Âme


 

 Origine et définition du mot âme

Etant donné l’importance de ce thème, il est primordial de définir précisément les mots utilisés.
Le mot « âme » est traduit de l’hébreu 
נֶּפֶשׁ « néphesh » et du grec ψυχή « Psyché ou Psukhê».
Nephesh a été trouvé dans 682 versets de l’ancien testament. Nèphèsh vient vraisemblablement d’une racine qui signifie « respirer ». 
Psyché  ou Psukhê a été trouvé dans 94 versets du nouveau testament.

Le mot « 
âme » désigne plusieurs choses différentes, ce qui peut être une source de confusions.

Le mot « âme » peut désigner :

1- Un être vivant, humain ou animal, un habitant.
Il n'y a pas âme qui vive. Un village d'un millier d'âmes.

2- Le principe de vie, l’essence même de la vie.
Rendre l’âme. Son âme s’éteint.

3- Le siège profond des émotions, des intentions, de la personnalité, de la pensée. 
Les yeux sont le miroir de l’âme. Errer comme une âme en peine.

4- L’être spirituel qui existe en soi, incarné, et qui survit à la mort.
De nombreuses religions croient en l’immortalité de l’âme.

5- Une personne considérée sous l’angle de ses qualités morales ou intellectuelles.

L’héroïne est dépeinte comme une âme noble et généreuse.
Ce roman devrait plaire aux âmes sensibles. 

6- Une personne qui anime, qui joue un rôle déterminant, le moteur. 
Il a été l'âme de la résistance à l'occupant. L’âme de la Révolution. 

7- L’ensemble des manières de penser ou d'agir propres aux membres d'un groupe social et qui le caractérisent.
L'âme slave. Avoir l’âme d’un poète.

Quel est le sens de « 
néphesh » et « Psyché » dans la Bible ?

Dans la Bible, seuls les 3 premiers sens du « âme » sont utilisés.
Pour une étude approfondie de l’âme dans la Bible voir : 
Lien - ÂME


 L’âme dans la Bible – l’âme indiquant un être vivant, humain ou animal, un habitant.

L’homme est une âme vivante.
Genèse 2 : 7 : « Et l'Éternel Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, et souffla dans ses narines une respiration de vie; et l'homme devint une âme vivante.»

Celui qui mangeait du sang ou qui ne respectait pas le sabbat était condamné à mort selon la Loi mosaïque. L’âme peut manger, travailler.
Lévitiques 7 : 27 : « Toute âme qui aura mangé de quelque sang que ce soit, cette âme-là sera retranchée de ses peuples. »

Exode 31 : 14 :
 « Vous devez garder le sabbat, car c’est chose sainte pour vous. Celui qui le profanera sera vraiment mis à mort. Si quelqu’un fait du travail en ce [jour], alors cette âme devra être retranchée du milieu de son peuple. »


Les enfants ne devaient pas être condamnés pour leurs parents et inversement. L’âme peut mourir.
Ézéchiel 18 : 20 : «  L'âme qui a péché, celle-là mourra. Le fils ne portera pas l'iniquité du père, et le père ne portera pas l'iniquité du fils; la justice du juste sera sur lui, et la méchanceté du méchant sera sur lui."

L’âme peut avoir faim et peut se nourrir.
Proverbes 27 : 7 : « L'âme rassasiée foule les rayons de miel; mais à l'âme qui a faim, toute chose amère est douce. » 

Chacun doit se soumettre aux autorités. L’âme peut se soumettre et obéir.
Romains 13 : 1 : « Que toute âme se soumette aux autorités qui sont au-dessus d'elle; car il n'existe pas d'autorité, si ce n'est de par Dieu; et celles qui existent sont ordonnées de Dieu;»


 L’âme dans la Bible – l’âme indiquant le principe de vie, l’essence même de la vie.

Le sang symbolise la vie, il est interdit d’en consommer.
Genèse 9 : 4 : «  Seulement, vous ne mangerez point de chair avec son âme, c'est à dire son sang. »

Rachel, l'épouse préférée de Jacob meurt en mettant au monde son deuxième fils, Benjamin. Ce verset indique qu'elle « allait rendre l'âme ».
Genèse 35 : 18 : « Alors qu'elle allait rendre l'âme, car elle était mourante, elle lui donna le nom de Ben-Oni, mais son père l'appela Benjamin. » 

Craignant pour leur vie, les Syriens abandonnent leur camp.
2 rois 7 : 7 : « Aussitôt ils se levèrent et s’enfuirent au crépuscule, ils abandonnèrent leurs tentes, leurs chevaux et leurs ânes - le camp tel quel -, et ils fuyaient pour leur âme. » 

Alors que l’ordre d’exterminer tous les Juifs du Royaume de Perse a été promulgué, la reine Esther s’adresse au roi Assuérus.
Esther 7 : 3 : « Alors Esther la reine répondit et dit : “ Si j’ai trouvé faveur à tes yeux, ô roi, et si vraiment cela paraît bon au roi, qu’à ma requête on m’accorde mon âme, et mon peuple à ma demande. » TMN
« La reine Esther répondit: «Si j'ai trouvé grâce à tes yeux, roi, et si tu le juges bon, accorde-moi la vie sauve, voilà ma demande, et sauve mon peuple, voilà mon désir! » Second 21


Devant le nombre important d’ennemis, le roi David implore Dieu de garder son âme, de protéger sa vie.
Psaumes 25 : 19-20 : «  19 Vois combien mes ennemis sont nombreux et de quelle haine violente ils me poursuivent! 20 Garde mon âme et sauve-moi! »

Jésus est venu sur Terre pour donner sa vie, son âme, comme rançon pour les humains.
Matthieu 20 : 28 : « De même que le Fils de l’homme est venu, non pas pour être servi, mais pour servir et donner son âme comme rançon en échange de beaucoup.  » 

Alors que Pierre affirme qu’il donnerait sa vie pour son Seigneur Jésus-Christ, celui-ci lui dit que le coq n’aura pas chanté avant qu’il l’ait renié trois fois.
Jean 13 : 37, 38 : «  37 Pierre lui dit : “ Seigneur, pourquoi ne puis-je te suivre à présent ? Je livrerai mon âme pour toi ”  38 Jésus répondit : “ Tu livreras ton âme pour moi ? Oui, vraiment, je te le dis : Un coq ne chantera en aucun cas que tu ne m’aies renié trois fois. »

Paul demande aux Philippiens d’accueillir Epaphrodite, son compagnon qui a risqué sa vie en travaillant très dur à ses côtés.
Philippiens 2 : 30 : «parce que, à cause de l’œuvre du Seigneur, il s’est trouvé bien près de la mort, risquant son âme pour compenser pleinement le fait que vous n’étiez pas là pour me rendre service vous-mêmes. » 


 L’âme dans la Bible – l’âme indiquant le siège profond des émotions, des intentions, de la personnalité, de la pensée.

Notre amour pour Dieu et Jésus nous pousse, du plus profond de notre être, à louer, glorifier, magnifier, exalter, bénir et célébrer la grandeur de l’Éternel.

Matthieu 22 : 37 : « Jésus lui répondit: «Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée. 38 C'est le premier commandement et le plus grand. » 
Psaumes 146 : 1 : « Mon âme, loue l'Éternel!»
Luc 1 : 46 : « Et Marie dit: Mon âme magnifie (célèbre, exalte) le Seigneur ».


Sichem tombe amoureux de Dinah la fille de Jacob.
Genèse 34 : 3 : « Et son âme s'attacha à Dina, fille de Jacob, et il aima la jeune fille, et parla au cœur de la jeune fille. »

La future mère de Samson, est profondément attristée car elle ne peut avoir d’enfant.
1 Samuel 1 : 10 : « L'amertume dans l'âme, elle pria l’Éternel et pleura abondamment. »

Les souffrances de Job sont si grandes qu’au plus profond de lui, il ne ressent plus que du dégoût pour sa vie.
Job 10 : 1 : « Mon âme est dégoûtée de la vie ! Je donnerai cours à ma plainte, Je parlerai dans l'amertume de mon âme. »

L’âme est dans l’angoisse ou abattue, la personne est dans une grande détresse.
Psaumes 31 : 8 : « Je serai par ta grâce dans l'allégresse et dans la joie; Car tu vois ma misère, tu sais les angoisses de mon âme. 
Psaumes 43 : 5 : « Pourquoi t'abats-tu, mon âme, et gémis-tu au dedans de moi? Espère en Dieu, car je le louerai encore; Il est mon salut et mon Dieu. »


Les chrétiens se sentent profondément réconfortés par l’enseignement de Jésus.

Matthieu 11 : 28, 29 : « 28 »Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et courbés sous un fardeau, et je vous donnerai du repos. 29 Acceptez mes exigences et laissez-vous instruire par moi, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme. »

Alors qu’il se trouve en compagnie de ses trois apôtres Pierre, Jean et Jacques au jardin de Gethsémané, Jésus leur demande de veiller car sa fin approche. Il ressent une tristesse extrême et profonde.
Marc 14 : 34 : « Et il leur dit: Mon âme est saisie de tristesse jusqu'à la mort; demeurez ici et veillez. »


 L’âme est retrouvée dans les articles :

Lien - âme - Croyances: L'immortalité de l'âme.

Lien - Ap 6 : 9 : L’immortalité de l’âme.

Olivier