La femme est la grande ville qui exerce la royauté sur les rois de la terre


La femme est la grande ville qui exerce la royauté sur les rois de la terre


 

Apocalypse 17 :18 : « Et la femme que tu as vue, c'est la grande ville qui exerce la royauté sur les rois de la terre


 La grande ville

L’expression « la grande ville » appliquée à Babylone la grande fait référence à l’antique ville de Babylone profondément religieuse dont les croyances se sont répandues sur toute la surface de la terre.

 

Cette expression est retrouvée 7 fois dans le livre de l’Apocalypse, surtout dans le chapitre 18 où les rois et les marchands de la terre, les capitaines, se lamentent de sa disparition :

 

«Malheur! Malheur! La grande ville, Babylone, la ville puissante! En une seule heure ton jugement est venu!».

«Malheur! Malheur! La grande ville qui était habillée de fin lin, de pourpre et d'écarlate, et parée d'or, de pierres précieuses et de perles! En une seule heure tant de richesses ont été détruites!».

«Quelle ville pouvait se comparer à la grande ville?» 

«Malheur! Malheur! La grande ville dont la prospérité a enrichi tous ceux qui possèdent des bateaux sur la mer, en une seule heure elle a été dévastée!» (Ap 18 : 10, 16, 18, 19).

 

Tant de grandeur, de richesses, de prospérité, réduites brusquement à néant. 

 

L’expression « la grande ville » appliquée à Babylone la grande fait référence à l’antique ville de Babylone profondément religieuse dont les croyances se sont répandues sur toute la surface de la terre. L'expression est retrouvée 7 fois dans l'Apocalypse

Yves Langevin

 

 

Lien - Ap 16 : 19 : Babylone antique et Babylone la grande

 

Lien – Ap 17 : 17 : Dieu leur a mis à cœur de réaliser son propre projet

 



 Elle exerce la royauté sur les rois de la terre

Le pouvoir de la religion sur les puissances politiques s’est réduit de manière évidente dans le monde occidental chrétien. La plupart des pays en effet sont laïques, même si nous trouvons encore quelques « traces» d’accords politico-religieux.

 

Par exemple, nous connaissons tous l’hymne national anglais qui s’intitule « God save the Queen » qui est l’hymne national et royal du Royaume-Uni mais qui est aussi chanté en Nouvelle-Zélande, en Australie, au Canada, en Jamaïque, au Bélize et dans plusieurs autres endroits encore, en tant qu’hymne royal.

Dans les 3 couplets de l’hymne, on prononcer 6 fois le mot « God » (Dieu).

 

Nous savons aussi qu’en France, les prêtres des confessions catholiques, protestantes et juives en Alsace et en Moselle sont toujours salariés de l’Etat en raison du Concordat de 1801.

L’influence religieuse est par contre bien plus importante dans les pays non chrétiens comme les pays musulmans.
Quasiment tous les pays du monde arabo-musulman, sauf le Liban qui est pluriconfessionnel, font référence à 
l’islam dans leur Constitution.
De nombreux pays s’inspirent de la 
charia dans leur législation : l’Arabie saoudite, le Koweït, le Bahreïn, les Émirats arabes unis, le Qatar, Oman, le Yémen, l’Iran, le Pakistan, l’Afghanistan, la Libye, la Malaisie, Brunei et l'Indonésie. La charia a également été introduite dans la législation de certains pays au cours du XXe siècle : le Soudan, l'Égypte, quelques États du nord du Nigeria et la Somalie. Les chrétiens sont d’ailleurs persécutés dans la plupart de ces pays.   Lien - persécutions

Nous retrouvons aussi une influence religieuse importante dans les pays bouddhistes.
En Thaïlande par exemple, le roi  Bhumibol Adulyadej (Rama IX ) qui a passé 70 ans sur le trône, jusqu’en 2016, était vénéré à travers le pays, sa photo ominiprésente dans chaque temple encourageait le 
culte de la personnalité. En Thaïlande, le roi est considéré comme sacré et infaillible. La moindre critique envers la famille royale est sévèrement punie (article 12 de lèse-majesté).


En Birmanie, des moines bouddhistes poussent à la haine raciale contre les Rohingya musulmans. Les enfants rohingya n’ont même plus droit à un certificat de naissance. Ces apatrides survivent pour la plupart grâce à l’aide alimentaire internationale, dans un agglomérat de camps et de villages de désolation.

Persécutions en Birmanie

 

génocide tv5 - 2020

 

 

Des dizaines de milliers de musulmans Rohingyas ont fui au Bangladesh les opérations militaires en cours en Arakan. Zakir Hossain Chowdhury / ANADOLU AGENCY (2017).

 

 

 

 Dieu va demander des comptes

 

Que son influence soit passée ou présente, Babylone la grande sera jugée lorsque Dieu viendra lui demander des comptes.

 

Apocalypse 18 :5,6 : « 5 En effet, ses péchés se sont accumulés jusqu'au ciel et Dieu s'est souvenu de ses crimes. 6 Payez-la comme elle a payé et donnez-lui le double salaire de ses actes. »

En attendant, suivons le conseil de Jésus donné dans le livre de l’Apocalypse :

Apocalypse 18 :4 : « Puis j'entendis une autre voix venant du ciel qui disait: « Sortez du milieu d'elle, mon peuple, afin de ne pas vous associer à ses péchés et de ne pas être victimes de ses fléaux.»

 

Olivier                                                                                     


Sauf indication spéciale, les versets bibliques cités proviennent de la traduction Segond 21.


Écrire commentaire

Commentaires: 0