Apocalypse 2 : 18 : Thyatire


 

La garance des teinturiers dont on tire une teinture pourpre
La garance des teinturiers

Thyatire

 

Apocalypse 2 : 18 : « Écris à l'ange de l'Eglise de Thyatire: 'Voici ce que dit le Fils de Dieu, celui qui a les yeux comme une flamme de feu et dont les pieds sont semblables à du bronze ardent: »

 

 

Jésus s'adresse maintenant aux chrétiens de la ville de Thyatire.

Il apparaît avec des yeux comme une flamme de feu et les pieds comme du bronze ardent.

 

 


 Les yeux et les pieds de Jésus

Jésus avait déjà été décrit avec 
les yeux comme une flamme de feu dans le verset d'Apocalypse 1:14.  

 Lien Ap 1:14
Nous avions alors compris que le feu est associé à la destruction et à la purification.  

Les yeux de Jésus sont purificateurs. Ils voient avec un grand discernement toutes les fautes et manquements de chacun, mais il propose de les faire disparaître à la lumière de la compréhension et du repentir sincère. 
En effet, c’est Jésus qui nous purifie de nos fautes grâce au sang parfait qu’il a versé pour les humains. C’est lui qui a le pouvoir de les faire disparaître totalement.
De toute évidence, Jésus exerce ici son discernement dans le but de purifier l'église de Thyatire. 

Les pieds incandescents de Jésus ont aussi été mis en évidence dans le verset d'Apocalypse 1:15. 

Lien Ap 1:15
Nous avions vu qu'ils représentent les déplacements de Jésus dans le but d’enseigner. Ses pieds représentent de façon plus générale le témoignage chrétien rendu dans le monde entier. Ils sont incandescents car il a 
des messages brûlants et sensibles à annoncer.

 La ville de Thyatire

Thyatire est le nom antique de la ville turque contemporaine d'Akhisar  Elle se trouve à environ 60 km de la mer Égée.

Quelle était la particularité de la ville de Thyatire?

Cette ville était renommée pour son activité de 
teinturerie, on y cultivait une plante, la garance, dont la racine servait à la préparation d’une teinture rouge écarlate ou pourpre. Cette ville ’était un centre industriel prospère, réputé pour ses nombreux métiers, tels que le tissage, la teinture, le travail du cuivre, la tannerie et la fabrication des poteries. 

 

Cela est attesté par des inscriptions relatives à la corporation des teinturiers ainsi que les paroles de Paul en Actes chapitre 16. Ce passage des Écritures nous parle d’une femme nommée Lydie qui se convertit au christianisme durant la première visite de Paul à Philippes de Macédoine. Peut-être était-elle une représentante des fabricants de pourpre de Thyatire. Cette femme d’affaires semble assez aisée pour accueillir chez elle Paul et ses compagnons pendant leur séjour à Philippes. 

Actes 16: 13-15: «13 Le jour du sabbat, nous nous sommes rendus à l'extérieur de la ville, au bord d'une rivière où nous pensions trouver un lieu de prière. Nous nous sommes assis et avons parlé aux femmes qui étaient réunies. 14 L'une d'elles s'appelait Lydie. C'était une marchande de pourpre originaire de la ville de Thyatire, qui craignait Dieu. Elle nous écoutait et le Seigneur a ouvert son cœur pour qu'elle soit attentive à ce que disait Paul. 15 Après avoir été baptisée avec sa famille, elle nous a invités en disant: «Si vous me jugez fidèle au Seigneur, entrez dans ma maison et logez-y», et elle a fortement insisté pour que nous acceptions.».

Lisons maintenant le contenu de la lettre adressée par Jésus à l'église de Thyatire.

Olivier

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0