Trinité - Les apôtres ne croyaient pas en un Dieu trinitaire


Les apôtres ne croyaient pas

en un Dieu trinitaire


 

 

 Un seul Dieu, le Père ET un seul Seigneur (et Médiateur), Jésus-Christ

 

L’apôtre Paul déclare dans sa première lettre aux Corinthiens qu’il n’y a qu’un seul Dieu, le Père et il n’y a qu’un seul Seigneur, Jésus-Christ.

Corinthiens 8 : 6 : « pour nous, il y a un seul Dieu, le Père, duquel sont toutes choses, et nous pour lui, et un seul Seigneur, Jésus Christ, par lequel sont toutes choses, et nous par lui. »


La distinction est nettement établie entre Dieu c’est à dire le Père et Jésus-Christ, le Fils. On peut constater par ailleurs, qu’à nouveau, il n’est fait
 nulle mention de la troisième supposée personne constitutive de Dieu, l’Esprit Saint.

 

 

 Paul déclare dans sa première lettre à Timothée qu’il y a un seul Dieu et un seul médiateur entre Dieu et les hommes : Jésus-Christ.

 

1 Timothée 2 : 3-5 : « 3 Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, 4 qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. 5 Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme ».

 

 


 Jésus : serviteur de Dieu

Pierre vient de guérir miraculeusement un homme boiteux de naissance qui vivait d’aumône.
Il lui a en effet suffit de déclarer : « 
au nom de Jésus-Christ de Nazareth, [lève-toi et] marche! ».

 

Les pieds et les chevilles de l’infirme s’affermissent immédiatement, d’un bond il se relève et se met à marcher en adressant des louanges à Dieu (Actes 3 : 6-8).

 

 

 

Devant le peuple rempli d’étonnement et de stupeur, Pierre dit : « Israélites, pourquoi vous étonnez-vous de ce qui s'est passé? » Puis il poursuit :
Actes 3 :13 : « Le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob, le Dieu de nos ancêtres, a révélé la gloire de son serviteur Jésus, celui que vous avez fait arrêter et renié devant Pilate qui était, lui, d'avis de le relâcher. » 

 

Pierre appelle donc Jésus le serviteur du Dieu d’Abraham, le Dieu de leurs ancêtres.

 

Il leur dit ensuite que Moïse avait annoncé la venue d’un prophète comme lui, son serviteur Jésus.


Actes 3 :22, 26 : « 22 Moïse a dit [en effet à nos ancêtres]: Le Seigneur votre Dieu fera surgir pour vous, parmi vos frères, un prophète comme moi; vous l'écouterez dans tout ce qu'il vous dira; 
26 C'est pour vous d'abord que Dieu a fait surgir
 son serviteur [Jésus], et il l'a envoyé pour vous bénir en détournant chacun de vous de ses mauvaises actions.»

 

La prière adressée à Dieu par les chrétiens persécutés du 1er siècle.

Les disciples de Jésus ont toujours vu en lui, non l'égal de Dieu, mais un serviteur de Dieu soumis. S'adressant à Dieu dans la prière, ils parlent, à deux reprises, de
 Jésus comme du saint serviteur Jésus

Actes 4 : 27-30 : «27 Il est bien vrai qu'Hérode et Ponce Pilate se sont ligués [dans cette ville] avec les nations et les peuples d'Israël contre ton saint serviteur Jésus, que tu as consacré par onction; 28 ils ont accompli tout ce que ta main et ta volonté avaient décidé d'avance. 29 Et maintenant, Seigneur, sois attentif à leurs menaces et donne à tes serviteurs d'annoncer ta parole avec une pleine assurance, 30 déploie ta puissance pour qu'il se produise des guérisons, des signes miraculeux et des prodiges par le nom de ton saint serviteur Jésus

Les disciples de Jésus ont toujours vu en lui un serviteur de Dieu soumis. S'adressant à Dieu dans la prière, ils parlent, à deux reprises, de Jésus comme du saint serviteur Jésus. Déploie ta puissance par le nom de ton saint serviteur Jésus !

 

 

Loin de vouloir usurper la position de son Père, Jésus a pris la condition de serviteur

Paul nous explique que Jésus, bien que de nature divine, n’a pas chercher à usurper la position de Dieu. Au contraire, il a pris la condition de
 serviteur, il s’est abaissé et il est devenu obéissant jusqu’à la mort.

 

Philippiens 2 : 6-8 : «6 lui qui est de condition divine n’a pas considéré comme une proie à saisir d’être l’égal de Dieu. 7  Mais il s’est dépouillé, prenant la condition de serviteur, devenant semblable aux hommes, et, reconnu à son aspect comme un homme, 8  il s’est abaissé, devenant obéissant jusqu’à la mort, à la mort sur une croix. » -TOB

 

Paul nous explique que Jésus, bien que de nature divine, n’a pas chercher à usurper la position de Dieu. Au contraire, il a pris la condition de serviteur, il s’est abaissé et il est devenu obéissant jusqu’à la mort.

 

 

 

 Les apôtres n’ont jamais cru en un Dieu trinitaire composé de 3 personnes coégales.

L’apôtre Paul déclare que le chef du Christ c’est Dieu. Il dit aussi que Jésus est le premier-né de toute la création, il a donc été créé par Dieu et, contrairement à son Père, a un commencement.

 

1 Corinthiens 11 :3 : « le chef du Christ, c'est Dieu». 


Colossiens 1 :15 : « Le Fils est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. »
Voir aussi Hébreux 1 :6 ; Psaumes 89 :28.


L’apôtre Paul explique également que Dieu a établi Jésus héritier de toute chose. Le Fils a aussi hérité d’un nom remarquable et il est devenu bien supérieur aux anges.


Hébreux 1 : 2-6 : « 2 Dieu, dans ces jours qui sont les derniers, nous a parlé par le Fils. Il l'a établi héritier de toute chose et c'est par lui aussi qu'il a créé l'univers. 4 Il est ainsi devenu d'autant supérieur aux anges qu'il a hérité d'un nom bien plus remarquable encore que le leur. 5 En effet, auquel des anges Dieu a-t-il déjà dit: Tu es mon Fils, je t'ai engendré aujourd'hui - Et encore: Je serai pour lui un père et il sera pour moi un fils - 6 Par contre, lorsqu'il introduit le premier-né dans le monde, il dit: Que tous les anges de Dieu se prosternent devant lui! »

 

C’est Dieu qui établit son Fils héritier de toute chose. Il est clair que Dieu est supérieur à Jésus.
Jésus est devenu d’autant supérieur aux anges et a hérité d’un nom bien plus remarquable que le leur.
Si Jésus était Dieu, serait-il nécessaire de préciser qu’il est devenu supérieur aux anges ?
Et qu’il a un nom plus remarquable que le leur ?
Le fait est que Jésus est aussi un esprit très puissant, supérieur aux anges mais inférieur au Père.

Jésus a été 
engendré, il est appelé le premier-né.
Jésus est le premier-né de la création, il n’existait pas avant d’avoir été créé par son Père.
Ce que rejettent avec force les partisans de la doctrine de la Trinité.

Jésus est devenu d’autant supérieur aux anges et a hérité d’un nom bien plus remarquable que le leur. Si Jésus était Dieu, serait-il nécessaire de préciser qu’il est devenu supérieur aux anges ? Et qu’il a un nom plus remarquable que le leur ?

 

 

 

 Conclusion

Pour les apôtres, il n’y a qu’un seul Dieu : le Père. Dieu est le chef de Jésus.

Pour les apôtres, il n’y a qu’un seul Seigneur / Médiateur entre Dieu et les hommes / Premier-né de toute la création : Jésus-Christ.

Jésus est appelé le serviteur du Dieu d’Abraham et de Jacob (dont le nom est Jéhovah).

Après sa résurrection, Jésus a hérité d’un nom bien supérieur aux anges. Cette déclaration n’aurait aucun sens si Jésus était Dieu.

Il est on ne peut plus clair que Jésus est le Fils de Dieu, premier-né de toute la création, entièrement soumis et subordonné à son Père – ils ne sont en aucun cas coégaux, coéternels, copuissants…

 

 

Olivier

 

Sauf indication spéciale, les versets ont été tirés de la traduction Segond 21 et les images de Free Bible Images.


Pour les apôtres, il n’y a qu’un seul Dieu : le Père. Dieu est le chef de Jésus. Pour les apôtres, il n’y a qu’un seul Seigneur / Médiateur entre Dieu et les hommes / Premier-né de toute la création : Jésus-Christ. Jésus est appelé le serviteur de Dieu.

Écrire commentaire

Commentaires: 0