Apocalypse 14 : 2 : Le son d’un orchestre de harpistes


 

Le son d’un orchestre de harpistes



Apocalypse 14 : 2 : « J'entendis une voix qui venait du ciel et qui résonnait comme de grandes eaux, comme le grondement d'un coup de tonnerre violent. C'était comme le son d'un orchestre de harpistes jouant de leurs instruments. »


Après avoir vu Jésus et 144 000 personnes à ses côtés debout sur le mont Sion, Jean entend une voix qui vient du ciel. Cette voix est spectaculaire.


 La voix grandiose qui vient du ciel est comme le bruit de grandes eaux, comme le grondement d'un coup de tonnerre violent.

Ces expressions nous rappellent un passage des Psaumes qui décrit 
la voix de notre Dieu Tout-Puissant lui-même !

Psaumes 29 : 3, 4 : « 3 La voix de l’Éternel retentit sur les eaux, Dieu, dans sa gloire, fait gronder le tonnerre. La voix de l’Éternel domine le bruit des grandes eaux. 4 La voix de l’Éternel retentit avec force, la voix de l’Éternel résonne majestueusement. »


L’expression « comme le bruit des grandes eaux » a aussi été utilisée par le prophète Ézéchiel pour décrire la voix de Dieu et celle des 4 chérubins qu’il reçoit en vision :

Ézéchiel 43 :2 : «  J'ai vu la gloire du Dieu d'Israël venir depuis l'est. Sa voix était pareille au bruit des grandes eaux et la terre resplendissait de sa gloire.»

Exilé près du fleuve Kebar, Ézéchiel reçoit la vision des 4 chérubins dont le bruit de leurs ailes est pareil au bruit des grandes eaux ou à la voix du Tout-Puissant.

Ézéchiel 1 :24 : « J'ai entendu le bruit de leurs ailes, quand ils se déplaçaient: pareil au bruit des grandes eaux ou à la voix du Tout-Puissant, c'était un bruit aussi tumultueux que celui d'une armée. Quand ils s'arrêtaient, ils laissaient retomber leurs ailes. »


 Nous nous souvenons aussi de la voix de Jésus décrite dans le chapitre 1 de l’Apocalypse consacré à la présentation de l’Auteur du dernier livre de la Bible :

Apocalypse 1 : 12-15 : « 12 Je me retournai pour savoir quelle était la voix qui me parlait. M'étant donc retourné, je vis sept chandeliers d'or, 13 et au milieu des [sept] chandeliers quelqu'un qui ressemblait à un fils d'homme. Il était habillé d'une longue robe et portait une écharpe en or sur la poitrine. 14 Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige. Ses yeux étaient comme une flamme de feu, 15 ses pieds étaient semblables à du bronze ardent, comme s'ils avaient été embrasés dans une fournaise, et sa voix ressemblait au bruit de grandes eaux ».

Lien - La voix de Jésus

 « Sa voix était comme le bruit de grandes eaux » : Les voix de Dieu et de son fils Jésus-Christ sont puissantes et d’une portée universelle : le monde entier !


 "Comme le son d'un orchestre de harpistes jouant de leurs instruments."


La Harpe :

La harpe est un instrument de musique en bois, de forme triangulaire et muni de cordes de longueur décroissante que l’on pince avec les doigts pour obtenir un son vibratoire. L'instrumentiste qui joue de la harpe est appelé 
harpiste.

La harpe est très certainement l'un des plus vieux instruments au monde.
Dans l’Antiquité, la harpe est un instrument sacré permettant de communiquer avec les dieux et de célébrer le culte.

La harpe, comme d’autres instruments à cordes, est l’un des instruments qui 
se rapproche le plus de la voix humaine dont il peut suivre toutes les inflexions; il peut exprimer la passion ou la joie, évoquer la violence ou la douceur. C’est en pinçant les cordes que l'on produit ces sons vibratoires. 

La Bible mentionne la harpe à de nombreuses reprises. Cet instrument émouvant et expressif occupe une place importante dans le culte israélite.


 Dans la Bible, la harpe est souvent utilisée pour glorifier Dieu et lui adresser des chants et des louanges.

Psaumes 98:5 : « Chantez en l'honneur de l’Éternel avec la harpe, avec la harpe, au son de tous les instruments!»

Psaumes 43:4 : « J'irai vers l'autel de Dieu, vers Dieu, ma joie et mon allégresse, et je te célébrerai sur la harpe, ô Dieu, mon Dieu! »

Psaumes 33:2 : « Célébrez l’Éternel avec la harpe, louez-le sur le luth à dix cordes! »

Psaumes 147:7 : « Chantez en l'honneur de l’Éternel avec reconnaissance, célébrez notre Dieu avec la harpe! »


 Les 24 anciens tiennent une harpe

Apocalypse 5:8 : « Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre anciens se prosternèrent devant l'agneau. Chacun tenait une harpe et des coupes d'or remplies de parfums, qui sont les prières des saints»,

Les 24 anciens qui symbolisent les 144 000 cohéritiers de Jésus-Christ tiennent des harpes. Ils se prosternent devant l’agneau glorifié.

Le verset d’Apocalypse 14 :3 nous dit que les 144 000 chantent un chant nouveau devant le trône. On peut imaginer le son époustouflant d’un orchestre composé de 144 000 harpistes chantant de tout leur cœur devant le trône majestueux du Tout-Puissant !!


 De tout évidence, la harpe contribue à honorer, célébrer, adorer, glorifier, louer notre Dieu Tout-Puissant, Souverain de l’univers et son Fils unique Jésus-Christ, notre sauveur.

Les sons grandioses et stupéfiants entendus par Jean, le bruit de grandes eaux, le grondement d’un coup de tonnerre et le son d’un orchestre de harpistes, expriment toute l’
importance de ce qui se passe alors dans le ciel. Soyons pleinement attentifs 
aux messages d’une portée universelle et d’une importance colossale qui suivront…

Olivier

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0