La bête chevauchée par Babylone la Grande monte de l’abîme


La bête chevauchée par Babylone la Grande monte de l’abîme


 

 

Apocalypse 17 :8 : « La bête que tu as vue existait et elle n'existe plus. Elle va monter de l'abîme et s'en aller à la perdition. Les habitants de la terre, ceux dont le nom n'a pas été inscrit dès la création du monde dans le livre de vie, s'étonneront en voyant que la bête existait, qu'elle n'existe plus et qu'elle reparaîtra ».


 La bête symbolise des puissances politiques opposées à Dieu

Le chapitre 17 de l’Apocalypse décrit une bête qui possède 7 têtes et 10 cornes, de couleur écarlate (rouge vif) couverte de noms blasphématoires.


Dans la Bible, les bêtes sont la plupart du temps associées aux pouvoirs politiques.
Plusieurs bêtes terrifiantes sont décrites dans la Bible, dans les
 chapitres 7 et 8 du livre de Daniel et dans les chapitres 13 et 17 de l’Apocalypse. Les bêtes sont généralement utilisées dans la Bible pour décrire des organisations politiques éloignées de Dieu.

Daniel 7 : 17 : « Ces quatre bêtes énormes, ce sont quatre rois qui surgiront de la terre ».


 Le chapitre 17 de l’Apocalypse décrit une bête qui possède 7 têtes et 10 cornes

Apocalypse 17 : 3 : « Alors il me transporta en esprit dans un désert et je vis une femme assise sur une bête écarlate, couverte de noms blasphématoires et qui avait sept têtes et dix cornes. »

Les 7 têtes de la bête correspondent aux 7 puissances mondiales qui se sont succédé tout au long de l’histoire biblique : l’Egypte, l’Assyrie, Babylone, l’empire médo-perse, la Grèce, Rome, les gouvernements du temps de la fin.
Au moment où l’Apocalypse a été rédigée, c’est l’empire romain qui dominait tout le pourtour méditerranéen (la 6e tête).
C’est pourquoi le verset 10 déclare : « 
Ce sont aussi sept rois: cinq sont tombés, l'un règne, l'autre n'est pas encore venu. Et quand il sera venu, il ne doit rester que peu de temps. »

Le nombre 10 est de manière symbolique associé à ce qui est complet et total.
Il désigne l’ensemble, la totalité, la globalité, la somme,  l’intégralité de quelque chose.

Lien - Nombre 10

Ainsi, les 10 cornes symbolisent
 l’ensemble des dirigeants de ces 7 puissances mondiales.


La bête d’Apocalypse 17 est de couleur écarlate
La couleur rouge ou écarlate est la 
couleur du sang, de la violence, du feu, de la destruction et de la guerre. Le dragon (Satan) et le 2e cheval de l’Apocalypse sont flamboyants de couleur rouge-feu.

Apocalypse 12 : 3 : « Un autre signe apparut dans le ciel; c'était un grand dragon rouge feu, qui avait sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes. »

Apocalypse 6 : 4 : « Et un autre cheval, rouge feu, apparut. Celui qui le montait reçut le pouvoir d'enlever la paix de la terre afin que les hommes s'entretuent, et une grande épée lui fut donnée. »


Lien - couleur rouge

La couleur rouge est par ailleurs une couleur criarde et voyante utilisée par ceux qui cherchent 
à se faire remarquer, à se distinguer des autres,  et à montrer leur position éminente et leur pouvoir (comme certains membres du clergé de la chrétienté).
Mais c’est aussi la couleur de
 la luxure et de l’immoralité, ce qui convient au fait que la bête commet l’adultère avec Babylone la grande. Ap 17 :3,4.


La bête d’Apocalypse 17 est couverte de noms blasphématoires

Apocalypse 17 :8 : « Alors il me transporta en esprit dans un désert et je vis une femme assise sur une bête écarlate, couverte de noms blasphématoires et qui avait sept têtes et dix cornes. »

Nous avions déjà vu des noms blasphématoires sur les têtes de la bête qui monte de la mer dans le chapitre 13 du livre de l’Apocalypse.

Apocalypse 13 :1 : « Puis je vis monter de la mer une bête qui avait sept têtes et dix cornes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms blasphématoires. »

Lien - La bête qui monte de la mer

Qu’entend-on par ‘noms blasphématoires’ ? Ce sont des 
noms injurieux, irrespectueux, calomniateurs qui insultent et outragent Dieu ou ce qui est considéré comme sacré et respectable.

Ainsi, la bête, représentant les puissances mondiales et organisations internationales, est couverte de noms qui insultent le Créateur.
En quel sens ? Les humains ont prétendu pouvoir se gouverner seuls sans l’aide de Dieu. Ils ont expérimenté plusieurs types de gouvernements. Cette bête est le résultat de leurs réalisations politiques.
Cette bête à 7 têtes et 10 cornes symbolise le rejet total de Dieu, les noms blasphématoires vont dans ce sens et démontrent un manque de respect absolu pour le souverain de l’univers et ses lois et pour tout ce qui est saint.


 La bête existait mais elle n’existe plus et elle va monter de l’abîme

Au temps de la fin, nous n’avons pas une seule puissance politique mais plutôt un amalgame de nations et organisations diverses associées par des accords internationaux.
C’est ce que représentent les orteils de la grande statue prophétique du rêve de Nébucadnetsar qui doivent être écrasés par le Royaume de Dieu.

Daniel 2 :42, 43 : « 42 Les doigts des pieds étaient en partie en fer et en partie en argile. De même, ce royaume sera en partie fort et en partie fragile. 43 Tu as vu le fer mélangé à l'argile parce qu'ils feront des alliances tout humaines. Cependant, ils ne seront pas vraiment unis l'un à l'autre, de même qu'on ne peut allier le fer à l'argile. »

Daniel 2 : 34 : « Pendant que tu regardais, une pierre s'est détachée sans aucune intervention extérieure. Elle a frappé les pieds en fer et en argile de la statue et les a pulvérisés. »



Pourquoi est-il écrit que la bête écarlate existait et n’existe plus va monter de l’abîme ?

L’abîme peut être associé 
à l’obscurité de la mort, à l’absence, à l’inactivité totale. Le fait de monter de l’abîme peut être s’apparenter à une sorte de résurrection, de retour à la vie.
On se souvient, à nouveau, que l’une des têtes de la bête qui monte de la mer était comme blessée à mort mais elle est ensuite guérie, ce qui a induit l’admiration de toute la terre.

Apocalypse 13 : 3 : «  L'une de ses têtes était comme blessée à mort, mais sa blessure mortelle fut guérie. Remplie d'admiration, la terre entière suivit alors la bête. »

Est-ce que cela symbolise la chute d’une puissance en particulier ?
Non, car il est dit que lorsqu’elle est guérie, la terre entière est remplie d’admiration et suit la bête – ce qui ne correspond à aucun empire particulier.
La terre entière doit forcément suivre une organisation politique représentant tous les pays du monde, ou presque.
En fait, de l’ensemble des gouvernements du monde a émergé une organisation internationale chargée de maintenir la paix dans le monde, cette organisation qui suscite l’admiration de tous s’appelle l’
ONU (Organisation des Nations Unies composée de 193 Etats-membres sur une totalité de 197 pays).
Mais l’ONU a existé auparavant sous une autre forme et un autre nom avant de disparaître. Il s’agissait de la 
SDN (la Société des Nations créée en 1919 afin qu’il n’y ait plus jamais de guerre mondiale et dissoute en 1946, car elle a été incapable d’éviter la seconde guerre mondiale).

Pour avoir plus d’informations sur ce sujet, voir Lien - Ap 13:3


 Quel sera le sort de la bête qui monte de l’abîme ?

« 
Elle va monter de l'abîme et s'en aller à la perdition ». Segond 21
D'autres traductions déclarent quant à elles:
«  
et pourtant elle est sur le point de monter de l’abîme, et elle va s’en aller à la destruction.» TMN
« 
elle va remonter de l'Abîme, mais pour s'en aller à sa perte » Jérusalem
« 
 elle doit monter de l'abîme et aller à la ruine » Abbé Fillion
«
 mais elle doit monter de l'abîme, et puis être détruite » Martin

La bête qui monte de l’abîme échouera par rapport aux idéaux qu’elle a fait miroiter à toutes les nations. Son sort est déjà scellé : 
la destruction totale.
Cette destruction sera d’autant plus méritée que la bête qui monte de l’abîme va tuer symboliquement les 2 témoins, envoyés par Dieu pour rendre témoignage à la vérité biblique, ce qui plongera le monde dans l’obscurité spirituelle juste avant l’intervention du Royaume de Dieu (l’œuvre chrétienne sera interdite).

Apocalypse 11 :7 : « Quand ils auront fini de rendre leur témoignage, la bête qui monte de l'abîme leur fera la guerre, les vaincra et les tuera. »


 « Les habitants de la terre, ceux dont le nom n'a pas été inscrit dès la création du monde dans le livre de vie, s'étonneront en voyant que la bête existait, qu'elle n'existe plus et qu'elle reparaîtra ».

Ce passage est directement lié au verset d’
Apocalypse 13 :3 : « Remplie d'admiration, la terre entière suivit alors la bête. »

Les gens vont jusqu’à adorer la bête : « 
on adora aussi la bête en disant: "Qui est semblable à la bête et qui peut combattre contre elle? " ».
Qui sont ceux les gens étonnés de voir le retour à la vie de la bête ?
«
 ceux dont le nom n'a pas été inscrit dès la création du monde dans le livre de vie », c’est-à-dire les personnes qui choisissent de suivre les système politiques opposés à la souveraineté de Dieu.

La Bible le Semeur dit quant à elle : « 
Les habitants de la terre dont le nom n’est pas écrit dans le livre de vie depuis la fondation du monde, s’émerveilleront en voyant la bête ».

Ceux qui choisissent de suivre la bête et de lui accorder leur confiance et leur espoir s’opposent directement à Dieu et à son Royaume céleste qui va bientôt remplacer tous les systèmes politiques incompétents.


Pourquoi est-il précisé « n'a pas été inscrit dès la création du monde dans le livre de vie » ?

Est-ce que cela signifie que les gens sont prédestinés dès leur naissance, voire même avant ?
Absolument pas, sinon à quoi bon avoir écrit la Bible afin de prévenir les humains du dessein de Dieu et leur donner des conseils, des règles et des instructions ?
Le choix incombe à chacun de nous, personnellement.

Deutéronome 30:19 : « j'ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie afin de vivre, toi et ta descendance », Segond 21

Psaumes 119:8 : « Je veux respecter tes prescriptions: ne m'abandonne pas totalement! », Segond 21

Alors pourquoi est-il écrit « dès la création du monde » ?

Dès la création du monde, dans le jardin d’Eden, Dieu a édicté sa première prophétie :

Genèse 3 :15 : « Je mettrai l'hostilité entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance: celle-ci t'écrasera la tête et tu lui blesseras le talon.» Segond 21

Dieu s’adresse ici à Satan le Diable qui venait d’entraîner le premier couple d’humains à sa suite. Dieu annonce que deux descendances ou postérités s’opposeraient : celle de Dieu et celle du Diable.
La descendance du diable n’aurait pas son nom inscrit dans le livre de vie.
C’est à chaque humain de prendre la décision de se ranger du côté de Dieu et de se soumettre à ses prescriptions ou de se ranger du côté de son opposant qui propose d’autres alternatives à Dieu.


 Conclusion

La bête d’
Apocalypse chapitre 17 chevauchée par Babylone la grande correspond à la bête qui monte de la mer d’Apocalypse 13.
Cette bête regroupe toutes les puissances et nations de la terre. Après un bref anéantissement (fin de la 
SDN en 1946), elle reprend vie et monte de l’abîme, sous l’admiration de tous les habitants de la terre (ONU à partir de 1945).
La bête est couverte de noms blasphématoires car elle s’oppose de manière arrogante à la souveraineté de Jéhovah Dieu, le Créateur Tout-Puissant. Elle ira même jusqu’à tuer les 2 témoins et interdire l’œuvre chrétienne.
Nous devrons, alors, chacun individuellement, juste avant l’intervention du Royaume de Dieu 
démontrer notre fidélité à notre Père céleste, le seul qui pourra réellement instaurer la justice sur la terre, Celui qui tient toujours ses promesses.

Olivier

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0