607 ou 587 ? L'apport de la chronologie égyptienne


607 ou 587 ?

L'apport de la chronologie égyptienne


 

Afin de confirmer la date d’un évènement, il est intéressant de confronter deux chronologies qui ont été établies de façon indépendante.
C'est ce que propose de faire cet article en abordant trois batailles (Méguiddo, Karkémish et Nébucanetsar contre Amasis) et en les comparant avec la chronologie de la 26e dynastie d'Egypte.



 La 26e dynastie d’Egypte :

Les rois qui régnaient en 
Egypte pendant la période néo-babylonienne appartiennent à la 26e dynastie (664-525 av J-C). Cela correspond à la période saïte car les pharaons de cette dynastie avaient fait de la cité de Saïs dans le delta leur capitale.
La chronologie de la période saïte a été établie indépendamment de la chronologie néo-babylonienne à partir de stèles mortuaires.

Le docteur Kienitz écrit : «
 La chronologie des rois de la 26ème dynastie, à partir de Psammeticus est complètement établie au travers d’une série de stèles mortuaires et de stèles de taureaux Apis sacrés qui listent les dates de naissance sous la forme : ‘jour x, mois y, année z du roi A’ et les dates de décès sous la forme : ‘jour x, mois y, année z du roi B’, de même que la durée de vie de la personne ou du taureau en question en années, mois et jours »

Cela signifie que si la stèle mortuaire déclare qu’une personne est née à la 10ème année du roi A et est morte à l’âge de 25 ans durant la 20ème année du roi B, nous savons que le roi A a régné pendant 15 ans.

Cela nous permet d’établir les durées de règne suivantes :

La 26e dynastie égyptienne vient confirmer la destruction de Jérusalem en 587 av J-C - période saïte. Lien avec Josias et Nébucanetsar

 La bataille de Méguiddo et la chronologie égyptienne

Le  
pharaon Néco ou Nékao II, fils de Psammétique Ier et de la reine Méhetenousékhet, a régné de 610 à 595 av J-C.

Le pharaon Néco (610 – 595) tue 
Josias, le bon roi de Juda, à la bataille de Meguiddo en 609 av J-C. Trois mois plus tard, il fait prisonnier Joachaz, fils de Josias et roi de Juda, puis impose un tribut au royaume de Juda. Enfin, il établit Jojakim, le fils de Josias, comme nouveau roi de Juda (2 Rois 23:29-35 et II Chroniques 35:20-24).

Selon les Témoins de Jéhovah, Josias est mort en 629 av. J.-C. Cependant, il est établi que le règne de  
Neco n'a commencé que 19 ans plus tard, en 610 av. J.-C. Donc Josias n'a pas pu mourir en 629 av. J.-C.

La  date de la mort de Josias généralement admise par la chronologie Néo-Babylonienne est 609 av. J.-C, ce qui est compatible avec la chronologie des pharaons égyptiens.

Ainsi, Josias est tué à la bataille de Meguiddo, qui est unanimement située en
 609 av J-C, en accord avec la chronologie égyptienne.
Ses fils Joachaz et Jojakim ont régné respectivement 3 mois et 11 ans, son petit-fils Jojakin, 3 mois, et enfin le 3e fils de Josias, 
Sédécias, le dernier roi d’Israël a aussi régné 11 ans.
Ce qui situe la fin du règne de Sédécias et la destruction de Jérusalem en 609 -11-11-6 mois = 
586/587 av J-C.


 La bataille de Karkémish

La 
Bataille de Karkemish a eu lieu à Karkemish en 605 av J-C entre les armées  égyptiennes venues apporter leur aide à l’Assyrie et les armées babyloniennes dirigées par Nébucadnetsar.
Les armées égyptiennes sont dirigées par le pharaon 
Néco.

Jérémie 46 :25, 26 : « Yahweh des armées, Dieu d'Israël dit: “Voici, je châtie Amon, Râ, le Pharaon et quiconque se fie à lui, Je les livre entre les mains de ceux qui en veulent à leur vie, entre les mains de Nabuchodonosor, roi de Babylone, et entre les mains de ses serviteurs. Et après cela l'Egypte sera habitée comme aux jours d'autrefois,” oracle de Yahweh. » - Jérémie 46 :25, 26Pirot-Clamer / Liénart

Jérémie 46 :1, 2 : « Voici des paroles de Yahvé au prophète Jérémie à propos des nations étrangères. Sur l'Egypte. Sur l'armée du pharaon Neco, roi d'Egypte, qui se trouvait près du fleuve de l'Euphrate, à Karkemish, et à laquelle Nebucadnetsar, roi de Babylone, infligea une défaite la quatrième année du règne de Jojakim, fils de Josias, sur Juda »- Jérémie 46 :1, 2, Bible des Peuples.

La 
4e année du règne de Jojakim (608-597), qui correspond à la première année de Nébucanetsar, est l’an 605 av J-C.

Si cette bataille était datée de l’an 625 av J-C comme le disent les TJ, 
Néco (610 – 595) et Nébucanetsar (605-562) ne seraient pas encore rois !
Mais 20 ans plus tôt, en 605 av J-C, cette bataille est totalement compatible avec les dates de règne des monarques égyptiens et babyloniens.

Alors que le pharaon Néco étend ses conquêtes jusqu’à l’Euphrate, la défaite que lui inflige Nébucadnetsar, fils de Nabopolassar, à Karkémish en 605 av J-C, l’oblige à abandonner ses possessions asiatiques, cela est confirmé par la Bible.

2 Rois 24 :7 : « Le roi d'Egypte ne quitta plus son pays, car le roi de Babylone avait pris tout ce qui lui appartenait, depuis le torrent d'Egypte jusqu'à l'Euphrate ».  Second 21


 La bataille entre le pharaon Amasis et le roi Nébucanetsar

L’inscription B.M. 33041 explique que dans la 
37e année de Nébucanetsar, le roi de Babylone marcha sur l’Egypte pour livrer bataille contre le pharaon Amasis.

Amasis a régné entre 570 et 526 av J-C.

Si la 37e année du règne de Nébucanetsar était 588 av J-C, comme l’enseignent les Témoins de Jéhovah, on tomberait pendant le règne d’
Hophra (589 – 570) et non pendant le règne d’Amasis (570-526).

Par contre, si la 37e année est
 568/567 comme le montrent de très nombreuses preuves, cette date est alors en parfait accord avec le règne d’Amasis (570-526).


 Conclusion

Le choix de 607 av J-C au lieu de 587 av J-C comme date de destruction de Jérusalem entraîne un 
décalage de 20 ans dans la datation des différents évènements de l’Antiquité. Les dates avancées par les Témoins de Jéhovah ne cadrent alors plus avec les chronologies d’autres peuples pourtant établies de manière indépendante.

Accepter la date de 607 av J-C comme date de destruction de Jérusalem implique 
modifier toutes les chronologies d’Israël et de tous les peuples qui ont eu des liens avec le peuple juif. Cela signifie modifier les chronologies égyptienne, assyrienne, babylonienne…

La date de 
587 av J-C quant à elle s’imbrique parfaitement dans les différents récits de l’Antiquité provenant de peuples différents.

Olivier                                                                      
  Pour laisser un commentaire, c'est ici !


Je remercie Octave Auguste pour son travail remarquable sur ce sujet:  Lien - Blog O-A

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0