L'injection expérimentale est-elle

la marque de la bête ?


 

 

Beaucoup de personnes m’ont fait part de leur inquiétude quant à la tournure que prennent les évènements dans de nombreux pays du monde et me demandent si le « vaccin » (que j’appellerai « injection expérimentale » ou « injection génique ») correspond à la marque de la bête. Je vais tenter de faire une synthèse des différentes questions et réponses concernant ce sujet de la plus haute importance. Et je reste ouvert à toute question que vous aurez envie de partager.

 

Le vaccin est-il la marque de la bête ? Temps de la fin, l'injection génique expérimentale est imposé au monde entier. Est-elle la marque de la bête ?

 

 

Premièrement, je dirais que cette inquiétude est tout à fait justifiée au regard des bouleversements historiques sans précédent qui secouent la planète entière. Nous ne pouvons fermer les yeux et faire comme si tout allait bien. Il est par ailleurs illusoire de croire à un retour en arrière pour retrouver notre vie « d’avant », il vaut mieux en faire le deuil. Désormais, le monde est engagé dans une course vers un nouveau modèle de société imposé par une élite mondialiste très puissante.

 

Depuis plus d’un an et demi un véritable matraquage médiatique incessant a entretenu la peur et la culpabilité des personnes de façon à les soumettre à toutes sortes de restrictions et à présenter l’injection expérimentale comme LA solution unique à tous les problèmes. Tous les traitements médicaux, pourtant peu couteux, ont été systématiquement occultés voire interdits selon les pays. De ce fait de nombreuses personnes sont mortes alors qu’elles auraient pu être soignées.  Les urgences elles-mêmes, déjà bien saturées depuis des années faute de moyen, ont procédé à des tris qui marqueront à jamais certaines consciences.

 

Ceux qui refusent de se soumettre à cette expérimentation planétaire sont de plus en plus montrés du doigt, voire méprisés, quand ils ne sont pas carrément insultés dans les médias. Cette politique est en train de créer un véritable Apartheid sanitaire, la société se divise en deux. Des tensions, des divisions, des disputes éclatent au sein-même des familles, des amis, des voisins, des collègues de travail.

 

De très nombreuses personnes qui occupaient des métiers à vocation ont été suspendues et il est fort probable que très bientôt d’autres employés subiront le même traitement impitoyable.

 

 

Les industries pharmaceutiques corrompues, déjà condamnées auparavant à des milliards de dollars par la justice, ont mis au point en un temps record un produit expérimental basé sur une nouvelle technologie encore jamais testée sur l’homme qui risque de modifier à tout jamais son patrimoine génétique.

Ces firmes pharmaceutiques qui se sont dégagées de toute responsabilité engrangent, grâce à ces injections imposées au niveau mondial, des sommes astronomiques comme jamais auparavant.

D’autre part, ce sont elles qui fournissent les études de toxicité concernant ces injections !

 

Pendant que les uns s’enrichissent outrageusement, les personnes injectées (souvent sous la menace) vont traduire l’ARN messager introduit dans leurs cellules.

La protéine virale produite en quantité inconnue par l’organisme génétiquement modifié va se répandre au travers des vaisseaux sanguins dans tous les organes et y provoquer des dégâts plus ou moins importants.

Ne sous-estimez pas les symptômes dont vous êtes victimes (certaines personnes refusent d’admettre avoir commis une erreur). Des personnes simplement fatiguées ont révélé un taux très important de D-dimères (fragments de fibrine) qui peut provoquer des micro-thromboses.

(Voir l’explication de ce médecin Lien - Docteur Ochs

 

Les industries pharmaceutiques corrompues déjà condamnées auparavant. Ces firmes pharmaceutiques qui se sont dégagées de toute responsabilité engrangent, grâce à ces injections imposées au niveau mondial, des sommes astronomiques comme jamais auparavant.

Sur le mur d’un hôpital

 

 

La Bible annonce depuis bien longtemps l’instauration d’une dictature mondiale et d’un nombre qu’on imposerait aux personnes sans lequel il serait impossible d’acheter et vendre. Nous y sommes, tout est en train de se mettre en place.

 

Apocalypse 13 :2,7 : « 2b Le dragon (Satan) lui donna sa puissance, son trône et une grande autorité.7 Il lui fut permis de faire la guerre aux saints et de les vaincre. Elle reçut l'autorité sur toute tribu, tout peuple, toute langue et toute nation, »

 

Apocalypse 13 :16,17 : « 16 Elle fit en sorte qu'on impose à tous les hommes, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, une marque sur leur main droite ou sur leur front. 17 Ainsi, personne ne pouvait acheter ni vendre sans avoir la marque, c'est-à-dire le nom de la bête ou le nombre de son nom. »

 

 

Les mensonges se sont multipliés comme jamais auparavant au travers de médias incroyablement conditionnés. La manipulation médiatique, l’ingénierie sociale, l’opposition contrôlée, la censure… sont sournoisement utilisées pour manipuler les foules et imposer, avec un acharnement inouï et plus que suspect, cette injection génético-chimique à tous : personnes âgées, jeunes, enfants, femmes enceintes… un rouleau compresseur avance, prêt à tout écraser sur son passage pour pouvoir réaliser un plan prévu depuis longtemps.

 

 

 

L’injection expérimentale a déjà fait de très nombreuses victimes et je vous conseille vivement de refuser ce poison, pour vous et votre famille, ne mettez pas le doigt dans un engrenage dont vous ne sortirez pas indemne. Ceux qui croient retrouver la liberté en acceptant les risques de l’injection se leurrent, ils ne seront jamais libres. 

(Lien - VAERS pour les USA ; Lien - Dans le monde).

  

En tant que chrétien, nous respectons le corps que Dieu nous a donné et nous ne prenons pas de risques avec notre vie. Nous sommes également responsables de notre famille que nous avons le devoir de protéger. De nombreux parents ont perdu leur enfant en les emmenant eux-mêmes se faire injecter ce produit expérimental alors que les enfants ne sont pas concernés par cette maladie.

 

Il y a longtemps, des parents israélites ont sacrifié leurs enfants au dieu Moloc, pour faire comme les autres, comme les nations environnantes ; ils l’ont fait pour le bien de la communauté en pensant probablement que ces sacrifices réduiraient les malheurs ou apporteraient des bénédictions à la population ! (Jérémie 19 :3-6 ; 32 :35).

 

Sommes-nous prêts à sacrifier nos enfants au dieu « Vaksin » ? Soi-disant pour le bien de la communauté ?

 

Les parents ont le devoir et la responsabilité immense de protéger leurs enfants (1 Tim 5:8).

 

 

Il est évident que l’objectif des dirigeants politiques n’est en rien la santé des gens mais bien le traçage numérique et l’asservissement des populations.

Si vous cédez au chantage pour conserver un emploi par exemple, vous vous soumettrez à ces gens et à leur plan diabolique.

 

Le « vaxxin » est-il la marque de la bête ?

Il ne constitue pas encore en lui-même la marque de la bête mais il en est la porte, c’est lui qui initie la cascade des évènements qui y mènent.

 

En effet, il permet la mise en place d’un pass sanitaire qui évoluera très certainement en une puce sous-cutanée bien plus pratique d’utilisation.

Les personnes qui ont été injectées doivent absolument se réveiller avant qu’il ne soit trop tard et qu’on leur injecte d’autres doses toxiques ou permettant encore mieux leur traçage ou un déclenchement à distance de quelque chose de grave.

Elles doivent prendre soin d’elles-mêmes et se nourrir sainement en prenant des compléments qui fortifient leur système immunitaire (vitamines C et D, zinc, infusions naturelles à base de plantes comme l’artémisia et le pin sylvestre…).

 

Est-ce que ces injections géniques sont au moins efficaces pour combattre ce pour quoi elles ont été créées ? Même pas, les personnes peuvent toujours attraper la maladie et la transmettre. Mais, au lieu d’émettre un doute sur l’efficacité des préparations géniques, les autorités préfèrent désigner un autre coupable tout trouvé pour « expliquer » leur échec massif : les non-vaccinés. Il est étonnant de constater à quel point ce raisonnement totalement tiré par les chevaux est accepté par la population générale, c’est dire la puissance de la manipulation médiatique.

 

 

 

Le plus important maintenant pour tous, injectés et non-injectés, est de refuser catégoriquement de se soumettre au traçage des populations. Nous n’avons de comptes à rendre qu’à Dieu et à Jésus-Christ. Accepter de se soumettre à un contrôle continu (qui bientôt régentera également toutes nos activités spirituelles) revient à se prosterner devant la bête dictatoriale.

En acceptant d’être contrôlé par l’élite mondialiste qui va imposer de nouvelles normes (où Dieu sera totalement exclu) nous sombrerions dans l’idolâtrie, la bête deviendrait notre autorité suprême.

 

Je vous conseille de vous préparer mentalement, spirituellement et matériellement pour les années difficiles que nous allons vivre et qui mèneront à la grande Tribulation.

 

Je vous propose de lire les commentaires puis les messages correspondant aux versets d’Apocalypse 13 :16 et 17 et 22 : 20.

 

Lien – Ap 13 :16 : Une marque sur la main droite et sur le front

 

Lien – Ap 13 :17 : Personne ne peut acheter ou vendre sans la marque de la bête.

 

Lien – Ap 22 :20 : Je viens bientôt.

  

Je reste à votre écoute et suis prêt à répondre à toutes vos questions.

 

Que Dieu vous accompagne et vous guide dans les décisions importantes de votre vie. N’hésitez pas à prier notre Père céleste qui observe attentivement ce qui se passe. Des anges sont là, prêts à commencer la moisson de la terre prophétisée par Jésus. Ils vous voient, ils vous entendent.

 

Proverbes 14 :15 : « Le naïf croit tout ce qu'on dit, mais l'homme prudent avance avec réflexion. »

 

 

 Olivier                                                                                    Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 


La démocratie est piétinée, nos libertés. De la Démocratie à la Dictature, il n'y a qu'un PASS. Des lois de plus en plus liberticides sont votées pour imposer le vaccin.