· 

Apocalypse 6 : 5 : L'ouverture du troisième sceau et la couleur noire


  

médecin de la peste noire

L’ouverture du troisième sceau

et la couleur noire

 

Apocalypse 6 : 5 : « Quand l'Agneau ouvrit le troisième sceau, j'entendis le troisième être vivant dire: «Viens.» Je regardai et je vis apparaître un cheval noir. Celui qui le montait tenait une balance à la main. »

 

Aujourd’hui, mardi 30 janvier, je vais vous parler de l’ouverture du troisième sceau et de la couleur noire.

 

L’Agneau, Jésus-Christ, ouvre maintenant le troisième sceau et le troisième être vivant, à son tour, dit aussi « Viens ». 

 

Apparaît maintenant un cheval noir dont le cavalier tient une balance à la main. Cela annonce très certainement un autre malheur. En effet, la couleur noire est souvent associée au deuil, à la tristesse, au désespoir, à la peur et à la mort, comme en témoignent quelques expressions bien connues de la langue française.

 

Être dans une misère noire, c'est être dans le dénuement le plus complet, dans un état d'extrême pauvreté. 

Broyer du noir, c'est penser à des choses sombres et négatives.

Voir tout en noir, c’est être très pessimiste,  considérer les choses sous l'aspect le plus sombre.

Avoir les idées noires, c’est déprimer, avoir des idées tristes, être abattu, démoralisé, avoir de sombres pensées.

L’humeur noire, c’est la tristesse, le cafard, le chagrin, la mélancolie.

Noircir le tableau/ peindre une situation en noir, c’est considérer une situation sous un jour plus négatif qu'il ne l'est en réalité, être exagérément pessimiste sur la situation.

Une colère noire est une très forte colère.

C’est ma bête noire ! c’est la chose, l’activité que l’on redoute le plus, que l'on déteste.

Être dans le noir (le plus complet), c’est ne rien comprendre à quelque chose.

La magie noire, c’est l'utilisation du surnaturel ou de pouvoirs magiques à des fins maléfiques ou égoïstes. 

Mettre quelqu'un sur la liste noire, c’est considérer quelqu'un comme un ennemi. 

Manger son pain noir, c'est être dans une période difficile en attendant de jours meilleurs (en référence au pain que mangeaient les paysans pauvres par opposition au pain blanc que mangeaient les gens qui appartenaient à la cour du Roi). 

Avoir peur du noir / avoir peur dans le noir, c'est avoir peur dans l’obscurité, la nuit ou dans un lieu sans lumière.

Le mouton noir, c’est une personne jugée indésirable, néfaste dans un groupe et qu’on tient à l’écart précisément pour cette raison.

La peste noire ou mort noire est le nom donné par les historiens à une pandémie de peste bubonique, au milieu du XIVe siècle, qui a tué entre 30 et 50 % de la population européenne faisant environ vingt-cinq millions de victimes (causée par la bactérie Yersinia pestis).  

 

L'arrivée du cheval noir annonce une période difficile, en particulier pour les fidèles chrétiens. La balance portée par le cavalier fait référence à la mesure de quantités. La lecture du verset 6 nous permet de comprendre que cette balance est utilisée pour la pesée de denrées alimentaires

 

Nous verrons demain ce que cela implique exactement.

 

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0