La disparition du nom de Dieu dans la Bible ajoute à la confusion entre Jésus et Dieu


 

Au cours de son célèbre sermon sur la montagne, Jésus a exhorté ses auditeurs à prier de la façon suivante en Matthieu 6 : 9, 10 :  
« 
Voici donc comment vous devez prier: 'Notre Père céleste! Que la sainteté de  ton nom soit respectée, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.» Segond 21
« 
Vous donc, priez ainsi: Notre Père qui es dans les cieux, que ton Nom soit sanctifié, que ton Règne vienne, que ta Volonté soit faite sur la terre comme au ciel. » Jérusalem

Qui Jésus prie-il, lui-même ? De quel nom parle-t-il, du sien ?
Non, dans sa prière adressée à Dieu, Jésus demande que 
le Nom de son Père soit sanctifié. De toute évidence, le respect qui entoure le Nom de Dieu est la chose la plus importante pour Jésus, puisqu’il correspond à la première demande de la prière modèle donnée à tous les chrétiens. 
En effet, le respect du Nom de Dieu est directement lié à la reconnaissance de Sa Souveraineté en tant que Dieu suprême de l'univers.

 

Jésus montre ainsi toute l’importance de respecter la sainteté du Nom de notre Créateur et Dieu Tout-Puissant. Mais quel est le Nom de Dieu ?


Quel est le nom de Dieu ?

Le Dieu tout puissant de l’univers a réellement un Nom. Le connaître est le moins que l’on puisse faire.

L’ancien testament désigne le Nom de Dieu par 4 lettres ou 
tétragramme : YHWH, qui sont traduites en hébreu par Yahvé et en français par Jéhovah. Ce Nom est retrouvé environ 7000 fois 
dans les Écritures hébraïques! C'est dire son importance !

Le tétragramme YHWH désigne le nom de Dieu traduit par Yahvé ou Jéhovah

 

Etant donné la grandeur et la puissance incommensurable de notre grand Créateur, Maître de l'univers, nos paroles doivent toujours être extrêmement respectueuses lorsque nous nous adressons à Lui, ou lorsque nous parlons de Lui.
Quand nous prononçons le Nom de Dieu, veillons à toujours le faire avec un 
respect sincère et une profonde humilité.

Rappelons-nous que le 
3ème des dix commandements demande de ne pas utiliser le Nom de Dieu de manière abusive ou en vain.


Quelle est la prononciation exacte du nom de Dieu ? 

Certains refusent d’employer le nom du Créateur car sa prononciation exacte s’est perdue. En effet, l’écriture hébraïque, tout comme l’écriture arabe, ne contient pas de voyelles, et il ne reste donc plus que les 4 consonnes « YHWH » qui ont 
cessé d’être lues pour des raisons superstitieuses. C'est la raison pour laquelle aujourd'hui personne ne sait exactement comment les Hébreux prononçaient le Nom de Dieu. Des théologiens ont donc pensé ajouter les voyelles de « Adonaï » qui signifie « Seigneur » en hébreu. Pourquoi pas, il s’agit d’une excellente idée.


Pourquoi les Juifs ont-ils cessé de prononcer le nom de Dieu?

Approximativement à partir du premier siècle, les Juifs s’imposent l’interdiction de prononcer le Tétragramme par crainte ou par superstition.  Le nom de Dieu est déclaré ineffable en raison du Troisième Commandement : « 
Tu n’invoqueras pas le Nom de YHWH ton Dieu en vain » - Exode 20 : 7

En effet, le nom du Souverain de l’univers est jugé trop sacré pour être prononcé. Lorsque le Tétragramme est inscrit dans les Écritures hébraïques, d’autres mots lui sont alors substitués à l’oral, le plus souvent Adonaï (
אדני, « Seigneur »), HaShem ( השם, « le Nom »)  et de temps en temps Elohim (אֱלֹהִים , « Dieu»).
C’est ainsi que la prononciation exacte de nom de Dieu s’est perdue avec le temps.


 Est-il important de prononcer le nom de Dieu comme les Hébreux de l'époque biblique ?  

Est-ce que nous prononçons les autres noms et prénoms comme les Juifs de l’époque ? Non. 
Ainsi Jésus se dit « Yeshoua » en hébreu par exemple. Un prénom ne se prononce pas de la même façon selon la langue. Jacques se prononce « Tiago » en portugais  et « Jacques » se prononce « James » en anglais. 
Ce qui compte est le 
respect que nous accordons à la personne qui porte ce prénom.
Honorons donc le nom de Dieu 
YHWH ou Yahvé ou Jéhovah avec tout le respect qui lui est dû. Au-delà de la prononciation, Dieu voit les intentions du cœur et l’Amour que nous éprouvons pour Lui. 

Nous avons TOUS le devoir de connaître et d’accepter ce Nom unique qui distingue 
le seul Vrai Dieu des autres dieux associés au culte idolâtrique et qui le distingue également de Jésus, le Fils de Dieu.


Quelle est la signification de YHWH ? 

Il est écrit en 
Exode 3 : 13, 14 : « 13 Moïse reprit : J'irai donc trouver les Israélites et je leur dirai : « Le Dieu de vos ancêtres m'a envoyé vers vous. » Mais s'ils me demandent : « Quel est son nom? » que leur répondrai-je ? 14 Alors Dieu dit à Moïse : Je suis celui qui est. Puis il ajouta: Voici ce que tu diras aux Israélites : Je suis m'a envoyé vers vous.»

La signification du nom de Dieu est donc : « JE SUIS CELUI QUI EST ».
D’autres traductions écrivent « JE SUIS CELUI QUI SUIS » ou « JE SERAI CE QUE JE SERAI »

Sur wikipédia, nous pouvons lire : «
 La forme YHWH correspond à une flexion verbale atypique de la racine trilittère היה, HYH (être, devenir, arriver, il fait devenir)."

Nous avons donc dans le tétragramme deux idées : 
ETRE et FAIRE DEVENIR.

Au travers de ce nom se dégagent plusieurs qualités divines. 
YHWH est un Dieu qui ne change pas, il reste fidèle à ce qu’il dit, à ses promesses. 
Il est aussi un 
Dieu d’action qui a un dessein, un plan qu’il réalisera sans faute.

Nous pouvons 
honorer notre Créateur en connaissant et en utilisant son Nom Saint de manière respectueuse.


Le nom de Dieu est retiré de Sa Parole la Bible

Notre Créateur Tout-Puissant est l’
Auteur de la Bible. Comment en est-on arrivé à la suppression radicale de Son Nom dans la plupart des traductions bibliques ??

Un 
nom véhicule l’identité, l’histoire, les réalisations et la réputation d’une personne. Et pourtant, le Nom le plus important de l’univers a été délibérément occulté.

En effet, la majorité des traductions ne contiennent pas le nom de Dieu. Elles l’ont remplacé par « Seigneur », « Dieu », « Éternel ». Pour quelles raisons ?

L’attitude qu’a décidé d’adopter l’Eglise catholique à ce sujet explique bien la raison de l’absence du Nom divin dans la plupart des traductions de la Bible.
Depuis le pontificat de Benoît XVI, l’Église catholique préconise, entre autres 
par respect pour les Juifs, de ne plus prononcer « Yahvé » mais d’employer à la place l'expression « le Seigneur » selon l’usage de la Vulgate, laquelle suit elle-même les copies tardives de la Septante, dans lesquelles le Tétragramme avait fini par être remplacé par Κύριος (Kyrios, « Seigneur »). 

ROME, Vendredi 24 octobre 2008 (ZENIT.org) - Par respect pour le Nom de Dieu, pour la Tradition de l'Eglise, pour le Peuple Juif, et pour des raisons philologiques, il ne faut plus prononcer le nom de Dieu en disant «Yavhé ».
Le synode des évêques sur la Parole de Dieu dans la vie et la mission de l'Eglise a mis en pratique cette nouvelle disposition de la Congrégation romaine pour le culte divin qui demande - « par directive du Saint-Père » - qu'on n'emploie plus la transcription des quatre consonnes hébraïques - « le Tétragramme sacré » - vocalisées en « Yavhé » ou « Yahweh », dans les traductions, « les célébrations liturgiques, dans les chants, et dans les prières » de l'Eglise catholique
. 

Lien - synode


En 1983, l’Alliance biblique universelle a publié la Bible en français courant dans laquelle le nom de Dieu est systématiquement remplacé par “Seigneur” ou “Dieu”. Elle explique : « En ce qui concerne les NOMS DIVINS on s’est conformé en général à l’usage (...). Quant au mystérieux nom propre du Dieu d’Israël, YHWH, la traduction a voulu respecter l’usage du judaïsme, (...) selon lequel ce nom ne devait pas être prononcé mais remplacé par un équivalent, comme le Seigneur. »

 


La Traduction Œcuménique de la Bible (de 1977) avance l’explication suivante dans une note en bas de page: “Les Juifs prirent l’habitude de ne plus prononcer ce nom  (pour ne pas risquer de le prononcer à tort, voir [Exode] 20:7), mais de dire Le Seigneur (le plus souvent) ou de le remplacer par d’autres expressions, telles que Je suis ([Exode 3:]14), Le Nom (Lv 24:11). Lorsque le texte hébreu donne le nom personnel Yahweh ou l’un des noms de remplacement, ceux-ci sont traduits par le SEIGNEUR, JE SUIS, le NOM, en lettres majuscules.”

Dans leur version anglaise (1935), J. Powis Smith et Edgar Goodspeed ont laissé aussi la tradition juive occulter le Nom de Dieu. Ils écrivent : «Quiconque donc désire retrouver toute la couleur de l’original n’a qu’à lire Yahweh’ quand il rencontre les mots SEIGNEUR ou DIEU.
On peut se demander pour quelle raison n’ont-ils pas choisi de révéler toute la couleur de l’original aux lecteurs soucieux de comprendre la profondeur du message de Dieu ?


Est-il logique que des chrétiens se soumettent à des superstitions juives les amenant à altérer la Parole de Dieu ?

Rappelons-nous les paroles que Jésus avait adressées aux pharisiens et aux spécialistes de la Loi :

Matthieu 15 : 6 -9: « Vous annulez ainsi la parole de Dieu au profit de votre tradition.  7 Hypocrites, Esaïe a bien prophétisé sur vous, quand il a dit: 8 Ce peuple [prétend s'approcher de moi et] m'honore des lèvres, mais son cœur est éloigné de moi. 9 C'est faussement qu'ils m'honorent en donnant des enseignements qui sont des commandements humains.»

Luc 11 : 52 : « Malheur à vous, professeurs de la loi, parce que vous avez enlevé la clé de la connaissance; vous n'êtes pas entrés vous-mêmes et ceux qui voulaient entrer, vous les en avez empêchés. »


Ces spécialistes de la Loi détournaient les Écritures à leur avantage pour assoir leur pouvoir. Ils avaient établi un nombre incalculable de règles et de rites inutiles qui écrasaient la population. Leurs 
traditions allaient bien au delà de la Parole inspirée de Dieu.
Au lieu de retirer le principe d’une loi, ils en régissaient le moindre battement de cil.

Même Jésus, le Fils de Dieu parfait, a été accusé par les chefs religieux juifs de ne pas respecter la Loi ! Cela démontre à quel point ils étaient pinailleurs et intraitables (d’où le nom « pharisianisme » d’ailleurs).
Les pharisiens ont à plusieurs reprises 
cherché à tuer Jésus parce qu’il accomplissait des guérisons miraculeuses pendant le sabbat ! Matthieu 12 : 9-14.
Cela illustre parfaitement leur dureté de cœur et leur arrogance. De la même manière,
 ces chefs religieux juifs ont transformé une loi exigeant le respect envers le nom de Dieu en une interdiction totale de prononcer ce Nom !!!

Jésus-Christ allait-il s’empêcher de prononcer le nom de son père en raison d’une tradition ou superstition juive ? Surement pas !

Enfin, rappelons-nous que ce sont des gardiens de l’orthodoxie judaïque qui ont rejeté Jésus et ont demandé sa mise à mort. 


Quel est le résultat de retrait du Nom de Dieu dans la Bible ?

Jugez par vous-même :

Jésus demande aux pharisiens ce qu’ils pensent du messie puis il leur cite le passage suivant :

Matthieu 22 : 44 : « Le Seigneur a dit à mon Seigneur: 'Assieds-toi à ma droite jusqu'à ce que j'aie fait de tes ennemis ton marchepied' ? »

Que comprenez-vous dans ce verset ? Rien. Car on ne sait pas qui est qui !

Le Seigneur Jésus se parle-t-il à lui-même ? Dans ce cas comment peut-il s’assoir à sa propre droite ?

Ce verset est une citation d’un Psaume. Voilà comment il apparaissait avant qu’on ne décide de supprimer le nom de Dieu : 

Psaumes 110 : 1 : « Yahweh a dit à mon Seigneur: "Assieds-toi à ma droite, jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis l'escabeau de tes pieds." » Crampon

Psaumes 110 : 1 : « Voici ce que Jéhovah déclare à mon Seigneur : “ Assieds-toi à ma droite jusqu’à ce que je place tes ennemis comme un escabeau pour tes pieds. ” » TMN

N’est-ce pas plus clair ?

C’est Yahvé, le Dieu Tout-Puissant qui dit à Jésus de s’assoir à sa droite. C’est Yahvé qui va placer les ennemis de Jésus sous ses pieds. 

Il est évident que le fait de remplacer le Nom de Dieu par « Seigneur » et en même temps d’appeler Jésus « Seigneur » entraîne une 
confusiongénérale, et l’on ne sait plus qui est qui.
Cette altération de la Parole de Dieu favorise de ce fait la doctrine de la Trinité dans laquelle Jésus et Yahvé sont la même personne. 

Voyons un autre exemple :

Le passage de Romains 10 :13 déclare : « Quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. »

De quel Seigneur parle-t-on ici ? De Jésus ou de Yahvé. Quel nom doit-on invoquer pour être sauvé ?

Les Trinitaires diront, cela n’a aucune importance puisque les deux sont la même personne. 

Il est justement important de bien comprendre qui est Dieu et qui est Jésus en se basant sur des textes clairs et précis. La confusion ne peut être permise quant il s’agit de comprendre la 
Vérité transmise dans la Parole de Dieu (Jean 17 : 17 : « Ta Parole est Vérité »).

Puisque le Christ est souvent appelé « Seigneur » et sachant que le verset d’
Actes 16 : 31 déclare  «Crois au Seigneur Jésus-Christ et tu seras sauvé, toi et ta famille.», doit-on en conclure que le nom dont il est question en  Romains 10 :13 est celui de Jésus ?

En fait, le verset de Romains 10 :13 est une citation des Écritures hébraïques, 
Joël 2 :32 ou Joël 3 :5, selon les traductions.

Joël 2 : 32 : « Et tous ceux qui feront appel au nom de Jéhovah seront sauvés. En effet, comme l’a dit Jéhovah, sur le mont Sion et dans Jérusalem il y aura les rescapés, les survivants que Jéhovah appelle. » TMN

Joël 2 : 32 : « Et il arrivera que quiconque invoquera le Nom de Yahweh sera sauvé ; car le salut sera sur la montagne de Sion et dans Yeroushalaim, comme l'a dit Yahweh, et parmi le reste que Yahweh appellera. » Bible de Jésus

Joël 3 : 5 : « Tous ceux qui invoqueront le nom de Yahvé seront sauvés, car sur le mont Sion il y aura des rescapés, comme l'a dit Yahvé, et à Jérusalem des survivants que Yahvé appelle. » Jérusalem

Joël 3 : 5 : « Et quiconque invoquera le nom de Yahweh sera sauvé; car sur la montagne de Sion et de Jérusalem, il y aura une réunion de sauvés, comme l'a dit Yahweh, et parmi les survivants que Yahweh appelle ! » Crampon

D’autres traductions emploient également le Nom de Dieu (Traduction Pirot-Clamer/Liénart, Bible Chouraqui, Bible des Peuples…).

De ces versets, on peut déduire que pour obtenir le salut, il nous faut 
invoquer le nom de Yahvé, le Dieu Tout-Puissant. Ce que nous omettrions de faire si nous croyons à tort que Dieu = Jésus.
Il n’en demeure pas moins que nous devons exercer une foi profonde dans le sacrifice rédempteur de Jésus-Christ et suivre ses enseignements.


Conclusion

Notre grand Créateur a un Nom qu’il a communiqué aux humains : 
YHWHYahvé ou Jéhovah. Ce Nom unique le distingue de tous les autres dieux qui sont l’objet d’un culte idolâtrique. Ce Nom le distingue aussi de son Fils, Jésus-Christ (certains n’ont rien trouvé de mieux que de nommer Jésus et son Père « Seigneur »).
Il est évident que 
la confusion éloigne les gens de Dieu. La suppression du Nom du Souverain de l’univers et Auteur de la Bible est tragique pour toute l’humanité qui ne sait plus exactement qui est Dieu

Proverbes 30 : 5, 6 : « 5 Toute parole de Dieu est pure. Il est un bouclier pour ceux qui cherchent refuge en lui. 6 N'ajoute rien à ses paroles! Il te reprendrait et tu apparaîtrais comme un menteur. »

Personne n’a le droit de modifier 
un seul mot de la Parole de Dieu, et encore moins 7000 fois le Nom de Dieu en le remplaçant par un qualificatif ou un titre, ce qui n’a rien d’équivalent !

En tant que chrétiens, nous ne sommes pas soumis à la crainte superstitieuse des Juifs dont les chefs religieux de l’époque de Jésus poussaient à l’extrême la moindre interdiction. 

Les gens 
honorent de grands inventeurs, de grands penseurs, de grands dirigeants, de grands stratèges militaires … en se souvenant de leur nom, en l’écrivant dans les cours d’histoire, en l’enseignant dans les écoles… 
Dieu aurait-il droit à moins de respect ?

Il est grand temps de réapprendre à utiliser le Nom de Dieu, et de le célébrer.

Psaumes 34 : 2, 3 : « Mon âme se glorifiera en Yahweh; les fidèles qui m'entendront, en seront pleins de joie. Oui, glorifiez Yahweh avec moi,
célébrons son nom tous ensemble 
» Traduction Pirot-Clamer / Liénart

« 
Magnifiez avec moi Yahvé, exaltons ensemble son nom. » Jérusalem

 


Olivier                                                                                     
Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 


Le Tétragramme dans une sacristie en Suède, avec les voyelles de Jéhovah. Le nom de Dieu est Jéhovah ou Yahvé.
Le Tétragramme dans une sacristie en Suède, avec les voyelles de Jéhovah.

wikipedia Hastveda_altardel.jpg