient). Le prestige de Rome ne peut remonter que si le pape s’appuie lui-même sur un État puissant, ce que la papauté a trouvé dans le royaume franc des Carolingiens. Tout accroissement du prestige du royaume franc serait alors favorable pour la papauté.

 

En effet, pendant la période de décadence de la dynastie mérovingienne, les rois légitimes n'ont plus aucune autorité : les vrais dirigeants de l'État sont les maires du palais, en particulier lorsqu'il s'agit d'hommes énergiques, comme Charles Martel qui réussit à stopper l’invasion arabe à Poitiers en 732. C’est lui qui sera à l’origine de la nouvelle dynastie des rois francs, les Carolingiens.

 

A sa mort, en 741, ses deux fils Pépin et Carloman se partagent le pouvoir et entament, avec l’aide de l’évêque Boniface de Mayence, une réforme de l'Église dont le clergé était devenu incapable et débauché.

Après les deux conciles de 743 et 744, une nouvelle hiérarchie est mise en place au sein du clergé franc, à la tête de laquelle on trouve Boniface, l’évangélisateur de Germanie, comme dirigeant des évêques répartis dans différentes villes du royaume. Les prêtres indignes sont destitués. Par ailleurs, Pépin soutient les efforts de Boniface pour évangéliser les Germains d’au-delà du Rhin dans l’espoir que la conversion des turbulents voisins du royaume franc permette de pacifier les frontières et d’en préparer la future annexion.

 

En 747, Carloman choisit la vie monastique.

En 749, Pépin envoie une délégation auprès du pape Zacharie pour lui demander l’autorisation de mettre fin au règne décadent des Mérovingiens et donc de prendre la couronne à la place de Childéric III. Le pape, soucieux d’obtenir le soutien du royaume franc accepte la requête de Pépin en déclarant que « celui qui exerce véritablement le pouvoir porte le titre de roi ».

 

En 751, Pépin dépose Childéric III, dernier représentant des « rois fainéants », puis se fait élire roi des Francs à Soissons devant une assemblée d’évêques, de nobles et de leudes (grands du royaume).

Pépin met ainsi fin à la dynastie mérovingienne et devient le premier représentant de la dynastie carolingienne

La légitimité du règne de Pépin le Bref est ensuite assurée par le sacre royal en continuité de l'onction symbolisant le baptême de Clovis 1er,  premier roi franc mérovingien, et l'alliance particulière entre l'Église et le roi des Francs.   

 

La légitimité du règne de Pépin le Bref et de la dynastie carolingienne est assurée par le sacre royal. Les papes Zacharie et Etienne II soutiennent Pépin le Bref. C'est l'alliance du trône et de l'autel, l'union du sabre et du goupillon.

Vue d'artiste de Pépin le Bref (peinture de Louis-Félix Amiel)

Wikipédia Commons

 

Ainsi, en novembre 751, à Soissons, après l’élection de Pépin par les Francs réunis, les évêques des Gaules le sacrent au nom de la sainte Église catholique en lui donnant la sainte onction, marquant son front avec de l'huile sainte pour lui transmettre l’Esprit Saint (comme l'onction des rois d’Israël dans la Bible).

Par cette onction, le roi des Francs est désormais investi par Dieu d'une mission de protection de l'Église. De plus, en détenant la force morale de droit divin, il a la charge de « diriger les peuples que Dieu lui confie » selon le dogme catholique, au nom de l'Église, et sous la direction du pape. Mais cette légitimité a un coût politique, celui de la fidélité à l'Église, et à celui qui la dirige, le pape Zacharie, qui, de Rome, donne son assentiment au changement de dynastie.
 
Aidé, appuyé et confirmé par le Souverain pontife, le roi Pépin est fortement redevable au Siège apostolique. Ainsi lorsqu’
Étienne II, successeur du pape Zacharie, vient, en 753, personnellement lui demander son aide contre les Lombards de plus en plus menaçants en Italie, il ne peut qu’accepter. Après deux expéditions organisées contre les Lombards, Rome et la papauté sont placées sous la protection du nouveau roi des Francs.
 
Afin de remercier le pape Zacharie et le pape Etienne II pour avoir légitimé le renversement des Mérovingiens, Pépin le Bref, cède au pape Etienne II, un territoire en Italie qui deviendra les 
Etats pontificaux ou Etats de l’Eglise, sous l’autorité temporelle du pape entre 754 et 1870.  

 

Afin de remercier le pape Zacharie et le pape Etienne II pour avoir légitimé le renversement des Mérovingiens, Pépin le Bref, cède au pape Etienne II, un territoire en Italie qui deviendra les Etats pontificaux ou Etats de l’Eglise.

La donation de Pépin (traité de Quierzy) au pape Etienne II (754).

Wikipedia Commons

 

Le 14 avril 754, à Quierzy, sur les bords de l’Oise dans le nord de la France, Pépin le Bref signe un accord avec Étienne II. Le roi franc donne au pape un territoire, comptant notamment la ville de Ravenne. En ce jour de Pâques, les États pontificaux sont nés. Reconnaissant, le pape Etienne II sacre de nouveau le roi des Francs quelques mois plus tard, confirmant la grâce divine sur le roi des Francs et sur ses fils.

 
Pépin le Bref est en quelque sorte le « grand-père du Vatican », le plus pays du monde appartenant à l’Eglise aujourd’hui. 
L’Église vient ainsi appuyer l’autorité du nouveau souverain puisqu’il est sacré en recevant la sainte onction. Le Pape va même menacer d’excommunication toute intention de choisir un roi hors de la descendance de Pépin. C’est une véritable 
alliance du trône et de l’autel.

 

Pépin le Bref est sacré par l'Eglise ce qui lui donne toute légitimité et toute autorité. Pépin le Bref s'engage à défendre l'Eglise et dirigera ses sujets selon le dogme catholique. Prophétie de Daniel.

Sacre de Pépin le Bref à Saint-Denis (huile sur toile de François Dubois, 1837)

Wikipedia Commons

 

 

Charles 1er le grand ou Charlemagne, fils de Pépin le Bref, succède à son père et devient roi des Francs en 768. 
Il vainc le dernier roi des Lombards, 
Didier, en mars 774, et prend à cette occasion, le titre de roi des Lombards. 
Ainsi, Charlemagne, roi des Francs à partir de 768, devient, par conquête, également
 roi des Lombards en 774.
 
Lorsque le nouveau pape Léon III est emprisonné en 799 et roué de coups par des nobles qui l'accusent d'immoralité, Charlemagne intervient et assure le retour du pape à Rome sous bonne escorte. En remerciement de service rendu, notamment contre les Lombards, Charlemagne prend le titre inédit d'« Empereur des Romains ».
 
Émerge alors l’idée d’un 
Empire romain d’occident reconstitué dont le chef couronné par le pape au nom de Dieu ne devrait son pouvoir qu’à l’Eglise et s’engagerait à l’aider dans sa mission…
 
Le 
25 décembre 800, à la basilique Saint-Pierre de Rome, Charlemagne est couronne empereur par le pape Léon III.

 

L' Empire romain d’occident reconstitué dont le chef couronné par le pape au nom de Dieu ne devrait son pouvoir qu’à l’Eglise et s’engagerait à l’aider. Le 25 décembre 800, à Saint-Pierre de Rome, Charlemagne est couronne empereur d'occident.

Sacre de Charlemagne - Jean Fouquet, Tours

Wikipedia Commons


Charles 1er ou Charlemagne porte ainsi le titre prestigieux des empereurs romains, il est à la tête d’un immense empire dont la capitale est Aix-la-Chapelle. La puissance de Charles 1er s'étend à tous les pays et à tous les hommes qui reconnaissent dans le pape de Rome l'autorité centrale de l'Église.

 
Nous constatons, en étudiant cet épisode de l’histoire de France, les relations étroites qui existent entre le pouvoir religieux et le pouvoir politique, l’un renforçant le pouvoir de l’autre, 
c’est l’alliance du sabre et du goupillon (aspergeoir d’eau bénite). 

L' Empire romain d’occident reconstitué dont le chef couronné par le pape au nom de Dieu ne devrait son pouvoir qu’à l’Eglise et s’engagerait à l’aider. Le 25 décembre 800, à Saint-Pierre de Rome, Charlemagne est couronne empereur d'occident.

Denier en argent représentant Charlemagne, vers 812. Wikipédia Commons.

Sur ce denier, Charlemagne est couronné de lauriers, comme un empereur ou un général romain victorieux

L’inscription KAROLUS signifie « Charlemagne » et IMP.AUG. est une abréviation du latin

qui veut dire « empereur Auguste », titre donné aux empereurs romains.


 

La prophétie de Daniel 11 :7 s’accomplit de façon grandiose : « Un rejeton de même racine qu'elle se dressera à sa place.» 
Un descendant de l’ancien empire romain d’occident 
se dressera, s’érigera, s’imposera à la tête d’un nouvel empire romain d’occident
 
Tout comme les empereurs romains précédents, Charlemagne intervient dans l’élaboration des 
doctrines religieuses, en particulier celle de la Trinité où il précise que le Saint-Esprit provient à la fois du Père et du Fils - le symbole de Nicée-Constantinople ayant, lui, établi que l’esprit saint ne procédait que du Père. La nouvelle formulation est entérinée lors de l'assemblée d'Aix en novembre 809. Charlemagne fait former des moines francs qu'il envoie ensuite à Jérusalem : l'ajout du Filioque, présent dans le Credo chanté par ces moines, fait scandale et attire à Charlemagne les protestations de l'église byzantine. La querelle du Filioque contribuera à la séparation des religions catholique et  orthodoxe.

 

Les empereurs romains, comme Charlemagne se mêlent de doctrines religieuses comme la Trinité et impose le Filioque.

Le Saint-Esprit procédant du Père et du Fils, détail du retable de Boulbon, xve siècle, musée du Louvre 

Wikipédia Commons


 

 Il viendra attaquer l'armée du roi du nord et pénétrera dans sa forteresse.

 

Pour contrôler un tel empire composé de peuples et de cultures différentes, Charlemagne ordonne que des écoles soient créées dans chaque évêché. Il nomme des comtes dont le rôle est de rendre la justice, de percevoir les impôts et de lever des troupes. Pour surveiller les comtes, Charlemagne envoie les missi dominici en inspection dans les comtés.  Ces derniers font aussi exécuter les ordres du roi et lui rapportent leurs observations.

 

Le roi fait prêter un serment de fidélité à ses vassaux et à tous les hommes libres de l’empire.

 

Charlemagne est parfois considéré comme le « Père de l’Europe » pour avoir unifié sous sa seule autorité la majeure partie de l’Europe occidentale. Il a par ailleurs posé des principes de gouvernement dont ont hérité les grands États européens.

 

 

En plus d’être un bon administrateur qui s’assure la fidélité de ses sujets, Charlemagne est un grand conquérant et un défenseur de la chrétienté. Au cours de son long règne de 45 ans, il mène plus de 50 campagnes et règne sur les territoires réunissant ce qui est actuellement la France, l'Allemagne, la Suisse, l'Autriche, le Benelux, la République tchèque, le nord de l'Espagne et de l'Italie, avec des zones d'influence allant jusqu'à la Hongrie et la Bosnie-Herzégovine contemporaines. Tous les peuples conquis deviennent chrétiens

 

Charlemagne devient un empereur puissant à la tête d'un immense empire. Il est annoncé dans la prophétie de Daniel 11:7.

Wikipedia Commons



Le règne de Charlemagne se caractérise par des guerres quasi-ininterrompues. La tâche la plus ardue pour Charlemagne était de soumettre définitivement les Saxons afin de rattacher la Germanie à l'Empire, et de la pacifier. 
 
Il a fallu 
33 longues années de guerre acharnée pour venir à bout des Saxons aussi irréductibles face à l'épée qu'à l'appel de l'Évangile et dont la soumission a été difficile et très violente. 
 
Il pourrait très probablement s’agir là de l’accomplissement prophétique de 
Daniel 11 :7.
La prophétie de Daniel 11 :7 indique que le rejeton 
« viendra attaquer l'armée du roi du nord et pénétrera dans sa forteresse. Il interviendra contre eux et deviendra puissant. »
 


 Il enlèvera même et transportera en Egypte leurs dieux et leurs idoles en métal fondu, ainsi que leurs objets précieux en argent et en or.
 
Charlemagne a, tout au long de son règne, protégé et aidé la chrétienté, 
combattu le paganisme et imposé le christianisme, parfois par la force comme avec les Saxons polythéistes. Cela va dans le sens de la prophétie de Daniel 11 :8.
 
« Il emmènera comme butin en Égypte les statues des dieux du pays, ainsi que les précieux ustensiles d'or et d'argent qui leur étaient consacrés. » - Dan 11 :8, Bible en français courant
« Même leurs dieux, avec leurs images de métal fondu et leurs objets précieux d'argent et d'or, il les emmènera en captivité en Égypte. » Dan 11 :8, - TOB.
 
On peut penser que les objets précieux en or et en argent sont des ustensiles liés au culte des  idoles, au culte des statues des dieux du pays. 
Les idoles et leurs ustensiles sont emmenés en captivité en Egypte ; 
les dieux ne peuvent plus être vénérés, ils ne peuvent plus recevoir de culte. 
 
Pourquoi la prophétie fait-elle allusion à l’Egypte ?
 
L’Egypte est associée à la mythologie polythéiste, aux symboles mystiques, aux rites idolâtres et aux innombrables dieux et déesses par excellence. Le fait d’enlever et de transporter en Egypte les dieux et les idoles, et tous leurs accessoires, indique qu’
on les éloigne des populations en les renvoyant d’où ils viennent : au pays de l’idolâtrie.
 
Cela signifie en fait qu’on se débarrasse des dieux et des idoles qui étaient vénérés depuis longtemps par les peuples polythéistes conquis. Renvoyés au pays de l’idolâtrie avec tous leurs accessoires rituels, 
ils n’exercent plus aucune influence sur les populations. 
 
 

 Celui-ci entrera dans le royaume du Midi, et il s'en retournera dans son pays.  
 
Il semblerait qu’après quelques années de tranquillité, le roi du Nord marche contre le roi du Sud pour finalement repartir chez lui.
« Puis il restera quelques années à distance du roi du nord. 

9 Celui-ci marchera contre le royaume du roi du sud, mais il devra revenir dans son territoire.» Daniel 11 : 8, 9.
 
A quel évènement cela peut-il correspondre ?
 
Charlemagne meurt en 
814. A sa mort, son immense empire est partagé entre ses 3 fils au traité de Verdun (843). L’empire perd de sa puissance. 
Charlemagne avait fait tenir en alerte permanente des navires d’intervention dans tous les ports de la côte atlantique. Cette mesure n’est pas maintenue après sa mort. 
L’empire n’est plus aussi bien protégé et l’
instabilité politique qui le caractérise alors ne le fragilise que davantage. 
 
En 834, l’empire carolingien subit sa première attaque par les 
Vikings (« guerriers de la mer ») ou Normands (« hommes du Nord ») originaires de Scandinavie (Norvège, Danemark, plus rarement Suède), c’est le début de la première vague d’invasions. 
 
En 841, les Vikings remontent la Seine et pillent 
Rouen et sa cathédrale. En 843, ils prennent, pillent et incendient Nantes, principal port sur la Loire. En 844, une flotte viking remonte la Garonne et prend Agen puis Toulouse.  En 845, c’est le premier raid contre Paris. Les attaques vikings se poursuivent dans de nombreuses villes de France mais aussi dans d’autres pays (Espagne, Portugal, Angleterre, Constantinople…). Entre 885 et 887 a lieu le 4e siège de Paris. Mais la ville ne cède pas, le comte Eudes se couvre de gloire en défendant courageusement son territoire. C'est un succès décisif qui lui vaut l'appui des Grands du royaume. Ainsi en 888, Charles le Gros est renversé, et Eudes devient roi de France. C’est le premier roi de la dynastie des Robertiens (d’où sera issue la dynastie des capétiens).
 
En 1017 a lieu le dernier raid viking sur le royaume franc. En 1035, à la mort de 
Knut le Grand, son empire, qui réunissait la Norvège, le Danemark et l’Angleterre, se disloque.

 

L'empire carolingien est envahie par les Vikings, les Hongrois et les Sarrasins.

 

En plus des Vikings, des tribus hongroises venues d’Asie, à l’Est, et ressemblant aux Huns, envahissent les plaines du Danube au IXe siècle. Pour trouver et ramener des ressources, les Hongrois ou Magyars lancent entre 899 et 955 pas moins de trente-trois campagnes militaires vers l'Occident et vers Byzance qui les amènent à parcourir l’Allemagne, les Flandres, la France (saccageant Nîmes et le Languedoc en 924, brûlant Verdun en 926), l’Italie, le nord de la péninsule ibérique et la péninsule des Balkans et Constantinople (en 934).
 
Enfin, des 
invasions sarrasines venues du sud ont également lieu vers 830-990 - le terme "sarrasin" désignant les peuples de confession musulmane. Se trouvent dans cette catégorie les peuples maures qui ont conquis le Sud de l’Espagne et les peuples berbères d’Afrique du Nord. 
 
« Celui-ci envahira le royaume du roi du Sud, mais retournera en son pays. » - Daniel 11:9Bible du rabbinat français
« Celui-ci entrera dans le royaume du Midi, et il s'en retournera dans son pays. » - Daniel 11:9, Crampon
 
Ces 
incursions et raids au sein de l’empire sont en effet temporaires, les envahisseurs pillent, saccagent et finissent par retourner dans leur pays. 
Il est à noter que l’expression roi du Nord correspond surtout à la description des Vikings qui par définition viennent du Nord.
Cependant, les Hongrois et Sarrasins ont également produit de nombreuses destructions. 
 
 
 
 Conclusion
 
Nous constatons combien le lien entre l’Eglise et l’Etat est puissant. La religion et la politique unis main dans la main, 
l’alliance du trône et de l’autel, l’union du sabre et du goupillon.
 
La Bible l’avait clairement prédit il y a 2000 ans dans une image frappante mettant en scène 
une prostituée vêtue luxueusement chevauchant une bête sauvage avec laquelle elle se prostitue. Sont représentées dans cette image, les relations immorales entre l’Eglise supposée représenter Dieu et les rois de la terre qu’elle essaie de manipuler (Apocalypse chapitre 17).
 
Le verset prophétique de Daniel 11 : 7 avait prédit que le rejeton de la fille du roi du sud, un descendant de l’Empire romain d’occident, se dresserait à sa place.
Daniel 11 : 7 : « Un rejeton de même racine qu'elle se dressera à sa place ».
 
Le 
sacre de Charlemagne comme Empereur romain d’Occident par le pape Léon III en l’an 800 accomplit cette prophétie. 
 
Le verset annonçait également que ce nouveau dirigeant interviendrait 
contre le roi du Nord en pénétrant dans sa forteresse et deviendrait puissant.
Daniel 11 : 7 : « il deviendra puissant et entrera dans la forteresse du roi du Nord, il agira contre eux et l'emportera » - Traduction Pirot-Clamer / Liénart
 
Charlemagne dirige alors un empire très puissant et très étendu qu’il dirige d’une main de maître. Il combat les 
Saxons pendant plus de 30 ans jusqu’à les convertir de force et étend sa domination en Germanie. 
 
Le verset prophétique de Daniel 11 :8 avait prédit qu’il enlèverait et transporterait en Egypte leurs dieux avec leurs précieux accessoires de culte. 
Daniel 11 :8 : « Même leurs dieux, avec leurs images de métal fondu et leurs objets précieux d'argent et d'or, il les emmènera en captivité en Égypte. » - TOB
 
Charlemagne a fait en sorte de 
mettre fin aux anciennes croyances et cultes polythéistes des peuples conquis, en renvoyant en Egypte, le pays de l’idolâtrie par excellence, les idoles et dieux païens. 
 
Enfin, la suite de la prophétie indiquait que le roi du Nord pénètrerait dans le royaume du roi du Sud et en repartirait. 
« Celui-ci entrera dans le royaume du Midi, et il s'en retournera dans son pays. » - Daniel 11:9, Crampon
 
Les différentes
 incursions, raids, attaques des Vikings, Hongrois et Sarrasins, ont secoué l’ancien royaume de Charlemagne pendant plus d’un siècle. 
Le siège de Paris pendant 2 ans par les Vikings (885-987) est à l’origine d’un changement de dynastie : c’est l’avènement de la dynastie des Robertiens (d’où sera issue la 
dynastie des capétiens).
 
Mais les prophéties de Daniel 11 ne s’arrêtent pas là… d’autres évènements historiques importants étaient prédits bien à l’avance !
 
Olivier

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0