L’empire romain de 146 av J-C à 476 ap J-C (occident) et 1453 (orient)


L’empire romain de 146 av J-C à 476 ap J-C (occident) et 1453 (orient)


 

 

 Rome provoque la chute de la puissance grecque

Rome étend sa domination d’abord sur toute la péninsule Italique, puis autour de la Méditerranée et bien au-delà. Le nom de la ville devient synonyme de celui de l’empire. 
Après avoir détruit 
Carthage au printemps 146 après un siège de 3 ans (troisième guerre punique), Rome se concentre sur la Grèce. 
C’est la 
bataille de Corintheen 146 av J-C, aboutissant à la destruction totale de Corinthe par les Romains, qui marque le début de la période de domination romaine dans l'histoire grecque.

Rome domine le pourtour méditerranéen aux débuts du christianisme

 

 Rome symbolisée par le fer, métal dur et implacable

L’empire romain est représenté par les 
2 jambes en fer de la statue géante du rêve de Nébucanetsar - Daniel 2:33.
Il correspond à la quatrième bête redoutable de la vision de Daniel, une bête terrible avec de
 grandes dents en fer et 10 cornes, qui piétine et brise tout sur son passage.   

Dan 7 :7: "Après cela, j'ai vu dans mes visions nocturnes une quatrième bête, redoutable, terrible et extraordinairement puissante. Elle avait de grandes dents en fer. Elle mangeait, brisait et piétinait ce qui restait. "

Après cela, j'ai vu dans mes visions nocturnes une quatrième bête, redoutable, terrible et extraordinairement puissante. Elle avait de grandes dents en fer. Elle mangeait, brisait et piétinait ce qui restait

 

Le fer, métal dur, caractérise parfaitement la puissante de Rome dont l’armée est réputée implacable et invincible.

Dan 2 :40:"Il y aura un quatrième royaume, solide comme du fer. En effet, le fer pulvérise et écrase tout. Tout comme le fer brise tout, il pulvérisera et écrasera les autres." 

Le 
fer est tout à fait adapté pour symboliser l’empire romain dont larmée est absolument redoutable et réputée invincible. 
L’armée romaine, qui, estime-t-on, compte 35 0000 hommes sous le règne d’Auguste, est organisée tout à fait différemment de celle des empires précédents. Elle est composée de 
légions. La légion est elle-même divisée en 10 cohortes de 480 hommes. Et la cohorte est elle-même formée de 3 manipules de 160 hommes chacun. 

 

En plus des légionnaires, des soldats non romains originaires de toutes les provinces de l’empire constituent l’auxilia. Ce sont souvent des volontaires de la province où se trouve la légion. Leur but principal est de soutenir les légions romaines dans la bataille. Un soldat de l’auxilia qui s’était acquitté de son devoir avec honneur se voyait accorder la citoyenneté romaine. En 70, les troupes auxiliaires contiennent le même nombre de soldats d'infanterie que ceux de la légion, et ils fournissent aussi à l'armée romaine de la cavalerie et des troupes spécialisées comme des archers ou de la cavalerie légère, ainsi que d'autres types d'infanterie légère. Au IIe siècle, les troupes auxiliaires représentent environ les deux tiers de l'armée romaine.


 Le rôle important de Rome dans l'histoire biblique

Jules César (49-44 av J-C) donne son nom à la dynastie des empereurs Julio-Claudiens (49 av J-C à 69 ap J-C). Nommé dictateur à vie, il est assassiné par des conspirateurs en 44 av. J-C. Octave (31 avant J-C à 14 après J-C) est le fils adoptif de Jules César.
En
 27 avant J-C, Octave réussit, grâce au Sénat, à devenir le premier empereur de Rome et se fait proclamer “ Auguste”. Cette date marque ainsi le début de ce qu’on appelle véritablement l’empire romain.

C’est sous le règne d’Auguste que 
Jésus vient au monde à Bethléem en 2 avant J-C.

Luc 2 : 1-6 : « 1 A cette époque-là parut un édit de l'empereur Auguste qui ordonnait le recensement de tout l'Empire. (…) 3 Tous allaient se faire inscrire, chacun dans sa ville d'origine. 4 Joseph aussi monta de la Galilée, de la ville de Nazareth, pour se rendre en Judée dans la ville de David, appelée Bethléem, parce qu'il était de la famille et de la lignée de David. 5 Il y alla pour se faire inscrire avec sa femme Marie qui était enceinte. 6 Pendant qu'ils étaient là, le moment où Marie devait accoucher arriva ». 

Le successeur d’Auguste, 
Tibère (14-37 après J-C), règne pendant le ministère de Jésus. Ponce Pilate est alors gouverneur de la Judée.
Luc 3 :1«La quinzième année du règne de l'empereur Tibère, Ponce Pilate était gouverneur de la Judée, Hérode tétrarque de la Galilée 

C’est Ponce Pilate qui, sous la pression des chefs religieux juifs, ordonne l’exécution de Jésus-Christ par 
crucifixion en l’an 32 de n.e. – Mat 27 :1, 2.
L’image de Pilate se lavant les mains est restée dans les mémoires. Elle a même donné naissance à une expression : «
 Je m’en lave les mains ».

 

Viennent ensuite Gaius (Caligula) (37 à 41 ap. J-C) et Claude (41 à 54 ap. J-C). Ce dernier promulgue un décret qui expulse les Juifs de Rome.
Actes 18 : 1, 2: 1 Après cela, Paul partit d'Athènes et se rendit à Corinthe. 2 Il y trouva un Juif du nom d'Aquilas, originaire du Pont, qui venait d'arriver d'Italie avec sa femme Priscille parce que Claude avait ordonné à tous les Juifs de quitter Rome. Il se lia avec eux.

Néron lui succède (54-68) et c’est à lui que Paul en appelle lorsqu’il est accusé par les Juifs de Jérusalem devant Festus, procurateur de Judée – Actes 25 :7-12, 21

Le 
culte impérial unifie l’ensemble des peuples de l’empire et contribue à la pax romana. Tous ceux qui, comme les chrétiens, refusent de pratiquer ce culte sont cruellement persécutés par l’impitoyable Rome. Au nombre des instigateurs de ces persécutions, figurent les empereurs Néron, Domitien, Marc Aurèle et Dioclétien.

C’est l’empire romain qui 
détruit Jérusalem en 70 après J-C, comme l’avait prophétisé Jésus-Christ, sous le commandement du général Titus, fils de l’empereur Vespasien (69-79) de la dynastie des Flaviens (69-96), et qui sera lui-même empereur de 79 à 81.

Luc 21: 20: "20 »Lorsque vous verrez Jérusalem encerclée par des armées, sachez que sa destruction est proche. 21 Alors, que ceux qui seront en Judée s'enfuient dans les montagnes, que ceux qui seront à l'intérieur de Jérusalem en sortent et que ceux qui seront dans les champs n'entrent pas dans la ville, 22 car ce seront des jours de vengeance, où s'accomplira tout ce qui est écrit.  24 Ils tomberont sous le tranchant de l'épée, ils seront emmenés prisonniers dans toutes les nations et Jérusalem sera piétinée par des non-Juifs." 

 

Le dernier empereur de la dynastie flavienne est Domitien (81-96), fils cadet de Vespasien. 

Suivra au IIème siècle, la 
dynastie des Antonins (96-192 ap J-C).


 Le déclin et la fin de l'empire romain

Dès le
 IIIe siècle, de nombreux peuples du nord et de l'est de l'Europe partent à la conquête de nouvelles terres plus riches et plus tempérées. Les Romains réussissent à intégrer les barbares (peuples non gréco-romains) au sein de l’empire romain.

Cependant, à la 
fin du IVème siècle, Rome doit subir les invasions en masse des Francs, des Burgondes, des Wisigoths, des Vandales, des Goths, des Alamans fuyant les Huns. 

En 
395 ap J-C, Théodose le Grand partage l'Empire en deux : l’empire romain d’occident (capitale : Rome) et l’empire romain d’orient(capitale Constantinople). Ce qui correspondrait aux deux jambes de la statue de Daniel.

Les invasions barbares affaiblissent l'Empire romain d'Occident, 
les Wisigoths d'Alaric Ier (en 410) et les Vandales de Genséric (en 455)parviennent même à envahir et à piller sa capitale, Rome. À deux reprises, la ville a été mise à sac, pillée et en partie brûlée.  

Face aux rois barbares, les empereurs perdent peu à peu de leur pouvoir. Le dernier d'entre eux, 
Romulus Augustule, est déposé en 476 par le chef des Hérules, Odoacre. L'Empire cesse alors d’exister pour céder la place à de nombreux royaumes barbares.

L’an
 476 marque la fin de l’Empire romain d’occident.
L’empire romain d’orient ou 
empire byzantin, dont la capitale est Constantinople sera vaincue 1000 ans plus tard, en 1453, par les troupes ottomanes conduites par Mehmed II

Olivier



Écrire commentaire

Commentaires: 0