Apocalypse 18 : 23 : Toutes les nations ont été égarées par ta sorcellerie


Toutes les nations ont été égarées par ta sorcellerie


 
 

Apocalypse 18 : 23 : « La lumière de la lampe ne brillera plus chez toi et l'on n'y entendra plus la voix des jeunes mariés. Cela arrivera parce que tes marchands étaient les grands de la terre et que toutes les nations ont été égarées par ta sorcellerie. »

 
 

 La lumière, le bruit de la meule et la voix des jeunes mariés

 

Cette prophétie nous rappelle une autre prophétie prononcée par le prophète Jérémie il y a plus de 2'600 ans à l’encontre de Juda et des pays voisins :

 

Jérémie 25 : 10, 11 : « 10 Je ferai disparaître de chez eux les cris de réjouissance et de joie, les chants du fiancé et de la fiancée, le bruit de la meule et la lumière de la lampe. 11 Tout ce pays deviendra une ruine, un endroit dévasté, et ces nations seront esclaves du roi de Babylone pendant 70 ans. »

 

Le malheur va frapper Juda qui a été jugée coupable d’idolâtrie par Jéhovah. Une description symbolique de l’endroit dévasté permet de mieux comprendre combien ce jugement va être implacable.

 

Nous retrouvons les mêmes éléments de comparaison :

-      Les chants / voix des jeunes mariés ;

-      Le bruit de la meule (voir Ap 18 :22);

-      La lumière de la lampe.

 

 

Ne plus entendre ces bruits rassurants du quotidien et ces expressions de joie c’est ne plus entendre la vie. Ne plus voir de lumière dans les maisons où les familles s’affairaient à des tâches multiples c’est ne plus ressentir la chaleur des foyers.   

 
 

 Les méchants sont privés de lumière

 

L’absence de lumière est associée aux méchants.

 

« Oui, la lumière du méchants s'éteindra et la flamme qui en jaillit cessera de briller » - Proverbes 13 : 9

« La lumière des justes brille joyeusement, tandis que la lampe des méchants s'éteint » - Psaumes 43 :3.

 « Quant aux méchants, ils sont privés de leur lumière, et le bras prêt à agir est brisé ». – Job 38 :15

 

Jésus nous a avertis de veiller sur nos mobiles profonds :

 

« Veille donc à ce que la lumière qui est en toi ne soit pas ténèbres. »  - Luc 11 :35

 

Dans la Bible, la lumière représente symboliquement la vérité et la connaissance divine.

 

« Envoie ta lumière et ta vérité! Qu'elles me guident et me conduisent à ta montagne sainte et à ta demeure! » - Job 18 :5

 « Ta parole est une lampe à mes pieds et une lumière sur mon sentier. » - Psaumes 119 :105

 

La lumière est aussi associée à la justice et aux bonnes actions.

 

 « Le sentier des justes ressemble à la lumière de l'aube: son éclat grandit jusqu'au milieu du jour » - Proverbes 4 :18

 « En effet, toute personne qui fait le mal déteste la lumière, et elle ne vient pas à la lumière pour éviter que ses actes soient dévoilés ». – Jean 3 :20

 « Que, de la même manière, votre lumière brille devant les hommes afin qu'ils voient votre belle manière d'agir et qu'ainsi ils célèbrent la gloire de votre Père céleste. » - Matthieu 5 :16

 

Jésus est appelé la lumière du monde.

 

« Jésus leur parla de nouveau. Il dit: «Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura au contraire la lumière de la vie.» - Jean 8 : 12

 

« Et voici quel est ce jugement: la lumière est venue dans le monde et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière parce que leur manière d'agir était mauvaise. » - Jean 3 :19

 
 

 Les nations ont été égarées par ta sorcellerie

 

L’astrologie, les pratiques spirites et la sorcellerie étaient courantes dans l’antique Babylone.

 

La Bible parle des pratiques magiques de Babylone, de ses rites de sorcellerie, ses devins, ses astrologues, ses idoles qu'on consulte, ses spécialistes du ciel, des sorts tirés, du foie d'animaux examiné...

 

Esaïe 47 :1 : « Descends et assieds-toi dans la poussière, fille de Babylone! Assieds-toi par terre faute de trône, fille des Babyloniens! En effet, on ne t'appellera plus délicate et raffinée. 12 Continue donc tes pratiques magiques et tous tes rites de sorcellerie, avec lesquels tu t'es fatiguée depuis ta jeunesse! Peut-être pourras-tu en tirer profit, peut-être deviendras-tu redoutable. 13 Tu t'es épuisée à force de consulter les devins. Qu'ils se présentent donc et te sauvent, les spécialistes du ciel, ceux qui observent les astres et qui sont censés annoncer chaque début de mois ce qui doit t'arriver! »

 

Mais Babylone la grande pratique-t-elle aussi la sorcellerie ?

 

La sorcellerie fait partie intégrante de plusieurs cultes. Certains d’entre eux proviennent d’une fusion entre le catholicisme imposé et d’anciens rites spirites (comme ceux qui ont été apportés en Amérique par les esclaves africains).

 

Le continent africain connaît un large éventail de pratiques liées à la sorcellerie. Ces rites y sont encore très importants et très courants.

Avant que la civilisation occidentale ne pénètre ce continent, la magie africaine était considérée comme un ensemble de rites, de croyances à caractère religieux. La magie était pour l’Africain une religion. Elle était liée au culte des ancêtres. Encore aujourd’hui, l’Africain redoute une chose plus que toute autre : la malédiction. Il s’agit donc de ne pas susciter la colère des disparus.

Par ailleurs, un malheur est en général la conséquence d’un sort jeté par une personne de l’entourage, la « chasse aux sorcières » alors engagée peut être à l’origine de terribles violences bien souvent injustifiées. 

 

Accusation de sorcellerie en Afrique

 

Lorsque les religions monothéistes ont apporté leurs croyances, les Africains ont conservé bon nombre de leurs rites en les intégrant aux nouveaux enseignements imposés, sur le continent africain et dans les Amériques par les esclaves.

Cela a contribué à l’émergence de certaines formes de syncrétisme religieux courant en Amérique. La Macumba est un terme générique désignant l’ensemble des cultes afro-brésiliens.

 
Le Vaudou issu des cultes animistes africains (Bénin, Togo, puis Cuba, Haïti, Brésil, Louisiane, Afrique du nord) avec environ 50 millions de pratiquants dans le monde.
 

Le Candomblé, mélange de catholicisme, de rites indigènes et de croyances africaines est une religion consacrée au culte des orixás. Introduit au Brésil par les esclaves issus de la traite des Noirs (les esclaves vénéraient un orixa derrière chaque saint catholique).  Le candomblé est aujourd'hui l'une des croyances les plus populaires du Brésil (plus de 10 000 lieux de culte surtout à Salvador de Bahia avec 2230 terreiros ou ‘maisons’). Il est également pratiqué en Uruguay, au Paraguay, en Argentine et au Vénézuela.

 

La santería, aussi connue sous les noms de Regla de Ocha  est une religion originaire de Cuba dérivée de la religion yoruba.  

 

Candomblé à Salvador de Bahia - wikipedia Commons

 

Par ailleurs, depuis quelques décennies, on peut observer dans toute l’Europe un engouement pour le néopaganisme et le néochamanisme globalement caractérisés par un retour à la nature et la communication avec les esprits. D’ailleurs de nombreux films et livres célèbres dont les héros sont des sorciers ou des sorcières ont connu un grand succès.  

 

Le néopaganisme est un retour au paganisme antique influencé par l’ésotérisme et la sorcellerie, comme des « alternatives à un christianisme essoufflé et à une Église en voie d’effondrement ». Le paganisme appartient aussi à Babylone la grande.

Les néopaganismes les plus connus sont le néodruidisme et la wicca.

On estime entre 200 000 et 300 000 le nombre de païens aux Etats-Unis.

 

 Surtout présent dans les pays anglo-saxons, le culte wicca basé sur la religion païenne et incluant des croyances qui dérivent du chamanisme, du druidisme et des mythologies gréco-romaine, slave, celtique et nordique. Ses adeptes, les wiccans prônent un retour vers la nature en suivant ses cycles et ce qu’on appelle la roue de l’année. Ils vénèrent deux divinités : la déesse de la fertilité et le dieu cornu. Ils s’adonnent généralement à la sorcellerie.

  

De plus en plus de personnes s’intéressent aux religions celtiques ou druidiques caractérisées par les anciennes croyances païennes et la magie. Ils croient dans les vertus curatives des pierres, font usage des flux d’énergie de la terre, des arbres et des formations rocheuses spéciales. La magie celtique fonctionne avec les forces des énergies planétaires et naturelles.

 

De plus en plus de personnes s’intéressent aux religions celtiques ou druidiques caractérisées par les anciennes croyances païennes et la magie. Attention toutes les pratiques spirites sont clairement condamnées par Dieu.

Mariage druidique en Bretagne – en 2008

 

Lien - La dépêche

 

Le chamanisme est une manière de vivre et de communiquer avec la nature et les esprits. Le chamanisme traditionnel se pratique dans des lieux où la nature a gardé toute son intégrité. Il s’intéresse à la guérison du corps et de l’esprit par divers rituels et cérémonies, à la communication avec les animaux, les plantes ou le vivant en général. Les chamanes du monde entier (Sibérie, Asie centrale, Mongolie, Corée du Sud, Amériques, Australie, Afrique… et même en Arctique) se comprennent au travers des tambours, des échanges avec les esprits et leurs médecines ancestrales. Ils partagent le même respect des aînés, de la nature et ont un grand attachement à leur communauté.
 
Le 
néo chamanisme, lui, se pratique dans les villes, dans les lieux sinistrés. C'est l'écoute et la capacité à se connecter aux blessures de la terre infligées par la surpopulation, la pollution, la déforestation, la désertification, l'aridité des sols …   

 

Le chamanisme est une manière de vivre et de communiquer avec la nature et les esprits. Attention toutes les pratiques spirites sont clairement condamnées par Dieu.

Capteur de rêve (Il capte le mauvais songe)

 

Mais tous ces mouvements plutôt opposées aux grandes religions font-ils vraiment partie de Babylone la grande ?

 

Le néopaganisme a ses propres dieux, c’est donc une religion. Babylone la grande, l’empire mondial de la fausse religion, regroupe aussi les religions non chrétiennes, certaines d’entre elles sont complètement païennes. Par ailleurs, le paganisme et la sorcellerie se sont immiscés dans les enseignements chrétiens. Enfin, de nombreuses personnes chrétiennes pratiquent aussi le spiritisme et le chamanisme.

 

On comprend mieux pourquoi il est écrit que « toutes les nations ont été égarées par ta sorcellerie ».

 
 

 Restons éloignés des pratiques spirites

 

Le mot « sorcellerie » dans l’expression « toutes les nations ont été égarées par ta sorcellerie » est rendu dans d’autres traductions par : « sortilèges, drogues, pratiques spirites, maléfices, enchantements ».
 
Toutes les pratiques spirites sont clairement condamnées par Dieu.

« Ne vous tournez pas vers ceux qui évoquent les esprits, vers les sorciers. Ne les consultez pas, ne vous souillez pas avec eux: je suis Yahvé votre Dieu! » - Lévitique 19:31

« Ne vous tournez pas vers les médiums, et ne consultez pas ceux qui font métier de prédire les événements, pour devenir impurs par eux. Je suis Jéhovah votre Dieu. » - Lévitique 19:31TMN

« N’ayez point recours aux évocations ni aux sortilèges; n’aspirez pas à vous souiller par ces pratiques: je suis l’Éternel votre Dieu. » - Lévitique 19:31Bible du Rabbinat Français

 

« Si quelqu’un s’adresse à ceux qui évoquent les esprits et aux sorciers pour se prostituer avec eux, je m’en prendrai à cet homme et je le retrancherai du milieu de son peuple. » - Lévitique 20:6, Bible des Peuples

 

Deutéronome 18 : 10-11 : « 10 Qu'on ne trouve chez toi personne qui (…)  exerce le métier de devin, d'astrologue, d'augure, de sorcier, 11 de magicien, personne qui consulte les esprits ou les spirites, personne qui interroge les morts. »

 

Ce sont des pratiques abominables aux yeux de Dieu (Deut 18 :12).

 

Soyons prudents de ne jamais toucher au spiritisme, malgré l’attrait du mystérieux et l’engouement qu’il peut y avoir autour de nous.

Nous pouvons nous sentir concernés par la triste dégradation de notre environnement et faire notre possible pour être un écocitoyen exemplaire, cependant, attention à ne pas franchir la limite qui nous pousserait à adorer la création plutôt que le Créateur, voire à nous intéresser de trop près aux « énergies » liées à certains lieux ou à certaines matières.

 

Nous devons sortir de Babylone la grande et ne pas participer à ses pratiques religieuses et spirites (Ap 18 :4).

 

Choisissons au contraire la lumière de la vérité divine contenue dans les Saintes Écritures afin d’être guidés sur le sentier de la Justice et sur les traces de Jésus-Christ, la Lumière du monde.

 

Olivier

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0