Apocalypse 13 : 2 : Le dragon donne sa puissance à la bête qui ressemble à la fois à un léopard, un ours et un lion.


 

Le dragon donne sa puissance à la bête qui ressemble à la fois à un léopard, un ours et un lion.

 

 

Apocalypse 13 : 2 : « La bête que je vis ressemblait à un léopard; ses pattes étaient comme celles d'un ours et sa gueule comme une gueule de lion. Le dragon lui donna sa puissance, son trône et une grande autorité. »

 

La bête à 7 têtes et 10 cornes ressemble à un léopard, au lion et a des pattes d'ours.

 

Au verset 1, nous avons vu que la bête qui monte de la mer a 7 têtes et 10 cornes portant des diadèmes. Sur les têtes sont inscrits des noms blasphématoires c’est-à-dire insultants pour Dieu.
Le verset 2 nous apporte maintenant des détails très utiles pour identifier cette bête qui reçoit sa puissance et son autorité du dragon lui-même, Satan le Diable.
Les descriptions sont directement liées aux 
prophéties de Daniel concernant la succession des puissances mondiales.


 Les bêtes effrayantes décrites dans la Bible

Plusieurs bêtes terrifiantes sont décrites dans la Bible, dans les 
chapitres 7 et 8 du livre de Daniel et dans les chapitres 13 et 17 de l’Apocalypse. Les bêtes sont généralement utilisées dans la Bible pour décrire des organisations politiques éloignées de Dieu (Daniel 7:17).

Les bêtes de Daniel et de l’Apocalypse présentent certaines similitudes car elles correspondent aux mêmes périodes historiques. Nous allons analyser chacune d’elles et comprendre leur signification pour notre époque et pour notre avenir.

Les 4 bêtes de Daniel décrites dans sa vision au chapitre 7 sortent également de la mer, tout comme la bête d’Apocalypse 13.
Daniel 7 :3 : « Quatre bêtes énormes sont sorties de la mer, différentes les unes des autres.»

On se souvient que la mer, caractérisée par l'agitation, l'instabilité, le grondement, le déchaînement des vagues, le mugissement des flots,  symbolise 
les nombreux peuples, les nations, les masses agitées d’où les gouvernements humains tirent leur origine.
Esaïe 17 : 12, 13 ; 57 :20, 21 - Jérémie 6 : 23.

La description d’Apocalypse 13 :1 regroupe les caractéristiques des 3 premières bêtes de Daniel 7.


 La gueule de la bête est comme la gueule d’un lion

Le lion est un grand mammifère carnivore, redouté et craint, un animal respecté. Il est associé à l'autorité et au courage, il est souvent appelé "le roi des animaux". Il dégage une forme de majesté, de pouvoir qui induit le respect et la soumission. 
Le lion ailé constitue l’une des caractéristiques de l’art babylonien. Il figure en grand nombre dans les bas-reliefs du chemin de procession à Babylone. 

La première bête qui sort de la mer dans la vision de Daniel ressemble justement à un lion.

Daniel 7 : 4 : « La première ressemblait à un lion et avait des ailes d'aigle. Pendant que je regardais, ses ailes ont été arrachées. Elle a été soulevée de terre et mise debout sur ses pattes, comme un homme, et un cœur d'homme lui a été donné. » 

C’est au cours de la première année du règne de 
Belshatsar, roi de Babylone, vers 550 av J-C, que Daniel, toujours en captivité à Babylone, reçoit cette vision dans laquelle 4 bêtes montent de la mer.

Jérusalem avait été détruite en 587 av J-C par 
Nébucadnetsar, roi de Babylone. Le prophète Jérémie l’avait comparé à ‘ un lion qui sort d’un fourré’ et qui a entièrement dévoré ‘Israël, une brebis perdue’. 

Jérémie 4 :7 : « Un lion surgit de son fourré, celui qui détruit les nations s'est mis en route, il sort de son repaire pour ravager votre pays, pour dévaster vos villes et les laisser sans habitants. »

Jérémie 50 :17 : «Israël est une brebis perdue que les lions ont pourchassée. Le premier à la dévorer a été le roi d'Assyrie, et le dernier à lui briser les os a été Nébucadnetsar, le roi de Babylone. » 

 

L'empire babylonien est représenté par un lion dans la vision de Daniel

Les ailes du roi arrogant et tyrannique avaient été arrachées (il avait perdu son pouvoir) lorsque Dieu lui avait donné une leçon d’humilité (7 années de folie). En revenant à la raison et à de meilleurs sentiments, un cœur d’homme lui est donné, Nébucadnetsar glorifie Dieu.

Daniel 4 : 37 : « Maintenant, moi, Nébucadnetsar, je loue, j'exalte et je glorifie le Roi des cieux, dont toutes les œuvres sont véritables, et les voies justes; et qui peut abaisser ceux qui marchent avec orgueil. »

Le lion représente l’empire babylonien.


 La bête a des pattes comme celles d’un ours

L’ours est un grand mammifère plantigrade, principalement carnivore vivant sur de larges territoires. Il a une fourrure épaisse et il hiberne. L’ours n’a pas de prédateur naturel du fait de sa puissance, il peut par ailleurs courir très vite (jusqu’à 55 km/h).
A chacune de ses pattes, 5 doigts munis de longues griffes non-rétractiles lui permettent de creuser et de déchirer.

Revenons à la prophétie de Daniel :

Daniel 7: 5 : «  Et voici, une seconde bête semblable à un ours; elle se tenait sur un côté, et avait trois côtes dans sa gueule, entre les dents, et on lui disait: Lève-toi, mange beaucoup de chair!' » 

La seconde bête ressemble à un ours. La prophétie nous dit qu'elle a 3 côtes dans la gueule et qu’elle mange beaucoup de chair. Il s’agit de l’empire qui succède à Babylone, l’empire médo-perse. 
Cet empire a un grand appétit de conquêtes et veut dominer les nations voisines. Les 3 côtes représentent les peuples qui sont sous sa domination : l’Egypte, Israël et Babylone. Certainement, ces 3 nations symbolisent-elles les peuples de l’époque liés à l’histoire biblique. 
L’Empire médo-perse règnera sur la nation juive pendant plus de 200 ans, depuis la chute de Babylone en 539 avant notre ère jusqu’à ce qu’il soit à son tour renversé par la Grèce en 331 (
Néhémie 9 :36, 37).  

 

L'empire médo-perse est représenté par un ours, c'est aussi un bélier dans le livre de Daniel

Le nom du conquérant perse Cyrus ainsi que la façon dont Babylone serait prise avait été prophétisés environ 200 ans avant par les prophètes Esaïe et Jérémie.
Cyrus le Perse a permis aux Juifs, alors en captivité, de retourner chez eux et a ordonné la reconstruction du temple de Jérusalem accomplissant ainsi une prophétie biblique. 

Esaïe 44 : 28 : « Je dis à propos de Cyrus: «Il est mon berger et il accomplira toute ma volonté. Il dira à Jérusalem: 'Sois reconstruite!' et au temple: 'Que tes fondations soient posées!'»

L’ours, plus lourd et moins majestueux que le lion, et mangeant beaucoup de chair représente 
l’empire médo-perse qui a étendu sa domination “ depuis l’Inde jusqu’à l’Éthiopie ” (Esther 1 :1).  


 La bête ressemble à un léopard.

Le léopard est un félin au pelage orné de rosettes (aux contours noirs, vides à l’intérieur). Il a un corps musclé et très souple qui lui permet de grimper avec facilité aux arbres. C’est un excellent chasseur, il peut atteindre une vitesse de 60 km/h et faire des bonds de 6m de long pour 3m de haut. 

Daniel 7 :6 : « Après cela, j'ai vu une autre bête, qui ressemblait à un léopard. Elle avait quatre ailes sur le dos, comme celles d'un oiseau. Cette bête avait quatre têtes et la domination lui a été donnée. »

 

La puissance grecque est représentée par un léopard ailé à 4 têtes et aussi par un bouc dans le livre de Daniel

A l’empire médo-perse, succède la Grèce. Pourquoi est-elle représentée par un léopard ? La conquête de la Grèce a été soudaine et très rapide comme le léopard quand il chasse. La présence de 4 ailes sur le dos accentue la rapidité et l’agilité de l’animal. 

A la tête de l’armée grecque, un jeune homme surnommé 
Alexandre le Grand.
En 326, ce conquérant infatigable a soumis les Perses et atteint l’Indus. Il meurt jeune à l’âge de 32 ans. 

La défaite de l’empire médo-perse face à la Grèce avait été prophétisée dans une autre vision de Daniel au chapitre 8 de son livre.

Dans cette vision, un 
bélier symbolise l’empire médo-perse (une corne est plus haute que l’autre car les rois perses ont eu plus de pouvoir que les rois mèdes). Daniel 8 :1-4.

C’est alors qu’arrive 
un bouc de l’ouest.
Daniel 8 : 5 : «Pendant que je regardais attentivement, un bouc est arrivé de l'ouest, parcourant toute la surface de la terre sans toucher la terre. Ce bouc avait une corne impressionnante entre les yeux ». 

Tout comme le léopard ailé agile et rapide, le bouc parcourt la surface de la terre sans toucher le sol. Ces représentations décrivent bien les conquêtes éclair menées par Alexandre de Grand symbolisé par la corne impressionnante.

Ce bouc frappe le bélier et lui brise les 2 cornes, mettant fin à la puissance médo-perse. Lorsque le bouc devient très grand, sa grande corne est brisée et à la place 4 cornes plus petites poussent (
Daniel 8 :6-8).

C’est ce que nous confirment les versets suivants :

Daniel 8 : 20-22: « 20 Le bélier que tu as vu et qui avait des cornes, ce sont les rois des Mèdes et des Perses. 21 Le bouc, c'est le roi de Grèce. La grande corne entre ses yeux, c'est le premier roi. 22 Les quatre cornes qui l'ont remplacée, une fois qu'elle a été brisée, ce sont quatre royaumes qui surgiront de cette nation, mais sans avoir autant de force qu'elle. »

À la mort d’Alexandre, son royaume est divisé entre ses généraux. Les 
4 têtes du léopard représentent les quatre généraux qui se partagent le territoire. Séleucus Nicator prend possession de la Mésopotamie et de la Syrie (à l’Est); Cassandre, de la Macédoine et de la Grèce (à l’Ouest); Ptolémée Lagus, de l’Égypte et de la Palestine (au Sud); et Lysimaque, de la Thrace et de l’Asie Mineure (au Nord).

C’est en étendant jusqu’aux confins du monde la langue et la culture grecques que la conquête d’Alexandre laisse sur l’Histoire son empreinte la plus marquante. Le grec commun (koinè) devient la langue internationale, ce qui explique que la deuxième partie de la Bible soit écrite en koinè plutôt qu’en hébreu.


 « Le dragon lui donna sa puissance, son trône et une grande autorité ».

Nous venons d’identifier 3 des 7 puissances mondiales qui ont un lien direct avec l’histoire de la Bible : 
le lion représente Babylone, l’ours l’empire médo-perse et le léopard ailé la Grèce.
Ces 7 puissances politiques reçoivent leur pouvoir, leur puissance et leur autorité de Satan lui-même. Cela signifie qu’au travers des gouvernements et des grands de ce monde, le Diable dirige le monde. 

1 Jean 5 :19 nous dit que « le monde entier est sous la coupe du diable ».

Malgré tout, Dieu nous demande d’être soumis aux autorités de ce monde (
Romains 13 :1). Mais si ce qu’on nous demande se retrouvait en opposition avec la volonté de Dieu, il nous faudrait obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes.

Actes 5 : 29 : « Il faut obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes.»

Olivier

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0