Apocalypse 13 : 1 : La bête à 7 têtes et 10 cornes qui monte de la mer


La bête à 7 têtes et 10 cornes qui monte de la mer


 

Apocalypse 13 :1 : « Puis je vis monter de la mer une bête qui avait sept têtes et dix cornes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms blasphématoires. »

 

Jean voit sortir de la mer une bête avec 7 têtes et 10 cornes, elle symbolise une organisation politique internationale.

(Bible_Illustrations_by_Sweet_Media)

 
Le chapitre 13 de l’Apocalypse débute par une vision montrant une créature extraordinaire qui sort de la mer. Jean voit alors une bête effrayante et redoutable avec 7 têtes et 10 cornes.
 
Plusieurs bêtes terrifiantes sont décrites dans la Bible, 
dans les chapitres 7 et 8 du livre de Daniel et dans les chapitres 13 et 17 de l’Apocalypse. Les bêtes sont généralement utilisées dans la Bible pour décrire des puissances politiques éloignées de Dieu. 
Daniel 7 : 17 : « Ces quatre bêtes énormes, ce sont quatre rois qui surgiront de la terre ». 
 
 
 La bête a 7 têtes
 
Dans les chapitres 13 et 17 de l’Apocalypse, nous avons une bête avec 7 têtes et 10 cornes.
Que symbolisent les 7 têtes ? L’ange qui transmet la révélation à Jean nous aide à répondre à cette question :
 
Apocalypse 17 : 7-10 : « « 7 L'ange me dit: «Pourquoi t'étonnes-tu? Je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, celle qui a les sept têtes et les dix cornes. 9 C'est ici qu'il faut une intelligence éclairée par la sagesse. Les sept têtes sont sept montagnes sur lesquelles la femme est assise. 10 Ce sont aussi sept rois: cinq sont tombés, l'un règne, l'autre n'est pas encore venu. Et quand il sera venu, il ne doit rester que peu de temps.»

Au moment où l’Apocalypse est rédigée, c’est l’empire romain qui domine tout le pourtour méditerranéen. C’est même un empereur romain, l’empereur Domitien qui, en 95 ap J-C, exile Jean sur l’île de Patmos où il reçoit les visions de l’Apocalypse.
Ainsi, l’Empire romain correspond au 6ème roi, ou à la 6ème puissance mondiale. Quelles sont les puissances qui sont liées à l’histoire biblique, du début de l’humanité jusqu’au retour du Christ ?
 
Les puissances mondiales qui ont dominé le Moyen-Orient et qui ont un lien direct avec le peuple de Dieu (Juifs puis chrétiens) sont, dans l’ordre :
 l’Egypte, l’Assyrie, Babylone, l’empire Médo-Perse, la Grèce et Rome. L’Empire romain s’est, lui, étendu sur le pourtour méditerranéen, jusqu’au Portugal à l’ouest et la Grande-Bretagne au nord ainsi que sur la côte africaine. L’ensemble des chrétiens du premier siècle ont alors été sous la domination de l’empire romain.

 

      Le Moyen Orient -  Wikipedia commons                                                L'Empire romain à la mort de Claude en 54 ap J-C

 
Mais qui est la 7ème puissance mondiale ?
C’est le prophète Daniel qui va nous permettre de répondre à cette question.
 
La succession des puissances mondiales a été prédite par le prophète Daniel
 
Le roi de Babylone, Nébucadnetsar vient de faire un rêve d’origine divine très troublant que seul Daniel, prophète de Yahvé en exil depuis 605 av J-C, réussit à décrire et à interpréter.
La vision décrit une statue immense composée de différentes parties de moins en moins nobles en descendant vers les pieds. La tête en or représente Babylone, la poitrine et les deux bras en argent, le double empire médo-perse, le ventre et les cuisses en cuivre représentent la Grèce, les 2 jambes en fer, l’implacable empire romain. Enfin, la dernière partie, 
les orteils, qui correspond au temps de la fin, est composée d’un mélange de fer et d’argile.

 

Statue de Daniel - La tête en or représente Babylone, la poitrine et les deux bras en argent, le double empire médo-perse, le ventre et les cuisses en cuivre, la Grèce, les 2 jambes en fer, l’implacable empire romain. Les orteils sont de fer et d'argile

IMGBIN_Veent (J'y ai ajouté les dates)

 
Voici l’explication que Daniel donne au roi :
Daniel 2 : 42-43 : « 42 Les doigts des pieds étaient en partie en fer et en partie en argile. De même, ce royaume sera en partie fort et en partie fragile. 43 Tu as vu le fer mélangé à l'argile parce qu'ils feront des alliances tout humaines. Cependant, ils ne seront pas vraiment unis l'un à l'autre, de même qu'on ne peut allier le fer à l'argile. »
 
Le fer symbolise les nations dérivant de l’Empire romain et l’argile d’autres nations, plus faibles, mais qui leur sont associées. Cette description correspond au monde d’aujourd’hui régi par des organisations mondiales et des 
accords internationaux entre des pays très inégaux et peu unis.
 
Lien: La statue immense du rêve de Nébucadnetsar et la succession des puissances mondiales


 La bête a 10 cornes portant 10 diadèmes
 
Que symbolisent les cornes de la bête ?
 
Dans la Bible, les cornes représentent généralement 
des rois ou des hommes puissants. Le fait que les cornes portent des diadèmes, signe distinctif de royauté, confirme cette explication.
 
Daniel 8 :21 : « Le bouc, c'est le roi de Grèce. La grande corne entre ses yeux, c'est le premier roi.»

Daniel 7 :24 : « Les dix cornes, ce sont dix rois qui surgiront de ce royaume. »

Zacharie 2 :2 : « J'ai dit à l'ange qui me parlait: « Qu'est-ce que ces cornes? » Et il m'a répondu: « Ce sont les puissances qui ont dispersé Juda, Israël et Jérusalem.» 


Le nombre 10
 
Dans la Bible, le nombre 10 est de manière symbolique associé à ce qui est 
complet et total. Il désigne l’ensemble, la totalité, la globalité, la somme,  l’intégralité de quelque chose.
Ainsi les 10 cornes représentent l’ensemble des rois qui ont dirigé les différents royaumes de la bête à 7 têtes.

Lien - Le nombre 10 dans la Bible


 La bête sort de la mer

La mer désigne de grandes étendues instables d’eau salée soumises à l’action du vent.
L’agitation de l
a mer se manifeste par le déferlement des vagues tumultueuses, la propagation de la houle, le grondement des eaux impétueuses, l’écume de la mer déchaînée, le mugissement des flots …
 
Dans la Bible, la mer, caractérisée par 
le mouvement, l’instabilité, l’agitation et le vacarme de l’eau, est associée à l’humanité agitée et éloignée de Dieu.
Ainsi, la mer peut désigner 
les nombreux peuples, les nations, les masses agitées des humains d’où les gouvernements tirent leur origine.

Dans la Bible, la mer, caractérisée par le mouvement, l’instabilité, l’agitation et le vacarme de l’eau, est associée à l’humanité agitée et éloignée de Dieu, aux nombreux peuples, nations, masses agitées des humains d'où sont tirés les gouvernements.

 

Esaïe 17 : 12, 13 : « 12 Oh ! Quel mugissement de peuples innombrables et qui mugissent comme mugit la mer! Et quel grondement des nations semblable au grondement des eaux impétueuses : 13 les nations font entendre des grondements pareils à ceux des grandes eaux.»
 
Psaume 65: 8 : « Il apaise le mugissement des mers, le mugissement de leurs flots, et le tumulte des peuples ».
 
Ézéchiel 26 : 3 : « Voilà pourquoi le Seigneur, l’Éternel, parle ainsi : Je m'en prends à toi, Tyr, je m'en vais soulever contre toi des nations, des peuples en grand nombre, comme la mer soulève ses vagues en furie. »
 
Apocalypse 17 :15 : «Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations et des langues. »
 
Lien - La mer dans la Bible

La bête à 7 têtes et 10 cornes sort de la mer, dans le sens où elle est issue de nombreux peuples, nations, tribus et langues qui ont participé à son élaboration commune. On peut dire qu’elle représente l’aboutissement politique des humains, indépendamment de Dieu, après avoir expérimenté une multitude de régimes politiques différents au cours des 6000 ans d’histoire.
 

  La bête a sur ses têtes des noms blasphématoires

Qu’entend-on par ‘noms blasphématoires’ ? Ce sont des 
noms injurieux, irrespectueux, calomniateurs qui insultent et outragent Dieu ou ce qui est considéré comme sacré et respectable. 
Le terme blasphème vient du latin « blasphemia » correspondant au verbe grec  
βλασφημέω « parler mal de quelqu'un, injurier, calomnier ».
Ainsi, la bête a sur ses têtes représentant les puissances mondiales des noms qui insultent le Créateur.

En quel sens ? Les humains ont prétendu pouvoir se gouverner seuls sans l’aide de Dieu. Ils ont expérimenté plusieurs types de gouvernements. Cette bête est le résultat de leurs réalisations politiques. 
La bête à 7 têtes et 10 cornes symbolise 
le rejet total de Dieu, les noms blasphématoires vont dans ce sens et démontrent un manque de respect total pour le souverain de l’univers et ses lois. De plus, par son mépris de Dieu et des choses saintes, la bête ira jusqu’à persécuter les fidèles serviteurs de Dieu (Ap 13 :5-7, 17).


 Que symbolise le verset d’Apocalypse 13 :1 ?

Apocalypse 13 :1 : « Puis je vis monter de la mer une bête qui avait sept têtes et dix cornes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms blasphématoires. »
 
Jean voit surgir de la 
mer, c’est à dire de l’ensemble des peuples et nations de la terre, l’aboutissement politique des humains éloignés de Dieu qui ont expérimenté de nombreux régimes politiques différents.
 
Cette réalisation commune concrétisant l’expérience de 6000 ans d’histoire se présente sous la forme d’une bête avec 7 têtes et 10 cornes ; les 
7 têtes représentant les 7 puissances mondiales reliées à l’histoire biblique et les 10 cornes symbolisant la totalité de leurs dirigeants.
 
La bête a sur ses têtes des 
noms blasphématoires insultant le Souverain de l’univers en prétendant pouvoir instaurer la paix et la sécurité véritables sans son aide et en s’opposant, comme nous le verrons plus tard, au sacré, au religieux et aux serviteurs de Dieu.
 
La bête à 7 têtes et 10 cornes qui apparaît 
au temps de la fin est le résultat des réalisations politiques des humains qui ont rejeté Dieu.
 
La suite des versets va nous permettre d’en savoir plus sur cette bête sortant de la mer et de faire des liens directs avec les prophéties de Daniel, ce qui mettra une fois de plus en évidence l’unité de la Bible.
 

Olivier                                                                                Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

 

Sauf indication spéciale, les versets ont été tirés de la traduction Segond 21 

 


Écrire commentaire

Commentaires: 10
  • #1

    PASTEUR DAVID (lundi, 16 décembre 2019 11:17)

    QUE DIEU VOUS BENISSE ABONDAMENT HOMME DE DIEU...

  • #2

    Olivier (lundi, 16 décembre 2019 17:09)

    Merci cher ami pour votre commentaire.
    Que Dieu vous bénisse également !

  • #3

    David (mardi, 31 décembre 2019 17:31)

    Merci beaucoup mon frère pour ces détails très intéressants. Que Dieu te bénisse et te comble de la vie éternelle.

  • #4

    Olivier (mardi, 31 décembre 2019 19:53)

    Merci mon ami pour ces paroles d'appréciation qui m'apportent beaucoup de joie.
    Que Dieu vous guide également sur le chemin de la vie éternelle!

  • #5

    Owanga Bello Arnaud Joel (jeudi, 02 avril 2020 20:59)

    Bonjour cher frère en Christ
    Je veux étudier un mystère de la Bête de l'Apocalypse et de Daniel
    Je vous remercie

  • #6

    Olivier (vendredi, 03 avril 2020 03:34)

    Bonjour cher ami

    Dans ce cas n'hésitez pas à poser des questions et j'y répondrai avec plaisir.
    Tout le chapitre 13, ainsi que le chapitre 17 sont consacrés aux bêtes symboliques de l'Apocalypse. Ces bêtes sont directement reliées aux prophéties de DanieL
    Pour une étude plus approfondie du livre de Daniel, vous pouvez aller directement dans la partie "Daniel" et y laisser vos commentaires ou questions.
    Je vous encourage dans votre appétit pour les choses spirituelles profondes.
    Je reste à votre disposition.

    Fraternellement

  • #7

    Bérenger N'gbesso (dimanche, 17 mai 2020 23:06)

    Merci cher frère pour ces explications, Dieu te bénisse abondamment.

  • #8

    Olivier (lundi, 18 mai 2020 00:29)

    Merci à toi pour ton message d'appréciation qui me va droit au cœur.

    Que Dieu te bénisse également !

  • #9

    Martial Pierre David (mardi, 19 mai 2020 20:07)

    Qie signigie la femme quii est assise Sur la bête?

    Merci

  • #10

    Olivier (mercredi, 20 mai 2020 12:40)

    Bonjour Martial

    La femme qui est assise sur la bête s’appelle Babylone la grande.
    Vous pouvez lire sa description en Apocalypse chapitre 17.

    Babylone la grande …
    - chevauche la bête sauvage à 7 têtes symbolisant les puissances politiques de ce monde,
    - est ivre du sang des saints,
    - est vêtue de manière luxueuse,
    - est considérée comme une prostituée,
    - a commis l’adultère avec les rois de la terre
    - égare toute la terre par sa sorcellerie,
    - tous les marchands de la terre pleurent après sa disparition car ils ne s’enrichissent plus grâce à elle…

    Le nom "Babylone la grande" fait référence à l’antique ville de Babylone.
    On sait que l’antique Babylone était un empire religieux puissant, caractérisé par de nombreux faux dieux, l’astrologie, la divination, et que sa destruction a eu comme objectif d’humilier les faux dieux, les prêtres et les astrologues…
    Sa destruction n’a-t-elle pas été une victoire de Yahvé sur les faux dieux ?

    Jérémie 50 : 1, 2, 38 ; Jérémie 50 : 35, 36 ; Esaïe 21 :9 ; Esaïe 44: 25 ; Esaïe 47 : 11-15

    Enfin, un appel est lancé à tous les serviteurs de Dieu pour sortir de Babylone la grande afin de ne pas subir la colère de Dieu qui va bientôt s’abattre sur elle.

    Apocalypse 18 : 4, 5 : « «Sortez du milieu d'elle, mon peuple, afin de ne pas vous associer à ses péchés et de ne pas être victimes de ses fléaux. 5 En effet, ses péchés se sont accumulés jusqu'au ciel et Dieu s'est souvenu de ses crimes. »

    Toutes ces informations réunies nous font penser que Babylone n’est pas un empire politique puisqu’elle chevauche elle-même les rois de la terre et elle commet l’immoralité avec eux ; elle n’est pas non plus un système commercial car tous les marchands de la terre pleurent quand elle a disparu.
    Par contre elle est associée à l’antique Babylone par ses pratiques religieuses, ses croyances, ses rites.
    Elle égare la terre habitée tout entière.
    Elle s’est enrichie grâce aux masses des humains qui la portent.
    Elle est ivre du sang des saints qu’elle a mis à mort.

    Qui peut-elle bien représenter ? L’empire mondial de la fausse religion.
    Les vrais serviteurs de Dieu sont invités à quitter Babylone la grande, la fausse religion, pour s’attacher à la vérité biblique.

    Ainsi la fausse religion s’est alliée avec les puissants de ce monde pour mieux dominer et mieux s’enrichir. Elle a commis l’adultère en acceptant des compromis et en altérant l’enseignement du Christ (exemple avec Constantin le grand qui a réussi à incorporer des cultes païens). Elle aime les couleurs voyantes comme le pourpre et l’écarlate à l’image du clergé de la chrétienté qui aime occuper les premières places.
    Babylone la grande va être jugée très sévèrement car elle a prétendu représenter Dieu sur terre. Elle a dominé en son nom, elle s’est enrichie en son nom. Elle a tué, torturé en son nom. Combien de justes n’ont-ils pas subi les pires supplices jusqu’à mourir sur le bûcher ?
    Les guerres de religion ont versé tant de sang !

    La fausse religion va bientôt être détruite par les puissances politiques qui vont se retourner contre elles.
    Le Louvre Bible en main a rédigé un article très intéressant au sujet de Babylone la grande, je vous donne le lien :

    https://louvrebible.org/consultation?id=243


    Je vous invite à lire les différents commentaires reliés à chacun des versets d’Apocalypse 17 et 18. Et à y laisser des commentaires, des questions, c’est avec plaisir que j’y répondrai.

    Cordialement