Les apôtres


Les apôtres


 

 

 Qu'est-ce qu'un apôtre ?  

Le mot
 apôtre vient du grec « Απόστολος - Apostolos » qui désigne un « envoyé » chargé d’une mission. 

 
Dans son sens premier, le terme "apôtre" s’applique donc à  Jésus-Christ lui-même qui a été envoyé sur la terre par son Père pour nous permettre d’obtenir la vie éternelle.

 

Jean 17 :3 : « Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. »

 
Hébreux 3:1: « portez vos pensées sur l'apôtre et le grand-prêtre de la foi que nous professons, Jésus-Christ. »

 

Jésus a été envoyé pour annoncer d'abord la bonne nouvelle du Royaume au sein de la communauté d’Israël.

 

Matthieu 15 :24 : « Il répondit: «Je n'ai été envoyé qu'aux brebis perdues de la communauté d'Israël.» »

 

Luc 4 :43 : « mais il leur dit: «Il faut aussi que j'annonce aux autres villes la bonne nouvelle du royaume de Dieu, car c'est pour cela que j'ai été envoyé. »

 

Puisque Jésus a été envoyé par son Père, il lui est subordonné.
Jean 13:16: « Un esclave n’est pas plus grand que son maître, ni un envoyé [apostolos] plus grand que celui qui l’envoie. » 

 

Lien – Jésus se soumet à son Père.

 

 

 Jésus envoie à son tour ses apôtres dans le monde.

 

Jean 17 :18 : « Tout comme tu m'as envoyé dans le monde, je les ai moi aussi envoyés dans le monde, »

(Voir aussi Jean 20 :21).


Les Évangiles précisent que Jésus a institué
 douze apôtres – littéralement "envoyés" – chargés d’annoncer avec lui et après lui la bonne nouvelle du Royaume et de la résurrection. 

 

Matthieu 10 :5 : « Ce sont les douze que Jésus envoya. »

 

Les Évangiles précisent que Jésus a institué douze apôtres – littéralement "envoyés" – chargés d’annoncer avec lui et après lui la bonne nouvelle du Royaume et de la résurrection.

 

Peu après sa mort, en l’an 33, Matthias qui a accompagné Jésus dans son ministère et à été témoin de sa résurrection sera choisi pour remplacer Judas Iscariote, le traître (Actes 1 :21-26).

 

 

Jésus choisira également l’apôtre Paul d’une manière extraordinaire et fera de lui l’apôtre des nations chargé de la mission divine de prêcher l’Évangile aux non-Juifs.

 

1 Corinthiens 1 :1 : « Paul, appelé à être apôtre de Jésus-Christ par la volonté de Dieu ».

(voir aussi Éphésiens 1 :1, Colossiens 1 :1, 1 Timothée 1 :1 ; Tite 1 :1).

 

Galates 1 :1 : « Paul, apôtre, non de la part des hommes, ni par un homme, mais par Jésus-Christ et Dieu le Père, qui l'a ressuscité des morts. »

 

 

Les apôtres de Jésus ont tous été choisis directement par le Christ et ont tous vécu  au premier siècle. Le dernier apôtre, l’apôtre Jean est mort vers l’an 100 ap J-C.

On peut donc dire que seuls 13 chrétiens ont réellement été apôtres, 11 ont été choisis par Jésus au début de son ministère, 2 ont été choisis après la résurrection du Christ.

 

L’Âge apostolique de l’histoire du christianisme est la période allant de la résurrection du Christ en l’an 33 jusqu’à la mort du dernier apôtre vers l’an 100.

 

La Bible ne relate que la mort en martyr de l’apôtre Jacques, frère de Jean, cependant tout indique que les 12 apôtres (Matthias ayant remplacé Judas Iscariote), ainsi que l’apôtre Paul, sont restés fidèles jusqu’à leur mort (la plupart du temps en martyr également). Ils n’ont donc pas eu besoin d’être remplacés par quelqu’un d’autre (Actes 1 :21-26). 

 

 

 

 Les apôtres ont travaillé avec Jésus

 

La principale activité des apôtres est de prêcher la bonne nouvelle du Royaume.

 

Les 12 apôtres accompagnaient Jésus de ville en ville et de village en village pour prêcher la bonne nouvelle du Royaume tout en invitant leurs auditeurs à changer d’attitude.

 

Luc 8 :1 : « 1 Ensuite, Jésus alla de ville en ville et de village en village. Il prêchait et annonçait la bonne nouvelle du royaume de Dieu. Les douze l'accompagnaient, »

 

Marc 6 :12 : « Ils partirent et prêchèrent en appelant chacun à changer d'attitude.»

 

 

 

Comme les apôtres continuaient d’être instruits par Jésus, ils étaient toujours qualifiés de « disciples ».

 

Matthieu 11 :1 : « Lorsque Jésus eut fini de donner ses instructions à ses douze disciples, il partit de là pour enseigner et prêcher dans leurs villes. »

 

 

Jésus leur a donné le pouvoir miraculeux de guérir les malades et d’expulser les démons.

 

Marc 6 :13 : « Ils chassaient beaucoup de démons, appliquaient de l'huile à beaucoup de malades et les guérissaient. »

 

Matthieu 10 :1-8 : « 1 Puis Jésus appela ses douze disciples et leur donna le pouvoir de chasser les esprits impurs et de guérir toute maladie et toute infirmité. (…) 7 En chemin, prêchez en disant: 'Le royaume des cieux est proche.' 8 Guérissez les malades, [ressuscitez les morts,] purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. »

 

Luc 9 :6 : « Ils partirent et allèrent de village en village; ils annonçaient la bonne nouvelle et faisaient partout des guérisons. »

 

 

 

 Les apôtres sont chargés de diriger l’œuvre chrétienne après la mort du Christ

 

Les apôtres occupent au sein de l’église la position la plus élevée. Ils sont chargés de transmettre le véritable enseignement du Christ et de prendre les décisions importantes. Seuls les apôtres de Jésus ont le pouvoir de transmettre les dons miraculeux.

 

1 Corinthiens 12 :28 : « Et Dieu a établi dans l'Eglise premièrement des apôtres, secondement des prophètes, troisièmement des docteurs, ensuite ceux qui ont le don des miracles, puis ceux qui ont les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses langues. »

 

 

 Les apôtres assurent la transmission de l’enseignement du Christ. Ils sont attachés à la vérité.

 

Actes 2 :42 : «Ils persévéraient dans l'enseignement des apôtres. »

 

Éphésiens 2 : 20 : « Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire. »

 

Jude 1 :17 : « Mais vous, bien-aimés, souvenez-vous des choses annoncées d'avance par les apôtres de notre Seigneur-Jésus Christ. »

 

Actes 4 :33 : « Les apôtres rendaient avec beaucoup de force témoignage de la résurrection du Seigneur Jésus. »

 

1 Timothée 2:7 : « C’est pour ce témoignage que j’ai été, moi, établi prédicateur et apôtre — je dis la vérité, je ne mens pas —, c’est-à-dire enseignant des nations au sujet de la foi et de la vérité. » 

 

 

 Les apôtres prennent les décisions importantes. Ils mettent fin aux débats en apportant une réponse claire aux questions qui sont soulevées. Ils collaborent avec les anciens, des chrétiens expérimentés considérés aussi comme des piliers. Ils organisent le fonctionnement de certaines activités au sein de l’église (Actes 6 :2-4).

 

Actes 15 :2 : « Paul et Barnabas eurent un vif débat et une vive discussion avec eux. Les frères décidèrent alors que Paul, Barnabas et quelques-uns d'entre eux monteraient à Jérusalem vers les apôtres et les anciens pour traiter cette question. »

 

Des anciens travaillent avec les apôtres afin de prendre part à l’enseignement et aux décisions importantes, c’est le cas de Jacques, le frère de Jésus, considéré comme un pilier (Actes 15 :13, Galates 2 :9).

 

Actes 16 :4,5 : « 4 En passant par les villes, ils recommandaient aux frères d'observer les décisions des apôtres et des anciens de Jérusalem. 5 Les Eglises se fortifiaient dans la foi, et augmentaient en nombre de jour en jour. »

 

 

 

 Les apôtres font barrière à l’apostasie qui s’infiltre dans les églises dès le premier siècle. Après leur mort, les faux enseignements se propagent et frelatent l’enseignement pur du Christ ainsi qu’il l’avait lui-même prophétisé dans sa parabole du blé et de la mauvaise herbe (Matthieu 13 : 24-30 ; Matthieu 13 : 36-43).

 

Matthieu 24 : 11 : « De nombreux faux prophètes surgiront et ils tromperont beaucoup de gens. » Semeur 

 

L’apôtre Paul nous a également prévenus en ces termes :

Actes 20 : 29-30 : «  29 Je le sais : quand je ne serai plus là, des loups féroces se glisseront parmi vous, et ils seront sans pitié pour le troupeau. 30 De vos propres rangs surgiront des hommes qui emploieront un langage mensonger pour se faire des disciples.» - Semeur

 

Colossiens 2 :8 : « Faites attention: que personne ne vous prenne au piège par la philosophie, par des tromperies sans fondement qui s'appuient sur la tradition des hommes, sur les principes élémentaires qui régissent le monde, et non sur Christ. »

 

2 Timothée 4 : 3-4 : « 3 Car le temps viendra où les hommes ne voudront plus rien savoir de l'enseignement authentique. Au gré de leurs propres désirs, ils se choisiront une foule de maîtres à qui ils ne demanderont que de leur caresser agréablement les oreilles. 4 Ils détourneront l'oreille de la vérité pour écouter des récits de pure invention.» Semeur

 

Le dernier apôtre encore en vie a écrit :

1 Jean 4 : 1 : « Bien-aimés, ne croyez pas toute parole inspirée, mais éprouvez les paroles inspirées pour voir si elles viennent de Dieu, parce que beaucoup de faux prophètes sont sortis dans le monde. » TMN

 

La rapide propagation de l’apostasie à la mort des apôtres avec l’intrusion de fausses doctrines et de pratiques erronées dans l’enseignement originel du Christ montre combien l’esprit saint était attaché aux apôtres de Jésus. Les prétendus successeurs des apôtres n’ont pas su ou n’ont pas voulu préserver la pureté du christianisme.

 

 

 Les apôtres font de nombreux miracles et peuvent transmettre ce don à d’autres chrétiens par l’intermédiaire de l’esprit saint.

 

Actes 2 :43 : « il se faisait beaucoup de prodiges et de miracles par les apôtres. », voir aussi Actes 5 :12.

 

Actes 8 :17-18 : « 17 Alors Pierre et Jean posèrent les mains sur eux et ils reçurent le Saint-Esprit. 18 Voyant que l'Esprit [saint] était donné lorsque les apôtres posaient les mains sur les gens, Simon leur offrit de l'argent. »

 

Actes 10 :44-46 : « 44 Pierre parlait encore quand le Saint-Esprit descendit sur tous ceux qui écoutaient la parole. 45 Tous les croyants circoncis qui étaient venus avec Pierre furent stupéfaits de ce que le don du Saint-Esprit était déversé même sur les non-Juifs. 46 En effet, ils les entendaient parler en langues et célébrer la grandeur de Dieu. »

 

Actes 19 :6,7 : « 6 Lorsque Paul posa les mains sur eux, le Saint-Esprit vint sur eux et ils se mirent à parler en langues et à prophétiser. 7 Il y avait une douzaine d'hommes en tout. »

 

L'apôtre Pierre ressuscite Dorcas            -   L'apôtre Paul guérit un infirme de naissance - les apôtres transmettent les dons miraculeux

 

Puisque seuls les apôtres pouvaient transmettre les dons miraculeux au travers de l’effusion de l’esprit-Saint, ces dons allaient par conséquent disparaître à la mort des apôtres et de ceux qui les avaient reçus par leur intermédiaire.

 

1 Corinthiens 13 :8 : « L'amour ne meurt jamais. Les prophéties disparaîtront, les langues cesseront, la connaissance disparaîtra. »

 

Et en effet, on ne retrouve aucun récit relatant des pouvoirs miraculeux dans l’histoire du christianisme du IIe siècle.

 

 

Les apôtres ont rédigé les livres du Nouveau Testament.

 

La plupart des 27 livres du Nouveau Testament ont été rédigés par les apôtres sous inspiration.

En effet, l’apôtre Paul a rédigé 14 livres (Romains, 1 et 2 corinthiens, Galates, Éphésiens, Philippiens, Colossiens, 1 et 2 Thessaloniciens, 1 et 2 Timothée, Tite, Philémon, Hébreux).

Deux de ses collaborateurs ont aussi rédigé plusieurs livres ; Luc, le médecin, a rédigé l’Évangile de Luc et le livre des Actes. Et Marc ou Jean Marc, le cousin de Barnabas, missionnaire avec Paul et Barnabas, a rédigé l’Évangile de Marc.

L’apôtre Jean a rédigé 5 livres (l’Évangile de Jean, les épîtres 1, 2 et 3 Jean et le livre de l’Apocalypse).

L’apôtre Pierre en a rédigé deux (1 et 2 Pierre).

L’apôtre Matthieu a rédigé l’Évangile portant son nom.

Les frères de Jésus, Jacques et Jude, ont rédigé chacun un livre portant leur nom.

 

 

 

 Les apôtres possèdent de belles qualités

 

 Les vrais apôtres ne recherchent pas le pouvoir :


Matthieu 20:25-28: « 25 Jésus les appela et leur dit: «Vous savez que les chefs des nations dominent sur elles et que les grands les tiennent sous leur pouvoir. 26 Ce ne sera pas le cas au milieu de vous, mais si quelqu'un veut être grand parmi vous, il sera votre serviteur; 27 et si quelqu'un veut être le premier parmi vous, qu'il soit votre esclave. 28 C'est ainsi que le Fils de l'homme (Jésus) est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour beaucoup.»

 

 

 Ils rejettent le mensonge mais défendent la vérité :

L'apôtre Paul dit lui-même: 

1 Timothée 2:7 : « C’est pour ce témoignage que j’ai été, moi, établi prédicateur et apôtre — je dis la vérité, je ne mens pas —, c’est-à-dire enseignant des nations au sujet de la foi et de la vérité. » 


 Ils ne recherchent pas leur gloire personnelle : 


Luc 18:14: « Car celui qui s’élève sera humilié, mais celui qui s’humilie sera élevé. »


 Ils n’essaient pas de s’enrichir : 

Matthieu 10:8: « Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. »


 Ils s’adaptent à toutes sortes de personnes pour communiquer au mieux la parole de Dieu :

 

1 Corinthiens 9: 19-26  « Car, bien que je sois libre à l’égard de tous, je me suis fait l’esclave de tous, afin de gagner le plus de gens possible. 20 Pour les Juifs, je suis devenu comme un Juif, afin de gagner des Juifs ; (…)22 Pour les faibles, je suis devenu faible, afin de gagner les faibles. Je suis devenu tout pour des gens de toutes sortes, afin d’en sauver quelques-uns par tous les moyens possibles. 23 Je fais tout pour la bonne nouvelle, afin de la communiquer à d’autres. »


 Ils ont développé des qualités altruistes comme la compassion, la douceur, la patience, l’empathie, la bonté et l’humilité indispensable pour plaire à Dieu (Sophonie 2 :3).  

 

Colossiens 3:12: « Ainsi donc, en tant qu'êtres choisis par Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous de sentiments de compassion, de bonté, d'humilité, de douceur, de patience. »


 Ils sont principalement motivés par l'Amour de Dieu et du prochain :


1 Cor 13:2: « Si j'ai le don de prophétie, la compréhension de tous les mystères et toute la connaissance, si j'ai même toute la foi jusqu'à transporter des montagnes, mais que je n'ai pas l'amour, je ne suis rien. »


 Ils ont comme mission première d’enseigner, ils apportent une réelle espérance aux personnes sincères :

 

Luc 9 :6 : « Ils partirent et allèrent de village en village; ils annonçaient la bonne nouvelle et faisaient partout des guérisons. »

Matthieu 28 :19,20 : « 19 Allez [donc], faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit 20 et enseignez-leur à mettre en pratique tout ce que je vous ai prescrit. (…).»


Actes 13:48: « En entendant cela, les païens étaient dans la joie et rendaient gloire à la parole du Seigneur ; tous ceux qui étaient destinés à la vie éternelle devinrent croyants.»

 

Les apôtres ont comme mission d’enseigner, ils apportent une réelle espérance aux personnes sincères. Allez, faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit et enseignez-leur à mettre en pratique...

 

 

 

 Les 12 apôtres de Jésus

 

C’est Jésus lui-même qui, dès le début de son ministère, s’est choisi 12 apôtres.

Ce nombre 12 correspond au nombre des tribus d'Israël et symbolise les 12 tribus de la nouvelle Alliance (Ap 7 :4-8).

 

Jésus a appelé à sa suite Simon Pierre et son frère AndréJacques, fils de Zébédée, et son frère JeanPhilippeBarthélémyThomasMatthieuJacquesJude appelé aussi ThaddéeSimon le Cananite et Judas l’Iscariote.

 

Marc 3 :14-19 : « 14 Il en établit douze [auxquels il donna le nom d'apôtres,] pour qu'ils soient avec lui, et pour les envoyer prêcher 15 avec le pouvoir [de guérir les maladies et] de chasser les démons. 16 [Voici les douze qu'il établit:] Simon, qu'il appela Pierre; 17 Jacques, fils de Zébédée, et Jean, frère de Jacques, auxquels il donna le nom de Boanergès, qui signifie «fils du tonnerre»; 18 André; Philippe; Barthélémy; Matthieu; Thomas; Jacques, fils d'Alphée; Thaddée; Simon le Cananite; 19 et Judas l'Iscariot, celui qui trahit Jésus. »

 

On retrouve cette liste en Matthieu 10 :2-5 et en Luc 6 :12-16.

 

 

Les 4 premiers apôtres, Simon Pierre, André, Jean et Jacques sont des pêcheurs du lac de Tibériade (appelé aussi « mer de Galilée »). Tous les quatre abandonnent leurs filets pour suivre Jésus. 

 

Marc 1 :16-20 : « 16 Comme il marchait le long du lac de Galilée, il vit Simon et André, frère de Simon, qui jetaient un filet dans le lac; c'étaient en effet des pêcheurs. 17 Jésus leur dit: «Suivez-moi, et je ferai de vous des pêcheurs d'hommes.» 18 Aussitôt, ils laissèrent leurs filets et le suivirent. 19 Il alla un peu plus loin et vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient eux aussi dans une barque et réparaient les filets. 20 Aussitôt, il les appela; ils laissèrent leur père Zébédée dans la barque avec les ouvriers et le suivirent. »

 

Ce sont eux qui interrogent Jésus sur le mont des oliviers pour connaître les signes de son retour et de la fin du monde.

 

 

Marc 13:3« Puis il s'assit sur le mont des Oliviers, en face du temple. Pierre, Jacques, Jean et André lui posèrent en privé cette question: « Dis-nous: quand cela arrivera-t-il et à quel signe reconnaîtra-t-on que tous ces événements vont s'accomplir? »

 

Matthieu 24 :3 : « Il s'assit sur le mont des Oliviers. Les disciples vinrent en privé lui poser cette question: «Dis-nous, quand cela arrivera-t-il et quel sera le signe de ton retour et de la fin du monde? »

 

 

Matthieu est un collecteur d’impôts.

 

Matthieu 9 :9 : «  Jésus partit de là. En passant, il vit un homme assis au bureau des taxes et qui s'appelait Matthieu. Il lui dit: «Suis-moi.» Cet homme se leva et le suivit. »

 

Matthieu 10 :3 : « (…) Matthieu, le collecteur d’impôts.

 

Matthieu est un collecteur d’impôts.

 

 

Jacques et Jean sont les cousins de Jésus.

 

Plusieurs femmes se trouvaient au pied de la croix au moment de la mort de Jésus, trois d’entre elles s’appellent Marie !

Ces femmes sont Marie, la mère de Jésus ; Marie de Magdala ; Marie la femme de Clopas et Salomé.

 

On sait d’après les trois versets suivants que Marie, la mère de Jésus a une sœur qui s’appelle Salomé, qui est l’épouse de Zébédée et la mère de Jacques et de Jean.

De ce fait, Jacques et Jean sont les cousins de Jésus.

 

Jean 19 :25 : « Près de la croix de Jésus se tenaient sa mère, la sœur de sa mère, Marie la femme de Clopas et Marie de Magdala. »

 

Matthieu 27 :55,56 : « 55 Il y avait là bien des femmes qui regardaient de loin; elles avaient accompagné Jésus depuis la Galilée pour le servir. 56 Parmi elles figuraient Marie de Magdala, Marie la mère de Jacques et de Joseph, et la mère des fils de Zébédée. »

 

Marc 15 :40,41 : « 40 Il y avait aussi des femmes qui regardaient de loin. Parmi elles étaient Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques le jeune et de Joses, ainsi que Salomé, 41 qui le suivaient et le servaient lorsqu'il était en Galilée, et beaucoup d'autres femmes qui étaient aussi montées avec lui à Jérusalem. »

 

Plusieurs femmes se trouvaient au pied de la croix au moment de la mort de Jésus, trois d’entre elles s’appellent Marie ! Ces femmes sont Marie, la mère de Jésus ; Marie de Magdala ; Marie la femme de Clopas et Salomé.

 

Jésus a surnommé ses cousins « Boanergès », qui signifie «fils du tonnerre» en raison de leur caractère entier, énergique et enthousiaste que partage aussi l’apôtre Pierre (Luc 9 :51-55 ; Jean 21 :7).

D’ailleurs Jacques, Jean et Pierre sont très souvent cités ensemble, ce sont les disciples les plus proches de Jésus.

 

Malheureusement, Jacques sera mis à mort par Hérode en 44, il sera le premier apôtre à mourir en martyr.

 

Actes 12 :1,2 : « 1 A cette époque-là, le roi Hérode se mit à maltraiter des membres de l'Eglise, 2 et il fit mourir par l'épée Jacques, le frère de Jean. » 

 

 

 

 Les apôtres Pierre, Jacques et Jean sont les 3 disciples les plus proches de Jésus

 

Jésus demande à Pierre, Jacques et Jean de l’accompagner lors de moments ou d’évènements importants. Ces trois apôtres sont ainsi à plusieurs reprises retrouvés en l’étroite compagnie du Christ.

 

Les apôtres Pierre, Jacques et Jean sont les seuls à voir eu le privilège d'assister à la transfiguration de Jésus, vision de sa gloire céleste et de sa puissance. 

 

Marc 9 : 2, 3 : « 2 Six jours plus tard, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmena sur une haute montagne, à l'écart, eux seuls. Là, il fut transfiguré devant eux : 3 ses vêtements devinrent éblouissants et si parfaitement blancs que personne sur la terre ne peut produire une telle blancheur. »

 

 

Les apôtres Pierre, Jacques et Jean ont été les seuls autorisés à entrer dans la maison de Jaïrus, ils sont les seuls témoins de la résurrection de la fille de Jaïrus âgée de 12 ans, en présence de ses parents.

 

Luc 8 :51,52 : «  51 Une fois arrivé à la maison, il ne permit à personne d'entrer avec lui, sauf à Pierre, Jean et Jacques, ainsi qu'au père et à la mère de l'enfant. 52 Ce n'était partout que pleurs et lamentations. Jésus dit : Ne pleurez pas ; elle n'est pas morte, elle est seulement endormie. »

 

Marc 5 :42 : « Aussitôt la jeune fille se leva et se mit à marcher, car elle avait 12 ans. Ils furent [aussitôt] remplis d'un grand étonnement. »

 

De gauche à droite : Jean, Pierre et Jacques suivant Jésus sur une montagne -                         Jean, Jacques et Pierre ainsi que les parents de la jeune fille.

 

 

Les apôtres Pierre, Jacques et Jean ont accompagné Jésus pendant qu’il priait, la dernière nuit de sa vie terrestre, peu avant son arrestation dans le jardin de Gethsémané.

 

Marc 14 :32,33 : « 32 Ils arrivèrent en un lieu appelé Gethsémané. Jésus dit à ses disciples : Asseyez-vous ici pendant que je vais prier. 33 Il prit avec lui Pierre, Jacques et Jean. Il commença à être envahi par la crainte, et l'angoisse le saisit. » - Semeur

 

Jean, Pierre et Jacques suivent Jésus qui va prier avant son arrestation.

 

 

 C’est à Pierre et à Jean que Jésus demande de préparer le repas de la Pâque précédent sa mort. Au cours de ce repas, le 14 Nisan, Jésus va instituer une importante célébration dans le cadre d’une Nouvelle Alliance pour commémorer sa mort sacrificielle.

 

Luc 22 :8 : « Jésus envoya Pierre et Jean en leur disant : Allez nous préparer le repas de la Pâque. »

 

Jésus envoie Pierre et Jean préparer le repas de la Pâque.

 

 

Jean est semble-t-il « le disciple que Jésus aimait ». C’est le seul apôtre présent auprès de Jésus au moment de sa mort et c’est à lui que le Christ confie sa mère.

 

Jean 19 :26, 27 : « 26 Jésus vit sa mère et, près d'elle, le disciple qu'il aimait. Il dit à sa mère: «Femme, voici ton fils.» 27 Puis il dit au disciple: «Voici ta mère.» Dès ce moment-là, le disciple la prit chez lui. »

 

 

Pierre et Jean sont les premiers apôtres à courir vers le tombeau de Jésus après que Marie de Magdala les a avertis de la sa résurrection.

 

Jean 20 :3,4 : « 3 Pierre et l'autre disciple sortirent donc et allèrent au tombeau. 4 Ils couraient tous les deux ensemble, mais l'autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. »

 

 

 

C’est l’apôtre Jean qui vivra le plus longtemps et qui aura le privilège de transmettre la révélation de Jésus dans l’Apocalypse pour nous aujourd’hui qui vivons les temps de la fin (Jean 21 : 21-23 ; Ap 1 :1).

 

Voir Lien Ap 1 :19 : L’apôtre Jean

 

 

Après la mort de Jésus, les apôtres Pierre et Jean sont envoyés vers les habitants de Samarie qui ont fait bon accueil à la parole de Dieu suite à la prédication de l’apôtre Philippe (Actes 8 :5-8).

Par l’imposition des mains des deux apôtres, les Samaritains reçoivent l’Esprit saint et le pouvoir de réaliser des miracles.

 

Actes 8 :14-18, 25 : « 14 Les apôtres qui étaient à Jérusalem apprirent que les habitants de la Samarie avaient fait bon accueil à la parole de Dieu, et ils leur envoyèrent Pierre et Jean. 15 Ceux-ci descendirent et prièrent pour eux afin qu'ils reçoivent le Saint-Esprit. 16 En effet, il n'était encore descendu sur aucun d'eux; ils avaient seulement été baptisés au nom du Seigneur Jésus. 17 Alors Pierre et Jean posèrent les mains sur eux et ils reçurent le Saint-Esprit. 18 Voyant que l'Esprit [saint] était donné lorsque les apôtres posaient les mains sur les gens, Simon leur offrit de l'argent. 25 Après avoir rendu témoignage et prêché la parole du Seigneur, Pierre et Jean retournèrent à Jérusalem, annonçant la bonne nouvelle dans beaucoup de villages des Samaritains.»

 

 

 

Les apôtres Pierre et Jean seront ensuite des piliers au sein des premiers chrétiens du 1er siècle avec Jacques, le frère de Jésus (l’apôtre Jacques, frère de Jean, est mort en martyr en 44).

 

Ils reconnaissent la mission de Paul, l’apôtre des nations à qui Dieu a demandé de convertir les peuples païens.

 

Galates 2 :9 : « Jacques, Céphas (Pierre) et Jean, qui sont considérés comme des piliers, nous ont alors donné la main d'association, à Barnabas et à moi, afin que nous allions, nous vers les non-Juifs, eux vers les circoncis. »

 

La traduction du Semeur rend ainsi ce verset :
Galates 2 :9 : « Ainsi Jacques, Pierre et Jean, qui sont considérés comme « colonnes » de l'Eglise, ont reconnu que Dieu, dans sa grâce, m'avait confié cette tâche particulière. C'est pourquoi ils nous ont serré la main, à Barnabas et à moi, en signe d'accord et de communion ; et nous avons convenu ensemble que nous irions, nous, vers les peuples païens tandis qu'eux se consacreraient aux Juifs. » Semeur

 

 

 

 La trahison de Jésus par l’un de ses apôtres et la fuite des autres

 

Judas Iscariote est celui qui a trahi Jésus pour 30 pièces d’argent payées par les chefs religieux juifs. Il accomplit ainsi certaines prophéties.

 

Psaumes 41 :10 : «  Même celui avec qui j'étais en paix, en qui j'avais confiance et qui mangeait mon pain, lève le talon contre moi. »

Voir aussi Psaumes 55 :13,14.

 

Judas finira par se pendre, rongé par le remords. 

 

Trahison au jardin de Gethsémané

 

 

Mais les autres apôtres ne se sont pas non plus comportés de manière totalement fidèle au moment de l’arrestation et de la mort de Jésus.

En effet, après des années d’étroite union avec le Christ, au cours desquelles les apôtres ont eu le privilège de partager la vie, le ministère, les pouvoirs miraculeux du Messie, ils l’abandonnent au moment de son arrestation.

 

Alors qu’une foule armée d’épées et de bâtons s’avance vers Jésus qui reste courageux et vrai, les apôtres, eux, ont peur et prennent la fuite.

 

Matthieu 26 :56 : « Alors tous les disciples l'abandonnèrent et prirent la fuite. »

 

 

Jésus est emmené vers le grand-prêtre Caïphe où les spécialistes de la loi et les anciens sont rassemblés. Seul l’apôtre Pierre le suit de loin jusqu’à la cour du grand-prêtre (Matthieu 26 :57,58).

 

 

Alors que les chefs religieux juifs utilisent des faux témoignages contre Jésus, le Fils de Dieu et Sauveur de l’humanité, alors qu’ils l’interrogent comme un vulgaire criminel, lui crachent à la figure, le frappe à coups de poing, lui donnent des gifles et l’accablent de sarcasmes irrespectueux, des personnes reconnaissent Pierre et lui disent : «Toi aussi, tu étais avec Jésus le Galiléen  A trois reprises, l’apôtre Pierre renie Jésus en disant « Je ne connais pas cet homme » !

 

Lorsque le coq se met à chanter, il se souvient des paroles de Jésus : «Avant que le coq chante, tu me renieras trois fois.» Pierre en pleure amèrement (Matthieu 26 :57-75).

 

 

 

Le lendemain matin, les chefs des prêtres et les anciens du peuple juif tiennent conseil pour faire mourir Jésus. Ils le livrent à Ponce Pilate, le gouverneur (Matthieu 27 :1,2).

Jésus se retrouve seul face à une foule haineuse qui crie de plus en plus fort : « Qu'il soit crucifié!». Alors que le tumulte augmente, Pilate se lave les mains devant la foule en disant : « Je suis innocent du sang de ce juste. C'est vous que cela regarde Ce à quoi, le peuple répond : «  Que son sang retombe sur nous et sur nos enfants!»

 

Pilate fait alors fouetter Jésus et le livre à la crucifixion. Les soldats le tournent en dérision avec un manteau écarlate et une couronne d’épines enfoncée sur la tête. Ils crachent sur lui et le frappent. Jésus est ensuite crucifié. 

 

 

Au pied de la croix, de nombreuses femmes qui ont accompagné Jésus depuis la Galilée démontrent au moment le plus difficile et le plus crucial de sa vie terrestre bien plus de fidélité que ses propres apôtres, elles ont le cœur déchiré en assistant aux souffrances du Christ. Seul l’apôtre Jean est avec elles.

 

Jean 19 :25-27 : « 25 Près de la croix de Jésus se tenaient sa mère, la sœur de sa mère, Marie la femme de Clopas et Marie de Magdala. 26 Jésus vit sa mère et, près d'elle, le disciple qu'il aimait. Il dit à sa mère: «Femme, voici ton fils.» 27 Puis il dit au disciple: «Voici ta mère.» Dès ce moment-là, le disciple la prit chez lui. »

(Voir Jean 20 :11).

 

Ce ne sont pas les apôtres qui s’occupent du corps de Jésus. C’est un certain Joseph d’Arimathée qui demande à Pilate la permission d’enlever le corps de Jésus. Il l’enveloppe alors dans un drap de lin pur avec des aromates et le dépose dans un tombeau neuf qu’il s’était fait creuser dans la roche (Matthieu 27 :57-60 ; Jean 19 :38-42).

Marie de Magdala et l'autre Marie sont présentes (Matthieu 27 :61). 

 

Ces femmes auront ensuite le privilège de voir les deux anges présents dans le tombeau vide et d'être les premières à voir Jésus ressuscité ! (Matthieu 28 :1-7). Elles préviennent les 11 apôtres que Jésus est bien vivant, mais les apôtres ne les croient pas.

 

Luc 24 :9-11 : « 9 A leur retour du tombeau, elles annoncèrent tout cela aux onze et à tous les autres. 10 Celles qui racontèrent cela aux apôtres étaient Marie de Magdala, Jeanne, Marie la mère de Jacques et les autres femmes qui étaient avec elles, 11 mais ils prirent leurs discours pour des absurdités, ils ne crurent pas ces femmes. »

 

 

Seuls Pierre et Jean courent vers le tombeau (Jean 20 :3-6).

 

Le soir, alors que les apôtres sont réunis comme à leur habitude avec les portes verrouillées par peur des Juifs, Jésus leur apparaît et leur dit : «Que la paix soit avec vous!» (Jean 20 :19, 26). 

 

Après l’ascension de Jésus, les 11 apôtres lui resteront tous fidèles et se réuniront régulièrement à Jérusalem. Ils recevront l’esprit saint à la Pentecôte de l’an 33, ce qui leur permettra d’accomplir des œuvres extraordinaires.

 

Actes 1 :13,14 : « 13 Quand ils furent arrivés, ils montèrent à l'étage dans la pièce où ils se tenaient d'ordinaire; il y avait là Pierre, Jean, Jacques, André, Philippe, Thomas, Barthélémy, Matthieu, Jacques, fils d'Alphée, Simon le zélote et Jude, fils de Jacques. 14 Tous persévéraient d'un commun accord dans la prière avec les femmes, avec Marie la mère de Jésus et avec les frères de Jésus. »

 

 

Judas sera remplacé par Matthias pour être apôtre de Jésus-Christ à sa place, et témoin de sa résurrection. Ce chrétien a accompagné Jésus au cours de son ministère et a été témoin de son enseignement, de ses œuvres et de sa résurrection.

D’après les paroles de Pierre, ce sont, en effet, les conditions à remplir.

 

Actes 1 :21-26 : « 21 »Il faut donc choisir un homme parmi ceux qui nous ont accompagnés tout le temps où le Seigneur Jésus a vécu avec nous, 22 depuis le baptême de Jean jusqu'au jour où il a été enlevé du milieu de nous. Il nous sera associé comme témoin de sa résurrection.»

23 Ils en présentèrent deux: Joseph appelé Barsabbas, surnommé Justus, et Matthias. 24 Puis ils firent cette prière: «Seigneur, toi qui connais le cœur de tous, désigne lequel de ces deux hommes tu as choisi 25 pour prendre part à ce ministère et à cette charge d'apôtre que Judas a abandonnés pour aller à la place qui est la sienne.» 26 Ils tirèrent au sort et le sort tomba sur Matthias, qui fut associé aux onze apôtres. »

Les conditions nécessaires pour être apôtre du Christ (avoir connu Jésus, l’avoir accompagné dans son ministère et être témoin de sa résurrection) montrent bien qu’après la mort des 12 apôtres, toute succession apostolique serait impossible.

 

 

 

 Paul, l’apôtre des nations

 

Alors qu’il se rend à Damas afin d’y persécuter les chrétiens, avec les pleins pouvoirs et un mandat des chefs religieux juifs, Saul de Tarse est aveuglé par une lumière éblouissante venant du ciel. Une voix lui demande alors « Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu? » (Actes 9 :1-5, 13-14 ; 26 :12-14)

Quand Saul lui demande 'Qui es-tu, Seigneur?', la voix lui répond : 'Je suis Jésus, celui que tu persécutes’.  (Actes 26 :15)

C’est Jésus lui-même qui s’adresse à Saul pour  lui demander de témoigner de ce qu’il a vu et pour l’envoyer vers les non-Juifs (Actes 26 :16-18).

 

Actes 13 : 47 : « En effet, tel est l'ordre que le Seigneur nous a donné: Je t'ai établi pour être la lumière des nations, pour apporter le salut jusqu'aux extrémités de la terre. »

 

 

Tout comme les 12, Saul de Tarse a été choisi par Jésus-Christ en personne pour être son apôtre et apporter le salut aux nations païennes jusqu’aux extrémités de la terre. Il sera l’apôtre des nations tandis que Pierre sera l’apôtre des Juifs.

 

Galates 2 :7-8 : « 7  ils ont vu que l'Évangile m'avait été confié pour les incirconcis comme à Pierre pour les circoncis 8 - car celui qui a fait de Pierre l'apôtre des circoncis a aussi fait de moi l'apôtre des non-Juifs ».

 

L’apôtre Paul s’embarque pour 3 voyages missionnaires et propage la Parole de Dieu au sein de l’Empire romain (jusqu’en Espagne). C’est à Chypre, au début de son premier voyage missionnaire que Saul change de nom pour s’appeler Paul.

 

 

 

 Les apôtres sont persécutés

 

La haine des Juifs à l’égard de Jésus s’est aussi étendue à ses disciples et les chrétiens subissent de terribles persécutions dans de très nombreuses villes.

 

Pierre et Jean ont été mis en prison par les chefs religieux juifs.

 

Actes 4 :1-3 : « 1 Pierre et Jean parlaient encore au peuple quand survinrent les prêtres, le commandant des gardes du temple et les sadducéens. 2 Ils étaient excédés parce que les apôtres enseignaient le peuple et annonçaient la résurrection des morts dans la personne de Jésus. 3 Ils les arrêtèrent et, comme c'était déjà le soir, ils les mirent en prison jusqu'au lendemain. »

 

Loin d’être touchés par les miracles et signes évidents de la mission divine des apôtres, les responsables juifs les menacent et leur interdisent d’enseigner au nom de Jésus.

 

Actes 4 :16-18 : « 16 en disant: «Que faire à ces hommes? En effet, ils ont accompli un signe miraculeux évident, c'est clair pour tous les habitants de Jérusalem et nous ne pouvons pas le nier. 17 Mais, afin que cela ne se propage pas davantage parmi le peuple, défendons-leur avec menaces de parler désormais à qui que ce soit en ce nom-là.» 18 Alors ils les appelèrent et leur interdirent absolument de parler ou d'enseigner au nom de Jésus. »

 

 

 

Refusant d’obéir à cet ordre, les apôtres propagent encore davantage la Parole de Dieu et « le nombre de ceux qui croyaient au Seigneur, hommes et femmes, augmente de plus en plus » (Actes 5 :14). Les apôtres accomplissent de nombreux miracles, ce qui attire les foules (Actes 5 :15,16). 

 

Le grand prêtre et les sadducéens sont remplis de jalousie. Ils font arrêter et jeter en prison les apôtres. Les envoyés du Christ sont alors miraculeusement libérés par un ange qui leur demande de continuer leur œuvre d’enseignement.

 

Actes 5 :17-21 : « 17 Alors le grand-prêtre et tous ceux qui étaient avec lui, c'est-à-dire le parti des sadducéens, se levèrent, remplis de jalousie. 18 Ils firent arrêter les apôtres et les jetèrent dans la prison publique. 19 Mais, pendant la nuit, un ange du Seigneur ouvrit les portes de la prison, les fit sortir et leur dit: 20 «Allez-y, tenez-vous dans le temple et annoncez au peuple toutes les paroles de la vie nouvelle.» 21 Après avoir entendu cela, ils entrèrent de bonne heure dans le temple et se mirent à enseigner. »

 

Après les avoir recherchés et ramenés au sanhédrin, le grand prêtre s’adresse aux apôtres en leur disant : « 28 «Nous vous avions formellement interdit d'enseigner en ce nom-là, et voilà que vous avez rempli Jérusalem de votre enseignement et que vous voulez faire retomber sur nous le sang de cet homme!»  29 Pierre et les apôtres répondirent: «Il faut obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes ». – Actes 5 :28,29.

 

Furieux, les chefs religieux juifs veulent faire mourir les apôtres,  mais un pharisien du nom de Gamaliel leur dit avec sagesse, de les laisser faire car si cette œuvre vient des hommes elle disparaîtra, par contre si elle vient de Dieu, ils ne pourront la détruire et ils risqueraient de se retrouver en train de combattre contre Dieu ! (Actes 5 :33-39).

Les Juifs font alors fouetter les apôtres et leur interdisent de parler au nom de Jésus (Actes 5 :40). Les apôtres quittent le sanhédrin, joyeux d’avoir été jugés dignes d’être maltraités pour le nom de Jésus. Ils ne cessent alors d’enseigner sans relâche la bonne nouvelle et la résurrection de Jésus (Actes 5 :41, 42 ; Actes 13 :30-32). 

 

 

 

Mais les opposants du Christ sont décidés à faire cesser l’œuvre d’évangélisation par tous les moyens, ils vont même jusqu’à tuer sans aucune pitié des chrétiens totalement pacifiques prêchant l’amour du prochain.

Le premier chrétien mort en martyr en 33 est Etienne, un homme plein de foi, de sagesse, d’altruisme et d’esprit saint qui avait été choisi pour superviser la distribution de nourriture aux pauvres avec 6 autres (Actes 6 :1-6).

 

Arrêté suite à de fausses accusations, il est jugé devant le sanhédrin. Pleins de rage et de haine après qu’Etienne a reçu la vision de Jésus à la droite de Dieu, les chefs religieux juifs le traînent à l’extérieur de la ville pour le lapider (Actes chapitres 6 et 7).

 

Actes 7 :54-58 : « 54 En entendant ces paroles, ils avaient le cœur plein de rage et ils grinçaient des dents contre lui. 55 Mais Etienne, rempli du Saint-Esprit, fixa les regards vers le ciel et vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu. 56 Il dit: «Je vois le ciel ouvert et le Fils de l'homme debout à la droite de Dieu.» 57 Ils poussèrent alors de grands cris en se bouchant les oreilles, se précipitèrent tous ensemble sur lui, 58 le traînèrent à l'extérieur de la ville et se mirent à le lapider. Les témoins avaient déposé leurs vêtements aux pieds d'un jeune homme appelé Saul. »

 

Etienne est lapidé par les chefs religieux juifs. A droite, Saul de Tarse approuve son meurtre.

 

 

Saul de Tarse approuvait le meurtre d’Etienne. Il deviendra pourtant l’apôtre des nations sous le nom de Paul !

 

Actes 8 :1-3 : « 1 Saul approuvait l'exécution d'Etienne. Ce jour-là, une grande persécution éclata contre l'Eglise de Jérusalem et tous, à l'exception des apôtres, se dispersèrent dans les diverses régions de Judée et de Samarie. 2 Des hommes pieux enterrèrent Etienne et le pleurèrent beaucoup. 3 Quant à Saul, il cherchait à détruire l'Eglise: il pénétrait dans les maisons, en arrachait hommes et femmes et les faisait jeter en prison. »

 

Les chrétiens ainsi dispersés ne font que propager de plus belle la bonne nouvelle du Royaume et de la résurrection du Christ.

 

 

Jacques, fils de Zébédée et frère de Jean, est le premier apôtre à mourir en martyr en 44.

 

Actes 12 :1,2 : « 1 A cette époque-là, le roi Hérode se mit à maltraiter des membres de l'Eglise, 2 et il fit mourir par l'épée Jacques, le frère de Jean. » 

 

Jacques, fils de Zébédée et frère de Jean, est le premier apôtre à mourir en martyr en 44. C'est le roi Hérode qui avait lancé une terrible persécution.

 

C’est le roi Hérode qui le fait mettre à mort. Puis, comme il voit que cela plaît aux Juifs, il fait aussi arrêter l’apôtre Pierre.

 

Alors que Pierre est attaché avec 2 chaînes, dormant entre 2 soldats, des sentinelles posées devant la porte de la prison, un ange vient le libérer. Pierre passe devant les gardes, la porte de la prison s’ouvre d’elle-même (Actes 12 :3-10).

 

 

 

Saul de Tarse, de persécuteur devient persécuté à son tour. Peu après sa conversion, à Damas, alors que Saul prêche avec enthousiasme, des Juifs essaient de le tuer. Des disciples l’aident à s’enfuir en le descendant le long de la muraille dans une corbeille (Actes 9 :23-25).

 

 

A Lystre, Paul se fait aussi lapider et laisser pour mort par les Juifs. A Philippes, Paul et Silas sont roués de coups et jetés en prison par des païens. Alors qu’ils ont les pieds emprisonnés dans des entraves, un violent tremblement de terre ébranle jusqu’aux fondations de la prison. Le gardien de prison et sa famille deviennent chrétiens.

Paul a été insulté, chassé de la ville, battu, lapidé… Il a été victime de complots, d’émeutes… Il a passé plusieurs années en prison, subi trois naufrages... Il a souffert de la faim, de la soif, du froid, de nuits sans sommeil… Il a été confronté à toutes sortes de dangers au cours de ses voyages (Actes 14 :19 ; 16 :19-34 ; 2 Corinthiens 6 :4-5 ; 7 :5 ; 11 :23-28).

 

En plus de toutes ces épreuves, l’apôtre est assailli chaque jour du souci qu’’il a pour toutes les églises. Il souffre également d’une "écharde dans le corps", peut-être une maladie des yeux (2Cor 12 :7 ; Gal 4 :15 ; 6 :11).

 

 

 

 

Pendant son dernier emprisonnement à Rome, vers 65, l’apôtre Paul écrit sa deuxième lettre à Timothée dans laquelle il laisse entendre que sa mort est imminente. A cette période, Néron avait lancé une terrible répression des chrétiens de Rome et il est possible que Paul soit mort en martyr par décapitation car tel était le sort réservé aux citoyens romains.

 

2 Timothée 4 :6-8 : « 6 Pour ma part, en effet, je suis déjà comme sacrifié et le moment de mon départ approche. 7 J'ai combattu le bon combat, j'ai terminé la course, j'ai gardé la foi. 8 Désormais, la couronne de justice m'est réservée. Le Seigneur, le juste juge, me la remettra ce jour-là, et non seulement à moi, mais aussi à tous ceux qui auront attendu avec amour sa venue. »

 

 

 

 

 Il existe de faux apôtres 

 

Jésus parle de l’existence de faux apôtres dans sa lettre à l’église d’Éphèse. Cela signifie que certains prétendraient être envoyés par Jésus lui-même et essaieraient d’égarer des chrétiens.

 

Apocalypse 2 : 2 : « Je connais tes œuvres, ton travail et ta persévérance. Je sais que tu ne peux pas supporter les méchants. Tu as mis à l'épreuve ceux qui se prétendent apôtres sans l'être, et tu les as trouvés menteurs. »

 

Jésus félicite l'église d’Éphèse pour ses œuvres, son travail, sa persévérance et son discernement à reconnaître les faux apôtres. 

 

L’apôtre Paul avait aussi parlé des faux apôtres :

2 Corinthiens 11 :13-15 : « 13 Ces hommes-là sont de prétendus apôtres, des ouvriers trompeurs déguisés en apôtres de Christ. 14 Et ce n'est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. 15 Il n'est donc pas étrange que ses serviteurs aussi se déguisent en serviteurs de la justice. Leur fin sera conforme à leurs actes. »

 

Au sein de l’église certains auraient l’apparence d’apôtres au service de la justice mais ne serviraient en réalité que leurs propres intérêts et leur gloire.

 

 

La Didachè qui a été rédigée entre 70 et 150 met en garde les chrétiens contre les abus de ceux qui profitent de l’hospitalité et de la fraternité chrétienne et qui cherchent à s’enrichir.

 

Didachè 11 :2 : « Que tout apôtre venant à vous soit reçu comme le Seigneur ; mais il ne restera qu’un jour, deux s’il est besoin ; s’il reste trois jours, c’est un faux prophète. En partant, que l’apôtre ne prenne rien sinon le pain suffisant pour atteindre l’endroit où il passera la nuit ; s’il demande de l’argent, c’est un faux prophète ».

Didachè 11 :7 : « Mais si quelqu’un vous dit, parlant en esprit : Donne-moi de l’argent ou autre chose, ne l’écoutez pas.

 

Un autre passage parle de trafiquants du Christ.

 

Didachè 12 : 2-4 : « 2 Si l’arrivant est de passage, aidez-le autant que vous pouvez ; mais il ne restera chez vous que deux ou trois jours s’il y a nécessité. 3 S’il veut, ayant un métier, se fixer parmi vous, qu’il travaille et qu’il mange, s’il n’a pas de métier, veillez selon votre intelligence à ce qu’un chrétien ne vive pas parmi vous sans rien faire. 4 mais s’il ne veut pas agir ainsi, c’est un trafiquant du Christ ; tenez-vous en garde contre de tels gens».

 

Lien - Didachè

Le fait que de telles règles aient été écrites dès la fin du 1er/début du 2e siècle montre que les abus n’étaient pas rares et que certains essayaient de s’octroyer une place supérieure pour profiter de leurs compagnons chrétiens.

 

 

Cela nous rappelle l’avertissement que Jésus avait donné quand il était encore sur terre.

 
Matthieu 7:15: « Méfiez-vous des prétendus prophètes! Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au-dedans ce sont des loups voraces. »

Jésus nous a avertis: Méfiez-vous des prétendus prophètes! Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au-dedans ce sont des loups voraces.

IMGBIN_ burner994

 

 

De façon générale, il appartient à chacun de vérifier tout enseignement qui lui est transmis voire imposé.

 

Ne nous laissons pas aveugler par de faux guides, de faux apôtres et de faux enseignements.
Nous disposons déjà, dès maintenant, de toute la connaissance nécessaire, mise par écrit dans les 
Saintes Écritures par les vrais prophètes dans l’Ancien Testament et les vrais apôtres eux-mêmes dans le Nouveau Testament. L'enseignement salutaire qui nous mènera véritablement jusqu'à la vie éternelle ne se trouve pas ailleurs. 

N’oublions pas que chacun devra rendre des comptes à Dieu pour soi-même, de manière individuelle, et ne pourra se cacher derrière un leader, un guide spirituel, un groupe de prières, un clergé influent, une religion aussi importante soit-elle !

 

Confions-nous dans les paroles transmises par les véritables apôtres du Christ !

 

 

 Olivier                                                                      

 

 

Sauf indication spéciale, les versets ont été tirés de la traduction Segond 21 et les images de Free Bible Images.


Écrire commentaire

Commentaires: 0