Apocalypse 13 : 4 : Le dragon et la bête sont adorés


 

Le dragon et la bête sont adorés

 


Apocalypse 13 : 4 : « On adora le dragon parce qu'il avait donné l'autorité à la bête; on adora aussi la bête en disant: «Qui est semblable à la bête et qui peut combattre contre elle? »

 La bête reçoit son autorité du dragon.

Au verset 2, nous avons vu que le dragon, Satan le Diable, donne sa puissance et une grande autorité à la bête.
Apocalypse 13 : 2 : « Le dragon lui donna sa puissance, son trône et une grande autorité ».

L’ensemble des puissances politiques mondiales reçoit son pouvoir, sa puissance et son autorité de Satan lui-même. Cela signifie qu’au travers des gouvernements et des grands de ce monde, le Diable dirige le monde. 

1 Jean 5 :19 nous dit que « le monde entier est sous la coupe du diable ». Le Diable «a donné son trône » à ses représentants humains.

Cela signifie aussi que si nous admirons un système politique quel qu’il soit, cela revient à admirer celui qui lui a donné cette autorité : le dragon ; si nous portons allégeance à un gouvernement, cela revient à apporter allégeance à Satan le Diable lui-même.  

Comme nous l’avons vu précédemment, nous devons rester soumis aux autorités de ce monde (
Romains 13 :1) tant que les lois mises en place ne sont pas opposées à Dieu. Dans le cas contraire, il nous faudrait « obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes » (Actes 5 : 29). Les premiers disciples ont par exemple refusé d’obéir à la loi romaine qui imposait le culte de l’empereur, cela leur a valu la prison et de nombreuses persécutions. 


 La bête et le dragon sont adorés.

On se souvient qu’après la guérison de la blessure mortelle, la terre entière était remplie d’admiration et a suivi la bête.
Apocalypse 13 : 3 : « Remplie d'admiration, la terre entière suivit alors la bête. »

C’est précisément ce qui s’est passé avec la création de l’
ONU qui a remplacé l’incompétente SDN !  En effet, la quasi-totalité des nations du monde (193 Etats !) suivent cette organisation internationale. On peut dire que la terre entière est remplie d’admiration pour cette organisation et ses idéaux se déclinant en différents domaines aussi variés que la paix, le développement durable, la santé, la protection de l’enfance, les droits de l’homme, la faim dans le monde, le problème des réfugiés, la protection du patrimoine historique…
Les objectifs hautement louables poursuivis étant 
la paix, la sécurité, la liberté, la santé… pour tous, dans un environnement sein permettant à chacun de se nourrir et de vivre convenablement.

Seulement, le verset 4 annonce un changement.
L’admiration de la terre entière pour la bête évolue maintenant en adoration. «
 On adora la bête en disant : «Qui est semblable à la bête et qui peut combattre contre elle?»
La bête est présentée comme inégalable, invincible, au-dessus de tous.
La bête s’érige au rang d’un dieu auquel se soumet la terre entière. 
Quels sont les raisons de ce changement ? Cela pourrait être le désir de mettre fin au nationalisme et aux guerres, l’idéal d’un gouvernement mondial unique imposant les mêmes lois et les mêmes droits pour tous, une meilleure gestion et répartition des richesses à travers le monde, une meilleure protection de certaines zones de la planète menacées par la destruction, la disparition d’espèces ou la pollution…
De toute évidence, des évènements ayant des répercussions à l’échelle de la planète vont favoriser un plus grand pouvoir de l’ONU et l’allégeance de la terre entière.
Nous verrons avec le prochain verset quelles seront les conséquences pour les fidèles chrétiens.

Olivier

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0