· 

Apocalypse 2 : 15 : L'unité dans les églises


L'unité dans les églises

L'unité dans les Eglises

 

Apocalypse 2 :15 : « Ainsi, toi aussi, tu as des gens attachés de la même manière à la doctrine des Nicolaïtes. » 

 

 

Aujourd’hui, je vais parler de l’unité au sein des Eglises.

 

« Qu’il est agréable, qu’il est doux pour des frères de demeurer ensemble » Psaumes 133 :1.

 

Comme le dit si bien ce psaume, comme il est agréable de partager des moments avec nos frères et sœurs dans la foi. On se sent en sécurité, on se sent compris. 

Se réunir avec des personnes qui partagent la même foi permet d’échanger des encouragements et de construire l’amitié sur la confiance et la même vision de la vie.

Quand tous sont unis dans la même pensée, pas de débats, pas de remises en cause, pas de désaccord…

 

Alors est-ce bien ou pas bien ?

 

Que diriez-vous si le seul son de cloche que vous êtes autorisés à croire et à suivre est le son de ce qui est dit du haut d’un pupitre, d’une chaire…?

Comment cela ? Imaginez que l’on vous dise que l’homme qui énonce son discours est le messager de Dieu, il parle au nom de Dieu, il est mandaté par Dieu pour diriger l’église ou la congrégation. Allez-vous écouter chacune de ses paroles sans jamais rien remettre en cause ? Aurez-vous peur des représailles si vous osez contredire l’orateur?

 

La Bible nous donne l’exemple des habitants de Bérée qui vérifiaient dans les Ecritures si ce qu’on leur disait était vrai. 

 

Actes 17.10-12 : « 10 Aussitôt les frères firent partir de nuit Paul et Silas pour Bérée. Dès leur arrivée, ils entrèrent dans la synagogue des Juifs. 11 Ces derniers avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique. Ils accueillirent la parole avec beaucoup d'empressement, et ils examinaient chaque jour les Ecritures pour voir si ce qu'on leur disait était exact. 12 Beaucoup d'entre eux crurent donc ainsi que, parmi les non-Juifs, un grand nombre de femmes en vue et d'hommes»  

 

Ils sont pour nous un bon exemple, c’est de notre responsabilité de vérifier tout ce qu’on nous enseigne et de ne pas tout prendre pour parole d’évangile.

 

Le libre arbitre est un don précieux de Dieu. Si nous nous sentons étouffé par un enseignement, remettons-le en cause, vérifions-le ! Notre compréhension personnelle et notre conscience profonde doivent être en harmonie avec ce que nous acceptons comme vérité.

 

Que faire si nous ne croyons pas l’une des doctrines ? 

 

Nous ne devons pas y adhérer car ce serait de l’hypocrisie.

 

Que faire si l’on a peur de sanctions, voire d’être rejeté du groupe ? 

 

C’est à nous de voir si notre intégrité personnelle est moins importante que l’obéissance et la soumission.

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0