Les rois babyloniens après Nébucadnetsar


Les rois babyloniens après Nébucadnetsar


 

 Evil Mérodac fait preuve de bienveillance

Evil Mérodac, qui succède à son père, Nébucanetsar, fait preuve de bienveillance envers le roi juif exilé: Jojakin, avant-dernier roi de Juda. 2 Rois 25 :27-30.

2 Rois 25 : 27-29 : « 27 La trente-septième année de l'exil de Jojakin, roi de Juda, le vingt-septième jour du douzième mois, Evil-Merodac, le roi de Babylone, releva la tête du roi de Juda Jojakin et le fit sortir de prison. C'était la première année de son règne. 28 Il lui parla avec bonté et lui donna une place supérieure à celle des autres rois retenus avec lui à Babylone. 29 Il lui fit changer ses habits de prisonnier et Jojakin mangea à sa table tout le reste de sa vie. 30 Le roi pourvut constamment à son entretien journalier, durant tout le reste de sa vie.»

Jojakin ou Jéconia a 7 fils pendant son séjour en Babylonie, dont 
Schéalthiel, considéré comme le père de Zorobabel, qui deviendra gouverneur de Jérusalem une fois rebâtie. — I Chroniques 3:17;  Aggée 1:1 ; 2:23 ; Esdras 5:1, 2 ; Matthieu 1:12.

Après 2 courtes années de règne, Evil Mérodac est assassiné par son beau-frère 
Nériglissar qui règne ensuite pendant 4 ans.
A sa mort, son fils 
Labashi-Mardouk ne règne que 9 mois, il est aussi assassiné.


 Nabonide, dernier roi de Babylone

Finalement, 
Nabonide, ancien gouverneur de Babylone et gendre favori de Nébucadnetsar passionné d’art et de religion, monte sur le trône et règne jusqu’à la chute de Babylone en 539 av J-C.
Mais après un règne de trois ans, Nabonide se retire dans l'oasis de Tayma afin de se consacrer au culte de Sîn. Il nomme Belshatsar corégent en 
553 av. J.-C., le laissant responsable de la défense de Babylone.

C’est au cours de la première année du règne de 
Belshatsar, petit-fils de Nébucadnetsar et fils de Nabonide, en 553 av J-C, que Daniel, toujours en captivité à Babylone, reçoit une vision dans laquelle 4 bêtes (symbolisant les futures puissances mondiales) montent de la mer.

En l'an 540 av. J.-C., Nabonide revient de Tayma, espérant défendre son royaume contre les 
Perses qui s'apprêtaient à marcher sur Babylone. En 539, Belshatsar est chargé de garder Babylone, la capitale, tandis que Nabonide conduit ses troupes vers le nord pour livrer bataille à Cyrus.
Le 10 octobre 539 av. J.-C., Nabonide est défait, s'enfuit et s'enferme dans la ville de Borsippa. Deux jours plus tard, soit le 12 octobre, les armées perses prennent Babylone
 sans combat


 Belshatsar et l’écriture sur le mur

Belshatsar n’a pas tiré leçon de ce qui est arrivé à son grand-père – 
Dan 5 :22.

Alors qu’il est réuni avec 1000 de ses hauts-fonctionnaires pour un banquet, utilisant les coupes d’or du temple de Dieu pour boire du vin et célébrer les faux dieux, une main apparaît et écrit une inscription sur le plâtre du mur du palais royal. Seul Daniel est capable de lire cette inscription qui annonce la fin imminente de Belshatsar.

 

Daniel 5 :25-28 : « 25 »Voici l'inscription qui a été tracée: 'Compté, compté, pesé et divisé.' 26 Et voici l'explication de ces mots. Compté: Dieu a fait les comptes de ton règne et y a mis fin. 27 Pesé: tu as été pesé dans la balance et tu as été trouvé léger. 28 Divisé: ton royaume sera divisé et donné aux Mèdes et aux Perses.»

La même nuit, le 12 octobre 539 av J-C, le roi Belshatsar est tué (par Gobryas et Gadatas) et son royaume est donné aux Mèdes et aux Perses.
Cyrus lève le camp et part assiéger la ville de Borsippa où se trouve Nabonide. Nabonide sans attendre l'investissement se rend. Il est déporté en Carmanie.

Le cylindre de Cyrus est un cylindre d'argile sur lequel est inscrite en akkadien cunéiforme une proclamation du roi de Perse Cyrus II, dit Cyrus le Grand suite à sa victoire sur Nabonide et la prise de Babylone en 539 av. J.-C.

Photograph by Mike Peel

 


Le 
cylindre de Cyrus est un cylindre d'argile sur lequel est inscrite en akkadien cunéiforme une proclamation du roi de Perse Cyrus II, dit Cyrus le Grand suite à sa victoire sur Nabonide et la prise de Babylone en 539 av. J.-C
(Les fragments du cylindre ont été découverts en 1879 dans les ruines de Babylone, en Mésopotamie, aujourd'hui en Irak. Il appartient au British Museum de Londres, commanditaire de l'expédition à l'origine de sa découverte).

Olivier

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0