Apocalypse 19 : 3 : La fumée de la ville s’élève aux siècles des siècles


La fumée de la ville s’élève aux siècles des siècles


 
 

Apocalypse 19 :3 : « Ils dirent une seconde fois: "Alléluia! Et la fumée de cette ville s'élève aux siècles des siècles." »

 
 

 La fumée est souvent associée à la destruction

 

Après la destruction de Sodome et de Gomorrhe, une fumée épaisse montait de la plaine.

 

« Il regarda du côté de Sodome et de Gomorrhe, du côté de la plaine, et il vit que de la terre montait une fumée semblable à la fumée d’une fournaise. » - Genèse 19:28, Bible des Peuples

 

Après la destruction de Sodome et de Gomorrhe, une fumée épaisse montait de la plaine. La fumée est associée avec la destruction des ennemis de Dieu.

 

La destruction d’Edom sera marquée à jamais, comme si sa fumée s’élevait éternellement car le pays restera définitivement désert.

« 9 L'eau des torrents d'Edom sera changée en goudron et sa poussière en soufre. Son pays deviendra du goudron brûlant 10 qui ne s'éteindra ni la nuit ni le jour. Sa fumée s'élèvera éternellement. De génération en génération il restera désert, plus jamais personne n'y passera.» -  Esaïe 34 : 9, 10 

 

La ville benjaminite de Guibéa est détruite par les Israélites.

« Cependant, une épaisse colonne de fumée commençait à s'élever de la ville. Les Benjaminites regardèrent derrière eux et virent que de la ville entière les flammes montaient vers le ciel. » - Juges 20:40

 

Pour plus d’informations sur les évènements de Guibéa, voir le fil de discussion :   Lien - Guibéa

 

La Fumée est associée à la destruction implacable des ennemis de Dieu.

Babylone la grande est l’ennemie de Dieu par excellence. Sa destruction sera totale et définitive.

 
 

 La fumée s’élève aux siècles des siècles.

 

« 3 Ils dirent une seconde fois: «Alléluia! Et la fumée de cette ville s'élève aux siècles des siècles. » - Apocalypse 19 :3

 

Pourquoi est-il dit que la fumée de la ville s’élève aux siècles des siècles ?

 

La fumée indique une destruction récente. On sent encore les odeurs, la chaleur, les poussières ...

On voit encore les débris, les cendres incandescentes…

On entend encore les cris, les pleurs…

On est encore sous le choc, l’étonnement.

 

Le verset indique que la fumée de Babylone la grande s’élève sans fin.

La destruction de la grande prostituée reste bien visible, marquée à tout jamais, tous se souviendront de manière indélébile ce qui lui est arrivé.

 

Nous avions vu au chapitre 14 que la fumée du tourment de ceux qui portent la marque de la bête monte aux siècles des siècles (Ap 14 :11) car il restera éternellement gravé dans les mémoires.  Lien Ap 14 : 11

 

On peut dire que le souvenir de la destruction de Babylone la grande sera éternel.

 

Olivier 

 


Le souvenir de la destruction de Babylone la grande sera éternel. La fumée de la destruction ne sera jamais oubliée.

Écrire commentaire

Commentaires: 0