Démontrons de la jalousie pour le culte pur


 

Démontrons de la jalousie pour le culte pur

 



La jalousie peut se définir de 3 façons différentes :

1- 
Vif attachement pour, zèle pour. Il peut s’agir par exemple d’un attachement profond à des valeurs qu’on souhaite préserver et défendre avec zèle et courage en s’opposant à tout ce qui pourrait les corrompre ou les déshonorer. D’ailleurs, dans les Écritures grecques chrétiennes, les mots « jalousie » et «zèle » sont traduits du même mot grec : « zelos ».

2- Souffrance de voir quelqu’un d’autre posséder ou obtenir ce qu’on désire pour soi-même. Dans ce cas la jalousie est synonyme d’
envie. Elle peut être liée à une certaine rivalité. Il peut s’agir de biens matériels mais aussi d’une récompense, d’une reconnaissance, d’un avantage, d’un statut, d’une position sociale…  

3- 
Crainte de perdre ce que l’on possède. Cela peut être par exemple la peur de perdre l'être aimé ou l'exclusivité de son amour au profit d'un rival et de ce fait se sentir trompé ou délaissé (peur parfois fondée sur l'imagination).  


La jalousie est citée à plusieurs reprises dans la Bible. Nous ne parlerons dans cet article que de la jalousie de Dieu ou liée à son culte. Pour lire l'article sur la jalousie liée à l'envie, c'est ici: Lien - Jalousie et envie


La jalousie de Yahvé, le Dieu Tout-Puissant

Dans la Bible, notre Créateur se définit lui-même comme 
un Dieu jaloux qui réclame un attachement exclusif.

Exode 34 :14 : « Tu ne te prosterneras pas devant un autre dieu, car l’Éternel porte le nom de jaloux, il est un Dieu jaloux. »

Deutéronome 4 :24 : « En effet, l’Éternel, ton Dieu, est un feu dévorant, un Dieu jaloux. »

Pour quelle raison l’Éternel est-il un 
Dieu jaloux ?

Dieu n’envie rien ni personne puisqu’il est le maître de l’univers.

Mais, notre Créateur Tout Puissant a droit 
à tout notre respect,  à tout notre amour, à notre crainte révérencielle et à notre profonde reconnaissance. Nous lui devons tout, et sa création démontre de manière évidente ses qualités admirables. 
Il serait terriblement insultant envers sa grandeur et sa majesté de se prosterner devant d’autres dieux, de pratiquer un culte opposé à sa volonté. 
Yahvé, Dieu jaloux, réclame un 
attachement exclusif et prend ombrage de tout attachement à quelqu’un d’autre ou à quelque chose d’autre.

L’Éternel est aussi un Dieu 
jaloux pour la vérité et à la justice qu’il défendra toujours avec zèle.
C’est pourquoi il est patient afin que l’histoire de l’homme démontre par les faits que la justice de Dieu est bien supérieure à celle de n’importe quel opposant.


La jalousie de l’apôtre Paul

L’apôtre Paul, dans sa 2ème lettre aux corinthiens, déclare être jaloux de ses compagnons chrétiens qu’il a symboliquement fiancés à Christ comme une vierge pure destinée à devenir l’épouse du roi messianique.

2 Corinthiens 11 : 2 : « En effet, je suis jaloux (zélos) de vous, de la jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux pour vous présenter à Christ comme une vierge pure. »

Qu’est-ce que cela signifie ?
Les premiers disciples du Christ sont appelés à régner avec Jésus dans son Royaume céleste. Symboliquement parlant, ils sont appelés l’épouse du Christ. Cette épouse doit être présentée  pure à son époux, c’est-à-dire exempte d’immoralité spirituelle, de tout faux enseignement et de tout faux culte.
Paul se soucie de
 préserver la pureté spirituelle au sein de l’église chrétienne du premier siècle.

A nouveau, nous constatons, comme pour les Hébreux,  l’importance de rendre à Dieu un culte pur, débarrassé de toute fausse croyance, dogme, rite, doctrine, tradition, philosophie, idéologie…

Tout comme l’apôtre Paul, 
défendons avec jalousie la vérité et la pureté du culte que nous rendons à Dieu.

Comme l’indique la première définition, soyons jaloux pour le culte pur, démontrons notre 
attachement à Dieu et notre zèle pour la vérité et la justice.


Le mot "zelos" dans d’autres versets de la Bible

Jésus était lui-même animé d’un grand zèle pour le culte pur :

Jean 2 :17 : « Ses disciples se souvinrent qu'il est écrit : Le zèle (zelos) de ta maison me dévore ».

L’apôtre Paul se réjouissait du zèle de ses compagnons chrétiens :

2 Corinthiens 7 :7 : « et non seulement par son arrivée, mais encore par la consolation que Tite lui-même ressentait à votre sujet : il nous a raconté votre ardent désir, vos larmes, votre zèle (zelos) pour moi, en sorte que ma joie a été d'autant plus grande ».

2 Corinthiens 9 :2 : « Je connais, en effet, votre bonne volonté, dont je me glorifie pour vous auprès des Macédoniens, en déclarant que l'Achaïe est prête depuis l'année dernière; et ce zèle (zelos) de votre part a stimulé le plus grand nombre. »

L’ardeur du jugement dernier est aussi traduit de « zelos ».

Hébreux 10 :27 : « mais une attente terrible du jugement et l'ardeur (zelos) d'un feu qui dévorera les rebelles ».


Conclusion

Offrons à notre grand Créateur, Yahvé, Souverain suprême de l’univers et à son Fils Jésus-Christ à qui nous devons l’espérance de la vie éternelle, 
un dévouement total, une fidélité absolue, un cœur entier, un attachement sans partage. Servons Dieu avec zèle : étudions les Saintes Écritures, prions, rendons témoignage par notre conduite et nos paroles.

Olivier

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0