Apocalypse 2 : 22 : L'adultère spirituel


L'adultère spirituel


 

Apocalypse 2 : 22 : «  Voici, je vais la jeter sur un lit et envoyer un grand tourment à ceux qui commettent adultère avec elle, s'ils ne se repentent pas de leurs œuvres. »


Jésus écrit que certains chrétiens de Thyatire commettent 
l’adultère avec Jézabel. S’ils ne se repentent pas, il leur promet un grand tourment.
  

 
 Qu’est-ce que l’adultère
 
 L'adultère est « le fait pour un époux de violer son serment de fidélité, de partage, et d'avoir des relations sexuelles avec une personne autre que son conjoint envers qui il a affirmé ce serment ».
On parle également d’
infidélité, de trahison et de relation extraconjugale.
 
Le mot adultère qualifie également la personne qui rompt volontairement la fidélité du couple en ayant des rapports sexuels avec une autre personne que son conjoint.
 
 Le mot « fidélité » est issu du latin « fidelitas » qui renvoi à la notion de loyauté, de confiance, d’attachement.
La fidélité est une preuve de la 
sincérité et de la constance des sentiments que l’on éprouve pour son conjoint, la promesse tenue de ses engagements de mariage.
La fidélité sexuelle est un fondement incontournable de la grande majorité des couples des sociétés occidentales.

 

wedding-  Michal Křenovský de Pixabay 

Pour les chrétiens, le mariage est un engagement pris devant Dieu. De ce fait, l’adultère constitue aussi un acte d’infidélité envers Dieu et ses principes moraux.
L’adultère est un motif de divorce.
 
 
 Dieu condamne clairement l’adultère
 
L’adultère est quelque chose de détestable aux yeux de Dieu.

Il fait l'objet de l’un des 10 commandements : 
« Tu ne commettras pas d'adultère. » - Exode 20 :14
 
D’après la Loi mosaïque, les adultères devaient être punis de mort. 
Lévitique 20 :10 : « Si un homme commet un adultère avec une femme mariée, s'il commet un adultère avec la femme de son prochain, l'homme et la femme adultères seront punis de mort. »
En raison de l’existence de la polygamie, cette condamnation n’était appliquée que lorsque la femme était mariée.
 
Celui qui commet l’adultère est comparé à quelqu’un qui marche sur des charbons ardents et qui est dépourvu de sens. Il ne trouvera que blessures, déshonneur et honte. Il ne restera pas impuni.
Proverbes 6 : 27-29, 32-33 : « 27 Peut-on prendre du feu contre soi sans que les habits ne s'enflamment? 28 Peut-on marcher sur des charbons ardents sans se brûler les pieds? 29 Il en va de même pour celui qui s'approche de la femme de son prochain: celui qui la touche ne restera pas impuni. »
32 Celui qui commet un adultère avec une femme manque de bon sens. Il veut se détruire lui-même, celui qui agit de cette manière: 33 il ne trouvera que blessures et déshonneur, et sa honte ne s'effacera pas. » 

 
Cette interdiction est réitérée aux chrétiens dans le Nouveau Testament
 
Jésus lui-même a rappelé :
Luc 18 :20 : « Tu connais les commandements : Ne commets pas d'adultère, ne commets pas de meurtre, ne vole pas, ne porte pas de faux témoignage, honore ton père et ta mère. »
 
L’apôtre Paul, dans sa lettre aux Hébreux a aussi clairement rappelé cette importante interdiction.
Il est intéressant ici de comparer plusieurs traductions de la Bible :
Hébreux 13 :4 : « Que chacun respecte le mariage et que les époux restent fidèles l'un à l'autre, car Dieu jugera les débauchés et les adultères. » - Semeur
Hébreux 13 :4 : « Que le mariage soit honoré de tous, et le lit conjugal exempt de souillure: Dieu jugera ceux qui se livrent à l'inconduite sexuelle et à l'adultère. » - Nouvelle Bible Segond 

 

« Que le mariage soit honoré de tous, et le lit conjugal exempt de souillure: Dieu jugera ceux qui se livrent à l'inconduite sexuelle et à l'adultère. » L'adultère détruit la confiance, la promesse d'un engagement, brise les familles, fait souffrir.

Infidélité - par Tumisu de Pixabay 

Pour aller plus loin :
Lien - Adultère


 L’adultère spirituel
 

La Bible parle aussi d’un autre type d’adultère : l’adultère spirituel. De quoi s’agit-il exactement ?

Tout comme pour l’adultère physique, il y a infidélité et trahison. L’adultère spirituel entraîne la rupture d’un engagement que l’on avait pris envers Dieu. Elle dénote un manque de loyauté et de sincérité.

 

Comment cela ? Si nous adoptons des croyances qui sont opposées à la vérité de Dieu, nous manquons de vérité, d’honnêteté et de fidélité en ce qui concerne l’enseignement divin.

Par exemple, les Israélites ont à plusieurs reprises adoré des dieux païens alors que la loi divine indiquait clairement que l’adoration de toute image, statue ou représentation quelconque était formellement interdite !

 

La nation d’Israël s’était engagée à respecter l’alliance de la Loi, elle devait de ce fait fidélité à Jéhovah Dieu.

Seulement, elle est tombée à de nombreuses reprises dans l’idolâtrie et a imité les pratiques des nations voisines. Elle a plusieurs fois été coupable d’adultère spirituel. Aussi bien le royaume des 10 tribus d’Israël que le royaume de Juda sont tombés dans l’idolâtrie et ont été infidèles à Dieu, commettant ainsi l’adultère spirituel.

 

Jérémie 3 : 8-9 : «  8 Alors même que j'ai renvoyé l'infidèle Israël à cause de tous ses adultères, que je lui ai donné sa lettre de divorce, j'ai constaté que sa sœur, Juda la traîtresse, n'en a éprouvé aucune peur et qu'elle est allée se prostituer de la même manière. 9 Le résultat, c'est qu'Israël a souillé le pays par la légèreté de sa prostitution, elle a commis l'adultère avec la pierre et le bois. »

 

 

Jéhovah s’adresse à Jérusalem dont les habitants ont abandonné leur Dieu, pas un ne pratique la justice et ne cherche à être fidèle (Jér 5 :1).

 

Jérémie 5 : 7-9 : « 7 «Pourquoi te pardonnerais-je? Tes enfants m'ont abandonné, ils font des serments au nom de dieux qui n'en sont pas. J'ai pourvu à leurs besoins et eux, ils se livrent à l'adultère, ils se rassemblent dans la maison de la prostituée. 8 Ce sont des chevaux repus et sensuels: chacun hennit après la femme de son prochain. 9 N'interviendrai-je pas contre un tel comportement, déclare l’Éternel, ne me vengerai-je pas d'une pareille nation? »

 

Jérémie 13 :27 : « 27 J'ai vu tes adultères et tes hennissements de plaisir, tes scandaleuses prostitutions sur les collines et dans les champs, j'ai vu tes monstruosités. Malheur à toi, Jérusalem! Combien de temps encore resteras-tu impure?»

 

Jésus a qualifié d’adultère la génération de Juifs de son époque. Ces Juifs n’étaient pas attachés à l’enseignement pur de Dieu sans quoi ils n’auraient eu aucune difficulté à reconnaître le Messie grâce aux nombreuses prophéties bibliques.

 

Matthieu 12 : 39 : « Il leur répondit: «Une génération mauvaise et adultère réclame un signe miraculeux, il ne lui sera pas donné d'autre signe que celui du prophète Jonas. »

 

Marc 8 :38 : «  En effet, celui qui aura honte de moi et de mes paroles au milieu de cette génération adultère et pécheresse, le Fils de l'homme aura aussi honte de lui quand il viendra dans la gloire de son Père avec les saints anges. »

 

Les chrétiens sont exhortés à ne pas être ami du monde et de ses pratiques opposées à Dieu, cela constituerait un acte d’infidélité envers notre Créateur.

 

Jacques 4 :4 : « Adultères que vous êtes! Ne savez-vous pas que l'amour pour le monde est synonyme de haine contre Dieu? Celui donc qui veut être l'ami du monde se fait l'ennemi de Dieu. »

 
 

 Jésus accuse l’église de Thyatire de commettre l’adultère

 

Apocalypse 2 : 22 : «  Voici, je vais la jeter sur un lit et envoyer un grand tourment à ceux qui commettent adultère avec elle, s'ils ne se repentent pas de leurs œuvres. »

 

De qui parle-t-on dans ce verset ? De Jézabel.

Voici ce que reproche Jésus à léglise de Thyatire :

Apocalypse 2 : 20 : « Mais ce que j'ai contre toi, c'est que tu laisses faire Jézabel, cette femme qui se prétend prophétesse. Elle enseigne et égare mes serviteurs pour qu'ils se livrent à l'immoralité sexuelle et mangent des viandes sacrifiées aux idoles. »

 

Ainsi, dans l’église de Thyatire, Jézabel se prétendait prophétesse et égarait les chrétiens, les entraînant à se livrer à l’immoralité sexuelle et à l’idolâtrie. Rappelons-nous que Jézabel était la femme du roi Achab d’Israël. Cette femme cruelle et manipulatrice était adoratrice de Baal et d’Astarté, culte associé à l’immoralité sexuelle et aux  sacrifices d’enfants (Jérémie 19 :5).  

 

Lien - Tophet dans la vallée de Hinnom 

Lien - Jézabel

 

Était-ce une femme réelle ? Probablement pas. Jésus nous dit que Jézabel se prétend prophétesse, qu’elle enseigne et égare ses serviteurs. De ce fait, on peut dire que l’on parle ici d’adultère spirituel.

Les chrétiens s’étaient laissé influencer par les pratiques de l’époque mêlant ainsi le culte pur à des pratiques condamnées par Dieu comme l’idolâtrie et l’immoralité sexuelle. On peut dire qu’ils avaient commis l’adultère spirituel.

 

 Quelles leçons pouvons-nous tirer pour nous-mêmes ?

 

Nous devrions vérifier si nos croyances sont en harmonie avec l’enseignement de la Bible et ne pas nous contenter de faire comme tout le monde, comme nos contemporains.

Le culte que nous rendons à Dieu doit rester pur et non contaminé par de fausses doctrines ou l'idolâtrie. Il nous faut revenir à l’enseignement originel, tel qu’il était avant que la grande apostasie ne le contamine par de faux enseignements.

Notre moralité doit être exemplaire, conforme à ce que Dieu nous demande, plus forte que les courants de pensée qui incitent à « la tolérance » de toutes les façons de vivre et « d’aimer ».

 

Restons attachés à notre intégrité envers l’enseignement de Dieu et de Jésus !

Psaumes 25 :21 : « Que l'intégrité et la droiture me préservent, car je compte sur toi. »

 

 
Olivier                                           

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0